Logo Compta Online
Revue Fiduciaire

Lettre de mission de mon expert-comptable : les règles ?

14
50 406
1
14 réponses
50 406 lectures
1 vote

  • Pages : 1 [2]
Fabrice Heuvrard
ProfilFabrice Heuvrard
Expert-comptable et commissaire aux comptes
  • ASNIERES SUR SEINE
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 384 votes
popupBulle tail
Profil
Voir son compte Twitter Voir son compte Facebook Voir son compte LinkedIn

Expert-comptable et commissaire aux comptes



Re: Lettre de mission de mon expert-comptable : les règles ?
Ecrit le: 21/12/2012 14:11
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonjour Bibeldom,

Le Code de déontologie des professionnels de l’expertise comptable a été officialisé par un décret en Conseil d’Etat en date du 27 septembre 2007.

Celui-ci a été abrogé. Il est désormais intégré aux articles 141 à 169 du décret du 30 mars 2012.

L’article 11 du Code de déontologie dispose que les professionnels de l’expertise comptable : «passent avec leur client ou adhérent un contrat écrit définissant leur mission et précisant les droits et obligations de chacune des parties. Ce contrat fait référence aux règles professionnelles définies par le conseil supérieur de l’ordre dans les conditions prévues au 3o de l’article 7 du décret no 97-586 du 30 mai 1997. »

En outre, La date d'application du code de déontologie etait fixée au 1èr décembre 2007 pour les missions acceptées à partir de cette date ; pour les missions en cours, l’application des dispositions du Code était obligatoire pour le 1er décembre 2008 au plus tard.

En l'espèce, il apparait que l'obligation de lettre de mission est bien rétroactive pour tous les dossiers.

Cordialement.



--------------------

 

Expert-comptable et commissaire aux comptes

Bibeldom
ProfilBibeldom
Collaborateur comptable en cabinet
  • 13 - Bouches-du-Rhône
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 147 votes
popupBulle tail
Profil
Collaborateur comptable en cabinet


Re: Lettre de mission de mon expert-comptable : les règles ?
Ecrit le: 21/12/2012 15:03
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Message édité par Bibeldom le 21/12/2012 15:08

Bonjour

Merci pour votre réponse que je n'avais pas vue plut tôt, car j'avais oublié de tourner la page.

Cordialement,

Bibeldom
ProfilBibeldom
Collaborateur comptable en cabinet
  • 13 - Bouches-du-Rhône
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 147 votes
popupBulle tail
Profil
Collaborateur comptable en cabinet


Re: Lettre de mission de mon expert-comptable : les règles ?
Ecrit le: 21/12/2012 17:34
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Message édité par Bibeldom le 21/12/2012 17:45

Bonsoir Icare,

Me revoici, car je me pose encore beaucoup de questions à propos de la lettre de mission.

Suite à votre réponse :

"La date d'application du code de déontologie etait fixée au 1èr décembre 2007 pour les missions acceptées à partir de cette date ; pour les missions en cours, l’application des dispositions du Code était obligatoire pour le 1er décembre 2008 au plus tard.En l'espèce, il apparait que l'obligation de lettre de mission est bien rétroactive pour tous les dossiers."

Si je comprends bien, cela signifie que les experts-comptables devaient contacter tous leurs anciens clients avant le 1er décembre 2008 pour leur faire signer une lettre de mission entérinant les accords qui avaient été conclus verbalement entre eux avant le 1er décembre 2007. Même s'il s'agissait de très anciens dossiers datant de plus de 10 ans ! En admettant que ces dossiers à régulariser se chiffraient par centaines, dans ce cas, je comprends que certains experts-comptables se soient soustraits à cette obligation. :)

Quel est le risque encourru par un expert-comptable pour non respect de cette obligation ? Ce risque est-il identique, en supposant que cette obligation ait bien été respectée, mais hors délai, c'est à dire après le 1er décembre 2008 ?

Dans ce dernier cas, un client peut-il, à l'occasion d'un désaccord sur les termes de la lettre de mission (exemple contestation d'une pénalité de résiliation), se prévaloir de ce vice de forme (date de signature postérieure à la date butoir) pour contester la validité du contrat ?

Autre question :

Lorsqu'il y a rachat de portefeuille, le nouvel expert-comptable doit-il établir une nouvelle lettre de mission à son mom avec les clients qu'il vient de reprendre. Ou bien, simplement s'assurer de l'existence des lettres de mission de son prédécesseur, et se limiter à mettre à jour les dossiers qui n'en auraient pas. Si le rachat du portefeuille a eu lieu après le 1er décembre 2008 (par exemple courant 2012) et que son ancien confrère n'a pas établi de lettres de mission pour ses clients entrés avant le 1er décembre 2007, le nouvel expert comptable peut-il établir les lettres de mission manquantes en 2012 ? Ou bien, cela n'est plus la peine.

Merci pour toutes ces précisions.

Bien cordialement.

Fabrice Heuvrard
ProfilFabrice Heuvrard
Expert-comptable et commissaire aux comptes
  • ASNIERES SUR SEINE
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 384 votes
popupBulle tail
Profil
Voir son compte Twitter Voir son compte Facebook Voir son compte LinkedIn

Expert-comptable et commissaire aux comptes



Re: Lettre de mission de mon expert-comptable : les règles ?
Ecrit le: 21/12/2012 20:06
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

re,

Quel est le risque encourru par un expert-comptable pour non respect de cette obligation ? Ce risque est-il identique, en supposant que cette obligation ait bien été respectée, mais hors délai, c'est à dire après le 1er décembre 2008 ?

  • On peut facilement imaginer que la responsabilité civile et disciplinaire du professionnel peut-être engagé en cas de contentieux avec un client.
  • A partir du moment où l'expert-comptable a signé une lettre de mission avec son client et quand bien même celle-ci fut signée hors délai, l'obligation d'établissement de la lettre de mission est de fait respectée.

Dans ce dernier cas, un client peut-il, à l'occasion d'un désaccord sur les termes de la lettre de mission (exemple contestation d'une pénalité de résiliation), se prévaloir de ce vice de forme (date de signature postérieure à la date butoir) pour contester la validité du contrat ?

  • Pour ma part, je pense que juridiquement le raisonnement est valable, après il faut voir dans les faits comment les juges analyseront le cas.

Lorsqu'il y a rachat de portefeuille, le nouvel expert-comptable doit-il établir une nouvelle lettre de mission à son mom avec les clients qu'il vient de reprendre. Ou bien, simplement s'assurer de l'existence des lettres de mission de son prédécesseur, et se limiter à mettre à jour les dossiers qui n'en auraient pas.

  • Logiquement, si la lettre de mission est signée entre le client et le cabinet, et non entre le client et le professionnel en nom propre, il me semble qu'il n'est pas nécessaire de rédiger de nouvelles lettres de mission.
  • Dans tous les cas, il convient de s'assurer que tous les dossiers disposent d'une lettre de mission en adéquation avec la mission réalisée.

et que son ancien confrère n'a pas établi de lettres de mission pour ses clients entrés avant le 1er décembre 2007, le nouvel expert comptable peut-il établir les lettres de mission manquantes en 2012 ? Ou bien, cela n'est plus la peine.

  • Cf réponse ci-dessus.

En conclusion, je vous invite néanmoins à ne pas hésiter à contacter votre ordre régional afin de valider vos décisions.

Cordialement.



--------------------

 

Expert-comptable et commissaire aux comptes

Bibeldom
ProfilBibeldom
Collaborateur comptable en cabinet
  • 13 - Bouches-du-Rhône
Envoyer un message privé    Ajouter à mes contacts
  • 147 votes
popupBulle tail
Profil
Collaborateur comptable en cabinet


Re: Lettre de mission de mon expert-comptable : les règles ?
Ecrit le: 23/12/2012 18:45
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Merci beaucoup pour toutes ces réponses.

Retour en haut


  • Pages : 1 [2]







Retour en haut
IGEFI
Retour en haut
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2019 Compta Online
S'informer, partager, évoluer