Logo Compta Online

Prévoir le temps nécessaire à la rédaction d'un mémoire !

9 535 lectures
0 commentaire
Catégorie : Les études de la filière d'expertise comptable
9 535
0
Article écrit par (1051 articles)
Modifié le

Synthèse des étapes de rédaction d'un mémoire

Combien de temps faut-il pour rédiger un mémoire ? C'est une question relativement récurrente à laquelle les réponses varient selon les exigences des enseignants.

Une constante toutefois : la réflexion sur le sujet de mémoire commence dès le mois de septembre pour une soutenance en juin et la rédaction du mémoire de recherche peut nécessiter plusieurs mois de travail !

Rédiger un mémoire se fait en plusieurs étapes, du choix du sujet à la soutenance, en passant par le travail de recherche et les entretiens avec des professionnels.

Chacune de ces étapes demande plusieurs semaines de travail lorsque ce travail est fait en complément d'études ou d'une activité professionnelle.

Dans l'idéal, le candidat à la rédaction d'un mémoire aura choisi son sujet dès la fin du mois de septembre et définit sa problématique, au plus tard, au mois de janvier ou février. Rappelons ici que la demande d'agrément doit être faite au plus tard mi-avril.

Les candidats au DSCG doivent en principe choisir leur sujet dans le cadre d'un stage d'immersion en cabinet ou en entreprise. Le choix de ce sujet nécessite souvent un véritable travail de recherche documentaire en complément afin de trouver un sujet intéressant et qui permet de répondre aux exigences de l'examen.

 

Les principales étapes de la rédaction du mémoire



Étapes de la conception du mémoire

Temps estimé

Choix du sujet et première recherche documentaire, généralement sur internet mais pas exclusivement

De 2 à 3 semaines à toute la durée du stage

Recherche de problématique à l'aide d'une recherche documentaire plus approfondie dans les ressources des bibliothèques.

Travail d'enquête auprès de tiers, interviews, questionnaires.

Rédaction de la problématique définitive, d'un plan détaillé et de la bibliographie destinée à la notice d'agrément.

Jusqu'à 4 mois

Rédaction d'une première version complète du mémoire avec les annexes

Au moins 2 à 3 semaines et jusqu'à deux mois

Version définitive du mémoire, mise en page, numérotation, relecture par un tiers

Environ 2 semaines

Tirage papier du mémoire et reliure, achat et préparation des clés usb : si la reliure est faite par un professionnel, il faut parfois compter plusieurs jours

Environ 1 semaine

 

Comment échouer à l'épreuve de rédaction du mémoire : les briques en copier-coller

Un enseignant demande à ses étudiants de réaliser un travail écrit de plusieurs pages à partir d'un sujet prédéfini à l'avance. Ce travail de plusieurs pages doit être rendu dans un certain délai. Que fait l'étudiant ?

Le premier réflexe de l'étudiant est de décomposer le sujet en mots-clés. Ces mots-clés permettront une recherche sur Wikipedia et un copier-coller de tout ce qui concerne ces mots clés.

Le second réflexe de l'étudiant sera de partir à la recherche des travaux de ses prédécesseurs. D'anciens étudiants ont probablement déjà fait ce travail. Autant s'en inspirer pour gagner du temps. En plus, s'il s'agit d'un mémoire, les meilleurs travaux sont généralement consultables dans les bibliothèques des écoles ou des universités.

Le troisième réflexe de l'étudiant sera de partir sur internet, à la recherche de tout ce qui a déjà été écrit sur le sujet. Ces éléments vont lui permettre de remplir sa table des matières ou son plan détaillé. Même la bibliographie sera issue d'un simple copier-coller. L'étudiant va ainsi obtenir un nombre de pages légèrement supérieur à ce qui lui est demandé.

Enfin, l'étudiant va réécrire une partie des éléments qu'il aura copiés (s'il s'intéresse au sujet) et rajouter des phrases de transition entre les paragraphes. Il fera aussi en sorte d'harmoniser et d'aérer la présentation.

Et voilà comment un étudiant se fait remarquer et obtient une mauvaise note pour plagiat. Dans l'immense majorité des cas, il y aura toujours des éléments non modifiés.

 

Choisir son sujet, ce n'est pas trouver sa problématique : la phase de lecture

Le choix d'un sujet ne se fait pas au hasard. Il est le résultat d'une première recherche documentaire. Google et Wikipédia ou la presse généraliste seront ici de faux amis. Loin d'être suffisants, ils peuvent en plus induire en erreur pour qui ne sait pas les utiliser avec prudence et esprit critique.

La recherche de sujet doit se faire à partir des fonds des bibliothèques municipales, universitaires ou publiques. C'est un minimum pour trouver d'abord un bon sujet, ensuite une problématique.

Choisir son sujet est théoriquement plus facile lorsqu'il dépend du stage en entreprise. L'étudiant doit alors s'appuyer sur les travaux réalisés lors de son stage.

Ce premier travail sera d'autant plus facile que le stage aura été choisi en fonction du projet professionnel et le sujet du mémoire, négocié avec le maître de stage. Cette négociation n'est pas toujours possible mais elle sous-entend que l'étudiant a déjà réfléchi à son sujet et fait une première recherche documentaire même très sommaire sur l'entreprise, son secteur d'activité ou ses spécificités.

 

Formuler une première puis une seconde problématique... jusqu'à la problématique définitive

La formulation d'une problématique est le résultat de l'exploitation des documents récoltés et triés. Ce travail de recherche documentaire sera orienté par la première version de la problématique.

La problématique pourra ensuite varier et être affinée tout au long du travail de recherche et de rédaction. Si au cours de ses recherches documentaires, l'étudiant réalise que les documents disponibles sont trop peu nombreux, il ne devra pas hésiter à abandonner la première version de sa problématique voire même à changer de sujet.

La problématique aidera à la construction du plan de rédaction et inversement. Elle évoluera ainsi au fur et à mesure de l'avancement des travaux.

 

La rédaction du mémoire et sa relecture nécessite souvent plusieurs semaines ou mois de travail

Dans le cas d'un étudiant qui suit des cours ou d'un salarié, obligés de rédiger leur mémoire en-dehors de ses heures de cours ou d'activité professionnelle, le temps nécessaire à la rédaction pourra se chiffrer en mois.

Plusieurs mois peuvent être nécessaires pour obtenir une première version complète du mémoire.

Cette première version complète nécessitera généralement une relecture et réécriture. La relecture permettra d'en vérifier la cohérence et d'éliminer les répétitions ou d'ajouter des éléments oubliés.

Il est bien évident que ce temps pourra être raccourci lorsque la personne, en congés, s'occupe uniquement de son mémoire. Il faudra alors une grande capacité de travail pour pouvoir rédiger pendant 8 ou 12 heures par jour. A temps plein, il faut compter un minimum de deux à trois semaines pour la rédaction d'un mémoire.

Ce temps de rédaction est bien évidemment variable. Un candidat libre qui reprend ses études et a perdu l'habitude d'écrire de manière scolaire, aura besoin de plus de temps. Il faudra parfois doubler ce temps minimum.


Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Directrice de la rédaction sur Compta Online


Prévoir le temps nécessaire à la rédaction d'un mémoire !