BanStat

Les experts-comptables doivent se mobiliser pour leur retraite !

1 826 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
1 826
0
Article écrit par (1578 articles)
Modifié le
Les experts-comptables et le collectif SOS Retraites

Les cotisations que les experts-comptables versent à la CAVEC représentent un certain nombre de points et indirectement, un patrimoine.

Ce patrimoine, ils pourraient bien le perdre dans le cadre de la réforme des retraites, officiellement en phase de discussions. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, « les dernières élections à la CAVEC avec leurs 3 800 participants n'ont pas massivement mobilisé les professionnels » regrette Denis Barbarossa, président de l'IFEC.

L'enjeu est pourtant de taille pour tous les experts-comptables, salariés ou indépendants qui cotisent à la CAVEC. C'est pour cette raison que ce 5 décembre 2019 a été décrété « journée de désarroi » par l'IFEC.

La réforme des retraites ne doit pas permettre de reproduire les conséquences de la réforme de la formation professionnelle qui « transforme les cotisations en un impôt déguisé destiné à financer l'apprentissage et les formations proposées par Pôle emploi, réduisant d'autant les budgets formation des entreprises ».

 

Les rencontres avec le Haut-Commissariat à la réforme des retraites : l'absence de discussion

Les échanges entre la tutelle et les syndicats « sont des présentations du projet de réforme des retraites de façon descendante ».

Les réunions se passent en mode unilatéral, « sans information préalable des points à traiter lors de la réunion et surtout, sans prise en compte des objections et propositions formulées lors des précédentes réunions ».

« On demande alors aux syndicats d'écouter les détails d'une réforme qu'ils connaissent parfaitement, d'accepter des chiffres sans pouvoir les vérifier et de transmettre la bonne parole aux professionnels et à leurs clients ».

Si les réserves ne serviront pas à financer les déficits des régimes spéciaux, elles ne serviront pas non plus à empêcher l'augmentation des cotisations de retraite au taux de 28% dans le nouveau régime unique.

 

Revendications des syndicats de la profession comptable et journée de désarroi

« Les experts-comptables font corps grâce au Tableau de l'Ordre mais aussi grâce à la caisse de retraite, très bien gérée depuis de nombreuses années et qui contribue au fait que la profession ne fait qu'un ».

L'objectif est de conserver les régimes de retraite complémentaire pour tenir compte des spécificités des différentes professions. Cela concerne les experts-comptables mais aussi la plupart de leurs clients non salariés.

La journée du 5 décembre 2019 est donc décrétée journée du désarroi. « Le but n'est pas de manifester en même temps que les régimes spéciaux largement déficitaires mais d'être solidaires des demandes des uns et des autres au niveau des professions libérales. Le gouvernement doit revoir sa copie et enfin entendre les messages des professionnels libéraux » estime encore Denis Barbarossa.

Aucune des réformes proposées jusqu'à présent « n'a eu le courage de proposer un minimum de retraite par capitalisation ou au moins la constitution de réserves massives qui est la seule solution pour tenir dans la durée ».

Une fois la réforme adoptée, les retraites seront centralisées par l'État qui prendra une influence majeure sur les gestions pour, à terme, se l'approprier comme il l'a fait sur la sécurité sociale, l'assurance chômage ou la formation. « Quand on connaît la capacité de l'État pour gérer son budget et que l'on voit ce qui se passe déjà avec France compétences, on peut légitimement s'inquiéter au sujet de la gestion des cotisations qui ne peuvent qu'augmenter en même temps que les pensions diminuent ».

C'est en partie le résultat prévisible de la destruction par l'État de régimes « qui, aujourd'hui fonctionnent parfaitement et ne coûtent rien au contribuable ».

 

Les experts-comptables rejoignent le collectif SOS retraites : vers une action le 3 février 2020 ?

Le collectif SOS retraites réunit déjà les médecins, infirmières, kinésithérapeutes, orthophonistes, pilotes de ligne, avocats, hôtesses, stewards etc.

Il appelle les professionnels libéraux à fermer leurs cabinets le 3 février 2020 en signe de protestation contre le gouvernement qui confond régimes spéciaux et régimes autonomes.

Le syndicat IFEC annonce son intention de rejoindre ce collectif pour la défense des régimes de retraite autonomes.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


Les experts-comptables doivent se mobiliser pour leur retraite !


© 2020 Compta Online
Retour en haut