BanStat
Logo Compta Online

Les intérêts des comptes courants d'associés et l'imprimé fiscal unique

16 746 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité fiscale et droit des sociétés
16 746
0
Article écrit par (1368 articles)
Modifié le

15 février : déclarer les intérêts des comptes courants d'associés

L'imprimé fiscal unique ou IFU concerne toutes les entreprises et sociétés qui versent des revenus de capitaux mobiliers ou RCM. Sont des RCM par exemple, les intérêts des comptes courants d'associés et les dividendes.

L'associé qui fait un apport en compte courant d'associé prend la qualité de prêteur, rémunéré par des intérêts.

 

Déclarer les intérêts de comptes courants d'associés versés à des associés ou des dirigeants assimilés salariés : les zones AR et AS de l'IFU

Les intérêts des comptes courants d'associés sont considérés comme des produits de placement à revenu fixe, pour reprendre la terminologie utilisée par l'imprimé fiscal unique.

Ils sont donc à déclarer dans les zones AR et AS selon qu'il s'agit de gains ou de pertes.

Exemple

Un associé de SAS à l'IS perçoit 2 000¤ d'intérêts, soumis au prélèvement forfaitaire non libératoire de 12,80%. Il n'est pas travailleur indépendant.

Il déclarera ces 2 000¤ en zone AR gains de l'imprimé fiscal unique.

 

Déclarer les intérêts de comptes courants d'associés versés aux travailleurs indépendants ou TNS : la zone BS de l'IFU

Les sommes perçues par les travailleurs indépendants, agricoles ou non agricoles peuvent être soumises à cotisations et contributions sociales lorsqu'elles dépassent certains seuils.

Le seuil est fixé à 10% du capital social et des primes d'émission ou 10% des sommes versées en compte courant. Il concerne les associés et dirigeants qui relèvent du RSI (Associés majoritaires de SARL, sociétés d'exercice libéral ou SEL).

En-dessous de ce seuil, les revenus de capitaux mobiliers sont soumis au prélèvement forfaitaire unique de 12,80%.

Depuis le 1er janvier 2018, il n'est plus nécessaire de distinguer les sommes soumises à cotisations sociales des sommes qui relèvent des revenus de capitaux mobiliers.

La société qui verse les intérêts de comptes courants d'associés utilise toujours la zone AR Gains pour les déclarer.

Elle remplit en plus la zone BS pour la totalité des intérêts des comptes courants, peu importe que ces intérêts dépassent ou non le seuil de 10%.

C'est sur sa déclaration d'impôt sur le revenu (déclaration 2042) que le contribuable déclare les sommes déjà soumises à CSG, en cas d'option pour l'imposition au barème progressif de l'impôt sur le revenu.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Les intérêts des comptes courants d'associés et l'imprimé fiscal unique

Retour en haut