Logo Compta Online

L'importance de l'e-réputation sur les réseaux sociaux

4 683 lectures
0 commentaire
Catégorie : Communication et stratégie digitale
4 683
0
Article écrit par (192 articles)
Publié le
Dossier lu 66 675 fois

L'importance de l'e-réputation sur les réseaux sociaux

Utiliser les réseaux sociaux à des fins professionnelles implique d'être irréprochable sur internet. L'e-réputation est plus dangereuse que la réputation « tout court » car les publications ou les photos du concerné ne peuvent jamais disparaître complètement...

Vigilance, surveillance, rigueur sont les maîtres-mots pour qui aspire à être reconnu sur la toile.

Des informations cohérentes

Si vous choisissez de vous inscrire sur les réseaux sociaux, vous devez jouer le jeu jusqu'au bout : hors de question de publier des informations incomplètes, de prendre un pseudo déluré, de remplir son profil à moitié, ou de ne pas s'y connecter régulièrement.

Les réseaux sociaux s'engagent à vous apporter beaucoup, mais de votre côté, cela sous-entend une relation de réciprocité ; en particulier sur les réseaux professionnels et Twitter (en phase de devenir un réseau majoritairement professionnel), où un faux pas de ce genre devient rapidement impardonnable, s'il n'est pas rectifié en temps et en heure.


Vos informations doivent être uniformisées sur l'ensemble des réseaux sociaux choisis
. Imaginez le trouble d'un collaborateur potentiel s'il lit que vous travaillez à Paris sur Linkedin, mais que votre compte Twitter indique encore Shanghai !

Les réseaux sociaux montrent l'instant, le concret s'y affiche virtuellement : une visite régulière sur ces plateformes, avec les ajouts presque immédiats des informations significatives de votre parcours doit presque devenir instinctif.


Laissez-vous prendre au jeu, et vous verrez que vous y prendrez vite goût ! Néanmoins, gardez à l'esprit que, comme tout jeu qui se respecte, il existe des pièges.

Présenter un profil vague, incomplet, impersonnel, ou sans photo en est un. Le visiteur se dit alors que vous ne jouez pas franc jeu, qu'il ne peut vous accorder sa confiance puisque vous n'avez pas été en mesure d'aller jusqu'au bout en remplissant votre profil : qu'en serait-il pour le suivi d'un dossier important ?


Soyez sincère, ouvert et clair, en mettant à jour votre profil, comme vous le seriez en rencontrant quelqu'un de visu. L'écran vous sépare de l'autre, mais le principe est le même : c'est une rencontre dématérialisée qui a lieu entre deux individus.


Lors d'un entretien, mettre en avant votre expérience et vos compétences sans faux-semblant, peut s'avérer décisif pour la suite de votre parcours. Même chose lorsqu'on visite votre profil : si les informations requises sont complètes, il sera plus intéressant de réfléchir à poursuivre cette rencontre virtuelle par du concret.

Soyez vigilant quant au choix de votre photo de profil : elle doit « faire professionnel » ! Oubliez donc le photomontage, le photoshop à outrance ou encore une photo datant de 20 ans. La sincérité est de rigueur, une fois encore.

 

Des publications réfléchies

Vous avez justement et complètement rempli votre profil : la première étape pour une bonne e-réputation est remportée !

Maintenant, il vous faut donner vie à votre compte. Pour cela, publier du contenu pertinent et régulier représente le moyen idéal.


Là encore, gare aux pièges : la qualité prévaut sur la quantité, ce qui signifie qu'il est inutile de publier le détail de ce que vous avez mangé le midi ou encore de répondre de manière agressive au tweet d'une personnalité politique que vous n'appréciez guère. Si ce genre d'activité vous plaît sur les réseaux sociaux, faites-le en vous créant un compte à usage PERSONNEL : ne suivez donc pas nécessairement votre supérieur hiérarchique ou votre entreprise sur ce dernier.

Avant de publier un post/tweet, posez-vous objectivement la question suivante : est-ce-que ce que je m'apprête à publier est pertinent par rapport à la manière dont je souhaite utiliser les réseaux sociaux et les abonnés que j'aspire à acquérir ? Vous finirez par limiter naturellement vos publications, en privilégiant celles qui vous serviront à augmenter votre taux d'influence digitale.


Attention à vos paramètres de confidentialité sur Facebook : une surveillance régulière de ces derniers est de rigueur, si vous ne souhaitez pas que votre DRH tombe sur votre dernière soirée bien arrosée de samedi dernier. Un classique pour les imprudents dont l'e-réputation bascule alors dans le négatif... Par ailleurs, nous vous recommandons de changer votre mot de passe plusieurs fois par an pour une parfaite tranquillité.

 

Quelques spécificités propres à chaque réseau social

Nous évoquions précédemment le caractère naturellement privé d'un profil Facebook. Toutefois, le premier des réseaux sociaux reste fort utile professionnellement parlant : à partir de votre compte personnel, vous pouvez créer des pages et des groupes à caractère professionnel pour promouvoir votre entreprise, ou votre activité si vous écrivez régulièrement sur un média digital, par exemple. Plus que de le pouvoir, nous sommes tentés d'affirmer que vous le devez ! Si vous choisissez de vous lancer, attention là encore, au contenu de vos publications : en aucun cas vos informations privées ne concernent les pages ou les groupes professionnels que vous créez.


Gardez toujours à l'esprit que Linkedin et Viadeo sont de véritables CV virtuels. Grâce à ce caractère naturellement fluide et mobile, vous avez le droit - et même le devoir ! - d'y ajouter bien plus d'informations que sur votre CV en format papier ou PDF, limité à une page A4. N'hésitez donc pas à détailler l'ensemble de vos missions, en ajoutant des documents ou des liens, si vous disposez de ces contenus, qui prouvent la véracité de votre CV virtuel et appuient les compétences que vous revendiquez. Jouez sur le visuel : les internautes en sont friands, quelle que soit la nature du site web.


Sur Twitter, choisissez les comptes à suivre de manière stratégique : ils doivent être complets, mais aussi pertinents et cohérents par rapport à votre secteur d'activité et/ou vos compétences. Pour cela, lisez attentivement la brève présentation dudit compte, mais vérifiez également le style de ses tweets et retweets. Vous risquez de tomber à plusieurs reprises sur du contenu ne correspondant pas à la présentation de l'individu ou de l'entreprise : évitez-les !


D'une manière générale, si vous vous apercevez que les univers et les styles de vos « followers » sont trop nombreux voire opposés, revoyez votre positionnement et votre manière de tweeter : vous n'avez sans doute pas assez clairement affirmé votre domaine et vos expertises.

Dernier détail à vérifier avant de vous décider à vous abonner à un compte : le nombre de ses « followers » et de ses « follows ». En effet, vous devez envisager votre e-réputation sous un aspect de « rentabilité » : si vous ne suivez que des comptes à 10 « followers » contre 3000 « followés », votre notoriété digitale risque d'en pâtir.


Le but n'est pas non plus de gagner des « followers » à tout prix ; mieux vaut privilégier leur qualité et leur pertinence : vous aurez bien plus de crédit aux yeux des autres experts de votre profession si vos 100 « followers » sont tous experts eux-mêmes.


Même principe de réputation sur Linkedin ou Viadeo : n'acceptez pas systématiquement toutes les demandes de mises en contact ; certaines sont beaucoup trop éloignées de votre domaine d'expertise et vous desserviraient plus qu'autre chose...

Chaque réseau social, on le voit, présente des spécificités. Jongler en permanence de l'un à l'autre est une gymnastique stimulante, si vous aspirez à la digitalisation de votre activité.

 

En gardant en tête ces règles de bonne conduite professionnelle sur les réseaux sociaux, mais surtout en les appliquant, votre e-réputation et votre expérience digitale démarreront sur de solides bases. Vous aurez alors, au bout d'un certain temps d'utilisation et d'observation, les capacités adéquates pour personnaliser votre utilisation de ces plateformes incontournables, et ainsi vous démarquer notablement.

L'équipe de la rédaction

L'équipe de la rédaction sur Compta Online

L'importance de l'e-réputation sur les réseaux sociaux

Retour en haut