Logo Compta Online
BanStat

Le bore-out, ou l'ennui au travail

7 178 lectures
0 commentaire
Catégorie : Ressources humaines
7 178
0
Article écrit par (190 articles)
Modifié le

Est-ce possible de se sortir du bore-out ?

Lorsque nous savons le nombre de personnes au chômage, il est difficile de se plaindre de s'ennuyer au travail ! Et pourtant, cette pathologie est belle et bien présente et reconnue et elle s'appelle le bore-out. Et nous pouvons ressentir l'ennui au travail à plusieurs périodes de l'année, comme par l'exemple l'été lorsque l'activité diminue.

A quoi correspond le bore-out ? Quels sont ses impacts et quelles sont les solutions pour s'en sortir ?

Qu'est-ce que le bore-out ?

Le bore-out vient du terme anglais « to bore » qui signifie s'ennuyer. L'absence de tâches signifiantes engendre le syndrome d'épuisement professionnel par l'ennui. Être en bore-out signifie que le salarié est à bout par manque de travail et de motivation.

Quand on parle de l'ampleur du burn-out, le bore-out n'est pas en reste car ce syndrome lié à l'ennui au travail toucherait plus de 30% des salariés.

Le bore-out peut être vécu dans plusieurs situations :

  • par manque de travail pour occuper les journées ;
  • par la mise au placard avec une perte des responsabilités ;
  • par manque de responsabilités sur le poste ;
  • par la surqualification de l'employé.

A force du temps qui passe, ces situations impliquent que le collaborateur peut se rendre malade psychologiquement et/ou physiquement.

 

Quelles sont les conséquences du bore-out ?

Les conséquences du bore-out sont nombreuses. Et même si le collaborateur victime de ce syndrome utilise tous les subterfuges nécessaires pour ne pas le montrer, tels que simuler une suractivité, toujours avoir un dossier ouvert ou sembler occupé, il faut savoir qu'à terme cette situation devient difficile à vivre.

Parmi les nombreux états générés par le bore-out, en voici quelques-uns :

  • l'absence de satisfaction de soi et de son travail ;
  • le sentiment d'inutilité ;
  • la perte de l'estime de soi ;
  • le stress ;
  • la peur de perdre son travail ;
  • l'épuisement ;
  • l'anxiété ;
  • la perte de concentration ;
  • la dépression.

Selon une étude anglaise, les salariés qui s'ennuient au travail sont sujets à des risques d'accidents cardiovasculaires qui sont 2 à 3 fois supérieurs aux salariés qui possèdent un emploi stimulant. De plus, la victime du bore-out peut être victime de troubles du sommeil comme lors d'un burn-out.

Pour l'entreprise, cet état possède également des incidences. En effet, un salarié victime de bore-out coûte cher et possède un fort potentiel d'arrêt maladie.

Il est essentiel et très important de pouvoir se sortir de l'ennui au travail afin d'éviter des conséquences graves.

 

Comment remédier au bore-out ?

Le paradoxe du bore-out réside dans la difficulté qu'éprouvent ceux qui en sont victimes à réclamer davantage de travail. Toutefois il existe des réflexes pour se sortir du bore-out.

Le salarié peut en parler à son médecin ou au médecin du travail afin de trouver des solutions et éviter de tomber dans la dépression.

La bonne solution est également d'en parler à son supérieur hiérarchique et sûrement de l'éclairer sur la situation qu'il ne pouvait pas imaginer. Ainsi, le manager peut connaître la disponibilité de son collaborateur et lui confier davantage de responsabilité. Cela permet de se sentir valorisé, de montrer son efficacité et démontrer son goût du travail.

Si les autres solutions ne sont pas envisageables, il est possible dans une entreprise de regarder les postes disponibles en interne. Ainsi, le collaborateur peut rechercher de nouveaux challenges et se sentir de nouveau motivé à travailler et se sentir utile.

Afin de combler le temps d'inactivité, le salarié peut se former par les biais proposés dans l'entreprise. La formation est toujours bénéfique car elle permet de consolider ses connaissances ou se diversifier et apprendre de nouvelles choses à appliquer dans son travail. Ainsi, le salarié peut retrouver le stimulant nécessaire pour se donner à fond dans l'exécution de ses tâches.

Si, malheureusement, aucune de ces solutions ne sont viables, le collaborateur peut rechercher un nouvel emploi dans une nouvelle entreprise en espérant pouvoir retrouver le poste qui lui convient.

Toutes ces solutions ont pour seul but de retrouver le goût pour le travail !

L'attention doit également être portée aux jeunes générations qui ont fait de longues études et qui peuvent vite ressentir une désillusion de ne pas obtenir le travail et les tâches de leur rêve.


Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise



Le bore-out, ou l'ennui au travail

Retour en haut