Logo Compta Online

L'intelligence artificielle au service des commissaires aux comptes

5 038 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
5 038
0
Article écrit par (118 articles)
Modifié le

L'intelligence artificielle peut-elle aider le commissaire aux comptes ?

Dans un précédent article « L'intelligence artificielle au service des experts-comptables », nous avons vu les apports potentiels de l'utilisation d'une intelligence artificielle ou IA par les experts-comptables.

C'est maintenant au tour des commissaires aux comptes avec la question suivante : et si les commissaires aux comptes intégraient peu à peu l'intelligence artificielle à leurs méthodes de travail ?

Dans de nombreux domaines comme le droit ou encore la médecine, « l'IA » ou intelligence artificielle a déjà fait ses preuves.

Cet article montre aux commissaires aux comptes, la manière dont ils pourront collaborer avec l'intelligence artificielle, grâce à quelques exemples précis.

Les compétences dont doit disposer un auditeur sont nombreuses, et l'une d'entre elles, indispensable, est l'esprit critique.

Il est légitime de se demander si une IA peut disposer d'un esprit critique, équivalent à celle d'un commissaire aux comptes.

En 2016, une IA est capable de :

  • produire des oeuvres artistiques uniques ;
  • d'établir des diagnostics préventifs de pannes ;
  • de battre le champion du jeu de go.

Autant de domaines, pour lesquels nous n'aurions jamais pensé qu'une IA pourrait égaler et dépasser l'intelligence humaine.

A ce stade, le champ des possibles à imaginer en 2030, 2040 n'est limité que par notre propre imagination.

D'un point de vue plus pragmatique, en tant que commissaire aux comptes, que pouvons-nous attendre d'une IA en 2016 ?

 

L'optimisation de la conduite de notre mission d'audit légal



Suggestion d'un plan de mission

A partir de l'analyse macro-économique du secteur dans lequel évolue l'entité, ainsi que des données micro-économiques, notre IA pourrait suggérer un plan de mission aux commissaires aux comptes signataires.

Envoi semi-automatique de questionnaire suite à la détection d'anomalie par l'IA et/ou d'événements extérieurs présents sur internet : procès, perte de marchés, attaque(s) informatique(s), etc...

Notre IA est disponible 7j/7 et 24h/24. En conséquence, elle peut entretenir une veille permanente sur l'actualité qui impacterait nos clients. Cette veille consisterait à scruter les posts Facebook, les hashtags Twitter, les Snaps, etc...

Ces informations permettraient d'alerter le commissaire aux comptes, et l'IA pourrait lui suggérer d'adapter, le cas échéant, son plan de mission et ses diligences.

Un couplage du machine learning et de l'IA

Le commissaire aux comptes n'a pas pour mission la recherche active de la fraude. Cependant, dans l'esprit des normes, il convient de s'interroger sur le contrôle interne. On peut facilement imaginer que l'IA pourrait adapter les questionnaires de contrôle interne au cas par cas.

Par ailleurs, on note des initiatives intéressantes dans d'autres secteurs ou domaines d'activités.
On peut citer le cas de Paypal, en effet, ce service de transaction financière « se sert du machine learning afin de lutter contre les fraudes et le blanchiment d'argent à tous niveaux grâce à des algorithmes sophistiqués. Ils détectent des anomalies dans les opérations là où des humains auraient eu une approche globale, visant particulièrement les transactions impliquant des montants importants. » [1]

Cet exemple illustre, ce que le couplage de technologie de haut niveau pourrait apporter aux commissaires aux comptes.

 

Création d'un assistant personnalisé à destination des collaborateurs (optique de formation et d'assistance documentaire)

Les activités des différentes entités auditées par le même commissaire aux comptes peuvent être très variées. Conséquence directe, les besoins de formation des collaborateurs aux spécificités métiers du client peuvent être importants.

Notre IA pourrait former les collaborateurs, et le commissaire aux comptes lorsque l'entité auditée développe une activité nouvelle.

En outre, sur le même modèle que l'IA d'un cabinet d'expertise-comptable, l'IA du commissaire aux comptes serait connectée en temps réel à toutes les bases de données connues et pourrait ainsi apporter la réponse la plus pertinente et surtout contextualisée au dossier audité par le collaborateur.

 

L'optimisation de l'organisation du cabinet



Proposition automatique d'une gestion de planning en fonction des différents intervenants et du budget temps requis par les dossiers

La gestion des plannings d'intervention au sein d'un cabinet d'audit est un véritable casse-tête.

Le temps à allouer, hors demande de dérogation est déterminé par le Code de commerce. Notre IA pourrait facilement suggérer des plannings qui seraient fonction :

  • du niveau de qualification et d'expérience des différents intervenants requis consécutivement à l'analyse des risques ;
  • du temps d'audit à allouer, compte tenu des différents agrégats de l'entité auditée ;
  • d'un aléa qui serait fonction de la moyenne du temps d'indisponibilité des collaborateurs par le passé ;
  • tenir compte du temps de déplacement domicile/lieu de l'audit de chaque collaborateur afin d'optimiser leur temps de travail et réduire les temps de déplacement.

En outre, en cas de survenance d'événement dans la mission, notre IA pourrait sans peine effectuer des suggestions de modifications de planning.

 

Sous-traitance de l'archivage et des formalités administratives à l'IA

L'archivage des dossiers d'audit, tâche ô combien gratifiante et épanouissante pourrait être réalisée partiellement par l'IA par analyse des documents présents dans le dossier informatique et/ou par analyse des documents papiers numérisés.

On peut également imaginer que l'IA contribue à la préparation des formalités de déclarations d'activité.

Détection et suggestion de réponses aux appels d'offre en lien avec la spécialisation éventuelle du cabinet

Pour les cabinets, dits “structurés” qui ont développé une spécialisation sectorielle, l'IA pourrait effectuer une veille sur les appels d'offres, même en cas de pics d'activité au sein du cabinet.

 

L'instauration d'un dialogue entre l'IA du cabinet et l'IA de l'entreprise

Si l'intérêt d'une IA seule est avéré, les possibilités offertes par une interconnexion des différents IA opérant dans les entreprises, sont d'autant plus intéressantes.

A la recherche d'éléments qui pourraient impacter l'orientation et la conduite de la mission

Précédemment, nous avons écrit que notre IA pourrait effectuer une veille permanente sur l'entité auditée et également sur son secteur. L'objectif étant d'actualiser le plan de mission du commissaire aux comptes.

Supposons que l'IA du cabinet d'audit dispose d'autorisations et ou de privilèges qui autorisent une connexion à l'IA de l'entité auditée, nous pourrions imaginer un échange d'informations, qui autorise une suggestion de l'orientation et de la conduite de la mission.

 

Afin de fluidifier le dialogue entre les intervenants de l'entreprise et les collaborateurs. L'IA du cabinet ayant prévenu l'IA de l'entreprise des procédures et/ou compte(s) que le cabinet souhaite contrôler.

L'interaction entre les deux IA devrait favoriser l'émergence d'une collaboration qui permettra de fluidifier les revues de procédures. On peut facilement imaginer que l'IA puisse créer des tests après avoir pris connaissance de la procédure.

 

Nous sommes à l'aube de changements majeurs qui ne manqueront pas d'impacter, non seulement le monde, mais également notre environnement et à fortiori nos métiers.

A notre avis, ces technologies ne sont que des outils et ne se substitueront pas au commissaire aux comptes et à ses collaborateurs.

 


Fabrice Heuvrard

Fabrice Heuvrard, expert-comptable et commissaire aux comptes, inscrit à l'Ordre des experts comptables de Paris / Ile de France.

Contact : fh@fh-ec.fr



L'intelligence artificielle au service des commissaires aux comptes

Retour en haut