BanStat
Logo Compta Online

Marché de l'emploi

157
56 783
4
157 réponses
56 783 lectures
4 votes
Patrick
ProfilPatrick
Expert-Comptable libéral en cabinet
  • 74 - Haute-Savoie
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 30 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable libéral en cabinet


Re: Marché de l'emploi
Ecrit le: 24/06/2005 12:01
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Tout à fait, il faut rentrer dans un club, un cercle.

C'est comme cela, par relation, que l'on trouve du travail, puis de la clientèle quand on est à son compte. Répondre à des annonces du genre " pages du Figaro du lundi" est une perte de temps, vous aurez 100 personnes qui vont répondre et on cherche toujours Superman.

La probabilité d'être choisi est infime sauf à être Superman, ce qui n'est pas donné à tout le monde.

Le problème consiste évidemment à entrer dans un premier réseau et là, on retrouve le problème des jeunes diplômés sans expérience.

On ne peut que déplorer que le DESCF ne soit pas un diplôme d'Ecole spécifique car il n'y aucun réseau d'anciens, pas plus pour le DEC d'ailleurs. Et c'est pour cela que des ecoles techniquement très moyennes, mais qui consacrent un certain budget à leur relationnel, placent bien leurs étudiants.

Une faiblesse ( dramatique à mon sens ) de la filière comptable....

Mais que faire?

Patrick


--------------------
LJ4
ProfilLJ4
- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
  • 92 - Hauts-de-Seine
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 185 votes
popupBulle tail
Profil

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)



Re: Marché de l'emploi
Ecrit le: 24/06/2005 12:41
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Les relations, le piston, etc, etc servent évidemment à trouver un job.
Quant aux écoles spécialisées en comptabilité / finance, elles n'ont pas encore intégrées l'aspect relations avec les anciens, contrairement aux écoles de commerce.
je vous raconte mon expérience : j'ai fait ma préparation au DECS (eh oui c'était le nom à l'époque) en 1984 à Bessières (pour ceux qui ne connaissent pas, c'est l'Ecole Nationale de Commerce à Paris 17e).
En sortant de l'école, nous avons quasiment tous travailler en cabinet. Malgré des emplois du temps chargés, nous avons fondé avec certains l'association des anciens de prépa au DECS, dont le but était notamment de faire connaitre l'école et d'aider les étudiants à trouver un job.
Le but était d'amorcer la pompe et que d'autres prennent la suite.
Quelques années après, certains ont repris le flambeau, mais timidement. Les enseignants ne sont pas impliqués dans le processus.
Il y a quelques années, alors que je recherchais un collaborateur, j'ai contacté l'école pour avoir des CV, des contacts ........ j'attends toujours leur réponse !!

J'ai vécu une expérience quasiment identique dans le lycée où j'ai fait mon BTS. J'avais proposé aux professeurs de venir un samedi ou un soir pour discuter avec les étudiants et répondre leurs questions. Pareil : Sans suite .....

On ne peut que regretter ce manque de dynamisme de la part des écoles et des enseignants. Une association d'anciens est avant tout une osmose école / enseignants / étudiants / anciens.

A bientôt

Laurent
Re: Marché de l'emploi
Ecrit le: 24/06/2005 14:29
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Vous ne faite que confirmer que le monde enseignant méprise et ignore l'entreprise.

C'est un mal très profond.
Patrick
ProfilPatrick
Expert-Comptable libéral en cabinet
  • 74 - Haute-Savoie
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 30 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable libéral en cabinet


Re: Marché de l'emploi
Ecrit le: 24/06/2005 16:04
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Une précision qui s'impose : Pour quelle raison y-a-t-il des réseaux d'anciens élèves et des services de placement dans les écoles privées et pas dans les établissements publics?

Pour deux raisons: - la première étant que les écoles privées ont un budget communication pour placer leurs étudiants qui sont des CLIENTS et qui doivent placer leurs CLIENTS si elles veulent l'anner suivante retrouver des CLIENTS.

- la deuxième raison vient du fait que les enseignants du public faisant leur carrière à un niveau de rémunération d'environ 50% à celle à laquelle ils auraient pu prétendre dans le privé , et qu' à chaque fois qu'un budget spécifique est demandé au Rectorat, il est systématiquement refuser;la plupart considèrent qu'il y a une limite à ne pas dépasser.

Conclusion: Faites une petition nationale pour que les lycées publics se voient rattacher des crédits et des personnels spécifiques et vous aurez des réseaux, des associations efficaces pour placer les diplômés comptables.

Patrick


--------------------
Re: Marché de l'emploi
Ecrit le: 24/06/2005 17:14
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Patrick,

C'est toujours un peu la même chanson les enseignants du public manquent de moyens ! vu le budget de l'éducation nationale, on comprend mal.

Pour ma part j'ai toujours trouvé tout mes jobs par annonces dans le Figaro ! donc ça marche !

Les candidats des écoles de commerce sont recrutés pour la qualité de l'enseignement et la réputation de l'école par pour la publicité qui en est faite et assez rarement par le répertoire des anciens élèves bien que ça marche parfois (en fais le répertoire des anciens sert surtout pour faire du buisiness).

Par exemple aujourd'hui l'ISG n'est pas aussi bien vue qu'auparavant alors que MSTCF Dauphine est très apprécié. L'ISG communique plus que Dauphine en théorie, suivant votre raisonnement, l'ISG devrait avoir meilleure réputation...

cordialement !
Patrick
ProfilPatrick
Expert-Comptable libéral en cabinet
  • 74 - Haute-Savoie
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 30 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable libéral en cabinet


Re: Marché de l'emploi
Ecrit le: 24/06/2005 18:47
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
On ne peut pas prendre le cas de Dauphine qui a toujours été une exception comme référence de l'enseignement public.

A la limite, Dauphine n'a même plus besoin de faire de communication, ses étudiants se placent grâce à la réputation d'excellence ( justifiée) acquise depuis des lustres.

Par contre, si vous prennez certaines Ecoles qui recrutent une majorité de nullards et qui diplôme une majorité d'ignorants, il vaut mieux et de loin être diplômé de ce genre d' Ecole qui font parrainer leurs promotions par Mr Giscard d' Estaing ou Mr Chirac entre autres, que d'être diplômé d'une valeureuse MSG de Clermont Ferrand ou de Besançon par exemple.

C'est une question de moyens, et dans notre société de communication ce qui importe c'est le message, et ceux qui ne communiquent pas sont condamnés à végéter.

Pour le coût de l' Education Nationale, il est vrai qu'elle revient extrêmement cher à l' Etat ( 40% du budget) mais c'est parce qu'il y a quelques décennies la France, à tord ou à raison, a décidé d'apporter une couverture éducative complète à l'ensemble des couches sociales sur tout le territoire français.

On peut supprimer les maternelles ( comme en suisse où il n'y en a pas), faire payer l'enseignement supérieur comme aux Etats Unis ( malheur à ceux qui n'ont pas les moyens ou qui ne sont pas des champions de basket), supprimer les bacs techno et les bacs pro pour les orienter illico vers l'apprentissage et on réduira automatiquement la facture.

Quant aux salaires de ces bons à rien d'enseignants, ces imbéciles qui perdent leur temps à passer et à faire passer des diplômes c'est vrai qu'ils sont trop payés, surtout ceux qui enseignent en classe préparatoire.

Un agrégé avec 10 ans de carrière gagne 2400 euros net, avec 20 ans environ 2800 euros et termine sa carrière après 30 ans de maison à 3100 euros net par mois. Sur 12 mois , il va sans dire et sans aucun avantage.

Quand à moi, j'ai honte de coûter si cher à la population française, en particulier à ces pauvres collaborateurs de cabinet, dont certains titulaires d'une prestigieuse maîtrise et qui gagnent 5000 à 6000 euros par mois paient des impôts pour me payer mon prestigieux salaire.

Ah oui, au fait!

J'ai 17 ans d'expérience professionnelle, soit expert comptable dipômé, agrégé d'économie-gestion depuis 7 ans ( par choix) et accessoirement titulaire d'un DEA en sciences de gestion, et mon salaire net du mois de mai 2005 était exactement de 2128, 73 euros.

C'est vrai, j'ai honte....mais pas pour moi.

Patrick


--------------------
Re: Marché de l'emploi
Ecrit le: 24/06/2005 18:57
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Oui , les annonces du Figaro ca marche : j'ai été embauché deux fois en répondant à une annonce du Figaro, mais à chaque fois il y a eu 500 CANDIDATURES pour le poste, 50 candidats préselectionnés puis les tests techniques et psy...

Je n'ai été pris que parce que le profil du poste était très particulier et que j'avais cette expérience.

Les placards demi-page du Figaro ne sont la que pour des raisons de publicité, incontourable problème des grands cabinets pour asseoir leur réputation.
Re: Marché de l'emploi
Ecrit le: 25/06/2005 23:57
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
A Patrick

Il existe des écoles maternelles en Suisse; certes privées et chéres mais souvent bilingues, certaines en uniforme dés 3 ans. Il y en a même qui appliquent le cursus français de la maternelle conforme à la France et ce sur la région du Léman.

Salutations

SIOUX
Patrick
ProfilPatrick
Expert-Comptable libéral en cabinet
  • 74 - Haute-Savoie
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 30 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable libéral en cabinet


Re: Marché de l'emploi
Ecrit le: 26/06/2005 22:56
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Merci pour cette précision SIOUX, je croyais qu'il n'existait que le Jardin d'enfants sorte de garderie pour les petits enfants avant l'école primaire.

Patrick


--------------------
Jack06
ProfilJack06
Expert-Comptable associé en cabinet
  • 06 - Alpes-Maritimes
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 47 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable associé en cabinet


Re: Marché de l'emploi
Ecrit le: 27/06/2005 08:47
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Je rejoins complètement le message de Patrick sur le prétendu salaire surévalué des profs et de façon plus général du secteur public.
Le problème vient du fait qu'en privé, on peut licencier sans ménagement les personnes non motivées et donc valoriser les autres or cela est impossible dans le public.
De plus, le public souffre d'une image parfois injustifiée.
Un exemple: on a l'impression que les profs sont souvent en grève or en générale seuls 20% des enseignements sont grèvistes; malheureusement, la télé ne donne la parole qu'à ces fameux 20% d'où un sentiment de ras-le-bol chez l'individu "lambda" pour qui faire grève restera un mythe.
Retour en haut









connectés
Publicité
Retour en haut
fermer
Connexion membre
Nom d'utilisateur ou email
Mot de passe
  
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2020 Compta Online
S'informer, partager, évoluer