Logo Compta Online

Le contrôle des stocks

13 477 lectures
0 commentaire
Catégorie : De la saisie au bilan
13 477
0
Article écrit par (1014 articles)
Modifié le
Dossier lu 243 738 fois

Contrôle des stocks

Les stocks présentent des risques parce qu'ils peuvent être vus comme une variable d'ajustement du résultat. Leur contrôle est important.

L'inventaire annuel obligatoire est effectué à la clôture de l'exercice ou à une date suffisamment proche pour pouvoir retrouver le stock de fin d'exercice avec quelques retraitements mineurs. Pour les stocks, il s'agit de les évaluer avec le plus de précision possible.

Les stocks font aussi partie des éléments qui feront l'objet d'un contrôle particulier. Ce poste est en effet assez aisément manipulable.

Son but : vérifier que la comptabilité correspond bien à la réalité et la corriger si besoin. Les éléments peuvent être manquants ou abîmés. Compter les quantités en stocks permettra d'avoir une idée précise de la réalité.

 

Comprendre les risques liés aux stocks pour orienter les travaux de contrôle sur les stocks

Que ce soit pour enjoliver le bilan, masquer un détournement ou échapper à l'impôt, les stocks font partie des postes à risques. Pourquoi ? Parce qu'ils impactent la marge et sont parfois utilisés pour masquer les problèmes ou diminuer le résultat et donc l'impôt.

Certaines entreprises manipulent alors la valeur des biens stockés à leur avantage ou les quantités en stock pour obtenir une variation de stock qui correspond à leurs besoins.

La fraude est d'autant plus difficile à détecter qu'elle est décidée au plus haut niveau de la hiérarchie et réalisée après le passage des auditeurs.

La cohérence de la marge est donc très importante. Quelques exemples de manipulations :

  • une augmentation brutale de la marge peut indiquer une surévaluation des stocks, tout comme cette hausse peut servir à dissimuler une baisse anormale de la marge ;
  • les stocks sont aussi un moyen de jouer sur le résultat. On oublie des palettes, des aires de stockage, les dernières livraisons ;
  • écouler les stocks vers les réseaux de distribution en fin d'exercice et comptabiliser des retours en début d'exercice suivant, au passage, les complices touchent des commissions sur des ventes fictives ;
  • modifier la méthode d'évaluation (passer du coût unitaire moyen pondéré au premier entré premier sorti par exemple) pour impacter directement le résultat de l'exercice.

Le contrôle des stocks a pour but de permettre la détection des erreurs et des fraudes.

 

Des contrôles sur les stocks courants et orientés vers les risques

Les contrôles sur les stocks seront généralement orientés vers :

  • l'existence des quantités comptabilisées ;
  • l'évaluation à la clôture ;
  • le bien-fondé des provisions et l'absence de surévaluation.

Les auditeurs disposent d'un guide de contrôles comptables, édité par la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes (CNCC). Les questions listées sont orientées vers la vérification des procédures internes de l'entreprise.

Exemples :

  • les fiches de stocks et inventaires permanents sont-ils utilisés pour mettre à jour les fiches de stocks ?
  • les stocks sont-ils comptés physiquement au moins une fois par an ?

En cabinet d'expertise comptable, surtout pour les petits dossiers, les contrôles partent de l'état récapitulatif des stocks, fourni et signé par le client. La présence de l'expert-comptable ou d'un collaborateur au moment de l'inventaire est beaucoup plus rare.

C'est la lettre de bilan annuelle, qui contient toutes les informations nécessaires au comptage et à l'évaluation des stocks par le client.

Le collaborateur en charge des contrôles utilisera le grand-livre, la balance des deux derniers exercices, l'état des stocks et l'état des dépréciations éventuelles...

 

Vérifier les quantités en stocks

Seuls les biens que l'entreprise contrôle peuvent figurer dans les stocks.  La notion de contrôle des stocks ne correspond pas toujours à la notion de propriété juridique. Une divergence peut apparaître ici avec les règles fiscales qui restent attachées à la notion de propriété pour l'inscription dans les comptes de stocks.

En présence d'un état récapitulatif, signé par le client, il s'agira parfois simplement de vérifier les additions effectuées pour aboutir à la somme totale. La lettre de mission de l'expert-comptable précisera généralement que c'est au client de fournir les informations relatives aux quantités en stocks. C'est souvent le cas dans les TPE.

En cas d'enjeux plus importants, la présence d'un collaborateur ou un nouveau comptage d'une partie des biens sera effectuée.

Vérifier la méthode d'évaluation des stocks

La méthode utilisée pour évaluer les stocks doit en principe être la même d'un exercice à l'autre. En cas de changement de méthode, il faudra le justifier et fournir des comptes dits pro format afin de montrer l'impact du changement sur plusieurs exercices.

Contrôler l'évaluation consiste aussi à vérifier, par sondage, que les prix retenus sont ceux qui figurent sur les factures et que les escomptes de règlement ont bien été déduits.

Vérifier le respect du principe de séparation des exercices

Les derniers achats et les dernières ventes ont-ils été pris en compte dans les stocks ? A-t-on tenu compte de retours éventuels ? Les en-cours sont-ils cohérents avec la facturation de l'exercice suivant ?

Sans ces derniers éléments, les stocks seraient souvent sous-évalués.

Vérifier les dépréciations des stocks et en-cours

Une dépréciation est un élément très subjectif. Tous les éléments dont la valeur actuelle est inférieure à la valeur d'origine seront vérifiés et feront l'objet d'une dépréciation.

 

Plus d'infos

  • Comptabilité et droit pénal, « Les postes comptables à risques », Litec
  • L'arrêté des comptes, Tome 1, Revue Fiduciaire


Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Directrice de la rédaction sur Compta Online


Le contrôle des stocks