Logo Compta Online

Le taux de rentabilité interne, un critère performant pour vérifier la pertinence d'un investissement

6 425 lectures
0 commentaire
Catégorie : Finance et marchés financiers
6 425
0
Article écrit par (48 articles)
Modifié le
Dossier lu 30 923 fois

Taux de rentabilité interne

Le TRI ou taux de rentabilité interne est le critère le plus proche de la valeur actuelle nette. On considère qu'il y a création de valeur, lorsque le TRI est supérieur au coût des capitaux investis.

Avant de faire son choix, le chef d'entreprise a besoin de s'assurer de la pertinence de son investissement, c'est-à-dire de la capacité de ce dernier à récupérer son coût initial. Le taux de rentabilité interne est le critère qui permet de vérifier cela, qu'est-ce qu'un TRI et comment le calculer, c'est ce que nous allons voir au cours de cet article.

Qu'est-ce qu'un taux de rentabilité interne ?

Le taux de rentabilité interne, est un indicateur financier qui permet d'évaluer la pertinence d'un projet d'investissement. C'est le taux de rentabilité minimum que doit avoir un projet d'investissement, pour qu'il ait une équivalence entre son coût initial et ses flux de trésorerie future, autrement dit, c'est le taux pour lequel la VAN est nulle.

 

Comment calculer le taux de rentabilité interne ?

Le taux de rentabilité interne ou TRI peut être calculé à travers cette formule :

I0 = ∑ (FT / (1 + i) ^ n)

Avec :

  • I0 : Le coût de l'Investissement ;
  • ∑ FT(1 + i) : Sommes actualisées des flux de trésorerie à générer par l'investissement ;
  • I : le taux de rentabilité interne (à rechercher) ;
  • n : période estimée pour laquelle l'investissement génèrera des flux de trésorerie.

Le taux qui permet l'équivalence entre le coût de l'investissement et ses flux futurs, peut être calculé par résolution mathématique simple, par une interpolation linéaire, ou tout simplement à l'aide du tableur Excel (fonction TRI).

Exemple

Un chef d'entreprise souhaitant investir sur une nouvelle machine pour répondre à une demande croissante de son produit :

  • Le coût d'investissement étant de 1 000k¤ ;
  • Les flux prévisionnels espérés par l'investissement sont présentés sur le tableau suivant.

N

N+1

N+2

N+3

VAN

Coût de l'investissement

-1000

Flux de trésorerie non actualisé

300k¤

450k¤

600k¤

Taux d'actualisation (hypothèse 1)

16,00%

16,00%

16,00%

Taux d'actualisation (hypothèse 2)

14,00%

14,00%

14,00%

TRI retrouvé par (Interpolation linéaire ou fonction TRI d'Excel

14,779%

14,779%

14,779%

Flux actualisé avec le taux de 16%

259k¤

334k¤

384k¤

-22,56k¤

Flux actualisé avec le taux de 14%

263k¤

346k¤

405k¤

14,40k¤

Flux actualisé avec le TRI

261k¤

342k¤

397k¤

 

En actualisant aléatoirement les flux de trésorerie espérés par un taux respectif de 16% et 14%, nous obtenons une VAN de :

VAN = - I0 + ∑ (FT / (1 + i) ^ n)

VAN 16% = -1 000 + 300 * (1 + 0,16) ^ - 1 + 450 * (1 + 0,16) ^ - 2 + 600 (1 + 0,16) ^ - 3

VAN 14% = -1 000 + 300 * (1 + 0,14) ^ - 1 + 450 * (1 + 0,14) ^ - 2 + 600 (1 + 0,14) ^ - 3

  • VAN 16% = (-22,56k¤)
  • VAN 14% = 14,40k¤

Le taux de rendement interne qui permet une équivalence entre le coût de l'investissement et les flux espérés est donc compris entre 16% et 14%. En utilisant la méthode de l'interpolation linéaire ou avec la fonction TRI d'Excel, le taux de rendement est facile à trouver, après calcul, ce dernier se situe à 14,779%.

Fonction TRI excel = TRI (D5:G5) = -TRI (selectionner -1 000,300,450,600) = 14,77%

Ce taux correspond au taux de rentabilité minimum que l'investissement devrait rapporter pour compenser son coût initial. En dessous de ce taux, l'investissement coûtera plus cher que ce qu'il peut rapporter, le contraire est vrai aussi.

 

Choisir entre plusieurs investissements avec le taux de rendement interne



En l'absence d'arbitrage entre plusieurs projets, lorsque le taux de rendement interne de l'investissement est inférieur au taux de rentabilité exigé par l'entreprise, l'investissement aura une VAN négative. Le projet ne sera donc pas rentable et il est à rejeter.

En présence de possibilité d'arbitrage (investissement exclusif), pour choisir entre plusieurs projets d'investissement, il faut retenir celui qui possède le TRI le plus élevé.


Houssam BIRAMANE

Houssam BIRAMANE
Consultant en pilotage financier
Rédacteur financier indépendant



Le taux de rentabilité interne, un critère performant pour vérifier la pertinence d'un investissement

Retour en haut