Logo Compta Online

Le récit d'une mission de CAC idéale aux Assises de la CNCC

2 882 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
2 882
0
Article écrit par Schmidt Sandra sur Twitter Schmidt Sandra sur LinkedIn (1282 articles)
Publié le
Modifié le 16/09/2016

Le récit d'une mission de CAC idéale aux Assises de la CNCC

La mission du commissaire aux comptes s'étale dans le temps. Elle repose sur la communication désormais inclue dans les normes d'exercice professionnel. Idéalement, cette mission sera faite de plusieurs prises de contact avec les dirigeants.

C'était certainement la partie la plus ludique des XVIIIè assises de la CNCC : le récit du déroulement idéal d'une mission d'audit. Une présentation théâtrale sous le signe de la pédagogie et de la communication.

Car la communication est de plus en plus importante dans la profession et fait désormais partie intégrante des normes d'exercice professionnel.

 

La mission d'audit idéale doit se dérouler en cinq étapes.

Le commissaire aux comptes doit communiquer avec son client, lui montrer son utilité et ne pas hésiter à répondre aux questionnements des clients.

Étape 1 : Le premier entretien

Étape 2 : Vendre la mission

Étape 3 : Valoriser les contrôles et mettre en avant votre utilité

Étape 4 : Réussir le debriefing de fin de mission

Étape 5 : Assemblée générale

 

 

Le premier entretien

Le premier entretien est très important. Il permet au commissaire aux comptes de découvrir l'entreprise mais aussi, à l'entreprise qui n'a jamais eu de commissaire aux comptes, de découvrir son utilité.

Idéalement, cette étape permettra au cabinet de laisser une documentation qui présente le cabinet, présentera la mission et les collaborateurs concernés et la complémentarité avec les conseils.

Le commissaire aux comptes pourra alors adapter la mission aux besoins de l'entreprise.

 

Vendre la mission et après ?

Une mission de commissariat aux comptes ne peut pas se faire à distance à partir des travaux de l'expert-comptable.

Visiter les locaux, présenter les collaborateurs, répondre aux questions du client et ne pas hésiter à lui dire non lorsque c'est nécessaire sont autant d'atouts qui permettent de laisser une bonne impression.

Les banques ont tout intérêt à accorder des financements sur la base du rapport du commissaire aux comptes, et non sur un projet de liasse fiscale.

Valoriser les contrôles et mettre en avant son utilité.

Le dernier trimestre de l'exercice est l'occasion pour le commissaire aux comptes de revenir dans l'entreprise.

Et ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une petite entreprise avec un petit budget, qu'il faut rester derrière son bureau et faire l'interim/inventaire à distance.

Revenir dans l'entreprise pour faire parler des procédures est un bon moyen de mettre en avant son utilité. Une fois le premier exercice passé, les contrôles se succèdent et se ressemblent.

 

Le commissaire aux comptes peut ensuite effectuer d'autres contrôles non obligatoires tels que la sécurité des systèmes d'information.

L'intérim permet de parler d'autre chose que de comptabilité avec le dirigeant. Susciter l'intérêt chez le client tous les ans passe par le renouvellement des contrôles. Les contrôles facultatifs peuvent être étroitement liés à l'actualité.

Cela permet parfois de décrocher des missions non audit.

 

Réussir le débrieging de fin de mission

La présentation des conclusions du commissaire aux comptes passe par un dialogue avec toutes les parties intéressées.

Il peut ainsi présenter un projet de synthèse aux équipes comptables et à l'expert-comptable avant sa présentation au dirigeant. Il peut aussi associer les responsables de l'élaboration des comptes.

La réunion de synthèse avec les dirigeants permettra ensuite de faire ressortir les points forts et les éléments à améliorer. Cette réunion bien menée intéressera grandement les dirigeants de l'entreprise, surtout si la synthèse va au-delà des aspects comptables.

Il faut s'assurer que les conclusions soient partagées pour que le client y voie un gage de sérieux et le suivi personnalisé de son dossier.

 

L'assemblée générale

Le discours du commissaire aux comptes à l'assemblée générale ne doit pas être une lecture pure et simple de son rapport.

En quelques mots, il est possible de faire le tour des questions essentielles, tout en remerciant les équipes qui ont collaboré à la mission, tout au long de l'exercice.

Il s'agit de faire rapidement le tour des travaux effectués, pour valoriser la mission et de conclure.

Car une bonne présentation se prépare et s'anticipe.

 

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Le récit d'une mission de CAC idéale aux Assises de la CNCC

Retour en haut