Logo Compta Online

La méthode des coûts complets

45 313 lectures
0 commentaire
Catégorie : Finance et marchés financiers
45 313
0
Article écrit par (1699 articles)
Modifié le
Méthode des coûts complets

La production des biens ou de services implique logiquement des dépenses pour l'entreprise. Ces dépenses doivent être affectées aux biens ou services produits. Il s'agit de calculer leur coût ou prix de revient et ainsi déterminer leur prix de vente.

La méthode des coûts complets permet de réunir toutes les charges consommées par un produit ou un service. Elle permet d'affecter les charges directes et indirectes, des charges variables ou des charges fixes.

L'objectif de la méthode des coûts complets est de faire ressortir la rentabilité globale de l'activité et de permettre de valoriser les stocks.

L'entreprise calcule alors un coût de revient qui tient compte des charges directes et des charges indirectes issues de la comptabilité générale. Les différentes étapes du calcul sont liées au processus de production de l'entreprise. On distingue ainsi les coûts d'acquisition, les coûts de production, les coûts de distribution et le coût de revient qui englobe les éléments précédents. Les stocks de matières ou marchandises et les stocks de produits finis sont valorisés au cours de ce processus.

Les charges directes sont incorporées directement dans le processus de fabrication (exemple : matières premières, main-d'œuvre directe, etc...). Les charges indirectes font l'objet d'une répartition à l'aide des centres d'analyse puis d'une imputation. Ce sont par exemple les :

  • frais de publicité ;
  • frais de commercialisation ;
  • charges locatives ;
  • coûts des services généraux ;
  • etc.

Contrairement aux charges indirectes, les charges directes sont donc directement affectées à l'objet de coût étudié.

 

La répartition des charges indirectes par la méthode des coût complets

Pour affecter les charges indirectes à un produit ou un service donné, il faut comprendre les différentes phases du processus de production et réaliser quelques calculs intermédiaires.

L'affectation des charges indirectes dans des centres d'analyse : répartition primaire et secondaire

La répartition primaire permet de réaliser une première affectation des charges indirectes sur les centres d'analyse à l'aide de clés de répartition. Les charges indirectes telles que le loyer ou les rémunérations sont affectées aux centres principaux et aux centres auxiliaires.

Les centres d'analyse principaux sont liés directement à la chaîne de création de valeur (centre d'approvisionnement, centre de production/transformation, centre de distribution et de commercialisation).

Les centres auxiliaires concernent les fonctions support (administration, ressources humaines).

La répartition secondaire permet ensuite de réaffecter les charges indirectes qui se trouvent dans les centres auxiliaires aux centres principaux. En présence de prestations croisées, le calcul se complexifie.

La définition des unités d'œuvre

L'unité d'œuvre est une variable qui représente l'activité du centre d'analyse. Il peut s'agir du nombre d'heures de main-d'œuvre, des quantités achetées par exemple.

Cette unité d'œuvre doit être choisie pour faire le lien entre l'activité de l'atelier et la fabrication du produit.

Son coût est obtenu en divisant le total des charges indirectes après répartition secondaire par le nombre total d'unités d'œuvre.

 

Les étapes du calcul du coût complet et le traitement des charges indirectes

La méthode de calcul des coûts complets permet d'obtenir un coût de revient grâce à la formule suivante :

Calcul des coûts complets = coût direct + coût indirect d'approvisionnement + coût indirect de production + coût indirect de distribution et de commercialisation

Une fois que les charges indirectes ont été affectées, elles pourront être utilisées pour obtenir les différents coûts.

Le coût des approvisionnements est calculé pour tous les produits achetés par l'entreprise. Il tient compte du prix d'achat et des charges indirectes liées aux achats et permet d'obtenir la valeur de l'entrée en stock de ces biens.

Les stocks de matières ou marchandises sont valorisés selon les méthodes CUMP, PEPS ou DEPS en comptabilité analytique et contrôle de gestion. La dernière méthode n'est pas admise par le PCG ou le droit fiscal.

Les coûts de production tiennent compte de la main-d'œuvre directe, des consommations de matières (variations de stock incluses) et des charges indirectes affectées à chacun des ateliers de production.

Les stocks de produits finis, semi-finis ou en-cours sont également valorisés.

Les coûts de distribution sont liés à la vente des produits.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


La méthode des coûts complets


© 2022 Compta Online
Retour en haut