Logo Compta Online

Les défauts qu'il est possible de citer en entretien d'embauche

2 605 lectures
1 commentaire
Catégorie : L'emploi et le recrutement
2 605
1
Article écrit par (163 articles)
Modifié le
Dossier lu 5 726 fois

Comment aborder la question de vos défauts en entretien ?

Lors d'un recrutement, l'aspect de la question sur les défauts du candidat peut sembler plus difficile, mais il n'en est rien. Le tout est de savoir présenter ses défauts sous un angle acceptable, de les tourner à son avantage, en montrant comment ils ont pu se révéler utiles dans votre travail.

Les défauts positifs que vous pouvez citer en entretien d'embauche

A chaque défaut que vous citez en entretien, vous devez les présenter de manière positive et des faiblesses qui peuvent être améliorées.

Voici quelques exemples :

  • autoritaire, directif : aimer mettre vos idées en avant ;
  • désordonné, désorganisé : avoir tendance à faire trop de choses à la fois ;
  • distrait, déconcentré : avoir besoin de calme pour avancer dans votre travail ;
  • abrupt, direct : avoir tendance à dire ce que vous pensez ;
  • étourdi, négligeant : être dans une routine vous donne tendance à agir machinalement ;
  • procrastinateur, indécis : mieux avancer quand vous avez un cadre et un deadline ;
  • intransigeant, borné : savoir que vous devez apprendre à être plus souple dans vos relations ;
  • timide, réservé : avoir besoin de temps pour vous ouvrir aux autres et construire des relations.

 

Les défauts à éviter lors du recrutement

Répondre que vous êtes trop perfectionniste ou trop minutieux, et transformer vos défauts en qualités, cela ne passe plus auprès des recruteurs. Ils sont tout simplement fatigués de l'entendre ! Voici d'autres exemples de réponses à éviter :

  • je n'ai pas vraiment de défauts, je suis une personne facile à vivre et efficace dans le travail ;
  • je suis trop dynamique ;
  • j'ai les défauts de mes qualités et les qualités de mes défauts ;
  • je suis tenace... jusqu'à l'entêtement ;
  • ma grande franchise m'a parfois joué des tours ;
  • mon enthousiasme me pousse parfois à l'excès ;
  • mes défauts sont minimes par rapport à mes qualités ;
  • je suis exigeant avec moi-même, je le suis également avec les autres.

 

Que pensez-vous qu'il se passe si vous répondez mal à cette question ?

En fait, le plus angoissant, c'est que tout candidat que nous sommes partons du principe qu'il pourrait y avoir une mauvaise réponse à cette question. Alors qu'il n'y a pas de mauvaise réponse, il y en a juste certaines qui sont meilleures que d'autres !

Les recruteurs ne tiennent pas une liste des pires défauts qu'ils ne souhaitent pas retrouver en la personne qui se trouve en face d'eux. Vous n'allez pas être éliminé du processus de recrutement car vous avez eu le malheur de prononcer le défaut qu'il ne fallait pas.

Cette question est une manière pour le recruteur de connaître votre répondant et de découvrir comment vous vous exprimer sur vous-même.

La pire des réponses serait de lui indiquer que vous n'avez pas de défaut !

 

Méthodes pour parler de vos défauts lors de l'entretien



Montrez que vous êtes conscient de vos défauts

Vous pouvez faire preuve de remise en question et de critiques envers vous-mêmes, cela rendra une image positive de vous auprès du recruteur.

Une faiblesse est un trait de caractère qui joue en votre défaveur, cela est un fait. Toutefois, tout le monde a des faiblesses et chacun se bat au quotidien pour les cacher ou pour s'améliorer.

Le recruteur en face de vous possède également ses faiblesses. Il sait pertinemment que vous allez garder bien profondément vos pires défauts enfouis au fond de vous et que vous n'allez pas les divulguer lors d'un entretien d'embauche.

La méthode de prendre une tierce personne en exemple dans vos propos permet de conserver une partie du pouvoir dans la discussion en évitant de vous dévaloriser vous-même.

Exemple

« On dit de moi que je suis quelqu'un de plutôt ambitieux. »


Choisissez vos défauts avant l'entretien

Il est bien connu qu'un entretien d'embauche doit être bien préparé, et ceci pour toutes les étapes. Cela comprend bien entendu l'étape de la question sur vos défauts. Si vous n'avez pas anticipé et préparé votre réponse, vous risquez de vous retrouver bien embêté face au recruteur et de ne pas révéler de vous ce que vous pourriez souhaiter.

Ne pas réfléchir à ce que vous pourriez avancer comme faiblesse et vous risquez de ne pas répondre car aucune idée ne vous viendrait à l'esprit. Cela serait le pire scénario car le recruteur pourrait exiger une réponse et vous mettre dans l'embarras jusqu'à perdre pied ainsi que votre avantage sur la sélection du bon candidat.

Présentez une perspective d'amélioration

Afin de terminer sur une note positive, vous pouvez trouver des défauts qui peuvent être améliorés et cela permettrait de laisser le recruteur avec une bonne impression de vous. Un défaut qui peut se résoudre grâce à une formation par exemple.


Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise



Le 25/07/2018 17:14, Nebtrax a écrit :
  

Bonjour,

C'est une question qui revient régulièrement en entretien, qu'il convient donc de préparer en tant que candidat. Mais c'est aussi une preuve du manque d'expérience, de compétence de la part du recruteur. Qui va réellement avouer ses défauts? La question filtrera simplement les gens n'ayant pas anticipé la question. C'est un peu la question facile, bouche trou qu'on entend de la part de (trop nombreux) recruteurs peu expérimentés. D'autre part le recruteur est il prêt lui même à livrer les défauts de son entreprise? Pas si sur...



Les défauts qu'il est possible de citer en entretien d'embauche

Retour en haut