Logo Compta Online

Le report des à-nouveaux ou la réouverture des comptes

27 874 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité comptable
27 874
0
Article écrit par
ProfilClaudusaix
Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
  • 87 - Haute-Vienne
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 355 votes
popupBulle tail
  sur Twitter   sur LinkedIn
Publié le
Modifié le 13/02/2018

Sur le forum, c'est une question récurrente lors d'un changement de logiciel comptable ou lors d'un changement de régime fiscal passant d'une comptabilité de trésorerie (Recettes-Dépenses) à une comptabilité d'engagement (ex : on passe du régime micro entreprise à un régime simplifié réel).

C'est aussi lors d'une tenue de la comptabilité sans logiciel.

Il s'agit de la réouverture des comptes (termes utilisés par le Dictionnaire Comptable et Financier de la Revue Fiduciaire) et le report des à-nouveaux. Si la tenue comptable se fait avec un logiciel, il y a deux techniques :

  • Il suffit de créer un exercice avec les dates de l'ancien exercice. Ensuite, il faut reprendre la balance complète c'est-à-dire tous les comptes de la classe 1 à 7. Une fois cela fait, il convient de clôturer et de générer le nouvel exercice. Les à-nouveaux se font automatiquement.

 

  • Seulement, la méthode précédente ne fonctionne pas si aucun logiciel n'est utilisé. Dans ce cas, il convient de reprendre les comptes de la classe 1 à 5 équilibré par le compte 12 Résultat de l'exercice ou le compte 88 Résultat en instance (pour certains logiciels).

Pour faciliter le lettrage des comptes de tiers, il convient de reprendre le grand livre des tiers non lettré de l'exercice précédent. Pour les banques, c'est le même principe.

Il faut saisir le solde bancaire et les opérations bancaires non pointées pour aboutir au solde comptable figurant sur la balance.

L'important pour bien saisir ce type d'opérations bancaires est d'avoir son état de rapprochement.

 

Le report des à-nouveaux ou la réouverture des comptes

Retour en haut