Le mémoire du DEC : comment s'organiser ?

23 160 lectures
0 commentaire
Catégorie : Les études de la filière d'expertise comptable
23 160
0
Article écrit par (95 articles)
Modifié le
Dossier lu 275 295 fois
Optimiser son organisation pour rédiger son mémoire du DEC

Une fois votre demande d'agrément acceptée, vous pouvez vous questionner sur la marche à suivre pour la suite. Il est essentiel de ne pas perdre de vue l'objectif du diplôme sans pour autant s'éparpiller dans tous les sens pour rédiger. Par où commencer ? Comment s'organiser ? Comment gérer son stress ?

Nous vous donnons les clés pour vous organiser au mieux durant cette période où vos nerfs seront mis à rude épreuve !

Le rétroplanning

Le rétroplanning est un calendrier à mettre en place en vue d'atteindre votre objectif : la date de dépôt de votre mémoire finalisé. Toutes les tâches à réaliser avant cette date butoir devront y être mentionnées. Cet outil aura vocation à vous obliger à tenir un timing réalisable en vue d'optimiser vos travaux de rédaction.

Quel support pour un rétroplanning ?

Cet outil pourra être réalisé sur le support de votre choix manuellement, sur un logiciel spécifique disponible sur internet ou sur un tableur de type Microsoft Excel.

Cette méthode est ni plus ni moins une méthode utilisée en ordonnancement des processus plus connue sous le nom de diagramme de Gantt qui se présente comme suit :

Tâches

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

Janvier

Février

Mars

Partie 1

xx

Partie 2

xx

Partie 3

xx

Mise en page

x

Cette trame peut être davantage détaillée avec la présence des chapitres et sections dans la partie des tâches. Les dates peuvent également se décomposer en semaines ou en jours. Le tout est de se fixer un objectif à atteindre, qui est le dépôt du mémoire du DEC.

Comment mettre en place un rétroplanning ?

Avant toute chose, il va falloir déterminer votre temps disponible entre aujourd'hui et la date limite de dépôt du mémoire. Dès lors, vos activités devront être réparties durant toute cette période en y intégrant des périodes « à vide ». Cela vous permettra de prendre en compte d'éventuels imprévus : un arrêt maladie, des fêtes diverses, des imprévus professionnels...

Ne perdez pas de vue que l'intérêt de ce rétroplanning est d'atteindre tous vos objectifs que vous vous fixerez avec pour objectif principal le dépôt du mémoire du DEC.

Conseil

N'oubliez pas de prendre en compte vos contraintes personnelles lors de la réalisation de votre rétroplanning ! Sinon vous aurez du mal à respecter les impératifs mentionnés au risque de vous décourager avant d'avoir commencé.

 

Des méthodes de travail à adapter à son rythme

Chaque candidat au DEC a une vie différente mais également une façon de travailler différente. C'est pourquoi, chacun devra adapter ses temps de rédaction selon ses habitudes.

La stratégie de la rédaction non stop

Certains candidats font le choix de rédiger sans interruption, soit durant leurs congés d'été, soit durant leurs congés de Noël. Il faut se dire que vous vous concentrez sur votre mémoire durant une courte période et ne ferez rien d'autre que rédiger. Mais le tout est de savoir si vous êtes prêt à sacrifier votre temps libre pour ce mémoire.

Plusieurs questions peuvent vous orienter dans votre décision vers une rédaction non stop ou étalée dans le temps :

  • êtes-vous prêt à sacrifier vos vacances en famille ou avec les amis pour rédiger ?
  • vous sentez-vous capable de rédiger 12 heures par jour durant un mois ?
  • votre conjoint est-il prêt à ce que vous mettiez votre vie familiale entre parenthèses ?
  • saurez-vous maîtriser votre stress ?
  • avez-vous des personnes prêtes à relire votre mémoire dans un court délai ?
  • etc...

Tout autant de questions qui vous permettront de mieux déterminer votre stratégie de rédaction avant de vous lancer tête baissée.

Les avantages

Vous pouvez concentrer votre période de rédaction en une courte période (un mois par exemple). La régularité de votre travail vous permettra d'avoir toutes les idées en tête. Vous aurez moins de risque de perdre le fil dans vos idées !

Les inconvénients

Vous risquez de vous isolez de toute vie sociale et attention à ne pas bâcler la rédaction et la présentation sous prétexte que la date butoir arrive !

 

Une rédaction étalée dans le temps

La rédaction du mémoire du DEC nécessite une rigueur qu'il ne faut absolument pas sous-évaluer. Certes, le fait de lisser davantage vos périodes de travail pour le mémoire dans le temps vous permettra de faire évoluer vos idées. Vous pourrez ainsi penser à des choses auxquelles vous n'auriez pas forcément eu l'idée sur une courte période.

L'étalement dans le temps de vos périodes de rédaction permet de compléter votre recherche. En effet, votre bibliographie sera enrichie. Tout le temps consacré à la rédaction par intermittence vous permettra d'avoir le recul suffisant sur vos recherches.

Les avantages

L'étalement de la rédaction permet d'avoir le recul suffisant sur les idées développées mais aussi de nouvelles idées à aborder grâce aux lectures régulières.

Les inconvénients

Le risque est d'avoir l'impression de ne pas voir le bout du mémoire du DEC. La régularité de vos travaux sera le maître mot à respecter pour éviter de lâcher prise.

 

Gérer son stress

Même si vous n'en êtes pas encore au stade de la soutenance, la phase de rédaction est toute aussi stressante. Se fixer un objectif avec la date butoir de dépôt du mémoire est une épreuve qui met les nerfs des candidats à rude épreuve !

Nous avons regroupé une série de questions que vous pouvez vous poser tout au long de la rédaction. Ces questions sont bien souvent un signe de stress. Nous vous donnons des solutions pour éviter de tomber dans le piège d'un stress inutile.

Le phénomène de la page blanche : est-ce normal ?

Ce phénomène se produit lorsque le candidat est devant son écran (ou ses feuilles) et qu'aucune idée ne vient. Vous n'arrivez plus à rédiger quoique ce soit.

Ce blocage est normal. Sachez que vous n'êtes pas sans ressource. Si vous avez préparé des fiches synthétiques de vos lectures (conseillé lors de la préparation de la notice), prenez le temps de les relire. Vous passerez une journée peut-être moins productive en termes de rédaction mais vous ne perdrez pas votre temps.

Autre conseil : vous pouvez éventuellement commencer une autre partie de votre mémoire. Vous n'êtes pas obligé de respecter la hiérarchie de votre table des matières (partie 1, partie 2...). Vous pouvez démarrer une autre partie si vous vous sentez plus inspiré ! Le maître mot est l'optimisation de son temps.

J'ai l'impression de ne pas avancer : est-ce normal ?

C'est ici que le rétroplanning trouve tout son intérêt. Fixez vous des objectifs de date afin de rédiger chacune de vos sous-parties. Ces différentes dates butoirs vous permettront d'atteindre la date limite de dépôt de votre mémoire du DEC plus aisément.

Il faut se fixer des objectifs atteignables tout en prenant en compte des temps de pause pour faire face aux imprévus. La productivité est un critère important qu'il ne faut pas sous-estimer. Fonctionnez par étape et donnez-vous le temps nécessaire à la rédaction !

J'ai l'impression d'être submergé de travail : est-ce normal ?

Pour certains candidats, la phase de rédaction peut être vue comme traumatisante. Il s'agit de jongler entre la journée de travail, la vie de famille et le reste du temps.... rédiger son mémoire ! Cette situation peut démoraliser plus d'une personne mais il est essentiel de garder le cap.

Dites-vous que la fatigue est normale durant toute cette période de pression intense. Toutefois, prenez le temps de dormir correctement. Un mauvais sommeil sera synonyme pour vous d'un stress accentué. Ne sous-estimez pas les alertes de votre organisme !

Quelques conseils pour bien gérer votre stress

Durant la phase de rédaction, anticipez toute situation éventuelle de stress en vous accordant du temps pour vous. Certes, vous n'en aurez pas à outrance mais de garder certains moments dédiés rien qu'à vous, est indispensable. Dans ce cas, vous n'aurez pas d'autre choix que de bien vous organiser.

  • positivez : vous êtes capable d'atteindre votre objectif ! Ne baissez pas les bras. Le corps humain est très réceptif aux émotions négatives, mais l'est tout autant des émotions positives !
  • respirez : vous stressez et avez la sensation de ne pas vous en sortir ? Prenez une dizaine de minutes et concentrez vous sur votre respiration... Inspirez.... Expirez... Prenez l'air pour vous oxygéner.
  • mangez correctement. Vous êtes occupé à rédiger et vous oubliez de manger ? Une erreur à ne surtout pas commettre. Une alimentation équilibrée aidera votre organisme à faire face à ce coup de stress qu'est la rédaction du mémoire du DEC.
  • détendez-vous : la phase de rédaction est importante mais prenez un peu de temps pour vous aérer. Faites un peu de sport, de marche... Bref, bougez vous un peu pour vous oxygéner et repartir du bon pied dans votre rédaction.

Ces conseils ne sont pas les ingrédients d'une recette miracle vous garantissant la réussite à l'examen. Ce ne sont que des conseils de bon sens qui vous permettront de passer au mieux cette période intense !

Vénaïg Le Bris

Vénaïg Le Bris est diplômée d'expertise comptable et inscrite à l'Ordre des experts-comptables de Bretagne.


Le mémoire du DEC : comment s'organiser ?


© 2020 Compta Online
Retour en haut