Logo Compta Online

L'intérêt croissant des experts-comptables pour les réseaux sociaux

15 553 lectures
0 commentaire
Catégorie : Communication et stratégie digitale
15 553
0
Article écrit par Schmidt Sandra sur Twitter Schmidt Sandra sur LinkedIn (1281 articles)
Publié le
Modifié le 23/07/2018

L'intérêt croissant des experts-comptables pour les réseaux sociaux

« Les médias sociaux constituent une opportunité fantastique pour les cabinets d'expertise comptable de se différencier et d'attirer l'attention sur un marché à maturité, des tensions sur les prix, et une concurrence soutenue. C'est une communication accessible quelle que soit la taille du cabinet, même si vous êtes en démarrage. C'est un coût proche de zéro. »

Les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans notre vie quotidienne, à tel point que, le 21 février 2011, est née la première petite fille, prénommée « Facebook », en Egypte. Des millions d'individus se connectent chaque jour, remplissent des fiches individuelles, se lient à d'autres, participent à des groupes, aiment des pages et deviennent ainsi les ambassadeurs des marques commerciales. Chaque nouveauté ou activité sur les réseaux, est retransmise à tous ses contacts.

Les grandes marques ont désormais leur community manager, une personne attitrée pour gérer leur présence sur les réseaux sociaux.

 

Présentation

René Duringer

Plus spécifiquement dans le secteur de l'expertise comptable, nous avons rencontré René Duringer qui gère, à lui seul, 70 médias sociaux représentant 135 000 membres, contacts et followers.

Il accompagne dans leur stratégie digitale des cabinets, des prestataires de la profession et des organisations professionnelles du secteur.

En 2011, il créé l'Observatoire des Tendances.

En 2015, il devient, pour la deuxième année consécutive, membre du jury des 7eme Trophées Marketing Communication de la Profession Comptable.

 

Interview



La prospective est la recherche qui concerne l'évolution future de la société, l'intelligence orientée vers l'avenir (par opposition au terme rétrospectif).
Qu'est-ce que cela représente pour vous ?

J'ai fait une conférence récemment sur le thème « Les cimetières sont remplis d'entreprises ayant oublié de s'intéresser au futur ». Je constate que dans tous les secteurs d'activité, les décideurs fonctionnent à court terme et ne sont plus en capacité à prendre du recul.

Ainsi tous les jours des sociétés déposent leur bilan, alors que 5 ans auparavant, celles-ci avaient déjà toutes les infos sur les mutations de leur environnement... mais n'en ont pas tenu compte.

Même sans se lancer dans des scénarios prospectifs pour une entreprise, une organisation ou un secteur d'activité, il est possible et vital de s'intéresser aux signaux faibles autour de soi pour être en mode anticipation/agile. Nos activités, métiers et compétences dans les 5 ans à venir vont être influencés par ces signaux déjà visibles en 2015 !

Le volontarisme, la méthode coué ou les incantations ont sûrement des impacts positifs sur un groupe social, mais on ne peut que se mettre en danger si on n'est pas à l'affût des tendances dans un monde qui évolue de façon rapide et brutale.

La profession comptable a aussi ce besoin de prospective, car plus que jamais nous allons vivre dans un monde incertain, complexe, volatile et ambigu.

 

Vous avez fondé l'observatoire des tendances, qui réalise un travail de veille à 361° sur plusieurs secteurs d'activité : luxe, professions réglementées, entrepreneurs,...
Selon vos analyses, quel est le degré de sensibilité des professionnels du chiffre aux médias sociaux (à comparer aux autres professions) ?

Dans de nombreux secteurs d'activité, j'ai le sentiment que beaucoup de décideurs ont du mal à se convertir à la communication via les réseaux sociaux, et l'on rencontre encore fréquemment, de la résistance au changement.

C'est naturel, car c'est une révolution culturelle incroyable et c'est compliqué de sortir de sa zone de confort.

Par exemple, j'ai eu l'occasion de travailler le mois dernier avec la direction du marketing d'un géant agro-alimentaire leader sur son marché, et j'ai croisé le même regard poli mais circonspect quand j'ai évoqué l'e-réputation de leurs marques. J'ai vu ce même regard poli mais circonspect dans des cabinets d'expertise comptable quand on parle de Twitter ou Facebook, ce qui me laisse à penser que c'est compliqué quel que soit le secteur d'activité.

Il me semble que les professionnels du chiffre sont tous sensibilisés en 2015 aux médias sociaux et les experts-comptables n'en parlent plus par ouï-dire (ndrl. Mes enfants m'ont dit que...).

En conclusion, il n'y a pas matière à l'autoflagellation par rapport à d'autres secteurs d'activité !

 

Vous accompagnez aussi les cabinets et les partenaires de la profession dans leur stratégie digitale. L'ordre des experts-comptables vient de clore son congrès annuel sur le thème du numérique.
Avez-vous constaté un regain d'intérêt pour les réseaux sociaux ou un changement de stratégie de communication dans la profession ?

En fait depuis 2015, on perçoit clairement un intérêt croissant des experts-comptables pour les réseaux sociaux et on a vu apparaître de plus en plus de comptes Twitter et de pages Facebook. Je constate qu'il y a une montée en puissance dans les contenus éditoriaux diffusés par les cabinets et que cela se professionnalise.

Maintenant, tous les cabinets savent que c'est important, et il n'y a plus besoin d'un « laïus » pour les convaincre que c'est un outil de com utile. Pour autant, malgré ce déclic et cette prise de conscience, la plus grande partie de la profession est encore en phase d'observation/réflexion.

Par exemple, si l'on regarde sur Twitter, il y a entre 1 000 et 1 500 comptes ouverts par des cabinets, des experts-comptables ou collaborateurs de cabinets. C'est un immense chantier pour les 3 ans à venir. Il aura fallu presque 10 ans pour que les mentalités changent depuis l'apparition des réseaux sociaux, mais maintenant toutes les conditions sont réunies pour un passage à l'acte.

Cela se fera en fonction de la maturité entrepreneuriale de chaque dirigeant de cabinet et à son rythme, sachant que plus vous démarrez tôt et plus vous aurez de chance d'être au premier rang, c'est-à-dire visible.

 

Selon vous, quels sont les avantages des médias sociaux pour les cabinets ?

Les médias sociaux constituent une opportunité fantastique pour les cabinets d'expertise comptable de se différencier et d'attirer l'attention sur un marché à maturité, des tensions sur les prix, et une concurrence soutenue. C'est une com accessible quelle que soit la taille du cabinet, même si vous êtes en démarrage. C'est un coût proche de zéro.

Le renouvellement  de la clientèle des cabinets, va les amener à s'adapter à de nouvelles générations d'entrepreneurs connectés qui souhaiteront avoir des conseillers qui communiquent comme eux.

Les réseaux sociaux, c'est un signe de reconnaissance incontournable pour réussir la transformation générationnelle de la clientèle du cabinet...mais aussi et surtout des équipes de collaborateurs !

A privilégier pour ceux qui s'intéressent au futur.

 

Quel(s) réseau(x) conseillez-vous à un cabinet qui souhaite développer sa clientèle ?
Ces réseaux peuvent-ils remplacer le « bouche à oreille » ?
Des astuces à partager, pour communiquer efficacement ?

A minima la présence du cabinet sur les réseaux sociaux, est un marqueur de modernité et permet de « sortir du lot ».

Par exemple en passant une ou deux journées par mois à la communication digitale du cabinet, cela permet d'avoir une première visibilité. Dans ce cas, le trio classique serait Twitter, Facebook et Linkedin.

Pour ceux qui veulent aller plus loin et utiliser les réseaux pour développer leur business et acquérir de nouveaux clients, il s'agit de définir une com qui va au-delà des médias sociaux et nécessite une stratégie adaptée selon la cible. Vous n'allez pas utiliser les mêmes médias sociaux selon la tranche générationnelle à atteindre, ou selon que vous vous adressez au monde des startups, des exploitations vinicoles ou le secteur associatif.

En tout état de cause, les réseaux sociaux, ne remplacent pas le « bouche à oreille », car plus que jamais l'avenir c'est le P2P (people to people)... et l'humain. Il faut être multicanal et pouvoir proposer des interactions via les réseaux sociaux à votre environnement professionnel.

La seule astuce à connaitre pour communiquer efficacement, c'est d'être dans l'ultra-écoute. Par exemple si vos postez depuis plusieurs semaines des infos et que personne ne vous « like », c'est que votre contenu éditorial n'est pas pertinent sur le fonds, la forme (sémantique) ou sur le timing.

A vous de corriger le tir. Idem, si au bout d'un mois, votre audience n'a pas décollé, alors cherchez ce qui ne fonctionne pas et trouvez des contenus qui vont pouvoir attirer l'attention. Privilégier le bon sens plutôt que d'être obnubilé par les technologies.

 

En décembre 2015 aura lieu la 7ème édition des trophées du Marketing de la profession comptable, qui met en valeur la communication interne et externe du cabinet.
En quoi consiste cet événement ?

Je suis un des membres du jury depuis 2014 et j'ai découvert à cette occasion l'ampleur de cet événement, qui au-delà de la remise de trophées est un lieu privilégié pour observer les meilleures pratiques communication/marketing des cabinets d'expertise comptable.

Tous les jours, partout en France, les cabinets réalisent des opérations de communication enthousiasmantes et ces Trophées permettent à ceux qui en ont envie de déposer un dossier pour une catégorie de leur choix : événementiel cabinet, stratégie de communication, innovation de l'offre, communication interne, marketing digital.

Un jury éclectique, sous la houlette de Didier Plane créateur des Trophées, fait un casting des initiatives sur la base d'une grille de notation, ce qui permet après d'âpres discussions de choisir les nominés.

Au-delà de la notoriété que cela procure grâce à sa médiatisation, c'est une reconnaissance au niveau de la profession comptable, qui est motivante pour les équipes ayant remporté un prix.

 

Vous êtes membre du jury des trophées du Marketing.
Quel est votre rôle ?

En tant que membre du jury j'essaye d'apporter une acuité plus spécifique sur la communication digitale, d'autant que mon activité m'amène à observer tous les jours les pratiques des cabinets sur l'ensemble des réseaux sociaux.

Je partage avec mes collègues du jury cet ½il un peu plus orienté digital à l'occasion des débats.

Et puis, à l'occasion de la réunion du jury puis de la cérémonie des trophées, je relaye l'événement sur les réseaux sociaux !

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

L'intérêt croissant des experts-comptables pour les réseaux sociaux

Retour en haut