Logo Compta Online

La notion de responsabilité sociétale des entreprises

13 014 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
13 014
0
Article écrit par (1368 articles)
Modifié le
RSE responsabilité sociétale

La responsabilité sociale et sociétale ne concerne pas uniquement les grandes entreprises. De plus en plus d'entrepreneurs s'intéressent à ces problématiques. Certains les appellent les entrepreneurs sociaux.

La RSE peut être vue comme un mode d'arbitrage et un moyen de prendre en compte les attentes des parties prenantes. Leurs intérêts parfois contradictoires peuvent créer des contre-pouvoirs au sein de l'organisation.

Une étude montre que 84% des entreprises familiales françaises s'intéressent à ces problématiques, devenues incontournables pour l'ensemble des acteurs économiques.

Voir en ce sens INNEO Cabinet comptable des Éditions Francis Lefebvre  « Responsabilité sociale et environnementale : les entreprises familiales françaises responsables et engagées ».

Le profit n'est plus le seul objectif affiché d'une entreprise, en partie grâce aux générations en quête de sens. De plus en plus d'entreprises prennent en compte les conséquences de leurs activités sur la société et sur l'environnement. La RSE impacte la gouvernance des entreprises, mais ce n'est pas tout.

Comment définir la RSE ?

Elle est définie par la Commission européenne comme l'intégration volontaire par les entreprises des préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes.

La norme ISO 26000 ajoute que la RSE est la responsabilité d'une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l'environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui contribue au développement durable, prend en compte les attentes des parties prenantes et est intégrée dans l'ensemble de l'organisation.

Focus DCG et DSCG 

En DCG et en DSCG, la responsabilité sociale des entreprises (ou sociétale) apparaît dans plusieurs matières, en management, en management et contrôle de gestion, en finance...

 

Les principaux arguments en faveur de la responsabilité sociale ou sociétale

Née dans les années 1960, au moment où certains mouvements sociaux remettent en cause l'objectif économique de la vie des affaires, la RSE peut être mise en œuvre pour de nombreuses raisons, à commencer par l'image de marque de l'entreprise. On peut y ajouter les attentes des différentes parties prenantes, l'amélioration à long terme du cours des actions, l'attractivité et la capacité à retenir les talents.

Cette même tendance pousse les différents acteurs à intégrer le développement durable dans leurs objectifs, la responsabilité sociale dans les activités et l'épuisement des ressources dans la gestion des moyens mis en œuvre ou la réduction des émissions de gaz à effet de serre par exemple.

Elle oriente fortement les choix stratégiques et organisationnels dans de nombreuses entreprises mais pas seulement.

La prise en compte de la responsabilité sociale se fait aussi sentir lorsqu'il s'agit de trouver des fonds pour financer son entreprise. À titre d'exemple, l'accès au capital pour les entreprises de l'industrie charbonnière française devient de plus en plus complexe et le coût du capital a pu augmenter dans ce secteur. Les fonds d'investissement ont pu choisir de favoriser la transition énergétique et les banques ont pu prendre des engagements pour tenir compte des questions environnementales.

 

Les enjeux de la RSE selon les parties prenantes

Dans la théorie des parties prenantes, la RSE permet au dirigeant d'équilibrer les différents intérêts en jeu. Elle remet le contrôle entre les mains des différents preneurs de risques, c'est-à-dire des actionnaires, salariés, fournisseurs, clients, etc.). L'objectif n'est plus de maximiser la valeur pour les seuls actionnaires, mais de maximiser la valeur pour l'ensemble des partenaires.

La RSE permet d'améliorer les salaires des salariés, les conditions de travail, leur formation, elle permet de proposer des produits de qualité, de garantir un meilleur prix aux fournisseurs pour leur permettre de vivre et de contribuer à l'intérêt général dans son ensemble.

Elle améliore aussi la motivation des salariés, l'envie d'acheter des clients et globalement, l'image de marque de l'entreprise.

Quels sont les 3 piliers de la RSE ?

Il s'agit du pilier économique, du pilier environnemental et du pilier social. Ils sont en principe interconnectés.

 

Le reporting RSE et les informations à fournir sur les sujets extra financiers

Le reporting RSE peut se trouver sur les sites des entreprises, dans leurs rapports annuels ou semestriels (communication financière) ou dans un rapport spécifique. Pour le faire, certaines entreprises utilisent les lignes directrices de la global reporting initiative (GRI) qui énoncent les principes et indicateurs à utiliser pour rendre compte des performances économiques, environnementales et sociales. La norme en vigueur est la norme G4.

En France, la déclaration de performance extra financière (DPEF) contient un certain nombre d'informations telles que les conséquences sociales et environnementales d'une activité, le respect des droits de l'homme, la lutte contre la pollution, l'impact des changements climatiques sur l'activité. La liste n'est pas exhaustive.

L'AMF met l'accent sur la description des impacts financiers et des risques environnementaux dans ses recommandations pour l'arrêté des comptes 2021. Pour elle, l'importance des liens entre les risques climatiques et les états financiers va continuer de croître.

 

Le rôle de l'expert-comptable en matière de responsabilité sociétale des entreprises

L'expert-comptable peut aider les entreprises à formaliser concrètement ce qu'elles font pour l'environnement. Ces actions doivent être visibles afin de leur permettre de remporter les appels d'offres des grands groupes, soucieux de l'environnement.

Experts-comptables et commissaires aux comptes peuvent aussi être des tiers indépendants et signer les attestations remises aux éco-organismes par exemple.

L'expert-comptable peut enfin accompagner son client dans la démarche RSE. Même en l'absence d'obligation, la TPE PME peut réaliser de substantielles économies dans son processus de production.

Plus d'infos

« Responsabilité sociale et environnementale : les entreprises familiales françaises responsables et engagées » dans INNEO Cabinet comptable des Éditions Francis Lefebvre

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...


La notion de responsabilité sociétale des entreprises


© 2022 Compta Online
Retour en haut