Logo Compta Online

Les réseaux sociaux dans le recrutement comptable

8 342 lectures
0 commentaire
Catégorie : Communication et stratégie digitale
8 342
0
Article écrit par (192 articles)
Publié le

Réseaux sociaux et experts-comptables

Le 25 février dernier, à l'occasion de la présentation de son étude de rémunération nationale 2016, Hays a remis en lumière celle qui traitait de l'importance des réseaux sociaux dans les professions d'audit et d'expertise comptable, tant du point de vue du collaborateur que du recruteur.

Une présence effective mais un usage inégal des différents réseaux

Bien que la présence des cabinets sur les réseaux sociaux varie en fonction de leur zone géographique (les cabinets parisiens sont logiquement davantage présents que les provinciaux), ils y sont globalement bien représentés, tout comme leurs salariés : 44% vs 42%.

La fréquence de connexion sur la semaine est également très positive, puisque la majorité des employeurs et des salariés (57% vs 61%) se connecte une ou plusieurs fois par semaine sur les réseaux sociaux où ils sont inscrits.

Toutefois, l'utilisation des différents réseaux sociaux par ces professionnels varie très distinctement d'un site à l'autre.

Ainsi, LinkedIn et Viadeo arrivent largement en tête, avec un taux de 84% pour les employeurs et 70% pour les salariés. A titre de comparaison, Twitter, qui a pourtant tendance à se professionnaliser, ne réunit respectivement que 18% et 7%.

Une différence flagrante, souvent due à une méconnaissance dudit réseau social. En effet, Twitter est un excellent outil de veille et d'information, en plus de faciliter la communication et l'élargissement de son réseau. Peu de professionnels en sont véritablement conscients.

 

Des raisons variées pour expliquer cette présence

Les employeurs tout comme les salariés, sont principalement actifs sur les réseaux sociaux pour maintenir et développer les liens avec leurs contacts (63% vs 62%). La deuxième principale motivation de l'activité réside en la volonté de rester visibles sur le marché du travail. Ce sont logiquement les salariés qui sont les plus nombreux à représenter ce motif avec 77%, contre 58% d'employeurs qui cherchent à se faire remarquer auprès de candidats potentiels.

Nous attirons votre attention sur le motif le moins représentatif de l'usage des réseaux sociaux, par les professionnels des chiffres : seulement 24% des employeurs et 10% des salariés se servent de leurs réseaux pour communiquer au sujet de leur activité ou de thématiques relatives à leur profession. Cela contraste de manière flagrante avec l'usage effectué par les autres domaines professionnels (la communication, par exemple).

Ce choix démontre que l'usage pédagogique et médiatique de ces plateformes n'est pas encore pleinement assimilé par les professionnels, qui n'y voient que des atouts purement stratégiques.

Pourtant, et devrait-on dire paradoxalement, les actions de communication des cabinets tendent à s'accroître. La taille du cabinet y joue évidemment un rôle conséquent. Ainsi, 70% d'entre eux mettent régulièrement à jour leur site officiel. On s'éloigne quelque peu des réseaux sociaux, bien que les deux comportent plus de liens qu'on ne l'imagine.

A contrario, la communication sur les réseaux sociaux en tant que tels, chute à 22%. 12% des cabinets avouent n'en effectuer aucune, et l'on passe à un taux contenant un seul chiffre lorsqu'il s'agit de publier du contenu attractif (des vidéos, par exemple) ou d'animer sa communauté.

Un vrai apprentissage des réseaux sociaux et de la communication à y effectuer semble donc nécessaire pour permettre à ces professionnels d'augmenter leur proactivité digitale.

 

Focus sur le recrutement

45%. C'est le taux de salariés qui ont déjà été contactés par un employeur grâce à l'un de leurs réseaux sociaux. Un chiffre important qui s'inscrit pleinement dans la digitalisation de la profession.

Une fois le contact établi et la date d'entretien convenue, les réseaux sociaux trouvent encore un rôle à jouer : en général, les employeurs consultent le profil du candidat qu'ils s'apprêtent à rencontrer, à hauteur de 67%.

Même réflexe du point de vue du salarié : ils sont 70% à se rendre sur la page de l'entreprise avec laquelle ils sont entrés en processus de recrutement.

C'est unanimement pour prendre connaissance des expériences et de la formation de chacune des deux parties prenantes, que ces dernières consultent les profils respectifs. Les autres motifs de consultation (photo, participation à des groupes de discussion...) apparaissent comme secondaires.

Du côté des candidats, ils sont une majorité absolue (93%) à visiter le site web du cabinet avant la date de l'entretien, et 60% complètent cela par une recherche Google des actualités relatives à ce même cabinet.

 

Les réseaux sociaux font désormais partie intégrante de la vie professionnelle des acteurs des chiffres. Les employeurs, comme les salariés, savent s'en servir à bon escient.

Toutefois, d'autres critères d'utilisation de ces réseaux, principalement en termes de communication, ne sont pas suffisamment exploités, en raison d'une méconnaissance de ces usages. Les professionnels ne sont pas encore pleinement conscients des apports et de la valeur ajoutée que leur apporterait un tel usage des réseaux sociaux.

Après tout, l'ère de la digitalisation n'en est qu'à ses prémices...

 

L'équipe de la rédaction

L'équipe de la rédaction sur Compta Online

Les réseaux sociaux dans le recrutement comptable

Retour en haut