Logo Compta Online

Le pétrole et les experts-comptables

3 850 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
3 850
0
Article écrit par (4 articles)
Publié le
Modifié le 11/06/2019

Experts-comptables : les datas, ce nouvel or noir !

« Les datas sont le pétrole du XXIème siècle »

Il y a d'abord cette formule : « Les datas sont le pétrole du XXIème siècle », ou dit autrement : « Les données sont l'or noir du XXIème siècle ».

Puis il y a eu ces derniers mois plusieurs informations qui interpellent, qui bousculent l'expert-comptable que je fus (et que, dans l'esprit, je reste !).

Ainsi en mars 2019 : « Les greffiers des tribunaux de commerce déploient la blockchain ».

En avril 2019, les greffiers continuent leur marche vers le « Tribunal Digital » avec un arrêté relatif à la signature électronique des décisions rendues par les tribunaux de commerce.

Ce même mois, nouveau titre dans la presse : « Bercy lance une start-up pour anticiper les faillites » et le journal Les Echos d'expliquer : « Lorsqu'une entreprise en difficulté en appelle aux services de l'État, il est souvent déjà trop tard. Beaucoup d'aides ne sont plus disponibles. Pour éviter cela, Bercy s'apprête à déployer Signaux Faibles. Cette « start-up d'État » doit permettre de détecter les sociétés en mauvaise santé grâce à l'intelligence artificielle afin de leur proposer les solutions d'accompagnement adaptées à leurs besoins ».

 

Les experts-comptables sont-ils conscients de la masse de données qu'ils détiennent, qu'ils produisent ?

Premier point : les greffiers ont compris les premiers l'intérêt de la technologie blockchain pour « exploiter » les données (data) produites par les experts-comptables mais aussi les avocats (je n'ose dire « qui n'ont rien vu venir » !).

Second point : Bercy envoie un message fort désagréable : « Les experts-comptables ET les commissaires aux comptes ne seraient pas au niveau pour anticiper ces défaillances ». On peut donc en déduire que Bercy fournit à une « jeune pousse Signaux Faibles » les données (data) produites là encore par les experts-comptables.

Question : les experts-comptables sont-ils conscients de la masse de données qu'ils détiennent, qu'ils produisent ? Donc de l'Or Noir, qu'avec leurs clients (important), ils possèdent ?

Si les experts-comptables ne l'imaginent pas, d'autres lorgnent sur ce « trésor », les banquiers d'abord (nous y sommes habitués) mais, fait nouveau, certaines SSII « partenaires de la profession » et qui, semble-t-il, n'hésiteraient pas à démarcher directement leurs clients.

A ce stade, les données auxquelles nous pensons sont d'une part, les FEC (fichiers d'écritures comptables) auxquels seront jointes bientôt les pièces justificatives de chaque écriture (d'où l'intérêt de certaines SSII) et d'autre part, les DSN (déclarations sociales nominatives).

Mais le « trésor » n'est pas uniquement là ! Il y a beaucoup mieux ! Les experts-comptables sont des gens d'ordre, de méthode, rigoureux et qui, de surcroît, subissent des contrôles confraternels sans concession : ce sont des tiers de confiance. Des atouts qui augmentent encore la « valeur » des données qu'ils détiennent dans leurs dossiers annuels et permanents.

Voilà, nous avons trouvé le pétrole, l'Or noir des experts-comptables (et de leurs clients).

Serge Heripel
Serge Heripel sur Twitter Serge Heripel sur LinkedIn

Serge Heripel est expert-comptable retraité et vice-président de l'organisme mixte de gestion agréé France Gestion.

Le pétrole et les experts-comptables

Retour en haut