Logo Compta Online
DEXT

Logiciel créé : corriger une comptabilisation partielle en charges

1
223
0
1 réponse
223 lectures
0 vote
Sara342
ProfilSara342
Assistant comptable en cabinet
  • 95 - Val-d'Oise
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 1 vote
popupBulle tail
Profil
Assistant comptable en cabinet


Ecrit le: 28/01/2022 14:16
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour à tous,

Je suis totalement bloquée je ne sais pas quoi faire?

Nous avons mis en production un logiciel créé en 2019. Jusque là tout va bien sauf qu'en 2020 nous avons également intégrer des évolutions importantes que nous n'avons pas comptabilisé en immo mais en charges. En 2021, nous avons également des évolutions majeurs que nous pouvons passer en immo et immo en cours pour ce qu'il est. Mais comment faire pour 2020. Est ce trop tard'
Comment rectifier en compta tout en sachant que les comptes 2020 sont clôturées et validées
Jmb5
ProfilJmb5
Expert-Comptable libéral en cabinet
  • 38 - Isère
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 25 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable libéral en cabinet


Re: Logiciel créé : corriger une comptabilisation partielle en charges
Ecrit le: 31/01/2022 08:49
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonjour,

Dès lors que des comptes entachés d'erreurs ont été publiés, il n'est pas envisageable de les faire modifier par l'assemblée générale et de les publier à nouveau, et ce, pour des raisons de sécurité juridique des tiers (Bulletin CNCC n° 119, septembre 2000, EJ 2000-99, p. 385).

Selon l'article 122-6 du PCG, les corrections résultant d'erreurs, d'omissions matérielles, d'interprétations erronées ou de l'adoption d'une méthode comptable non admise sont comptabilisées dans le résultat de l'exercice au cours duquel elles sont constatées.

L'incidence des corrections d'erreurs significatives est présentée sur une ligne séparée du compte de résultat, en dehors du résultat courant ou, le cas échéant, sur une ligne séparée du report à nouveau.

La comptabilisation à tort en charges d'une dépense qui aurait dû être immobilisée constitue une erreur comptable et relève des dispositions de l'article 122-6. En 2021, il conviendra de porter à l'actif la valeur de l'immobilisation dans le poste concerné par le crédit du compte 778 " Produits exceptionnels ".

En outre, les amortissements qui auraient dû être pratiqués lors des exercices antérieurs feront l'objet d'un rattrapage immédiat à comptabiliser au crédit du compte 28 " Amortissements d'immobilisations " concerné, par le débit du compte 6871 " Dotations aux amortissements exceptionnels ".

L'immobilisation inscrite à l'actif sera ensuite amortie sur sa durée résiduelle d'utilisation (décomptée comme si l'immobilisation avait été inscrite à l'actif dès l'origine).

Sur le plan fiscal, les erreurs comptables involontaires peuvent être rectifiées (BOI-BIC-BASE-40-10) :

  • soit par l'administration dans le délai de reprise,
  • soit par le contribuable dans le délai de réclamation.

Il conviendra de signaler l'erreur à l'administration fiscale pour qu'elle puisse mettre en recouvrement le complément d'IS. En conséquence, pour le calcul du résultat fiscal de 2021, le produit constaté comptablement lors de la correction de l'erreur sera déduit extra-comptablement (sur l'imprimé n° 2058-A, ligne XG).

En application de l'article 39 B du CGI, les amortissements rattrapés n'ayant pas été comptabilisés en temps voulu, ils sont en principe perdus fiscalement (CAA Lyon 5-5-2015 n° 14LY02075 ; BOI-BIC-AMT-10-50-10 n° 120). Toutefois, l'administration admet que cette sanction soit " limitée aux cas manifestement abusifs " (BOI-BIC-AMT-10-50-30 n° 40). Dès lors, il est admis que les annuités d'amortissement linéaire ou dégressif que l'entreprise n'aurait pas pratiquées soient déduites au titre de l'exercice au cours duquel le rattrapage comptable est effectué. Cette tolérance administrative constitue une simple recommandation dont le contribuable ne peut se prévaloir sur le fondement de l'article L 80 A du LPF (CE 11-12-1991 n° 75637 ; CE 29-1-2003 n° 230961).

En conséquence, aucune correction extra-comptable n'est à effectuer sur l'imprimé 2058-A au titre du rattrapage et des amortissements ultérieurs.

Il convient par ailleurs de fournir dans l'annexe aux comptes annuels des informations sur la nature des erreurs corrigées au cours de l'exercice pour permettre au lecteur des comptes de comprendre l'incidence de l'anomalie, en indiquant les postes du bilan directement affectés et en présentant, sous une forme simplifiée, un compte de résultat retraité (PCG art. 835-2, 6°).

Je reste à votre disposition pour d'autres informations,

Et vous souhaite une bonne continuation.

Bien à vous

Retour en haut




1
223
0





connectés
Publicité
INTUIT
Retour en haut
fermer
Connexion membre
Nom d'utilisateur ou email
Mot de passe
  
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2022 Compta Online
S'informer, partager, évoluer