Logo Compta Online

La notion de capital investissement

1 046 lectures
0 commentaire
Catégorie : Finance et marchés financiers
1 046
0
Article écrit par (81 articles)
Modifié le

Tout savoir sur le capital investissement ou private equity

Le capital investissement joue un rôle important dans l'économie, il permet de financer les différentes phases de vie des sociétés non cotées (amorçage, création, développement, transmission ou cession) dans différents domaines (la promotion des jeunes entreprises technologiques, créer des emplois, financer le développement, etc).

Qu'est-ce que le capital investissement et quelles sont ses différentes formes ? Réponses dans notre article.

Qu'est-ce que le capital investissement ?

Le capital investissement ou « private equity » en anglais est une activité sous forme d'apports de fonds (prises de participation majoritaire ou minoritaire) dans le capital d'une entreprise non cotée (généralement des entreprises de tailles petites et moyennes) qui consiste à financer l'une des phases de vie de celle-ci selon sa situation (création, développement, retournement, transmission). L'objectif de ce type de financement s'inscrit dans une vision à moyen et long terme qui consiste à vendre les parts de l'entreprise en question (par introduction en bourse par exemple) pour dégager des plus-values lors de la sortie.

Bon à savoir

Les acteurs du capital investissement en France ont investi 6,1 Md¤ en S1 2018 dans 1100 entreprises.

 

Quelles sont les formes du capital investissement ?

Le capital investissement prend plusieurs formes selon la situation de l'entreprise à financer.

Le capital-risque (Venture Capital)

C'est une forme d'investissement consistant à financer la phase d'amorçage ou de création d'une entreprise à forte valeur ajoutée principalement dans le secteur des nouvelles technologies. Comme son nom l'indique, Il s'agit du financement le plus risqué, puisque la réussite de l'entreprise n'est pas encore garantie.

Deux segments sont à distinguer.

Le capital amorçage

S'inscrit dans la phase préalable à la création d'entreprises (le produit pas encore développé, les brevets pas encore déposés, etc) il permet aux entreprises de financer leur démarrage.

Le capital création

Intervient au moment de création de l'entreprise (entreprises de moins de trois ans et non encore bénéficiaires), et permet à celle-ci d'assurer la production et la commercialisation de ses premiers produits ou services.

Le capital-développement (Expansion Capital)

Cette forme de participation s'inscrit dans la phase de développement de l'entreprise. Elle cible plutôt les entreprises qui cherchent à maintenir leur croissance (les entreprises qui ont déjà un marché, et cherchent une croissance externe ou interne).

Le capital-retournement (Turnaround)

Cette participation consiste à financer les entreprises ayant des difficultés financières, mais avec un potentiel réel. Son objectif est d'aider au redressement de ceux-ci par l'injection des ressources financières afin de permettre à l'entreprise le retour aux bénéfices.

Le capital-transmission (Buy Out)

Il s'inscrit dans le cadre d'une transmission ou de cession d'entreprise arrivées à maturité, il est souvent utilisé pour faciliter la transmission d'une entreprise à une autre (investisseurs particuliers ou entreprise industrielle). Cette opération peut en effet être réalisée par recours à l'endettement. On parle de leverage but-out (LBO).

Le capital-transmission (Buy Out)
Source : AFIC (Association française des Investisseurs pour la Croissance)

 

Le capital investissement : quelles modalités de fonctionnement ?

Les opérations de rentrée en capital dans le cadre du capital investissement peuvent être réalisées de différents moyens :

  • l'achat de titres existants auprès d'anciens actionnaires qui souhaitent se retirer ;
  • l'apport de fonds propres en souscrivant à des titres nouvellement émis ;
  • l'apport de quasi-fonds propres (obligations convertibles en actions par exemple).

Ces opérations sont souvent réalisées par :

  • des investisseurs institutionnels : banques assurances, caisses de retraite via des véhicules dédiés comme les FPCI (Fonds Professionnels de Capital Investissement) ;
  • des particuliers regroupés dans des fonds fiscaux FIP (Fonds d'Investissement de Proximité) et FCPI (Fonds Communs de Placement dans l'Innovation) ;
  • des investisseurs privés (familly offices).

La sortie du capital quant à elle peut s'effectuer selon plusieurs modalités :

  • l'introduction en bourse ;
  • la cession des titres à un industriel ;
  • la cession à un autre investisseur ;
  • la cession de l'entreprise à l'équipe de management.

Houssam BIRAMANE

Houssam BIRAMANE
Consultant en pilotage financier
Rédacteur financier indépendant

La notion de capital investissement

Retour en haut