Logo Compta Online

Organisation comptable des TPE, la nouvelle donne

7 001 lectures
0 commentaire
Catégorie : Le monde des entrepreneurs
7 001
0
Article écrit par
Modifié le

65% des chefs d'entreprise déclarent s'occuper eux-mêmes de leur comptabilité

La révolution numérique bouleverse toutes les professions, et la profession comptable n'y échappe pas.

Une étude de l'Ordre des experts comptables vient d'illustrer ce fait (étude biennale sur les marchés de la profession comptable, SIC septembre 2017 N°365). D'après cette étude, entre 2010 et 2016,  la part des chefs d'entreprise qui déclarent s'occuper eux-mêmes de leur tenue de comptabilité est passée de 40% à 65%.

Ainsi, en six ans on est passé d'une situation où les petites entreprises faisaient majoritairement appel à leur Expert comptable pour tenir leur comptabilité à une situation ou la comptabilité est majoritaire tenue en interne.

Quelles sont les raisons de cette évolution ?
Quels choix aujourd'hui pour la TPE entre externalisation et gestion en interne ?

Nous faisons ici un point sous forme de comparaison entre les deux solutions.

 

Externaliser la comptabilité

Avoir une information comptable à jour et fiable a longtemps été un problème pour la TPE. Pas question de financer un poste de comptable en deçà d'une certaine taille. Par ailleurs, difficile d'utiliser les logiciels de comptabilité classiques, beaucoup trop techniques pour le personnel opérationnel de l'entreprise ou les dirigeants.

D'où le recours à l'expert comptable, professionnel qui maîtrise l'environnement réglementaire et est gage de crédibilité vis-à-vis des tiers.

L'externalisation de la comptabilité, a un coût de quelques centaines d'euros par mois pour une mission de tenue complète.

Cependant le principal inconvénient de l'externalisation, c'est de ne pas avoir une comptabilité à jour en permanence : difficile, en externalisant d'avoir chaque matin une situation sur les clients, les fournisseurs, la trésorerie ou le résultat.

L'intervention de l'expert-comptable est parfaite pour établir la comptabilité légale mais, elle arrive bien souvent trop tard pour satisfaire aux besoins de la comptabilité, outil de gestion.

Qu'est-ce qui a changé ?

D'abord l'accès à l'information est plus rapide, plus facile. Avant on recevait les factures et autres pièces comptables par courrier, plusieurs jours après l'achat, la mise à jour de la comptabilité devait attendre.

Aujourd'hui, avec internet la réception des factures est instantanée, idem pour les relevés bancaires qui peuvent être téléchargés à tout moment sous forme de fichiers exploitables.

Ce raccourcissement des délais a rendu de plus en plus inadaptée l'externalisation de la comptabilité.

 

Tenir la comptabilité en interne

Encore fallait-il disposer d'outils adaptés.

C'était chose faite avec l'apparition des logiciels de gestion en ligne ou en mode Saas (service as a Software) a la fin des années 2000.

Ces solutions, éditées par Quickbooks, Sage, ou macompta.fr ont apporté beaucoup d'automatismes et de simplifications permettant aux entreprise elles mêmes de prendre en main leur comptabilité courante avec des fonctionnalités comme l'import et la codification des relevés bancaires, la saisie intuitive. Ainsi le site macompta.fr cible-t-il précisément les utilisateurs « sans connaissances comptables » avec une interface de « saisie sans débit crédit et sans n° de comptes » tout en allant jusqu'au bilan.

Le coût de ces nouveaux outils est inférieur à 20¤ par mois.

Bien sûr, ces sites ne remplacent pas l'expert-comptable en matière de contrôle et de conseil.

D'où un recours de plus en plus fréquent à une solution mixte.

 

La tendance : tenue interne et expert comptable

La comptabilité est de plus en plus souvent gérée en interne par le dirigeant de la TPE, un membre de son entourage ou du personnel sous le contrôle de l'expert comptable. Cette nouvelle répartition des rôles est d'ailleurs souvent initiée par l'expert comptable lui-même.

Le professionnel fixe le cadre : mise en place du plan de comptes, des schémas comptables.

L'entreprise traite les opérations courantes, opérations bancaires, ou achats et ventes. La comptabilité se fait au fil de l'eau, avec de nombreux automatismes. L'entreprise peut également réaliser elle-même certains contrôles courants comme le rapprochement  bancaire, le pointage des comptes clients et fournisseurs.

L'expert-comptable accompagne, contrôle le système et réalise les travaux complexes : opérations exceptionnelles, opérations de fin d'exercice, déclarations fiscales.

Le cloud lui permet d'être informé à tout moment et sans se déplacer de la situation, de corriger les erreurs, de remplir son rôle d'alerte et de conseil.

Avec cette nouvelle répartition des travaux, le dirigeant dispose d'une information comptable à jour en permanence au meilleur coût. L'expert-comptable apporte une plus grande valeur ajoutée à l'entreprise dans son rôle de surveillance et de conseil.


Organisation comptable des TPE, la nouvelle donne

Retour en haut