Logo Compta Online

Le CSOEC veut former la profession à la data

1 310 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
1 310
0
Article écrit par (172 articles)
Modifié le
CSOEC & Wagon for Business : une nouveau programme de formation à la data

Répliquant au niveau national un partenariat existant en région PACA, le Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables (CSOEC) lance un programme de formation à l'analyse de données. Le Wagon for Business se charge de la réalisation de cette action.

Pour Lionel Canesi, président du CSOEC, il s'agit de transformer l'expert-comptable, « homme du passé » producteur de comptes historiques, « à l'homme du futur », grâce à la comptabilité prédictive. L'ancien président du Conseil régional de la région PACA déploie donc au niveau national un programme opérationnel au niveau local, 40 experts-comptables ayant suivi ce programme de formation dans sa région.

Concrètement, à partir du 21 septembre prochain, les professionnels qui le souhaitent pourront s'inscrire à des formations de 5 jours, découpées en 5 modules :

  • visualisation des données ;
  • comprendre les données structurées ;
  • analyse de données ;
  • sourcer les données ;
  • projet de machine learning.

Cette formation, payante et organisée par Le Wagon for Business, est étalée sur 5 semaines, et proposée en visioconférence au coût de 2 500¤ HT. Une formation qui se veut pratico-pratique, avec des cas d'usage métiers, comme l'analyse d'un FEC par exemple. Le Wagon Business revendique une expérience d'apprentissage dans ce domaine de « 8 ans, 43 villes et 25 pays ».

 

Les experts-comptables doivent-ils devenir des data scientists ?

Mais la comptabilité prédictive répond-elle à un réel besoin client ? Des missions concrètes peuvent-elles en découler ?

Interrogé sur ce point Lionel Canesi l'assure « il s'agit d'augmenter les capacités de l'expert-comptable », qui pourra apporter davantage d'informations, ou des informations beaucoup plus ciblées, pour alimenter ses analyses. Pour le président du CSOEC, demain, un professionnel pourra ainsi accompagner un créateur d'entreprise en lui donnant des données sur la fréquentation d'un quartier, ou le chiffre d'affaires moyen de ses concurrents par exemple.

Il peut s'agir également de détecter plus tôt les difficultés des entreprises, en recoupant les chiffres d'un dossier avec des données nationales. En identifiant des facteurs de risque, qui, statistiquement conduisent à la faillite, le professionnel pourra alerter son client très en amont et prendre les mesures nécessaires.

 

Mais d'ailleurs, de quelle data parle-t-on ?

Car si on admet que le besoin client existe, sur quelles données un expert-comptable peut-il concrètement exercer ses compétences d'analyse de données ? Les données du cabinet sont-elles suffisantes ?

En tout cas elles le sont pour enrichir l'information transmise au client, selon Lionel Canesi, qui voit dans la data et les outils de business intelligence une simple évolution de technologie depuis le tableur : « L'expert-comptable a toujours su analyser des données sur Excel pour fournir un tableau de bord à ses clients. Avec cette formation, nous voulons lui donner les moyens d'utiliser des technologies plus récentes, plus puissantes, pour mieux servir les chefs d'entreprise ». A plus long terme, le président du CSOEC précise que cette formation doit aussi permettre à la profession d'exploiter le potentiel du futur entrepôt de données de la profession (« datalake »), toujours en cours de préparation.

 

Les experts-comptables doivent-ils devenir des data scientists ?

Va-t-on vers une profession qui évolue du chiffre à la donnée, et doit maîtriser par elle-même les détails de l'analyse de données ? Pour Clément Eurly, directeur général du Wagon for Business, pas forcément : « Il y a deux grands cas d'usage de nos formations. Tout d'abord, bien sûr, maîtriser une technologie et une méthode d'analyse, pour exploiter la donnée. Mais aussi disposer des connaissances permettant tout simplement de travailler en équipe autour d'un projet data, en ayant recours à des personnes spécialisées ».

C'est également la vision du président du CSOEC, pour qui l'expert-comptable peut comprendre l'analyse de données sans en être un spécialiste, déléguer cette tâche mais la comprendre, et donc être en mesure de la superviser.

Julien Catanese

Julien Catanese
Directeur éditorial de Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Diplômé d'expertise comptable, après 7 ans en tant que rédacteur en chef puis directeur de la rédaction Fiscalistes et experts-comptables chez LexisNexis, je rejoins l'équipe Compta Online en juin 2020.
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


Le CSOEC veut former la profession à la data


© 2021 Compta Online
Retour en haut