Logo Compta Online
BanStat

Les congés payés : exemple de fiche de paie

46 033 lectures
4 commentaires
Catégorie : Droit social
46 033
4
Article écrit par (1301 articles)
Publié le
Modifié le 30/01/2019
Dossier lu 599 089 fois

Faire apparaître les congés payés sur la fiche de paie

Chaque salarié bénéficie de deux jours et demi de congés par mois de travail soit un total de 30 jours ouvrables pour toute la période de référence qui va du 1er juin au 31 mai de l'année suivante, dans la plupart des entreprises.

A chaque fois que le salarié prend des congés, ces congés payés doivent apparaître distinctement sur la fiche de paie et l'indemnisation des congés, se fait en prenant la solution la plus favorable au salarié :

  • soit la méthode du maintien de salaire ;
  • soit la méthode du dixième.

Ce n'est que lorsque le salarié prend ses congés en avance, que seule la méthode du maintien de salaire sera appliquée.

Exemple

Un salarié touche 2 300¤ bruts par mois, une prime de 1 500¤ au mois de décembre.

Au mois de juillet, il change de poste et son salaire passe à 2 500¤.

Il prend trois semaines de congés au mois de septembre.

Méthode du maintien de salaire

2 500 / 26 * 18 = 1 730,77¤

Méthode du dixième

(2 300 * 12 mois) + 1 500 = 29 100¤

29 100 * 10% = 2 910¤ pour 30 jours

2 910 / 30 * 18 = 1 746¤

La méthode du dixième est plus favorable au salarié et son salaire sera un peu plus élevé que s'il avait continué à travailler sans prendre de congés.

 

Rubriques

Base

Taux

À payer

Salaire de base

151,6716,4832500,00

Absence congés payés

-105,0016,483-1730,73

Du 7 au 27 septembre inclus

Indemnisation congés payés

1746,00

Total brut

2515,27

Cotisations et contributions sociales

Base / AssietteTaux
Salarial
Part SalariéPart employeur

SANTE

Sécurité sociale - Maladie Maternité Invalidité Décès

2515,270,000,00-326,98

Complémentaire Incapacité Invalidité Décès Tranche 1

2515,270,000,000,00

Complémentaire Santé

30,000,50-15,00-15,00

ACCIDENT DU TRAVAIL - MALADIES PROFESSIONNELLES

2515,27

-27,67

RETRAITE

Sécurité sociale plafonnée

2515,276,90-173,55-215,05

Sécurité sociale déplafonnée

2515,270,40-10,06-47,79

Complémentaire T1

2515,273,90-98,09-147,14

FAMILLE - SECURITE SOCIALE

-86,78

ASSURANCE CHÔMAGE

2515,270,95-23,89-105,64

AUTRES CONTRIBUTIONS DUES PAR L'EMPLOYEUR

2515,27-41,40

COTISATIONS STATUTAIRES OU PREVUES PAR LA CONVENTION COLLECTIVE

CSG non imposable à l'impôt sur le revenu

2486,216,80-169,06

CSG/CRDS imposable à l'impôt sur le revenu

2486,212,90-72,10

ALLEGEMENT DE COTISATIONS

0,00

TOTAL DES COTISATIONS ET CONTRIBUTIONS

-561,76-1013,45
Net à payer

1953,47¤

Total versé par l'employeur

Allègements de cotisations

3528,68¤

45,27¤

 
Le compteur de congés payés au bas de la fiche de paie sera diminué de 18 jours lorsque le décompte se fait en jours ouvrables et de 15 jours, lorsque le décompte se fait en jours ouvrés.

Selon le logiciel utilisé, la prise de congés en avance n'apparaîtra pas de la même façon. Parfois, le logiciel fera apparaître un compteur de congés négatif sur la période de référence précédente (N-1), compensé par les jours de congés en cours d'acquisition (N). Ce n'est que lorsque tous les compteurs sont à zéro et que le salarié prend des congés qu'il faudra se poser la question des congés sans solde.

Combien coûte un salarié et quel sera le montant de son salaire net :

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


Le 12/02/2019 15:22, Loloblue a écrit :
  

Bonjour,

Je vous remercie pour tous vos articles qui m'aident énormément dans mon métier de gestionnaire de paie. Je ne comprends pas pourquoi vous utilisez le taux horaire pour calculer la déduction pour absence congés payés. A ma connaissance, il faut utiliser la méthode de l'horaire réel (ou bien jours ouvrés/ouvrables/calendaire si plus favorable au salarié). Bien cordialement


Le 12/02/2019 16:40, Sandra Schmidt a écrit :
  

Bonjour Loloblue,

Merci pour ce commentaire.

L'inconvénient de la méthode de l'horaire réel est qu'elle est favorable au salarié lorsque le nombre d'heures dépasse 151,67. Elle défavorise le salarié dans le cas contraire.

Les jours ouvrables, ouvrés ou calendaires ne sont consacrés par aucun texte à ma connaissance (ni jurisprudence)

En pratique et pour des congés payés pour lesquels le salaire est maintenu, la méthode utilisée ci-dessus est celle qui fera l'objet du minimum de contestation puisque parfaitement compréhensible par le salarié.

J'envisage toutefois de retravailler cet article avec les différentes méthodes et leur justification si je la trouve.

Bien cordialement,

Sandra


Le 01/03/2019 22:49, Catchoupine a écrit :
  

Bonjour Sandra,

Pouvez-vous m'éclairer sur le nombre 26 dans le calcul "maintien de salaire"?

Merci

Bien cordialement


Le 05/06/2019 06:39, Geraldine974 a écrit :
  

Bonjour à vous,

Moi aussi j'aimerais être éclairer sur le nombre 26

Pour ma part j'en ai déduis que c'était le nombre de jour ouvrable du mois courant du CP.

Merci pour votre confirmation.

Cordialement.

Géraldine



Les congés payés : exemple de fiche de paie

Retour en haut