Logo Compta Online

Nouveau mode de fonctionnement du travail : les entreprises sans personnel

4 128 lectures
0 commentaire
Catégorie : L'emploi et le recrutement
4 128
0
Article écrit par (318 articles)
Publié le

Comment imaginer le travail de demain ?

Retour sur les Assises du numérique de la Fédération CGT qui a eu lieu à Paris le mardi 11 décembre 2018 et qui avait comme thème « La transition numérique dans l'expertise-comptable : enjeux, perspectives et préconisations ».

Michel Héry, chercheur à l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), a animé une conférence intitulée « Intelligence artificielle et technologies de demain : quel horizon pour le travail ? ».
Cela nous a permis de connaître un nouveau mode de fonctionnement dans les entreprises : la flash organization. Explications.

 

Qu'est-ce que la flash organization et quel en est le principe ?

La flash organization permet aux entreprises d'obtenir de la main d'œuvre spécifique pour tout projet mis en place. Cela signifie que pour un projet qui doit aboutir, l'entreprise nomme un chef de projet qui va suivre toutes les étapes mais qui ne va pas décider avec qui il va travailler pour mener à bien le projet. Il va mettre en place une architecture avec des étapes pour savoir quelles sont les ressources dont il a besoin et il va le soumettre à un algorithme.

Cet algorithme va étudier le projet dans sa globalité et il va analyser ce qui est demandé afin d'indiquer au chef de projet quels spécialistes seront nécessaires dans les domaines requis et il va même les trouver.

Ensuite, l'algorithme entre les indications dans des bases de données comme LinkedIn, par exemple, et cela permet de rechercher une concordance avec les CV déposés sur le site. Il va ensuite classer les compétences des profils retenus et il va contacter par mail la personne considérée comme étant la plus compétente. A une échelle mondiale... N'importe quel jour, à n'importe quelle heure.

Une fois le mail reçu, la personne possède 10 minutes pour répondre à la demande d'emploi. Si elle ne le fait pas ou si elle refuse, la demande est caduque pour elle et la demande part à la personne suivante dans la sélection des compétences pour le travail.

Lorsque le candidat sélectionné accepte la mission, cela correspond principalement à des missions de 2h à 5h, il effectue son travail qu'il renvoie via un logiciel afin que l'algorithme compile une base de données pour le chef de projet.

Et ainsi de suite pour tous les niveaux du projet, tout le projet est conçu de cette manière. Le recrutement s'effectue en ligne, de la signature du contrat jusqu'au paiement du salaire. L'objectif de ce mode de fonctionnement est d'obtenir des compétences partout dans le monde, disponibles rapidement et un projet ficelé par un algorithme qui ne se trompe pas sur les sélections de candidats. Ce mode de fonctionnement est reconnu comme un produit final supérieur à un fonctionnement classique car plus rapide et plus efficace que par une méthode traditionnelle.

 

Pourquoi ce mode de fonctionnement peut devenir l'avenir des entreprises ?

De plus en plus, la flexibilité et la réactivité des salariés sont demandées par les employeurs. La productivité dépend grandement de l'efficacité des collaborateurs et tout l'écosystème fonctionne à flux tendus. Cette méthode répond exactement aux attentes des entreprises d'obtenir des talents et des compétences sur demande.

Le recrutement actuellement est une étape lourde et coûteuse pour les entreprises. Sans parler des recrutements ratés. La sous-traitance peut être un élément qui permet de gagner en efficacité, sans s'encombrer de salariés à gérer au quotidien. Les candidats sélectionnés qui deviennent des freelances ne sont à la charge de l'entreprise que pour la mission qui leur est accordée.

Le travail dans une entreprise comme il est connu actuellement va obligatoirement changer avec l'intelligence artificielle et les nouvelles générations. D'un côté comme de l'autre, ce sont eux qui amènent le changement. L'intelligence artificielle modifie le travail de tous les jours et les tâches à faible valeur ajoutée. La génération Z ne recherche pas la même méthode de travail que les précédentes générations. Ne pas avoir de patron et la souplesse de travail sont des éléments qu'ils recherchent et que les entreprises devront proposer.

 

Quels sont les inconvénients de cette mise en place dans le monde du travail de demain ?

Le principal inconvénient qui peut venir en tête est la déconnexion. Avec ce mode de fonctionnement, les candidats doivent être à l'affût de toute demande qui peut leur être faite. Ils n'ont que 10 minutes pour répondre positivement à l'offre. S'ils ne le font, en auront-ils une autre ? Peuvent-ils être mal notés par l'algorithme sur leur degré de réactivité ?

Ensuite, le travailleur ne rentre plus dans un collectif de travail. Il est indépendant et il travaille à la tâche. Il n'a pas besoin d'une équipe et il ne travaille avec personne, d'où une crainte d'isolement.

Puis, le côté humain de ce type de projet. Bien qu'il existe un chef de projet pour conserver un fil conducteur, seul l'algorithme décide de tout, il n'y a plus de logique humaine et de sentiments dans cette méthode.

Enfin, le but d'un salarié est de participer à un projet global. Il est toujours bien plus motivant de comprendre le projet dans sa globalité pour mieux faire son travail, avoir la sensation d'être un maillon dans une chaîne. Et contempler la chaîne finale pour avoir la fierté d'y avoir participé. Dans ce cadre, pas de chaîne, pas de connaissance du projet global juste une mission avant de passer à la suivante.

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Nouveau mode de fonctionnement du travail : les entreprises sans personnel

Retour en haut