Logo Compta Online
Avant d'imprimer ce document, pensez à l'environnement.
Conseils :

Perspectives d'emploi en comptabilité



18 réponses
7212 lectures
Posté dans le forum Forum Discussion générale
Message écrit le: 18/02/2009 18:22
Tess


Messages: 2
Inscrit le: 18/02/2009
Région: 87 - haute-vienne


Bonjour à tous !

Actuellement, j'essaie de me reconvertir dans la comptabilité par le biais d'une formation avec l'AFPA.
Pour moi, il était jusqu'à présent clair que c'est un secteur qui offre des débouchés. Ce qui n'est pas de l'avis de ma conseillère AFPA ainsi que d'autres personnes qui m'ont charitablement donné leurs opinions quand je leur ai expliqué mon projet.

Du coup, j'aimerais connaître l'avis des professionnels et étudiants : quelle est la situation de votre secteur en terme d'offres d'emploi (surtout dans le contexte actuel de crise)? Est-ce véritablement bouché ? Ne va-t-il pas y avoir un effet papy-boom conduisant à un déficit de personnel qualifié ?

Merci d'avance pour toutes vos réponses.

PS : le métier que j'envisage est celui de comptable en PME ou collaborateur en cabinet car c'est le profil qui paraît le plus recherché.

Message écrit le: 18/02/2009 21:34
Nairolf07

Etudiant
Messages: 25
Inscrit le: 23/05/2008


Bonjour,

je n'ai pas encore eu l'experience de la recherche d'un emploi mais je vais vous répondre à partir de tout ce que j'ai pu entendre et lire notamment sur ce forum. certains parlent à la fois qu'il n'ya pas assez de comptables, d'autres que ce n'est pas facile de trouver. En tout cas dans le contexte actuel, je ne pense pas que ce secteur souffre plus ou moins que les autres. Les compétences demandées sont toujours plus grandes, et je pense que la majeure partie (je ne cherche pas à généraliser) des gens véhiculant que ce n'est pas facile de trouver un poste en comptabilité ont un BEP ou un bac pro, or ces formations sont aujourd'hui très peu demandé par les employeurs, ou bien alors par des diplomés qui n'ont pas eu l'occasion de se faire une petite expérience et donc ont des difficultés. certaines personnes vont peut être penser que ce que je dis est faux, mais il y'a toujours des contres exemples. prenons l'exemple du secteur informatique, on entend dire de partout que le secteur recrute, que le chômage n'existe presque pas, or les personnes compétentes qui ont parfois le grade ingénieur ne trouvant pas de travail grincent des dents lorsqu'ils entendent ça. Peut être que mes propos provoqueront le même genre de réactions que ce que je décris la, mais c'est mon avis, au dire de ce que j'ai entendu. je pense qu'avec un Master CCA ou DSCG et/ou un DEC, le secteur de la comptabilité est plus ouvert qu'avec un simple BEP, cela semble normal. pour reprendre les propos d'un expert comptable du forum, il y'a surement trop de classes de BEP et de Bac Pro et pas suffisament de postes à pourvoir pour ce genre de profils. voila, maintenant j'invite les autres membres du forum à veni discuter et eventuellement approuver ou contester ce que j'ai pu dire.

Cordialement

Message écrit le: 19/02/2009 10:18
Tommy

Employé en comptabilité
Messages: 155
Inscrit le: 22/03/2006


Message édité par Tommy le 19/02/2009 10:22
Bonjour Nairolf07,

Je trouve que ton message est culpabilisateur et simpliste. En effet, tu affirmes que l'embauche dépend du niveau du diplôme, mais s'il suffisait d'accumuler les diplômes pour trouver un emploi, personne ne serait au chômage! Même dans le secteur de l'informatique, il y a plein de cadres qui sont au chômage. Par ailleurs, l'édition du 23 septembre 1999 de L'Express indique que 61,4% de la population active salariée est "sans diplôme" ou titulaire d'un diplôme "inférieur au baccalauréat" en France.

Je recommande le livre "Profession stagiaire" de Guillaume Evin et Emilie Maume.

Un enseignant m'a dit qu'il avait plusieurs anciens élèves DECF dont les contrats n'avaient pas été renouvelés. Allez dans les agences Interim du secteur tertiaire et feuilletez les cahiers d'avis de passage : vous verrez des listes de BTS et DECF qui cherchent un travail de comptable, Y COMPRIS SUR CE FORUM !!

Quant à l'expert comptable qui oppose les BEP et BAC pro aux autres, cela se passe de commentaire surtout venant d'un expert. On ne doit pas vivre sur la même planète, car selon mon expérience personnelle l'immense majorité des collaborateurs de cabinets (petits et moyens) sont peu diplômés. Une solution "raisonnable" dans le secteur de la compta, c'est de rentrer avec une qualification adaptée et d'obtenir d'autres dipômes par la suite.

Envoyez un DECF sans expérience et un Bac pro compta en alternance, chercher du travail. A votre avis, lequel va trouver le moins difficilement ? Les employeurs cherchent des gens qui savent travailler et qui sont opérationnels. Evidemment, cela ne veut pas dire que tous les DECF sans expérience se réorientent, mais la plupart sont quasiment obligés de continuer les études en alternance pour apprendre à travailler.

Les discours simplistes sur le chômage, sont à la longue insupportables à entendre. Franchement, on connaît tous autour de nous des gens sérieux, plus ou moins diplômés, volontaires et travailleurs, et qui pourtant sont au chômage. Ce n'est pas non plus une question de secteur, car tous les secteurs sont touchés.

Comme je le dis au début de mon message, tu ne réponds pas à la question posée par Tess. Et c'est logique, car personne ne le peut. Il ou elle veut se reconvertir, mais quel est son parcours ? (20 en de prison ? 10 ans de travail comme secrétaire ?). Quel est son âge ? Sa région ? Sa situation ? Les motifs de sa réorientation ? Sa motivation ? L'employeur regarde un profil général, et non une seule donnée.

En outre, ni des comptables, ni des étudiants, ni des conseillers ANPE, ne sont des Conseillers d'Orientation ou des Spécialistes du marché de l'emploi. Et même si c'était le cas, chaque situation est unique. Dans les études et la recherche d'emploi, le résultat final n'est jamais certain à 100%, il y a toujours une part de risque.

Message écrit le: 19/02/2009 10:42
Tommy

Employé en comptabilité
Messages: 155
Inscrit le: 22/03/2006


Message édité par Tommy le 19/02/2009 10:43
Citation : Tess @ 18.02.2009 à 18:22
Bonjour à tous !

Actuellement, j'essaie de me reconvertir dans la comptabilité par le biais d'une formation avec l'AFPA.
Pour moi, il était jusqu'à présent clair que c'est un secteur qui offre des débouchés. Ce qui n'est pas de l'avis de ma conseillère AFPA ainsi que d'autres personnes qui m'ont charitablement donné leurs opinions quand je leur ai expliqué mon projet.

Du coup, j'aimerais connaître l'avis des professionnels et étudiants : quelle est la situation de votre secteur en terme d'offres d'emploi (surtout dans le contexte actuel de crise)? Est-ce véritablement bouché ? Ne va-t-il pas y avoir un effet papy-boom conduisant à un déficit de personnel qualifié ?

Merci d'avance pour toutes vos réponses.

PS : le métier que j'envisage est celui de comptable en PME ou collaborateur en cabinet car c'est le profil qui paraît le plus recherché.

Bonjour Tess,

Pour finir, je dirais que parfois dans la vie il faut oser faire des choix et les assumer.

Il est hasardeux de mettre son avenir entre les mains de conseillers ANPE, de comptables, d'étudiants, ou de connaissances. En effet la plupart des gens se réfèrent à leur propre parcours pour faire leur jugement; or chaque parcours est unique.

Message écrit le: 19/02/2009 11:29
Nairolf

Expert-Comptable Stagiaire en cabinet
Messages: 56
Inscrit le: 24/02/2008
Région: 69 - rhône


Bonjour tommy,

tu pense que mon message était "culpabilisateur et simpliste" . peut être, mais rapport à ce que j'ai dit, sachant que je me suis peut être mal exprimé, la seule chose que tu pense différemment de moi c'est qu' une personne avec un BEP et un Bac Pro est très présente dans les cabinets notamment. c'est sur qu'une personne avec un diplome comme celui la et de l'experience vaut beaucoup mieux que beaucoup de jeunes diplomés sans expérience. Seulement aujourd'hui, ce n'est pas les personnes les plus recherchées, et de même un diplomé du supérieur sans expérience aura du mal à trouver. Au sujet de ma parenthèse sur le secteur de l'informatique, vous avez justement la même pensée que moi, à savoir qu'on arrive pas à recruter dans ce secteur mais que beaucoup de cadres sont toujours au chômage. de toute façon tout ce que l'on dira sur ce genre de sujet pourra toujours être contesté par une expérience personnelle différente.

cordialement

--------------------


Message écrit le: 19/02/2009 16:24
Tess


Messages: 2
Inscrit le: 18/02/2009
Région: 87 - haute-vienne


Merci à tous les 2, Tommy et Nairolf 07, de m'avoir répondu !

Pour préciser ma situation, j'ai 30 ans et un bac +5 en bio qui ne m'a jamais permis de travailler dans ce secteur. Du coup, j'ai passé 5 ans en grande distribution mais évoluer en manager de rayon ne me plait ni me convient (je n'ai pas reçu la fibre commerciale dans mes gènes !).

En revanche, le métier de comptable me correspond beaucoup mieux mais une autre raison intervient dans mon choix de reconversion. C'est l'existence de débouchés car après avoir fait des études longues pour pas grand-chose, je ne veux pas "remettre le couvert" comme on dit.

Pour moi, le comptable de base (niveau bac+2) étant universel et indispensable, il peut déjà travailler dans la majorité des boîtes qui en ont besoin. Et, à l'époque où je cherchais ma nouvelle voie, une rapide recherche sur le net m'avait rassurée sur ce point avec l'apparition régulière d'offres d'emploi sur tout le territoire.

Cependant, depuis l'année dernière, j'ai croisé différentes personnes dont des recruteurs (en grande distribution ) qui me répondent tous la même chose : "oh ! la compta c'est bouché ! "

D'où mon interrogation.
Je veux bien assumer mon choix, cher tommy, mais je ne veux pas me retrouver le bec dans l'eau après tous les efforts que je dois déployer pour me former dans ce métier.

Maintenant, je suis également d'accord que personne ne détient la vérité ultime et que chaque parcours est unique. Je souhaite seulement avoir une tendance générale.


Message écrit le: 19/02/2009 18:00
Nairolf

Expert-Comptable Stagiaire en cabinet
Messages: 56
Inscrit le: 24/02/2008
Région: 69 - rhône


Message édité par Nairolf le 19/02/2009 18:02
Bonjour,

des fois on entend de personnes n'y connaissant rien que la compta c'est bouché, et des fois ont entend des choses comme quoi le métier de comptable n'attire plus les jeunes, or la profession vieillit, donc il y'a des perspectives pour les jeunes, les experts comptables courent de plus en plus les salons d'étudiants et vont de plus en plus dans les lycées. Donc après qui croire? bien que certaines personnes ne trouvent pas d'emploi, si le taux de chômage de la profession annoncé n'est pas faux, alors je ne définirait pas la compta comme bouché.

cordialement

--------------------


Message écrit le: 19/02/2009 20:37
Elliott


Messages: 73
Inscrit le: 01/05/2008
Région: 59 - nord


Bonjour,

à tommy,
Concernant l'emploi et le niveau de diplôme, les propos de Nairolf07 ne sont pas si farfelus que ça. La filière comptable a ses spécificités et renvoyer à une statistique nationale générale n'est pas vraiment éclairant.
Pour appuyer un peu le propos:

Ce tableau montre qu'à l'entrée dans la profession, il y a une quasi éviction des jeunes n'ayant pas au moins le bac. Toutes filières de formation d'origine confondues, seulement 19% des aides-comptables avaient moins que le bac en 95 et la part tombe à 8% en 98 alors qu'inversement on voit la part des bac+2 et plus passer de 38% à 60% de 1995 à 1998. On remarque aussi que les formations spécifiquement comptables en dessous du bac passe de 9% en 95 à 3% en 98.

Il n'est pas question de culpabiliser qui que ce soit, mais il faut être conscient de la course aux diplômes et d'un certain processus de déclassement dans la profession. J'avais choqué certains dans un autre topic en disant que de plus en plus BTS-DCG-DSCG allaient être amalgamés. Pourtant, il est clair que le secteur s'organise de plus en plus sur le duo comptable/expert-comptable. Les postes d'opérateur de saisie ont quasiment déjà disparu et les postes d'assistants comptables sont en perte de vitesse.

Le secteur de la comptabilité suit le schéma général des autres professions du tertiaire, c'est-à-dire la polarisation entre emplois peu qualifiés et très qualifiés, sauf qu'en compta le peu qualifié se fixe à bac+2 et le très qualifié à bac+7 et qu'entre les deux, DCG-DSCG, on peut se demander si le jeu en vaut la chandelle, du moins jusqu'à ce soit le BAC+3 qui devienne le diplôme d'entrée de base…

CDT.

Message écrit le: 20/02/2009 10:23
Tommy

Employé en comptabilité
Messages: 155
Inscrit le: 22/03/2006


Citation : Nairolf @ 19.02.2009 à 11:29
bonjour tommy,

tu pense que mon message était "culpabilisateur et simpliste" . peut être, mais rapport à ce que j'ai dit, sachant que je me suis peut être mal exprimé, la seule chose que tu pense différemment de moi c'est qu' une personne avec un BEP et un Bac Pro est très présente dans les cabinets notamment. c'est sur qu'une personne avec un diplome comme celui la et de l'experience vaut beaucoup mieux que beaucoup de jeunes diplomés sans expérience. Seulement aujourd'hui, ce n'est pas les personnes les plus recherchées, et de même un diplomé du supérieur sans expérience aura du mal à trouver. Au sujet de ma parenthèse sur le secteur de l'informatique, vous avez justement la même pensée que moi, à savoir qu'on arrive pas à recruter dans ce secteur mais que beaucoup de cadres sont toujours au chômage. de toute façon tout ce que l'on dira sur ce genre de sujet pourra toujours être contesté par une expérience personnelle différente.

cordialement

Bonjour,

Je voudrais apporter quelques précisions.

Tout d'abord, je n'ai pas suggéré que "les BEP et BAC pro sont très présents dans les cabinets". Par contre, j'ai dit que "l'immense majorité des collaborateurs de cabinets (petits et moyens) sont peu diplômés". J'ai bien dit : petits ou moyens cabinets. Et par "peu diplômé", j'entendais plus ou moins bac/bac+2. Je pense que la majorité des salariés en entreprise ont globalement ce niveau de diplôme. Ceci dit, j'ai vu aussi pas mal de chefs de mission ayant commencé jeune et ayant un CAP, pareil pour des chefs comptables en entreprise.

Ensuite, si j'ai dit qu'un diplômé du DECF sans expérience aurait du mal à trouver un emploi, c'était plus un constat qu'une approbation. En effet, je pense qu'un DECF peut tout à fait débuter sans expérience préalable.


Message écrit le: 20/02/2009 10:40
Tommy

Employé en comptabilité
Messages: 155
Inscrit le: 22/03/2006


Citation : Tess @ 19.02.2009 à 16:24
Merci à tous les 2, Tommy et Nairolf 07, de m'avoir répondu !

Pour préciser ma situation, j'ai 30 ans et un bac +5 en bio qui ne m'a jamais permis de travailler dans ce secteur. Du coup, j'ai passé 5 ans en grande distribution mais évoluer en manager de rayon ne me plait ni me convient (je n'ai pas reçu la fibre commerciale dans mes gènes !).

En revanche, le métier de comptable me correspond beaucoup mieux mais une autre raison intervient dans mon choix de reconversion. C'est l'existence de débouchés car après avoir fait des études longues pour pas grand-chose, je ne veux pas "remettre le couvert" comme on dit.

Pour moi, le comptable de base (niveau bac+2) étant universel et indispensable, il peut déjà travailler dans la majorité des boîtes qui en ont besoin. Et, à l'époque où je cherchais ma nouvelle voie, une rapide recherche sur le net m'avait rassurée sur ce point avec l'apparition régulière d'offres d'emploi sur tout le territoire.

Cependant, depuis l'année dernière, j'ai croisé différentes personnes dont des recruteurs (en grande distribution ) qui me répondent tous la même chose : "oh ! la compta c'est bouché ! "

D'où mon interrogation.
Je veux bien assumer mon choix, cher tommy, mais je ne veux pas me retrouver le bec dans l'eau après tous les efforts que je dois déployer pour me former dans ce métier.

Maintenant, je suis également d'accord que personne ne détient la vérité ultime et que chaque parcours est unique. Je souhaite seulement avoir une tendance générale.

Bonjour,

Je parlais de questions générales à se poser, qui peuvent jouer. Exemple : trouver du travail à Paris est peut-être moins difficile que dans la Creuse.

J'insiste pour le Conseiller d'Orientation.

A+

Message écrit le: 20/02/2009 11:05
Tommy

Employé en comptabilité
Messages: 155
Inscrit le: 22/03/2006


Message édité par Tommy le 20/02/2009 11:06
Citation : Elliott @ 19.02.2009 à 20:37
Bonjour,

à tommy,
Concernant l'emploi et le niveau de diplôme, les propos de Nairolf07 ne sont pas si farfelus que ça. La filière comptable a ses spécificités et renvoyer à une statistique nationale générale n'est pas vraiment éclairant.
Pour appuyer un peu le propos:

Ce tableau montre qu'à l'entrée dans la profession, il y a une quasi éviction des jeunes n'ayant pas au moins le bac. Toutes filières de formation d'origine confondues, seulement 19% des aides-comptables avaient moins que le bac en 95 et la part tombe à 8% en 98 alors qu'inversement on voit la part des bac+2 et plus passer de 38% à 60% de 1995 à 1998. On remarque aussi que les formations spécifiquement comptables en dessous du bac passe de 9% en 95 à 3% en 98.

Il n'est pas question de culpabiliser qui que ce soit, mais il faut être conscient de la course aux diplômes et d'un certain processus de déclassement dans la profession. J'avais choqué certains dans un autre topic en disant que de plus en plus BTS-DCG-DSCG allaient être amalgamés. Pourtant, il est clair que le secteur s'organise de plus en plus sur le duo comptable/expert-comptable. Les postes d'opérateur de saisie ont quasiment déjà disparu et les postes d'assistants comptables sont en perte de vitesse.

Le secteur de la comptabilité suit le schéma général des autres professions du tertiaire, c'est-à-dire la polarisation entre emplois peu qualifiés et très qualifiés, sauf qu'en compta le peu qualifié se fixe à bac+2 et le très qualifié à bac+7 et qu'entre les deux, DCG-DSCG, on peut se demander si le jeu en vaut la chandelle, du moins jusqu'à ce soit le BAC+3 qui devienne le diplôme d'entrée de base…

CDT.

Bonjour,

Nairolf07 recommandait comme diplôme : "un Master CCA ou DSCG et/ou un DEC".

Or, le tableau que tu présentes confirme clairement que l'ensemble des salariés jusqu'au niveau bac "seulement", sont bien plus nombreux que les >Bac+2 dont parle Nairolf07 : 40% contre 16% en 98.

D'autre part, ton commentaire semble partir d'une supposition : que les salariés avait besoin de leur diplôme actuel pour trouver du travail en comptabilité. Ce n'est pas forcément le cas.

Message écrit le: 20/02/2009 11:19
Tommy

Employé en comptabilité
Messages: 155
Inscrit le: 22/03/2006


Re,

Totalité des salariés jusqu'au bac "seulement" : 40%
Totalité des salariés bac+2 : 44%

Oui : j'ai fait ce constat.

Cela montre bien qu'une "course aux diplômes" est une solution inadaptée pour trouver du travail en compta. Par contre, passer des diplômes est utile pour d'autres motifs (évolution, salaire...)

Cordialement

Message écrit le: 20/02/2009 11:43
Venaig

Expert-comptable
Modératrice Compta Online


Messages: 3429
Inscrit le: 15/12/2007
Région: 56 - morbihan


Bonjour,

Pour intervenir un peu sur le sujet, je dirais qu'il y a du travail pour tous, à condition d'avoir une expérience professionnelle, ce qui facilite davantage la tâche. En effet, à mon avis, les diplômes ne sont utiles qu'à des fins d'évolution tant au niveau des salaires, qu'au niveau de l'emploi en lui-même.

Juste à titre d'exemple, je connais une personne avec un diplôme de niveau bac+4 (DECF), et une autre avec un BEP Comptable : sur ces 2 exemples, une est chef de rayon dans un supermarché, et l'autre DAF. Et ce n'est pas le titulaire du DECF qui est DAF... Donc, au vu de cet exemple très représentatif (beaucoup d'étudiants en comptabilité abandonnent la filière pour se reconvertir), je dirais qu'il y a en plus du diplôme, une part du caractère et de logique, qui compte dans ce type de travail.

Mais, soyons réaliste, tout le monde n'est pas titulaire d'un minimum bac+2 pour être comptable, fort heureusement !

Pour en revenir au message initial de Tess, je vous conseillerais vivement de faire valoir votre bac pour pouvoir démarrer directement, soit par un BTS, soit par un DCG. En effet, un CAP ou un BEP à l'heure actuelle n'est plus vraiment coté sur le marché du travail, d'autant plus, sans expérience professionnelle.

Cordialement,

Venaig

--------------------


Message écrit le: 20/02/2009 11:51
Tommy

Employé en comptabilité
Messages: 155
Inscrit le: 22/03/2006


Juste une remarque : A mon humble avis, Tess bac+5 en bio, a d'autres opportunités que la compta.

Je trouve dommage d'aller trop vite dans un tel choix de réorientation.


Message écrit le: 20/02/2009 12:42
Tommy

Employé en comptabilité
Messages: 155
Inscrit le: 22/03/2006


Citation : Elliott @ 19.02.2009 à 20:37
Ce tableau montre qu'à l'entrée dans la profession, il y a une quasi éviction des jeunes n'ayant pas au moins le bac.

Re,

Je trouve que ton commentaire reflète plus des idées préconçues et personnelles, qu'une analyse objective. Cette première phrase est un exemple. Tu parles "d'éviction", mais la plupart des BEP choisissent de continuer pour un bac/bac+2. De mon côté, j'ai aussi travaillé avec des personnes qui étaient passées par un BEP en alternance, et qui ont choisi de continuer. Parler "d'éviction" est donc hors de propos, c'est au mieux une supposition.

En outre, des conclusions fausses peuvent résulter de ce type de supposition - comme l'inutilité de certains diplômes. Or ces diplomes permettent de former bien du monde en alternance, souvent à moindre coût pour les employeurs. Du côté des apprentis, cela peut être une première expérience.

Cordialement


Message écrit le: 20/02/2009 15:14
Elliott


Messages: 73
Inscrit le: 01/05/2008
Région: 59 - nord


Citation : Tommy @ 20.02.2009 à 12:42

Citation : Elliott @ 19.02.2009 à 20:37
Ce tableau montre qu'à l'entrée dans la profession, il y a une quasi éviction des jeunes n'ayant pas au moins le bac.

Re,

Je trouve que ton commentaire reflète plus des idées préconçues et personnelles, qu'une analyse objective. Cette première phrase est un exemple. Tu parles "d'éviction", mais la plupart des BEP choisissent de continuer pour un bac/bac+2. De mon côté, j'ai aussi travaillé avec des personnes qui étaient passées par un BEP en alternance, et qui ont choisi de continuer. Parler "d'éviction" est donc hors de propos, c'est au mieux une supposition.

Quand je parle d'éviction je ne fais que traduire l'évolution des chiffres de 95 à 98. Tu peux sur-interpréter mes propos à ta guise, ne pas aimer mon vocabulaire, me faire des procès en objectivité si cela te chante, cela ne changera pas le fait que les plus faibles qualifications sont bien en perte de vitesse. Je trouve que tes commentaires manquent singulièrement de mesure et ne me donnent aucune envie de poursuivre cette discussion.

Message écrit le: 20/02/2009 15:55
Tommy

Employé en comptabilité
Messages: 155
Inscrit le: 22/03/2006


Citation : Elliott @ 20.02.2009 à 15:14
Quand je parle d'éviction je ne fais que traduire l'évolution des chiffres de 95 à 98. Tu peux sur-interpréter mes propos à ta guise, ne pas aimer mon vocabulaire, me faire des procès en objectivité si cela te chante, cela ne changera pas le fait que les plus faibles qualifications sont bien en perte de vitesse. Je trouve que tes commentaires manquent singulièrement de mesure et ne me donnent aucune envie de poursuivre cette discussion.

Bonjour Elliott,

J'ai pu répondre à tes arguments. Tu as posté un excellent tableau, je t'en remercie d'ailleurs. Mais comment peux-tu parler "d'éviction" concernant des gens qui ne se sont jamais présentés sur le marché du travail ? La plupart des BEP continuent, c'est tout, ce tableau ne montre nullement qu'ils sont "évincés" d'office.

Tu as le droit de trouver que mes posts manquent de mesure, par contre j'ai aussi le droit de trouver que tu n'as posté sur ce fil que des idées préconçues et nullement argumentées.


Message écrit le: 20/02/2009 17:03
Claudusaix

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 4566
Inscrit le: 18/03/2003
Région: 87 - haute-vienne


Message édité par Claudusaix le 20/02/2009 17:05
Bonjour,

A l'attention de Elliott et de Tommy,

J'ai l'amère impression que ce sujet dérape et vos propos sont loin d'être modérés.

Alors, je vous prie de bien vouloir être plus mesuré et surtout d'aider Tess. Personnellement, je ne me suis pas mêlé de ce sujet car il est trop subjectif.

A titre d'exemple, voyez-vous, j'ai commencé par un BEP Comptable pour aboutir à un DESCF. Et, je considère que j'ai encore à apprendre, à m'améliorer.

Bref, j'aurai peut-être pu aider Tess en lui parlant de mon cas mais ce n'est qu'un cas particulier dont on ne peut pas en tirer un cas général. La seule chose que l'on peut conseiller à Tess est de consulter au niveau de sa région sur le site de l'INSEE, les pyramides d'âges pour les comptables. J'ai cherché au niveau national, mais je n'ai rien trouvé.

Si vous êtes capable de trouvé cette pyramide d'âge pour la profession de comptable au niveau national, vous aurez grandement fait avancer ce sujet qui pour le moment et de mon point du vue, reste au point mort.

Merci de m'avoir lu et d'avoir pris en considération mes propos de modérateur.

--------------------


Message écrit le: 20/02/2009 17:58
Nairolf

Expert-Comptable Stagiaire en cabinet
Messages: 56
Inscrit le: 24/02/2008
Région: 69 - rhône


Bonjour,

d'après le nouvelle observateur dans une édition spéciale sur les diplômes qui embauchent, parmi lesquels sont cités les diplômes comptables notamment, il n'y avait pas de pyramide des âges mais un chiffre qui apporte tout de même des précisions en la matière: 40% des effectifs du secteur qui devront être renouvelé d'ici 2015. Alors est ce que ce chiffre est exacte ou a été amplifié, en tout cas, même si celui-ci a été exagéré, je pense que l'information qu'il fait passer n'en reste pas moins exacte.

Cordialement.

--------------------


Sujet à lire sur Compta Online : https://www.compta-online.com/perspectives-emploi-comptabilite-t25313
Liste des forums sur Compta Online : https://www.compta-online.com/listeForums
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2020 Compta Online
S'informer, partager, évoluer