Logo Compta Online

Le bonheur au travail reste-t-il un sujet d'actualité ?

2 132 lectures
0 commentaire
Catégorie : Ressources humaines
2 132
0
Article écrit par (269 articles)
Publié le
Modifié le 28/03/2019

Le bonheur au travail est-il là où les entreprises le placent ?

Le mercredi 20 mars 2019, c'est la journée mondiale du bonheur. Nous souhaitons tout le bonheur du monde à tous nos lecteurs ! Et notamment le bonheur au travail, sujet tant convoité ces dernières années. Le phénomène du bonheur au travail devient une vraie préoccupation dans les entreprises.

Le bonheur dans sa globalité pour mieux comprendre le bonheur au travail

Jamais nous avons autant entendu parler du bonheur qu'en ce moment. Le bonheur est à la mode et nous sommes les premiers à en parler.

Dans le bonheur actuellement, plusieurs éléments sont plus recherchés que d'autres. Nous pouvons parler de l'argent. Même si l'argent ne fait pas le bonheur mais qu'il y contribue fortement, la question de l'argent préoccupe les personnes en ce qui concerne le bonheur.

Autre élément du bonheur, la santé. Si vous devez répondre à la question de ce qui vous rendra le plus heureux dans les années à venir, vous répondrez que le principal c'est de conserver la santé.

Au niveau du travail, la notion du bonheur au travail a évolué. Il y a une quinzaine d'années, le bonheur au travail correspondait à l'ascension hiérarchique, la réussite professionnelle. Le bonheur des salariés de nos jours correspond plus à sa propre réalisation au niveau du travail. Pour être heureux au travail, les collaborateurs souhaitent avoir un travail qui a un sens.

Le bonheur au travail passe également par les mots les plus utilisés pour en parler. Et ceux-ci sont : enfant, ami, couple, petits-enfants. Ceci correspond bien à la recherche de l'équilibre vie professionnelle et vie personnelle. D'autres mots s'associent également au bonheur au travail c'est l'épanouissement, la joie, le plaisir, la tranquillité et profiter de la vie.

 

Le bonheur au travail selon les collaborateurs

Selon les éléments cités ci-dessus, afin de connaître le bonheur en entreprise, les collaborateurs souhaitent des conditions de travail qui leur permettent de s'épanouir et de profiter de la vie de famille. Ce n'est pas une découverte, les études sur les nouvelles générations qui arrivent sur le marché du travail vont dans ce sens. Ces jeunes de la Génération Y et la Génération Z souhaitent pouvoir travailler dans des entreprises libérées qui leur laissent une certaine flexibilité.

En fait, ce qui va être le plus déterminant pour un collaborateur dans son bonheur c'est le sentiment qu'il va avoir de pouvoir se contrôler dans son travail. Le sentiment qu'il n'est pas un pion dans une entreprise et qu'il peut contrôler sa carrière et son quotidien. Le bonheur extrême pour un salarié, et qui peut lui éviter le burn out, c'est d'affirmer qu'il est maître de sa vie et de son destin. Ne pas subir la situation et se dire que la situation nous échappe et que nous n'y pouvons rien, cela est un facteur de malheur, dans la vie quotidienne et au travail.

 

Est-ce que cela est compatible avec le bonheur selon les entreprises ?

Dans les médias, la plupart du temps le bonheur au travail est assimilé aux bureaux de Google ou tout autre startup pleine de jeux et d'attractions pour les collaborateurs. L'image donnée est une entreprise qui est là pour faire le bonheur, le créer de toute pièce pour ses salariés.

Certes une pause bien occupée à s'amuser avec les collègues permet de concilier les liens sociaux et de créer une dynamique de groupe. Mais est-ce suffisant pour parler de bonheur au travail ? L'entreprise n'est pas sensé être un parc d'attraction ou un lieu de détente dont les managers incitent les collaborateurs à être heureux.

De nouveaux métiers sont créés et notamment le nouveau métier de Chief Happiness Officer. Ces personnes qui travaillent en entreprise sont des personnes en charge du bonheur, dans le but d'améliorer les conditions de travail des autres collaborateurs. Ce que l'entreprise recherche avec tout ceci, c'est la performance des salariés. La devise du moment pour une entreprise c'est : salarié heureux égal salarié performant.

Mais le curseur du bonheur vision entreprise est-il en corrélation avec la vision du bonheur des collaborateurs ? D'après ce que recherchent les nouvelles générations, non pas forcément.

Nous ne voyons pas dans les études des personnes qui sont heureuses dans leur poste car ils ont une table de ping-pong à leur disposition et que des séances de méditation leur sont offertes. Les facteurs de bonheur au travail cités sont l'équilibre vie professionnelle et vie personnelle, la flexibilité des horaires de travail, une bonne rémunération, la transparence et la participation aux décisions juridiques. La convivialité est également importante pour ressentir un bonheur au travail, toutefois les entreprises doivent réfléchir à leur management pour qu'il soit différent et qu'il corresponde aux souhaits des salariés.

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise

Le bonheur au travail reste-t-il un sujet d'actualité ?

Retour en haut