Logo
Avant d'imprimer ce document, pensez à l'environnement.
Conseils :

Différence de salaire entre cabinet et entreprise



101 réponses
67789 lectures
Posté dans le forum Forum Sujets d'actualité
Message écrit le: 26/09/2005 23:53
Marseillaise


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Bonsoir à tous.
pourquoi les cabinets comptables sous payent leurs salariés.
je viens de répondre à 2 annonces sur marseille (même quartier).

la première : cabinet comptable recrute collaborateur confirmé - salaire 1400 euros brut. (donc confirmé veut dire tenir un portefeuille)

la seconde : entreprise du batiment recherche comptable unique - salaire 1700 euros. j'ai été convoquée, le travail se résume à passer les écritures comptables, faire la tva, les salaires... un expert comptable venant une fois par mois pour faire le point et c'est lui qui fait le bilan).

donc ou est l'erreur ? car toutes les annonces que j'ai pu voir dans les cabinets sont de l'ordre de 1400/1500 euros environ ....

cela décourage de travailler en cabinet, et pourtant c'est passionnant, nous voyons beaucoup de compta différentes, mais le salaire nous retient .....

quand les experts comptables vont ils se mettre à la page ? et payer leurs salariés ?

amicalement

Message écrit le: 27/09/2005 07:52
Jack06

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 504
Inscrit le: 17/12/2007
Région: 06 - alpes-maritimes


Je crois que comme d'habitude vous oubliez que l'expérience ecquise en cabinet est très différente de celle en entreprise à fortriori sur un poste de comptable unique.
Et cette expérience se paie financièrement par un salaire moindre mais se gagne ensuite (d'ici 4 à 5 ans) lorsque l'on quitte le cabinet pour justement chercher en entreprise.

Message écrit le: 27/09/2005 09:15
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
- Modérateur Compta Online


Messages: 1357
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 75 - paris


Bonjour
Je rebondis sur la réponse de Jacques et j'approuve entièrement.
la personne intervenant en cabinet quelques années pourra à terme se vendre nettement mieux qu'un simple comptable unique (qui ne fait même pas le bilan !) comme c'est le cas dans l'exemple cité.
Autre remarque : l'écart pouvait être nettement plus important il y a dix, quinze ou vingt ans.

De plus, on ne peut pas tout comparer, même cabinet / cabinet ou entreprise / entreprise.

A bientôt

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 27/09/2005 11:46
Bibifoc

Collaborateur comptable en cabinet
Messages: 1104
Inscrit le: 08/02/2004
Région: 68 - haut-rhin


Je suis d'accord avec les réponses formulées ci dessus.

En conclusion :
Faites vos premières armes en cabinet pour quelques années, dans le but de vous forger une expérience qui se "vendra" bien mieux sur le marché...


--------------------
Titulaire du DECF Ue 1 et Ue 4 du DSCG en préparation pour 2008.


Message écrit le: 27/09/2005 12:47
Gpi37


Messages: 25
Inscrit le: 22/08/2005


Bonjour à tous,

Pour ma part, je vous confirme qui vaut mieux commencer par une expérience en cabinet EC car ceci est très formateur avant tout!!! (même si le salaire n'est pas très motivant) on peut se rattraper les années qui suivent.

Mon expérience professionnelle est de 7 ans dont 2 ans et 1/2 en cabinet et entre mon passage en cabinet et maintenant l'entreprise, mon salaire est multiplié par 3.

Cordialement

Guillaume

Message écrit le: 27/09/2005 20:43
Titin


Messages: 82
Inscrit le: 07/06/2005


Message édité par titin le 27/09/2005 20:43
A noter cependant :
le travail en cabinet est plus valorisant qu'en entreprise

Message écrit le: 28/09/2005 09:03
Windy

Chef comptable en entreprise
Messages: 4
Inscrit le: 28/09/2005
Région: 74 - haute-savoie


Bonjour à tous,
j'ai decouvert la semaine dernière votre forum, et je viens de m'inscrire.
pour repondre à la question cabinet/entreprise, il faut avouer que celà a toujours été la regle dans la fonction.
issue de l'ancien cursus de l'expertise comptable, DECS et certif superieurs, j'ai du faire mes premières armes en cabinet en tant que stagiaire, et à cette epoque j'avais une amie qui etait mieux payé que moi comme caissière à Carrefour, il fallait vraiement y croire àprés tant d'années d'etudes.

de meme les comptables des entreprises que je conseillais etait aussi mieux remunéré.

je vois que celà n'a pas changé.

par contre le passage en cabinet nous donne des competences et ouvre des portes sur des boulots très intéressants.
en tant que recruteur de cadre comptable dans les filiailes d'un groupe, dont j'ai été la coordinatrice administrative, mon imperatif etait 3 ans minimum de pratique en cabinet.
donc courage pour ceux qui commence
maintenant je suis comptable dans une filiale d'un grand groupe Autrichien, et je fais le bilan seul en collaboration avec le CC, travail beaucoup plus tranquille pour une fin de carrière qui me permet de consacrer beaucoup de temps à l'entrainement de mon cheval, puisque que je fais de la competition de dressage.


Message écrit le: 05/11/2005 19:58
Jpm

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 26
Inscrit le: 14/05/2005
Région: 59 - nord


Je vais vous parler de mon cas personnel.

je suis rentré en cabinet d'expertise comptable en 1999, pour un salaire net mensuel de 5311 francs (bon pour 32 heures). aujourd'hui j'espère etre diplomé en EC le plus tot possible. mon salaire à été multiplié par 3 et je suis en train de racheter le cabinet à un prix préférentiel (coeff a 0.7 / 0.8).
Alors ....il faut savoir être patient dans la vie
et le travail en cabinet n'a rien à voir avec le travail en entreprise (relation client, mission diversifiée...). Bon il faut quand meme supporté la pression et aimé le travail. sinon faut aller bosser à la sncf (pardon).


Message écrit le: 07/12/2005 12:10
Lechantdudauphi..

Employé en comptabilité
Messages: 3
Inscrit le: 07/12/2005
Région: 13 - bouches-du-rhône


Agé de 31 ans, c'est dans ces moments là qu'on fait un petit point dans sa carrière.Je vis une experience que j'estime réussie dans une TPE(depuis 6 ans) en tants que comptable mais la structure étant assez limité du fait de l taille de l'entreprise (6 salariés), je réfléchis à une réorientation dans ma carrière.Une des pistes étant la voie du cabinet (j'ai déjà travaillé un an en cabinet), qui en terme de travail est passionant mais il est vrai que les salaires des collaborateurs effraient un petit peu (surtout que j'attends un bébé à la fin du mois...;-)).Mais en même temps, il est vrai qu'une experience de trois ans en cabinet permettrait de "séduire" de grosses PME ou les perpectives de carrières sont meilleurs par rapport au TPE.

Guy

Message écrit le: 07/12/2005 13:29
Sonia7

Etudiant
Messages: 77
Inscrit le: 01/12/2004


Moi j'ai arrêtée de croire aux sirènes du "plus tard, tu seras mieux payée" des cabinets.

Pour deux raisons principales:

je trouve ANORMAL et quasi malhonnète de sous payer des gens qui bossent beaucoup plus qu'en entreprise avec pas d'heures le plus souvent.

Quand on est une femme, on est moins payée.

L'autre raison, je trouve anormal que on utlise les collaborateurs comme des éponges à période fiscale et le CNE n'est pas là pour nous aider.

Je pense revenir dans la profession Cabinet branche expertise-comptable quand le secteur sera en crise de recrutement et sera obliger de recruter à prix d'or.

A bon entendeur.

Je pense même carréméent à l'expratriation, car de ce que je sais, il y a d'autres professionnels ailleurs tout aussi compétents sans barrièeres et peaux de bananes dans d'autres pays. En France, nous avons un gros problème. Il est inadmissible qu'on soit pratiquement poussé à passer des diplômes pour qu'ensuite il n'y ait plus que l'expérience qui joue lors des recrutements.

Un gros dysfonctionnement à mon sens que la profession paiera cash.

Message écrit le: 07/12/2005 19:07
Pitchoune

Employé en comptabilité
Messages: 19
Inscrit le: 23/11/2005
Région: 2a - corse-du-sud


Salut

Ce que je viens de lire m'inquiète un peu.
En effet, j'ai été recruter à la sortie de mon BTS compta chez edf pour un salaire net mensuel de 1500 E ( + de nombreux avantages; 13ieme mois,augmentation régulière, etc...)
Cependant je suis en train de preparer le DECF et espere poursuivre jusqu'à l'expertise; il faudra donc que je passe les 3 ans de stage en cabinet.
Le salaire des stagiaire EC en cabinet est-il aussi déprimant que ce que vous dites?

Message écrit le: 08/12/2005 00:45
Tonton94

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 86
Inscrit le: 28/10/2005
Région: 94 - val-de-marne


Après quelques années d'expérience, et un peu de recul, je tiens à apporter ma petite contribution au sujet.

Je crois que la différence de salaire entre cabinet et entreprise existe surtout en début de carrière. Le jeune diplômé sera certainement mieux payé en entreprise qu'en cabinet.

Mais il faut avoir une vision à moyen voire long terme pour faire un choix judicieux.

L'expérience acquise en cabinet se vend largement plus chère que celle obtenue en entreprise. Au bout de trois ans, la balance peut être largement rééquilibrée.

J'ai fait 1 an et demi d'apprentissage en cabinet pour préparer le decf, et j'étais bien sûr payé au minimum légal.

J'ai ensuite été embauché en tant que collaborateur à 20 000€ brut/an. Ce n'était certainement pas un salaire décent au vu de mon mode de vie , concubinage et loyer correspondant à environ 60% de mon salaire net.

Mais j'ai vite compris que la chance qui m'était donnée pourrait servir pour la suite. En effet, un apprentissage n'est pas forcément considéré comme de l'expérience ou à moitié, ce qui n'a pas facilité mes recherches d'emploi.

Le cabinet me plaisait que très moyennement, mais j'ai absolument tenu à rester 2 ans dans une même structure. Entre temps, j'ai obtenu 2 augmentations: à 24000 puis 28000 euros (primes incluses).

A l'issue de mes 2 ans j'ai démissionné avec 2 objectifs absolus à atteindre: salaire attrayant et possibilité d'évolution au sein de la structure.

Aujourd'hui avec 1,5 an en apprentissage et 2 ans en cabinet je suis rémunéré 35000 € brut/an voire plus en fonction des performances. Ce niveau de rémunération me convient pour l'instant, à 26 ans avec 1 enfant.

Beaucoup de cabinet payent encore au lance pierre mais il ne faut pas croire qu'il s'agit là d'une règle. Montrez que vous en voulez s'il n'y a pas de retour en monnaie rien ne vous empêche de vous vendre mieux ailleurs.

En plus, le travail est autrement plus interessant en cabinet.

C'est simple en cabinet vous avez une relation directe avec le client, en entreprise les comptables ont souvent l'impression de passer après les commerciaux, les créatifs, les opérationnels et la répétition des tâches crée un sentiment fort de lassitude.

Mais, il faut avouer à la charge des cabinets que l'investissemnt demandé y est important et ne peut pas convenir à tout le monde.


Message écrit le: 08/12/2005 11:39
D.tea

Etudiant
Messages: 8
Inscrit le: 27/11/2005


Bonjour tout le monde,

Je suis d'accord avec Tonton94. Dans les entreprises, les comptables sont les "laissés pour compte". Notre travail n'est pas assez valorisé. Mais je pense que c'est à nous de prouver que nous pouvons apporter une réélle valeur ajoutée pour peu que nos responsables s'en rendent compte.

Pour en revenir au sujet des salaires cabinet / entreprise:
Je pense qu'il y a du bon comme du mauvais partout. On peut être payé "avec un lance pierre" aussi bien en entreprise qu'en cabinet. Il n'y a qu'à voir les offres d'emplois proposés pour des postes de comptables avec un niveau bac+2 (18 à 22 k€)...
Puis, en cabinet, on peut trouver à des postes avec des salaires attractifs dès lors qu'on sait se vendre ou qu'on est compétent. J'ai vu des offres entre 38 à 45 K€ pour ceux qui possèdent le DECF.

Pour celles et ceux qui souhaitent avoir un travail intéressant, sans trop de stress ou responsabilités ou d'heures de travail et avoir un salaire élevé; ma réponse est IL N'Y A EN PAS (ou alors faut un sacré piston).
Plus votre salaire est élevé, plus vous aurez des responsabilités et des contraintes à faire face.

Je pense, qu'il faut d'abord faire un travail qui vous plaît. L'aspect sur la rémunération sera moins douloureux dans un premier temps. Puis si vous voyez qu'on vous paie en dessous de votre valeur, ou qu'il n'y aura rien à la fin, changez de boite ou cabinet!


Message écrit le: 08/12/2005 20:52
Ultimate


Messages: 10
Inscrit le: 19/11/2005


Bonsoir

le cabinet, mais aussi l'interim

Message écrit le: 10/12/2005 20:40
Ultimate


Messages: 10
Inscrit le: 19/11/2005



DIFFERENCE DE SALAIRE ENTRE LES CABINETS ET LES ENTREPRISES

Cette différence n'est plus aussi importante qu'avant, un chef de mission peut gagner autant qu'un responsable comptable, un collaborateur comptable avec
4-5 années d'expériences peut espérer un salaire de cadre en entreprise.

MESSAGE AUX JEUNES

la comptabilité offre de nombreux débouchés, je ne suis jamais resté trop longtemps au chômage. N'ayez pas peur de vous investir.

Au début les salaires sont ce qu'ils sont. Il faut bien débuter,
Detoute manière, avec le termps, l'expérience, les compétences acquises, les responsabilités, le salaire évolue.

En dehors des heures de travail, il faut consacrer du temps à se former, il faut faire une actualisation des connaissances.

On aura toujours besoin de comptable pour analyser, chiffrer l'activité d'une entreprise. Les nouvelles technologie sont là, pour faciliter le travail du comptable.

Je vous le répète, cela vaut vraiment la peine de s'investir, vous ne le regretterez pas.

Message écrit le: 13/12/2005 09:33
D.tea

Etudiant
Messages: 8
Inscrit le: 27/11/2005


Bonjour à tous,

En repensant à ce sujet, et par rapport à une phrase d'ULTIMATE
CITATION
"On aura toujours besoin de comptable pour analyser, chiffrer l'activité d'une entreprise"
FIN DE CITATION
je viens de me rappeler que beaucoup d'entreprises faisaient appel à l'externalisation (outsourcing)...d'où la question: aura-t-on encore besoin de comptables résidant en France?

La précédente société - au sein de laquelle travaillait mon collègue actuel - a externalisé sa comptabilité à Prague. D'autres sociétés ont déplacé leur services comptables en Espagne, Portugal, et d'autres sociétés anglo-saxonnes en Inde.
Le plus incroyable c'est que le personnel n'a aucun mal à communiquer en Français...

Vous vous demandez de quoi je veux parler...par rapport au sujet DIFFERENCE DE SALAIRE ENTRE CABINET ET ENTREPRISE.

Et bien les sociétés et groupes, dans un souci de rentabilité et de réductions des coûts (notamment salariaux) - dès lors que leurs structure et capacité le permettent - préfèrent externaliser leurs services de comptabilité et gardent uniquement leurs services de trésorerie, et de consolidation au siège. Bref, par rapport au topic, NE SOYONS PAS SURPRIS si certaines entreprises tirent les salaires vers le bas!

Ne croyez pas que je sois pessimiste. Mais je pense qu'il y a matière à réflexion pour les futures générations de comptables et expert comptables en France.

Comme l'a dit ULTIMATE, on retrouve facilement un travail dans le secteur de la comptabilité. Pour ma part, j'ai retrouvé un poste de comptable en même pas 3 semaines après une démission.

Le salaire peut être en adéquation avec vos espérances si vous êtes la "perle rare" mais bien souvent il faudra se contenter d'un salaire en deçà. De toute manière, vous pourrez faire valoir vos expériences et compétences pour tirer votre salaire vers le haut.

CONSEILS pour les débutants:
- Formez vous (pas d'autres choix),
- Apprenez à être humble au départ (le salaire que vous demandez doit être en adéquation avec le marché du travail),
- Améliorez vous langues (anglais, allemand, espagnol, langues rares)...la concurrence est là

PS: Excusez moi d'avance si je me suis éloigné du sujet

Message écrit le: 16/12/2005 10:30
Dbd

Etudiant
Messages: 4
Inscrit le: 12/12/2005
Région: 06 - alpes-maritimes


Message édité par Dbd le 16/12/2005 10:33
Je viens de lire l'ensemble des postes et je trouve que vous êtes bien tolérant avec nos amis experts comptables. Lorsque le cabinet est de taille modeste (en terme de CA) je veux bien que les salaires soient "modeste", en revanche lorsque le CA devient plus important j'estime normal qu'un DECF, MSTCF ou stagiaire EC soit payé à sa "juste valeur" surtout lorsqu'on lui demande de faire des heures infernales. Je tiens à rappeler que la VA se partage entre cinq partie prenantes et non pas seulement entre l'Etat, les fournisseurs et les actionnaires (je comprends dedans l'EC bien entendu).
Je veux bien comprendre que le pays (voire le Monde) est en crise mais il y a quand même des limites à ne pas dépasser. Quant au sacrifice qu'il est nécessaire, selon vous, de faire pour recevoir une formation de haut niveau je me permet d'y mettre un bémol. Tous les cabinets n'offrent pas le degrès d'excellence que vous semblez avancer. Je serais plutot tenté de dire que la majorité des cabinet d'EC sont spécialisés dans les BNC et les TPE donc dans le genre travail interéssant on a vu mieux (c'est un avis, je ne demande à personne de le partager).
Je ne suis donc pas pour cette politique de "il faut en passer par là", c'est la mentalité de ce milieu qu'il faut changer. J'ai eu un professeur cette année qui ne cessé de répeter cette phrase "Tu n'auras pas l'esprit de Lucre". Je pense que les EC devraient se replonger un peu plus souvent dans leur code de moralité.

Personnelement je ne m'empoisonnerais pas la vie à travailler dans un cabinet d'autant plus qu'en entreprise il y a possiblité de faire des travaux nettement plus enrichissant intellectuellement que de remplir des bordereaux de charges et de TVA.

De plus il me semble possible, en se débrouillant bien, de ne faire qu'un an en cabinet pour le stage puisque une année est possible en entreprise et une autre dans l'enseignement il faut se renseigner car je ne sais pas si c'est cumulatif ou pas.

Message écrit le: 01/02/2006 23:09
Lilou44

Etudiant
Messages: 1
Inscrit le: 01/02/2006
Région: 44 - loire-atlantique


Bonsoir,

je suis en apprentissage MSTCF et le cabinet est très formateur et très interessant. De plus, on peut y voir des somaines d'activité très différent.

A+

lilou

Message écrit le: 02/02/2006 16:14
Lessolitudines

Etudiant
Messages: 18
Inscrit le: 28/01/2006
Région: 13 - bouches-du-rhône


Bonjour,

Je pense qu'en effet, les cabinets ne paient pas suffisamment.
Je suis entre choisir de travailler en cabinet ou plutôt en entreprise.
Quand je vois la différence de salaire, j'avoue que le cabinet ne m'attire pas trop.
Je préfèrerais changer d'entreprises plusieurs fois en étant bien payée plutot que de travailler en cabinet.
J'ai été obligé de reprendre mes études après un BTS pour pouvoir être payé un peu plus si je travaillais en cabinet.

A bientôt.

Message écrit le: 03/02/2006 11:44
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
- Modérateur Compta Online


Messages: 1357
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 75 - paris


Citation : Lessolitudines @ 02.02.2006 à 16:14
Bonjour,

Je pense qu'en effet, les cabinets ne paient pas suffisamment.
Je suis entre choisir de travailler en cabinet ou plutôt en entreprise.
Quand je vois la différence de salaire, j'avoue que le cabinet ne m'attire pas trop.
Je préfèrerais changer d'entreprises plusieurs fois en étant bien payée plutot que de travailler en cabinet.
J'ai été obligé de reprendre mes études après un BTS pour pouvoir être payé un peu plus si je travaillais en cabinet.

A bientôt.

Bonjour

Votre choix est un choix à court terme.
C'est dommage. A mon sens, avec seulement un BTS et une activité uniquement en entreprise, vous évoluerez moins vite qu'en ayant travaillé en cabinet.

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 11/05/2006 13:50
Kerjo

Employé en comptabilité
Messages: 4
Inscrit le: 17/11/2005


Bonjour,

Moi ce que je pense c'est que vous créer vous même ce probleme...

Pourquoi acceptez vous de bosser pour un cabinet qui vous paie une misere,vous exploite (oui, oui!!), et vous fait travailler plus que la majorité des autres boulots??

Parce que c'est formateur ?? moi personnelement je n'ai jamais travailler en cabinet juste 1 fois en stage 1 mois et ca ma suffit pour comprendre que je serait bien le dernier des pigeons (je suis désolé pour la majorités des gens de ce site qui sont en cabinet) pour travailler des heures et des heures pour une misere...je vois tous mes ancien amis étudiant qui ont tous fait le paris du cabinet en criant partout que c'était formateur et que je verrais plus tard...ce que je vois aujourd'hui c'est que grace à mon experience en entreprise je suis bilingue,je touche 1700€ net ( j'ai 23 ans), j'ai des collegue qui ne discute pas à la pause déjeuner que de chiffres, je suis aussi competent que notre contact qui à a peu pres mon age en cabinet tandis que mes amis qui me chambrait sont payer 500€ de moins et rentre chez eux une boule au ventre à je ne sait pas quel heure du soir...

En ce qui concerne l'aspect de "sous (***mot censuré***)" (excuser moi le termes) évoqué plus tôt sur ce forum je dirais que cela n'est qu'une légende pour faire peur au comptable de cabinet pour ne pas qu'il bascule dans le monde obscure de l'entreprise...car comme nous le repetait ma prof à l'ecole :"si vous etes comptable en entreprise c'est vous qui tenez les rennes, vous connaissez parfaitement la situation de l'entreprise et donc à contrario d'autre service de votre entreprise on ne pourra pas vous faire croire que la situation de l'entreprise n'est pas au top et donc vous refusez primes et augmentation, si la boite se casse la figure, se fait racheter.... vous serez les premiers au courant;et puis qui voudrait se mettre en froid avec la personne qui paie salaires et frais?? sachant qu'on aura tjrs un petit service a leur demandé :-)" bref les raisons était bien plus longues à énumérées mais je ne vais pas passer ma journée a le faire ...

Tout ca pour dire qu'il y a de la place en entreprise, de l'experience et de l'argent à prendre et que ce n'est pas en courbant l'échine dans un cabinet a travailler pour 3 sous que ca va changer les choses ...

REVEILLEZ-VOUS DONC !!!!! AFIN D'ETRE PAYÉ A VOTRE JUSTE VALEUR!!!!!

C'est de l'exploitation qui se perpetue de génération en génération et vous ne faite rien pour ca!!! à capacité intellectuelle égale le salaire est different à +/-25%
et le pretexte que le cabinet soit formateur vous suffit ...c'est bien dommage....

Message écrit le: 11/05/2006 16:00
Kaly

Etudiant
Messages: 7
Inscrit le: 13/04/2006


Hou la Kerjo,comme vous y allez (sourire)...mais tout le monde n'a pas les memes motivations n'est ce pas? Contente pour vous si vous avez trouvé le job qu'il vous faut.
Pour ma part ,je me dis que si le cabinet est plus formateur,rien ne coute d'y faire un petit passage pour mieux rebondir après.Soit on est séduit par le travail en cabinet et on y reste ,ou alors on continue en entreprise avec une expérience valorisante..si j'ai bien compris il est plus dificile de se faire "reconnaitre " en cabinet apres une expérience en entreprise que l'inverse.Autant mettre toutes les chances de son coté..

Par contre une chose dont je ne me suis toujours pas remise c'est de savoir qu'un auditeur ,à bac +5 ,pas forcément spécialisé en compta-finance serait mieux rémunéré qu'un expert comptable (dont les études sont bien plus longues et le métier bien plus exigeant rien qu'en matière de déontologie).Je ne comprends toujours pas..ou alors il y a des points dans les missions d'audit qui m'ont échappé...

Message écrit le: 11/05/2006 18:17
Bigpro28


Messages: 239
Inscrit le: 21/10/2005
Région: 75 - paris


A Kerjo

Je pense tout naturellement (contredisez-moi si vous voulez) qu'il vaut mieux dire dans un entretien d'embauche "j'ai préféré le cabinet parce que je sais que c'est formateur, même avec un salaire bas et de grosses horaires j'ai beaucoup appris" que de dire "j'ai préféré l'entreprise parce qu'on travaille moins qu'en cabinet et on est payé plus".

Après ca tombe sous le sens, vous vous vendez comme vous voulez, pour ma part je souhaite commencer en cabinet au moins 2 à 3 ans, j'estime que faire une expérience d'un mois ne permet pas de voir grand chose du métier. On ne peut reprocher au gens de travailler beaucoup, et si vous estimez que travailler moins est une qualité, et bien c'est que vous feriez mieux de vous recycler dans le public où vous seriez très certainement très bien. Peut-être ferais-je ce choix dans quelques années... mais en ayant vu ce que c'était avant. Vous passez peut-être devant beaucoup de vos anciens collègues travaillant en cabinet, j'espère juste que ces mêmes collègues ne vous passeront pas devant dans quelques mois ou quelques années, car j'ai bien l'impression que vous comprendriez même pas pourquoi...

Bon courage tout de même

--------------------
DECF: UV 7 validée en 2005
Objectif: UV 1 et 2 en septembre


Message écrit le: 11/05/2006 18:29
Maxime souligna..

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 1359
Inscrit le: 22/03/2006
Région: 76 - seine-maritime


Citation
et si vous estimez que travailler moins est une qualité, et bien c'est que vous feriez mieux de vous recycler dans le public où vous seriez très certainement très bien


Attention Bigpro, ne tombes pas dans des raccourcis faciles et infondés, tu vaux bien mieux que ça !
Tu crois que le public est plus grangrené par les feignants que le privé : peut être, mais ce sont des propos dont je te laisse responsable. Pour ma part je pense qu'il y a des feignants partout, certains se cachent mieux que d'autres c'est tout.

Pour le reste du débat, à cacun de choisir mais je pense que c'est un peu réducteur qe de choisir son poste en fonction de la rémunération. A terme, je pense que tout le monde gagnera suffisamment pour ne pas avoir à se plaindre, quelle que soit sa situation. Et celui qui se plaind n'aura cas s'en prendre qu'à lui même.
En revanche ce qui me chagrine c'est de lire en permanence : "passez par le cabinet, c'est la meilleure école qui soit...". Personnellement j'y suis depuis quatre petits mois, et il me tarde d'en partir.
Je pense que tout est question de la structure dans laquelle on tombe, mais avouez que les experts comptables ne font pas beaucoup d'efforts pour valoriser leur profession : salaires parfois indignes voire indécents, horaires à la limite du supportable, surtout lorsque les tâches assignées sont d'une banalité à mourir, certaines fois, manque profond d'encadrement...bref, certains discours ne sont pas étonnants.

Mais la vie n'est qu'une succession de choix. Je ne crois pas que se comparer aux autres en permanence soit une bonne chose.
Il y aura toujours des gens qui gagneront plus, mais il y en aura aussi toujours pour gagner moins. L'important n'est pas de savoir si on touche 1 ou 2 K euros de plus que ses anciens copains, mais de se dire que ce que l'on fait est bien et que notre rémunération est à la hauteur de notre travail.
Enfin, je suis peut être un peu idéaliste et naïf, et comme tout le monde j'espère bien gagner ma vie, mais enfin, je ne fais pas de l'argent une fin en soi.

Cordialement.

--------------------
Expert-comptable à Rouen.


Message écrit le: 11/05/2006 19:46
Bigpro28


Messages: 239
Inscrit le: 21/10/2005
Région: 75 - paris


Certes, je sais que c'était facile, j'ai moi-même une partie de ma famille dont mes parents qui sont enseignants et tout le public n'est pas comme cela. Mais certains secteurs, malheureusement, comme peuvent l'être certains secteurs du privé, sont tirés vers le fond vers tous ces gens qui estiment que travailler moins pour plus d'argent, c'est normal et c'est ce qui doit être fait.

Peut-être que c'est un peu HS mais cela rejoint totalement le sujet quand je vois cette personne qui s'esclaffe en pointant son salaire somme toute assez banal (et je dis ça en connaissance de cause, tu le sais bien), prétendant presque que le fait de travailler moins est légitime et que le fait de gagner plus l'est encore plus, que son parcours est celui qu'il faut emprunter. Bien sûr je ne critique pas forcément le fait de travailler en entreprise ou en cabinet, les deux sont différents, mais mon raccourci a été aussi rapide que le sien!!

Une dernière chose: quand vous commencez en cabinet, forcément vous n'avez pas beaucoup d'expérience, donc on vous donne peu de responsabilités. Au fur et à mesure vous aurez plus de responsabilités, et vous verrez alors tout un panel de clients différents (d'ou aussi l'intérêt d'être en cabinet).
Par contre quand cette même personne en aura marre parce que ca fait 10 ans qu'elle travaille pour la même boîte, 10 ans qu'elle cotoie les mêmes personnes, dix ans qu'elle passe les mêmes écritures (cela même qu'elle critiquait dix ans avant), eh bien que fera-t-elle? Elle changera d'entreprise?

--------------------
DECF: UV 7 validée en 2005
Objectif: UV 1 et 2 en septembre


Message écrit le: 11/05/2006 21:57
Maxime souligna..

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 1359
Inscrit le: 22/03/2006
Région: 76 - seine-maritime


Attention Bigpro, je n'ai pas remis du tout en cause tes propos car je partage entièrement ton point de vue. Je tenais juste à éviter les clichés.
Comme je l'ai dit je pense que chercher à se comparer aux autres n'est pas une bonne chose, et ne voir que par le salaire en est une moins bonne encore !

Il y a des gens qui sont peut être fait pour travailler en cabinet, d'autres qui n'y feront qu'un bref passage pour se former et enfin des personnes qui trouveront plus facilement leur place en entreprise. Le tout est de trouver son équilibre.
Je suis moyennement d'accord avec toi quand tu dis que au bout de 10 ans en entreprise on aura tout vu, car à moins de ne nourrir aucune ambition, un cadre d'entreprise êut progresser dans la hiérarchie aussi bien qu'un collaborateur dans un cabinet. Donc au bout de 10 ans, tu peux quand même espérer rejoindre le top management. Et si tu stagnes, et bien peut être que la solution es comme tu l'as dit de changer de boîte.

--------------------
Expert-comptable à Rouen.


Message écrit le: 11/05/2006 22:01
Vincent2en1


Messages: 1
Inscrit le: 11/05/2006


Message édité par COC Admin le 12/05/2006 01:49
Citation

MESSAGE EFFACE CAR CE MEMBRE A ETE EXCLUS DU FORUM PLUSIEURS FOIS.
IL CONTINUE BETTEMENT A SE REINSCRIRE ET POLLUER NOTRE SITE.


Frédéric


Message écrit le: 12/05/2006 01:27
Bigpro28


Messages: 239
Inscrit le: 21/10/2005
Région: 75 - paris


Le dernier message m'ouvre les yeux! Sur ce qui caractérise ce forum. Quand la plupart des gens parle cabinet, c'est pour eux cabinet d'expertise de pme. Moi je cerne cela comme étant beaucoup plus grand, au rayon au moins national, et là n'est vraiment pas le même enjeu ni les mêmes débouchés.

Quand je disais "tous les 10 ans" je peux t'assurer que c'est la réalité, dans la boite dans laquelle je travaille qui a pourtant des postes à pourvoir dans tous les sens (entre les filiales, les différentes entités...), la politique est le changement de poste (et encore quand tu es jeune) tous les 3-4 ans. Donc en 10 ans tu as le temps de faire 2 postes, 3 si tu as eu un peu de chance... et sans forcément une évolution importante (système de pyramide, il y a beaucoup de place pour du monde en bas, ca se raréfie quand tu montes, et la DRH encadre tout ça d'une main de fer). Je doute aussi que tous les decf au moins, voire les descf, soient tous embauchés au niveau cadre. Du fait la promotion est encore plus compliquée...

Pour les Big dont je parle depuis le début, la progression est beaucoup plus simple: un grade/an. D'autre part, le turnover est intégré dans ces boîtes et le passage en cabinet est quasiment un élément de ta formation.

Pour moi le fait de travailler beaucoup, quelle que soit la qualité de ton travail, est formateur. C'est sûr que si tu stagnes cinq ans à ne rien faire d'autre que passer des écritures rébarbatives, la formation est moindre. Mais partir du bas de l'échelle, faire du travail ingrat, est aussi un élément qui permet de dire "j'ai vu ce que c'est". Si j'avais un recrutement à faire, je privilégierai le candidat qui me dirait « j'ai fait un cabinet car j'avais envie de travailler, d'apprendre ». Certes on peut ne pas être dupe et se dire que cette personne n'a pas forcément appris grand-chose mis à part des écritures répétitives. Mais au moins je sais que j'aurais affaire à (***pas de style SMS***) qui veut travailler et qui se donne les moyens de ses ambitions. Saviez-vous que dans la plupart des écoles d'ingénieurs, il y a un stage qui est en fait un travail d'ouvrier à la chaîne à la fin de la première année? Ce n'est pas pour emmagasiner des connaissances, mais pour apprendre aux étudiants l'humilité, un mode de travail, bref qu'il existe autre chose que le management et la recherche.

Voilà, j'ai dit ce que j'avais à dire et j'espère m'être fait comprendre, à défaut de l'avoir fait dès le départ.

--------------------
DECF: UV 7 validée en 2005
Objectif: UV 1 et 2 en septembre


Message écrit le: 12/05/2006 09:09
Kaly

Etudiant
Messages: 7
Inscrit le: 13/04/2006


Re-bonjour,
Vous pourriez peut etre me renseigner s'il vous plait:pour quelqu'un qui veut juste "faire un passage en cabinet" quelle est en moyenne la durée minimum a y faire pour acquérir une expérience solide,reconnue en entreprise? Quels sont les critères déterminants pour faire le choix du cabinet dans lequel on veut "apprendre" (taille? secteur de clientele? Autre? ) D'avance merci.

Message écrit le: 12/05/2006 09:13
Maxime souligna..

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 1359
Inscrit le: 22/03/2006
Région: 76 - seine-maritime


Il n'y a aucun problème Bigpro quant à ta perception du cabinet, du moins de mon côté (on en a déjà discuté en plus).
Tu as très certainement raison dans ce que tu dis, reste qu'il faut parfois un petit peu de chance, ou LA bonne opportunité, pour accéder à ce dont tu parles.
Avoir de l'ambition est une chose, atteindre ses rêves en est une autre.

Je pense que la majorité des membres de ce forum ont tous, quant ils étaient encore étudiants, aspirer comme toi à rentrer dans un Big, ont tous dit qu'il feraient des heures sans forcément les compter parce qu'ils feraient des choses passionnantes....et puis aujourd'hui, ils se confrontent à la réalité des choses, celle qui ait que nos pieds retouchent terre.
En lieu et place d'un Big, il travaille dans un cabinet standard, et les tâches qui leurs snt confiées sont un eu éloignées de ce qu'ils attendaient. Personnellement quand j'ai commencé, je voulais ne faire que des choses nouvelles, valorisantes, en relation directe avec le chef dentreprise... Alors quand j'ai vu que je faisais beaucoup de saisie, j'ai été déçu. Aujourd'hui, j'ai juste un peu plus de recul et je m'aperçois que je pourrais faire encore 6 mois de tenue sans être devenu un crac à la fin. Quand je suis lâché seul sur de nouvelles choses (une nouvelle déclaration fiscale, un dossier inconnu...) je me rend compte de mon impatience et je me dis que le chemin est encore long.

Il faut comprendre les déceptions des membres (de certains en tous cas). Tu t'imagines des choses, et parfois tu t'aperçois que l'on t'a bercé de belles illusions.
Pour ce qui est de l'entreprise, tout est aussi, selon moi, question d'opportunités. Là encore tu parles de grande entreprise, mais peut être que dans une PME, les chances d'évolution sont plus importantes.
Et puis, la diversité elle aussi est formatrice : si après 10 ans de boîte, tu t'aperçois que tu n'évolueras plus, partir peut t'ouvrir de nouveaux horizons. Notre génération ne pourra pas être comme d'autres, où une fois rentré dans une entreprise on y reste toute sa vie. Les changements sont parties intégrantes de notre plan de carrière, même si on en a pas toujours conscience.

Cordialement.

--------------------
Expert-comptable à Rouen.


Message écrit le: 12/05/2006 09:16
Maxime souligna..

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 1359
Inscrit le: 22/03/2006
Région: 76 - seine-maritime


Kaly

Je te déconseille amicalement de te dire que tu dois rester absolument X années dans un cabinet parce que c'est formateur.
Si tu veux apprendre, vas en cabinet et tu verras si tu te sens l'envie de rester 1, 2 ans ou plus. Mais ne te fixe pas de seuil, car au cas où tu serais déçue, tu vas avoir du mal à t'accrocher. Et aussi formateur que soit le cabinet, rester à un poste où tu ne t'épanouies pas ne te sera d'aucune utilité.

--------------------
Expert-comptable à Rouen.


Message écrit le: 12/05/2006 09:22
Sonia7

Etudiant
Messages: 77
Inscrit le: 01/12/2004


Citation : Maxime SOULIGNAC @ 12.05.2006 à 09:13
Notre génération ne pourra pas être comme d'autres, où une fois rentré dans une entreprise on y reste toute sa vie. Les changements sont parties intégrantes de notre plan de carrière, même si on en a pas toujours conscience.

Cordialement.

Tout juste. Mais j'espère qu'en ce qui concerne les personnes des générations précédentes, cette remarque n'a pas valeur de généralité.

Message écrit le: 12/05/2006 09:26
Sonia7

Etudiant
Messages: 77
Inscrit le: 01/12/2004


Citation : Maxime SOULIGNAC @ 12.05.2006 à 09:16
Kaly

Je te déconseille amicalement de te dire que tu dois rester absolument X années dans un cabinet parce que c'est formateur.
Si tu veux apprendre, vas en cabinet et tu verras si tu te sens l'envie de rester 1, 2 ans ou plus. Mais ne te fixe pas de seuil, car au cas où tu serais déçue, tu vas avoir du mal à t'accrocher. Et aussi formateur que soit le cabinet, rester à un poste où tu ne t'épanouies pas ne te sera d'aucune utilité.

oui, ce que dit Boozomax est excat. et de toute façon, tous les chemins mènent à Rome.

Message écrit le: 30/06/2006 16:46
Kerjo

Employé en comptabilité
Messages: 4
Inscrit le: 17/11/2005


Me revoila ;-)...juste le temps d'une réponse à big pro...

J'ai cru lire dans ton message que la plupart des gens qui travaille en entreprise sont des faienant...j'ai effectivement dit que ca ne m'interessait pas de faire des heures et des heures en cabinet pour 3fois rien je ne vois pas en quoi cela fait de moi quelqu'un qui ne bosse pas??

Je fait pas mal d'heure sup mais elle sont rémunéré c'est la toute la difference... C'EST TOUT A FAIT NORMAL...tout travail mérite salaire mais je crois que le concept d'heure supplémentaire t'es totalement étranger...pas pour moi.

Ton excuse c'est que c'est formateur (un de plus...) ben il doivent bien se marrer tes patrons quand ils te donnent des gros dossiers qui vont te prendre ta soirée et que tu es super content parce que grace à ça tu vas apprendre plein de chose...

Le jeune de cabinet à un status de stagiaire dans la majorité des cabinet, à savoir, on donne tout le sale boulot et ils sont payés une misere...

Si je m'insurge contre ca c'est que pas mal de mes amis sont en cabinet et se font berner comme toi et eux aussi trouve ca normal ...

Maintenant on peux aussi dire qu'effectivement un comptable d'entreprise n'a pas la même importance au seins de l'entreprise qu'en cabinet (bien que...) mais en attendant si j'ai envie d'envoyer ballader mon cabinet je le peux (d'ailleur nombre de mes amis ce plaignent de leur rapport avec certain de leur client qui sont irrespectueux) mais le petit comptable qui vient de rentrer en cabinet il peux envoyer balader qui??

Bref, tout ca pour dire que mon 1er message était destiné au gens comme toi qui sont plus des "victimes" que des "héros", qui ne sont pas payer proportionnelemnt au travail fournit.Mon message avait pour but de leur ouvrir un peu les yeux moi qui avait une vision exterieur du truc...mais bon apparement tu es content de travailler beaucoup pour rien (comme tu la admis) parce que plus tard ca paiera (peut être) en tout cas c sympa pour les génération de future comptable de leur faire croire que c'est super de travailler pour presque rien

Message écrit le: 30/06/2006 17:15
Maxime souligna..

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 1359
Inscrit le: 22/03/2006
Région: 76 - seine-maritime


Attention Kerjo, je pense que votre post est un peu limite....
Le ton me semble un peu provocateur et agressif, aussi je préfère vous mettre en garde que la prochaine fois je le supprimerais purement et simplement.

Cette conversation a déjà fait l'objet d'un vif débat, et je ne crois pas qu'il soit nécessaire de le relancer, surtout de cette façon.

Chacun voit midi à sa porte !
Il faut donc accepter le point de vue de chacun. Chaque membre a ses propres ambitions et motivations et il n'appartient à personne de les juger.

Enfin, je voudrais dire que le forum est un lieu de discussion collectif. Art83 a été repris ce matin pour la même raison, donc je vous le signale également.
Les messages personnels doivent être envoyés par mail ou MP, pas sur le forum.

Cordialement.

--------------------
Expert-comptable à Rouen.


Message écrit le: 17/08/2006 22:21
Arobase

Chef de mission en cabinet
Messages: 121
Inscrit le: 17/08/2006
Région: 31 - haute-garonne


Je regrette , Maxime SOULIGNAC , je ne vois pas le post de kerjo comme provocateur ni encore moins agressif.
Votre message par contre l 'est.
Kerjo met un peu d 'ironie dans ses propos certes par contre ses commentaires reflètent une réalité .
Cordialement.

--------------------
@


Message écrit le: 17/08/2006 23:00
Bigpro28


Messages: 239
Inscrit le: 21/10/2005
Région: 75 - paris


Chacun sa réalité...
Pour ma part le cabinet m'apportera un cv, des connaissances, un réseau, et pas de l'argent à foison. Si j'en voulais j'irais droit vers le fonctionnariat ou vers l'usine, qui paie à l'heure. Comme souvent on le dit, on a rien sans rien. Et bien c'est vrai: si il existe un travail bien payé, aux 35h, très intéressant tout le temps, et bien qu'on m'appelle. En attendant en janvier je suis cadre, j'ai trouvé du boulot 9 mois en avance, avant d'être diplômé, j'ai largement assez pour vivre, et j'ai envie d'apprendre. Pour cela, je suis prêt à donner plus qu'un peu de mon temps.

Si j'avais voulu faire ce que vous prétendiez, j'aurai arrêté à bac+2, et là j'en aurai eu pour mon temps. Mais ce qui m'exaspère, c'est que l'on dénigre le boulot. Et là c'est le cas. Si j'ai envie de bosser 60h pour la même chose qu'un mec qui en fait 40? En contrepartie j'aurais l'espoir, l'envie... Et quand j'en aurai marre, si un jour ca arrive, là je partirai. Mais je ne vais pas me priver de faire ce que j'ai envie sous prétexte que le niveau de salaire n'est pas représentatif du travail fourni.

Bonne soirée

--------------------
DECF: UV 7 validée en 2005
Objectif: UV 1 et 2 en septembre


Message écrit le: 18/08/2006 21:09
Arobase

Chef de mission en cabinet
Messages: 121
Inscrit le: 17/08/2006
Région: 31 - haute-garonne


Big,
Chacun son projet de vie et tous mes voeux pour vos 60 h de travail (hebdos je suppose)
Appréciez bien les joies d'ètre caaadre.
J'ai croisé cet été de futurs collègues à vous( obligés de travailler en manches longues mème en plein été);
Je ne suis pas sur qu 'ils n auraient pas apprécié d 'ètre rééellemnt au coeur de l'entreprise au lieu de se retrouver attelés au PC ;
Quelque soient les points de vue , je trouve néanmoins bien d 'avoir réfléchi et cogité un projet professionnel comme vous semblez l 'avoir fait .


--------------------
@


Message écrit le: 20/08/2006 23:08
Bigpro28


Messages: 239
Inscrit le: 21/10/2005
Région: 75 - paris


Je réponds à votre message, et j'espère que vous me comprenez. J'ai rêvé depuis plusieurs mois entrer en Big, c'est vraiment mon souhait. J'y ferais peut-être un an, peut-être deux, peut-être plus. Peut-être est-ce du travail répétitif et ennuyeux, mais comment puis-je le déterminer si je ne l'ai jamais fait? Autant suivre son instinct, je ne peux pas me tromper puisque c'est ce que je souhaite, je ne veux pas m'imaginer ce que ce sera avant d'y être.

De plus je sais que ce passage de ma carrière ne pourra pas me porter préjudice, c'est un atout certain, un genre de complément à ma formation. De plus cela me permettra de travailler et retravailler les mêmes choses sans doute, mais donc m'apprendra énormément également.

Voilà... bonne soirée


--------------------
DECF: UV 7 validée en 2005
Objectif: UV 1 et 2 en septembre


Message écrit le: 30/08/2006 05:59
Pierrerichard

Etudiant
Messages: 13
Inscrit le: 25/07/2006
Région: 75 - paris


Message édité par Pierrerichard le 30/08/2006 06:08
Après avoir lu avec attention tous vos posts, voila ce qu'il en ressort à mes yeux.

En terme de situation pécuniaire... , on nous apprend au cours de notre formation, que 1000€ aujourd'hui valent mieux que 1000€ dans 3 ans. Pour faire une analogie, il vaut mieux, si l'on souhaite "faire de l'argent" travailler en entreprise, qu'en cabinet (du moins, dès la sortie de son cursus).
"Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras".

En terme d'enrichissement professionnel... , il apparait que vous êtes nombreux à penser, que le cabinet est très formateur. (pas d'amalgames, l'entreprise peut elle aussi l'être mais à plus ou moins basse echelle -cela dependant de la diversité des missions proposées et de ce fait de la taille de l'entreprise et, sachant qu'il y a plus de PME et de TPE que de TGE...-. ).
Autre avantage du passage par le cabinet est la possibilité de choisir plus facilement entre la poursuite dans cette branche et l'entrée dans une entreprise.

L'enrichissement professionnel n'empêche pas forcement l'enrichissement pécuniaire et inversement, le tout étant de trouver l'équilibre nous satisfaisant pleinement... ...et la structure permettant ce même équilibre (chose rare !? allons ! pas de pessimisme).

Le voix la meillleure est sans nul doute différente pour chacun, se forger sa propre experience n'a pas de prix, même si quelqu'un nous raconte que de faire de la motocross à été pour lui de sensations moindres que le saut en parachute, comment savoir si pour nous cela le sera tout autant, sachant que peut être, on a peur du vide....

PS: Je souhaitais réediter la phrase du debut de mon message: j'ai essayé de faire une mixture de vos posts uniquement, et cela dans le seul but (de tenter) d'en retirer la substantifique moelle, et de la partager avec vous.

Message écrit le: 30/08/2006 12:00
Bigpro28


Messages: 239
Inscrit le: 21/10/2005
Région: 75 - paris


Bonjour à tous,

Je souhaitais juste ajouter un témoignage qui m'est propre. Il y a quelques semaines, suite aux différents avis que j'ai pu prendre et aux aspirations que j'ai, j'ai commencé à douter de mon choix du Big (sachant qu'avec plus d'un an d'expérience et les postes proposés, j'aurais sans doute eu du travail en entreprise rapidement, ne serait-ce qu'en intérim ou en cdd).

J'ai eu l'occasion de discuter avec une personne ayant travaillé au sein d'un Big et ayant fait 5 ans dans ce genre de structure. Il a aujourd'hui un poste de responsable. Cette personne, bien au fait des choses, m'a conseillé et a confirmé mon choix de faire entre 3 ans et 5 ans en cabinet. Il m'a dit que cela apportait des automatismes et des connaissances qu'il était impossible à évaluer lorsqu'on était encore dedans, mais qu'une fois sorti, on voyait nettement la différence.
De plus, il m'a dit de vraiment prendre cela comme un complément de formation, mais que malgré les horaires à rallonge, il avait vraiment apprécié ses quelques années passées en cabinet: ambiance "travailleuse" mais jeune, multitude de problématiques intéressantes...

Voilà, c'était sans doute l'un des témoignages les plus pertinents que je peux apporter. En espérant que je pourrais vous convaincre autant que cette personne m'a convaincu, je vous souhaite bonne continuation et bonne chance dans vos choix.

--------------------
DECF: UV 7 validée en 2005
Objectif: UV 1 et 2 en septembre


Message écrit le: 30/08/2006 15:56
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
- Modérateur Compta Online


Messages: 1357
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 75 - paris



Citation
J'ai eu l'occasion de discuter avec une personne ayant travaillé au sein d'un Big et ayant fait 5 ans dans ce genre de structure. Il a aujourd'hui un poste de responsable. Cette personne, bien au fait des choses, m'a conseillé et a confirmé mon choix de faire entre 3 ans et 5 ans en cabinet. Il m'a dit que cela apportait des automatismes et des connaissances qu'il était impossible à évaluer lorsqu'on était encore dedans, mais qu'une fois sorti, on voyait nettement la différence.
De plus, il m'a dit de vraiment prendre cela comme un complément de formation, mais que malgré les horaires à rallonge, il avait vraiment apprécié ses quelques années passées en cabinet: ambiance "travailleuse" mais jeune, multitude de problématiques intéressantes...


Bonjour,

Ce témoignage est très vrai. je crois d'ailleurs l'avoir dit à plusieurs reprises sur le forum.
Pour les jeunes qui doutent encore de l'intérêt du cabinet .....

Laurent


--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 30/08/2006 23:38
Mr8m


Messages: 185
Inscrit le: 18/08/2006


Bonjour

Pensez vous qu'on puisse revenir vers le cabinet après quelques années d'expériences en entreprise.

Message écrit le: 31/08/2006 00:04
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 759
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Je pense que l'expertise comptable, c'est comme le vélo, techniquement cela ne s'oublie pas. Il faut juste se réadapter.

C'est le point de vue des recruteurs qui est important. Mais aujourd'hui, on a beaucoup de mal à recruter des collaborateurs confirmés en cabinet: il y donc des opportunités.

Reste la question du salaire.....

Patrick

--------------------
Professeur agrégé d'économie-gestion, titulaire en Université.
Examinateur au DEC et au DESCF.
Expert-Comptable indépendant en province.


Message écrit le: 03/10/2006 19:51
Greg74

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 7
Inscrit le: 05/05/2006
Région: 74 - haute-savoie


Bonjour,

il est indéniable que l'intérêt du travail et la rémunération sont deux paramètres à prendre en compte chaque personne ayant ses propres envies et motivations pour faire ses choix de carrière professionnelle.
Donc pas de choix évident entre cabinet et entreprise, les arguments ou idées avancés dans les messages précédents permettant à chacun de se faire une idée et sa propre opinion.
Ce que je trouve par contre plus regrettable et dommageable pour notre profession, c'est une assez mauvaise appréhension de la gestion des ressources humaines. Si la question se pose autant entre cabinet et entreprise c'est bien qu'il y a quand meme un problème à moyen terme des conditions de travail du collaborateur au sein du cabinet. L'argent ne fait pas tout mais quand meme.......

Et c'est d'autant plus génant que l'image du cabinet auprès des étudiants n'est pas brillante en tout cas pour l'expérience que j'ai pu en avoir ! Pour intervenir à la demande d'ancien professeur auprès de jeunes en DECF, ils ont une bien mauvaise opinion de nos cabinets pour la plupart et voit cela effectivement comme un tremplin formateur avant d'aller obtenir les récompenses pécuniaires en entreprise.
J'aimerais à ce propos que l'Ordre soit un peu plus dynamique auprès des jeunes mais également auprès des cabinets pour insufler une vraie dynamique de réfléxion à ce sujet ! Une sensibilisation pendant le stage réglementaire, des formations techniques.... toute idée serait bonne à prendre....
Quand je vois les sujets des congrès de l'Ordre, je me dis que celui ci sera surement choisi pour celui de l'année 2015.....
Bon courage à tous !

Message écrit le: 04/10/2006 16:11
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 759
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Effectivement, la gestion des relations humaines est de première importance.

Le problème des cabinets comptables, mais on pourrait en dire autant des études de notaires et de bon nombre de cabinets d'avocats et de toutes ces professions traditionnelles du chiffre et du droit, c'est qu'elles n'ont pas pu percevoir l'évolution considérable de la mentalité et des aspérités d'une grande partie de la jeunesse depuis le milieu des années 1980 et surtout depuis 1995: le recul évident de la valeur travail, la montée de la sensibilité à la justice sociale, à la qualité de vie, en liaison avec la sensibilité environnementale d'ailleurs.

Proposer à des jeunes de travailler souvent beaucoup, dans des locaux pas toujours accueillants, dans une ambiance encore bien souvent paternaliste et pour un salaire somme toute inférieur à celui de l'entreprise ne motive pas.

Ceci d'autant plus que la majorité des jeunes ont une vision à court terme, peut être exacerbée par les préoccupations quotidiennes et l'incertidude des projections dans l'avenir....

Je constate comme vous, et comme toute la profession, non seulement un certain rejet du cabinet comptable, mais aussi des études comptables en général, on parle d'ailleurs pour masquer le terme comptable d'études de finance, ou de comptabilité financière..

Il y a un manque de communication évident, d'autant plus que le monde de l'entreprise est loin d'être rose et que le secteur public dans son ensemble d'une rare médiocrité, même si selon un sondage récent, 75% des jeunes ( pas ceux qui sont sur leForum évidemment...) veulent devenir fonctionnaires...

Patrick


--------------------
Professeur agrégé d'économie-gestion, titulaire en Université.
Examinateur au DEC et au DESCF.
Expert-Comptable indépendant en province.


Message écrit le: 15/10/2006 01:03
Tibo42

Expert-comptable en Cabinet
Modérateur Compta Online

Messages: 420
Inscrit le: 27/05/2006


Bonsoir,

le cabinet n'est pas forcement moins rémunérateur que l'entreprise, la preuve sur la région stéphanoise, un comptable expérimenté avec un BTS peut facilement trouvé des place à 30K€ par an en cabinet tandis que les entreprises ratissent de plus en plus bas (je connais des BTS avec expérience à 1600€/mois pour tenir toute la compta d'une société) .
de plus, le cabinet peut permettre une évolution interne qu'il y a pas en entreprise car si en entreprise il n'y a pas de turn over il n'y aura pas de promotion même si les compétences y sont, également vrai si dans l'entreprise on est le seul comptable.

--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 19/10/2006 20:22
Cpeco

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 16
Inscrit le: 05/06/2006
Région: 13 - bouches-du-rhône


Bonjour,

je me permets d'intervenir dans le débat afin de répondre à Greg 74.

Lors du Congrès de l'Ordre à Toulouse cette année, il y avait une conférence à l'auditorium qui s'intitulait " Découvrez les motivations de nos jeunes collaborateurs".

Il y a aussi eu lors de ce congrès une émission dans le studio Agitateur d'Idées sur "Comment renforcer l'attractivité de la profession auprès des jeunes?"

Je pense donc que les représentants de l'Ordre commencent à prendre conscience qu'il y a un décalage important entre ce que souhaitent les jeunes et ce que leur apportent aujourd'hui les cabinets.

Maintenant qu'ils en ont parlé au Congrès, ils espèrent que toute la profession se mettra au diapason. C'est sur que cela va prendre du temps...

Au Congrés, M. Alix, le président de l'Ordre, a dit que toutes les conférences seront mises en ligne. Je t'invite à aller les regarder dès qu'elles y seront.

Cordialement

Message écrit le: 21/10/2006 18:25
Xpro

Directeur Administratif et financier en entreprise
Messages: 12
Inscrit le: 21/10/2006
Région: 62 - pas-de-calais


Bonjour,

J'ai pris connaissence de ce forum de discussion aujourd'hui et je me suis inscrit comme nouveau membre afin de pouvoir témoigner de ma propre expérience.

je ne pense pas qu'un passage en cabinet soit une étape obligatoire pour obtenir une meilleure rémunération par la suite en entreprise.

Je travaille pour ma part depuis plus de 10 ans dans une petit groupe industriel de petite taille (10 personnes à mon entrée dans la société et plus de 70 personnes aujourd'hui sur 3 structures) et le choix de travailler en entreprise à été volontaire et n'a pas eu d'effet négatif sur mon expérience professionnelle. J'ai été embauché a un salaire modeste (proche du SMIC) mais ma priorité lorsque j'ai accepté ce poste a été le développement possible de ce même poste plus que l'aspect financier de la rémunération liée. Aujourd'hui je ne regrette pas mons choix car en tant que responsable administratif et financier, j'ai pu développé de nombreuses compétences transversalles (Administratives, Juridiques, sociales, management de la qualité, ...). Mon intervention a pour objectif de mettre en evidence, qu'en effet le seul attrait financier est insuffisant pour envisager un plan de carrière, il est important en premier lieu de s'investir pleinement dans son métier et de faire des bons choix. Que se soit en cabinet ou en entreprise, il faut se fixer un but et être patient, comme je l'ai dit plus haut, mon champ de compétence s'est largement accru et mon niveau de rémunération à donc suivi le même chemin.
Est-il vraiment obligatoire de passer par un cabinet pour obtenir une expérience significative qui permettrai d'envisager une rémunération plus élevée en entreprise ? Pas sur.
Mais si il a lieu, ce passage doit être accepté comme une expérience positive et non comme une obligation subit. Il faut prendre du plaiser à travailler.
Pour ce qui est de la charge de travail en entreprise, certains messages font état de plus de tranquilité en entreprise, cela ne sera pas forcément le cas, l'investissement en temps est certainement plus faible, je ne fourni qu'environ 45 heures de travail en moyenne par semaine (les semaines normales et sur site) et cela me semble faible comparé au 60/70 heures qui sont apparemment courantes en cabinet mais le travail s'arrête rarement aux portes de l'entreprise.

Enfin, pour les différences de rémunération entre cabinet et entreprise, il faut prendre en considération le niveau de responsabilités qui est attribué. En cabinet, les taches sont souvent plus encadrées qu'en entreprise. En effet, un responsable de groupe ou l'expert comptable est en général présent pour en fixer les limites. Dans l'entreprise, je parle des plus petites sutructures et de ma propre expérience, vous êtes garant de vos choix et vous engagez plus régulièrement votre propre responsabilité. Cela suffit à expliquer une différence de salaire de départ.

Je vous remercie pour avoir pris la peine de lire ce message et n'hesiterez pas à intervenir sur ce forum.

Cordialement.

--------------------
XPRO - Directeur administratif et financier en PME.
Master Finance CGA et DSCG.


Message écrit le: 21/10/2006 20:39
Jack06

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 504
Inscrit le: 17/12/2007
Région: 06 - alpes-maritimes


Je vous remercie pour votre intervention fort intéressante et instructive à fortiori pour les jeunes étudiants et jeunes salariés qui peuplent ce forum et qui s'interrogent sur les perpectives en terme de carrière.

Message écrit le: 21/10/2006 20:55
Maxime souligna..

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 1359
Inscrit le: 22/03/2006
Région: 76 - seine-maritime


Bienvenue à Xpro et merci pour votre témoignage qui est vraiment encourageant et très intéressant...

En tant que jeune salarié (bon d'accord très jeune salarié) j'ai comme vous fait le choix de préférer des perspectives intéressantes au seul aspect financier, car je pense comme vous le démontrez, que la rémunération suit la même progression que les responsabilités (ce qui est tout à fait normal...).

Je suis encore en cabinet, même si j'ai failli succomber aux sièrenes du monde de l'entreprise. Mais si j'ai changé de cabinet c'est aussi en partie parce que, comme vous, j'ai toujours refuser l'idée de subier un passage en cabinet.
Cependant, et avant de partir peut être définitivement de ce milieu professionnel, j'ai pris la décision de tenter une seconde expérience, afin d'être sûr de mon choix.
Il se trouve que j'ai même, au regard de ma candidature pour un poste dans une banque, radicalement changé d'avis puisque je me suis inscrit au stage d'EC...

L'avenir me dira si j'ai eu raison, mais en tous les cas, votre témoignage confirme certaines idées que je peux avoir.

Cordialement.

--------------------
Expert-comptable à Rouen.


Message écrit le: 21/10/2006 23:46
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
- Modérateur Compta Online


Messages: 1357
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 75 - paris


Bonjour,

Je salue la venue extrêmement intéressante de Xpro sur le forum.

J'espère que nous aurons encore l'occasion de partager avec vous et de bénéficier de vos expériences.

Le forum manque cruellement de participants tels que vous.

A bientôt et bienvenue

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 28/10/2006 13:12
Xpro

Directeur Administratif et financier en entreprise
Messages: 12
Inscrit le: 21/10/2006
Région: 62 - pas-de-calais


Citation : Maxime SOULIGNAC @ 21.10.2006 à 18:55
Bienvenue à Xpro et merci pour votre témoignage qui est vraiment encourageant et très intéressant...

En tant que jeune salarié (bon d'accord très jeune salarié) j'ai comme vous fait le choix de préférer des perspectives intéressantes au seul aspect financier, car je pense comme vous le démontrez, que la rémunération suit la même progression que les responsabilités (ce qui est tout à fait normal...).

Je suis encore en cabinet, même si j'ai failli succomber aux sièrenes du monde de l'entreprise. Mais si j'ai changé de cabinet c'est aussi en partie parce que, comme vous, j'ai toujours refuser l'idée de subier un passage en cabinet.
Cependant, et avant de partir peut être définitivement de ce milieu professionnel, j'ai pris la décision de tenter une seconde expérience, afin d'être sûr de mon choix.
Il se trouve que j'ai même, au regard de ma candidature pour un poste dans une banque, radicalement changé d'avis puisque je me suis inscrit au stage d'EC...

L'avenir me dira si j'ai eu raison, mais en tous les cas, votre témoignage confirme certaines idées que je peux avoir.

Cordialement.

Bonjour à tous,

J'apprécie l'acceuil que j'ai reçu des différents membres du Forum et les en remercient. Sachez que c'est l'intérêt de vos messages qui m'a poussé à participer et dès lors que les sujets resterons ouverts et la discussion saine, je serais près à échanger avec vous et donner mon propre avis dans le seul but de faire avancer le débat.

Je prépare actuellement 3 UV du DESCF (les 2 synthèses et le Grand Oral) et je risque d'être peu présent durant les mois de novembre et décembre.

Je souhaite toutefois, apporter une petite précision à Maxime SOULIGNAC concernant mon expérience. Attention à l'interprétation de mon message qui se veut un témoignage sur ma propre expérience et en aucun cas un exemple à suivre. Pour compléter mon précedent message, c'est à chacun de définir un plan de carrière qui lui est propre et corresponde à ses propres objectifs, qui seront évolutifs selon les différentes opportunuités qui s'ouvre à lui. Je constate que Maxime SOULIGNAC a défini clairement son choix et cela va très certainement l'aider par le suite. Je te souhaite de réussir dans ta vie professionnelle.

Pour revenir au sujet, il est très difficile me semble t'il de justifier des différences de salaires entre le monde de l'entreprise et le travail en cabinet car à y regarder de plus près, il y a déjà de nombreuses différences en entreprise entre les salaires des comptables selon le secteur d'activités et la taille de l'entreprise et cela ne doit pas être très différent en cabinet. Je suis en veille active sur le marché de l'emploi (PME entre 50 et 500 salariés) et je n'ai pas spécialement remarqué pour ce type d'entreprise une attrait particulier pour les candidats issus de cabinet (c'est peut-être plus le cas pour les sociétés plus importante).

Le métier de comptable change et il est nécessaire de faire évoluer les mentalités (pas que les notres), ainsi ne restez pas sur des idées préconcues, c'est nous (comptable) qui devont faire évoluer les mentalités et démontrer que nous sommes bien plus que des hommes de chiffres (je n'irais pas plus loin sur ce sujet dans ce forum car un autre forum existe sur ce sujet).

Meilleures salutations.

--------------------
XPRO - Directeur administratif et financier en PME.
Master Finance CGA et DSCG.


Message écrit le: 28/10/2006 23:51
Jeep

Chef de mission en cabinet
Messages: 32
Inscrit le: 29/08/2006
Région: 35 - ille-et-vilaine


Bonjour

je suis d'acoord avec tous ce qui été dit

le travail en cabinet est l'exelence meme au niveau de la formation. on y apprend beaucoup de chose et cela est trés valorisant si l'on souhaite travailler dans une entreprise par la suite.
ceci étant, les salaires proposés en cabinet, au vue de la complexité et la longueur des etudes (decf descf ), sont quand meme un peu "leger"
par exemple, un macon qui a un CAP touchera environ 1100€ net et un comptable avec descf touchera environ 1400 brut soit environ 1200 net. y-a-pas photos on est pas loin du vol organisé. et puis de toute facon les experts comptables ne sont pas réputés pour etre trés genereux
mais bon, c'est un métier qui me plait et je prendrai ce qu'on me donnera, et on pourra pas dire que je fais ce job pour l'argent
je veux vexer personne mais c'est quand meme revoltant de galerer a faire de longue étude pour pas grand chose

Message écrit le: 29/10/2006 02:41
Emmanuel

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 119
Inscrit le: 23/02/2005
Région: 35 - ille-et-vilaine


Là, je suis pas d'accord du tout.

Etudes longues ne peut en aucun cas signifier salaire important.

La récompense après les études est de se dire que l'on peut faire le métier que l'on a envie de faire. Et si il faut faire 5 ans d'études pour apprendre à faire ce dont on a envie et ben on fait les 5 ans.

Après, il est évident que dans le choix du métier la rémunération proposée est un critère de sélection important...

Mais je me répète les études ne peuvent servir qu'à augmenter les possibilités de travail et pas à augmenter les salaires

Emmanuel

Message écrit le: 29/10/2006 12:19
Nicor


Messages: 131
Inscrit le: 15/09/2003


Bonjour,

Je ne suis absolument pas d'accord avec la comparaison de Jeep sur le maçon, pour deux raisons :

Un maçon débutant avec un CAP, (déjà une certaine pratique durant l'apprentissage), est certainement plus opérationnel (donc plus rentable) dès le départ qu'un DESCF qui entre dans un cabinet avec seulement quelques stages. Ce n'est pas une critique mais un constat.

Le DESCF quand il aura 5 ans d'expérience en cabinet pourra multiplier son salaire par deux ou trois. Etes vous certaine qu'il en sera de même pour le maçon ?

On ne peut donc pas parler de vol organisé ou d'études qui ne servent à rien.
Ces constats résultent seulement d'une méconnaissance du cursus professionnel qui nécessite, pour shématiser, une période d'apprentissage pratique peu rémunéré mais qui consiste à se donner de la valeur. C'est après que l'effet diplôme joue pleinement à condition d'être capable d'appliquer ses connaissances.

Il faut donc réfléchir à long terme et ne pas partir avec des idées préconçues, a fortiori négatives.

Cordialement.

Message écrit le: 02/11/2006 21:34
B-david

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 15
Inscrit le: 21/07/2006
Région: 42 - loire


Bonsoir,

De quel cabinet d'expertise comptable parlons-nous ?

Il n'y a pas que les BIG ! Sachant que 96% des entreprises sont des PME et qu'une majorité d'entre elles ont un EC, les "petits cabinets" représentent une part importante du marché de l'expertise comptable. Ou alors on travaille pour un BIG mais on s'occupe d'une "petite clientèle" ! Où est la différence ?

Travailler en cabinet demande beaucoup de polyvalence, d'être capable de gérer plus d'une trentaine de dossiers en même temps, dans des secteurs différents.
On fait de la comptabilité (très peu !), de la fiscalité, du social, du juridique.
On est le partenaire privilégié des chefs d'entreprise et le contact humain est très intéressant.

Après avoir présenté le bon côté, il est vrai que le cabinet n'est pas réputé pour être le "Club Med" ! Alors il convient aux collaborateurs de CHOISIR leur cabinet : on n'est pas obligé de rester dans un cabinet qui "exploite" ses salariés et/ou qui ne leur donne pas de tâches valorisantes, surtout que recruter un collaborateur compétent est aujourd'hui difficile.

Cependant, il ne faut pas demander à la sortie des études un salaire extraordinaire sous prétexte que l'on a un bac + 5. Il y a certes un minimum mais il faut d'abord faire ses preuves.
Pour ma part, j'ai connu chaque année des augmentations de salaires de l'ordre de 5 à 15%. Si ces augmentations ont permis de rattraper un salaire de départ faible les premières années, ce n'est plus le cas depuis les 5 ou 6 dernières années.

Alors certes le cabinet demande de l'investissement mais il existe des cabinets qui rémunèrent correctement leurs collaborateurs tout en essayant de construire des plannings de travail équilibrés.
Plutôt que de se réfugier dans l'entreprise, les collaborateurs devraient faire jouer la concurrence entre les cabinets s'ils trouvent bien entendu leur travail intéressant. Car il y a plein de choses passionnantes à faire...

Message écrit le: 05/11/2006 10:20
Jack06

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 504
Inscrit le: 17/12/2007
Région: 06 - alpes-maritimes


Je me retrouve dans l'opinion de B-david.
Sachant en outre que contrairement aux idées reçues, la vie n'est pas si rose en entreprise.
Je vous renvoie à la lecture de ce qu'a pu dire LJ4 à ce sujet.
Cordialement

Message écrit le: 24/11/2006 12:16
Phil74

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 11
Inscrit le: 01/08/2006
Région: 74 - haute-savoie


Bonjour,
je voudrais apporter mon expérience à cette discussion :
j'ai travaillé en entreprise jusqu'à obtenir mon DESCF puis je suis rentré en cabinet pour mon stage qui s'est fini cet été.
je ne regrette pas ce choix puisque d'une part j'ai acquis une ouverture d'esprit et une expérience "entreprise" riche qui me sert aujourd'hui pour comprendre les problématiques de mes clients ; et d'autre part je suis complètement satisfait du cabinet où je suis (taille régionale) : en même pas trois ans, mon salaire a fait un bon d'environ 60 % mais surtout j'ai osé poussé les portes et remuer les associés sur les opportunités de poste et résultat je suis en passe de prendre la direction d'un site avant meme le diplome....
alors il certain qu'il faut s'investir pour "prendre" les responsabilités que l'on veut bien endosser (au sens propre du terme) et ne pas attendre que l'on nous les propose.
en d'autres termes, vous devez être acteur de votre stage et de votre parcours et montrer aux associés que vous aussi vous en êtes un potentiel (par l'attitude).
ils n'en seront que trop ravi et pour vous, la rémunération suivra naturellement...
bon courage

--------------------
Phil74, 100 pages à écrire....


Message écrit le: 19/12/2006 22:29
Mr8m


Messages: 185
Inscrit le: 18/08/2006


Bonjour

Lorsqu'on est diplômé BAC+4/5 comme vous l'êtes tous ici, il est difficile de se plaindre, vous avez la chance d'evoluer, de faire des bilans, de la fiscalité, de l'audit, du social, de voir votre salaire évoluer.

Mes acolytes et moi n'avons pas cette chance, nous faisons et repetons les mêmes activités. Les formations ne nous concernent jamais, mise à part celles qui visent à utiliser le logiciel compta de la maison.

Chaque heure, nous sommes des millions en France à appuyer sur un bouton, combien avons nous coûté à l'education nationale, pour au final devenir les esclaves d'un système informatique. Alors que le BEPC suffisait largement.

Après 10 ans de loyaux services au sein de la comptabilité, certains d'entre nous ne savent toujours pas faire un bilan. Certains sont découragés

lorsque vous lisez la revue fiduciaire, les echos, les tribunes, sans oublier les nombreuses formations payées par la boîte. N'oubliez pas que d'autres n'ont pas ce privilège.

Conclusion, certains ont decidé pour les autres, qu'il était inutile d'évoluer.


Message écrit le: 20/12/2006 11:19
Nicor


Messages: 131
Inscrit le: 15/09/2003


Bonjour,

Je pense qu'à ce jour des pespectives existent pour quelqu'un qui peut et veut évoluer, même sans avoir un BAC +4 ou 5.

Pour cela il faut s'en donner les moyens et intégrer une structure qui permette de s'épanouir. Sinon...il faut en changer. Il n'y a pas de fatalité.

A mon avis, des formations sont nécessaires pour tout le monde, et ce de plus en plus, mais adaptées à chaque fonction bien sur.

Cordialement.

Message écrit le: 20/12/2006 15:22
Luca pacioli

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 30
Inscrit le: 24/11/2006
Région: 75 - paris


Cher MR8M,

Merci de ne pas donner de leçons, nous sommes tous maître de notre évolution / progression et il ne faut pas croire au complot organisé qui viserait à asservir une population.
Plus encore que dans d'autres métiers, la profession comptable a permis à de nombreux collaborateur valeureux de gravir les échelons en partant de la base.
Je ne suis pas d'accord avec votre analyse et si vous avez le sentiment de faire du sur place remettez vous en question et n'accusez pas votre entourage.
Merci

Salutations

Message écrit le: 20/12/2006 21:20
Mr8m


Messages: 185
Inscrit le: 18/08/2006



Cher luca pacioli, vous êtes sans doute un grand technicien de la comptabilité, si vous avez du temps, je peux vous recommander de mener une étude plus approfondie sur la question. Vous constaterez alors que les formations dispensées par les entreprises concernent en priorité des cadres (bac+4/5) et pratiquement pas des personnes à la base d'un metier (peu diplômé ou pas). J'ignore si dans votre cursus, si l'on vous enseigne la sociologie d'entreprise.

Message écrit le: 20/12/2006 22:43
Mayo

Employé en comptabilité
Messages: 2
Inscrit le: 20/12/2006
Région: 38 - isère


Bonsoir,

Voilà mon experience J'ai obtenu mon BTS EN ALTERNANCE en cabinet: composé EC, ASSOCIE, Et le neveu de l EC soit en 1999 et maintenant j'y suis encors donc 7 ans ; le cabinet maintenant comporte L ' EC , un collabo venu 1 an aprés moi homme avec seulement DPECF sans experience ; une collabo sans diplome mais d'un certain age et (***pas de style SMS***) experience et qui à surtout amené c est clients ; une secretaire ; et une apprentie
l'EC est une femme et il y a quand meme une difference de salaire entre moi et le collabo maintenant parti dans une autre region
Elle ma dit que c'etait du fait que lui etait plus disponible en effet il n'a pas d'enfants en charge.... enfin malgrés tous , j'aime ce cabinet, ma patronne est tres sympa .. Elle signe simplement le bilan sans meme regarder elle me dit jamais rien sur le travail... on peut boire le café tranquille je n'ai pas l'impression d'etre stressé les bilans sont fait quand je peux et c'est tous , Enfin on doit se demerder et j'aime ça , j'ai nouée certain lien avec les clients.
depuis 3 ans j'habite à 2minutes deplus j'aime beaucoup l'aspect social et comptable j'aurai du mal à faire un choix;
mon salaire NET pour 151.67 et de 1350 euro je ne sait pas si c est bien ou pas mes aprés tous ce qui compte c'est que je suis contente d'allée bosser... Je ne fait aucune heures supp...ET les heures supp sont normalement payés ....Donc je ne vois pas le rapport avec l'aspect negatif des cabinets car tu n'a pas forcement obligation de faires des heures supp ...
je ne sais si aprés mon congés libre chois d'activité je resterais , c'est vrais que desfois par curiosités ...?

Message écrit le: 21/12/2006 13:53
Nicor


Messages: 131
Inscrit le: 15/09/2003


Bonjour,

MR8m, je pense que vous parlez principalement de l'entreprise.

Luca Pacioli (je pense) comme moi-même parlons du travail en cabinet.

Je ne connais pas assez le travail en entreprise pour porter des jugements pertinents, mais pour ce qui est des cabinets, tout le monde peut progresser même avec un niveau de formation initial moins important que d'autres. Des exemples, nous en avons tous les jours. Tout le monde suit des formations, maitenant ce n'est pas forcément les mêmes ce qui est logique.

Si ce n'est pas le cas en entreprise....tentez le cabinet. C'est justement cela, à mon avis, une des grandes forces des cabinets, de proposer une évolution technique continuelle.

Pour ce qui est des études sur les formations, il faut aussi regarder un certain nombre d'éléments : des formations peuvent être assurées en interne par des cadres pour leurs équipes alors que eux se forment à l'extérieur, le contenu des fonctions de chacun peut ne pas nécessiter la même actualisation ou évolution....
Les chefs d'entreprise ne vont pas former pour le plaisir de former, il y a toujours des objectifs.

Ce qui est sur, c'est qu'on ne peut simplement se borner à dire "je n'ai pas évolué parce qu'on ne m'a pas proposé de formation". On ne peut être aussi désabusé. Il y a toujours des choses à tenter.

Cordialement.


Message écrit le: 25/12/2006 15:12
Lololecomptable


Messages: 11
Inscrit le: 18/12/2006
Région: 92 - hauts-de-seine


Message édité par Lololecomptable le 26/12/2006 17:45
La différence observable lors du passage de cabinet à entreprise provient principalement de la réputation de sérieux qu'ont les cabinets.
Cette rigueur professionnelle se monnaye en entreprise car souvvent rare à ce que je puis observer chez certains de mes clients.

Pour MR8M, je vous informe que tout le savoir nécessaire pour viser des places BAC+4/5 sur lesquels vous rejettez votre échec, se trouve dans des livres assez peu coûteux voire gratuits si disponibles dans les bibliothèques.

Il suffit simplement de se prendre par la main.
J'ai echoué en fac d'économie et j'ai fait mes études comptables en alternance et je m'investissais dans mon cabinet.
Je travaillais tous les soirs, tous les week-ends, dans les transports en commun et j'ai réussi.

Si j'avais dû être fataliste comme vous l'êtes, je serai encore en train de travailler chez Mac Do au lieu d'être collaborateur-responsable de clientèle.

--------------------
Cordialement Laurent C DECF 2005 BTS CGO 2003


Message écrit le: 26/12/2006 01:07
Erdnaxelagor

Collaborateur sénior en cabinet
Messages: 229
Inscrit le: 24/01/2005
Région: 75 - paris


Message édité par erdnaxelagor le 26/12/2006 01:11
Citation : Mr8m @ 20.12.2006 à 21:20
Vous constaterez alors que les formations dispensées par les entreprises concernent en priorité des cadres (bac+4/5) et pratiquement pas des personnes à la base d'un metier (peu diplômé ou pas).

C'est réel dans tous les secteurs...mais les diplômes de la filière d'expertise-comptable font encore partie des rares qui peuvent être préparés en candidat libre, donc faut les tenter.

--------------------
Le conseil est universel.


Message écrit le: 27/12/2006 12:12
Aiki

Chef de mission en cabinet
Messages: 25
Inscrit le: 23/09/2006


Bonjour,

pour les personnes interessées, je joint un fichier sur une étude des rémunérations des professions de la comptabilité réalisée par le cabinet de recrutement HAYS.

cette étude est réalisée par région et compare les salaires en cabinet et en entreprise.

cordialement


(Nombre de téléchargements: 366)
salary_survey_acc.pdf
(vous devez être membre de Compta Online pour télécharger les fichiers. S'inscrire gratuitement ici)

Message écrit le: 27/12/2006 14:25
Johndoeww

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 560
Inscrit le: 01/06/2006
Région: 37 - indre-et-loire


Bonjour

Cette étude est très interessante et pour mon cas est proche de la réalité (pour info je suis plutôt situé dans la moyenne haute).

Pour revenir sur le sujet et plus particulièrement sur la formation il est absolument faux de dire que ce sont uniquement les cadres qui bénéficient de la formation. Ils bénéficient peut-être de la formation externe mais toute société correctement organisée se doit de déployer des connaissances aux niveaux dits inférieurs. De plus la transfert de compétences est une caractéristique indispensable du bon manager.

Pour plus d'infos allez voir ce site :

http://www.cereq.fr/index.htm

Vous y trouverez de nombreuses statistiques sur les salaires et les formations.

Message écrit le: 05/01/2007 22:53
Drixcer

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 30
Inscrit le: 16/05/2005
Région: 92 - hauts-de-seine


Message édité par Bozomax le 06/01/2007 12:20
Bonjour à tous,

Je constate en lisant assez régulièrement les messages postés sur le forum que la rémunération est un sujet souvent abordé. Je trouve cela légitime car je pense qu'il est tout à fait preoccupant de savoir combien on pourrait gagner dans une profession que l'on exercera bien souvent une bonne partie de notre vie, cela permet également de donner une indication sur les conditions de travail en général, aux étudiants qui seraient tenter d'emprunter la voie de l'expertise comptable, un métier fort interessant lorsqu'on a le désir d'apprendre et que l'on aime le travail intellectuel.

Cependant, je tiens à montrer mon indignation lorsque je lis certains propos, qui pour moi s'apparente à de l'auto-sabordage et de la sous évaluation des diplômes d'expertise comptable!

Comment certaines personnes peuvent trouver normal qu'avec un descf et le statut d'expert comptable stagiaire on puisse être payé à un salaire avoisinnant le SMIC!
C'est tout à fait innadmissible et je le dis, je remarque que très peu de personnes se
disent choquer par cela. Au contraire Beaucoup de personnes trouvent cela normal.

Citer moi un seul secteur on l'où rénumère un bac+5 même débutant au smic.....Cherchez autant que vous voulez, cela n'existe pas. Pourquoi l'expertise comptable devrait faire exception à la règle. Je ne vous apprend rien en remarquant qu'on ne devient pas expert comptable stagiaire en 6 mois mais en 5 ans. 5 ans de sacrifice avec un calendrier pas évident (révisions l'été) et pas de droit à l'erreur ( pas de rattrapage contrairement aux diplômes universitaires) les taux de réussite sont là pour attester s'il en est besoin de la dureté des examens!

De plus lorsque l'on travaille en cabinet on ne compte pas ses heures il est donc tout à fait normal de demander un minimum bien au delà du SMIC même sans expérience sinon autant s'arrêter au bep ou bac pro compta!

De plus je tiens à dire que nos diplômes n'ont rien à envier aux diplômes d'école de commerce, nous sommes avant tout des généralistes de l'entreprise donc compétent dans l'ensemble des domaines touchant celle-ci, la malchance que nous avons c'est de faire partie d'une confrérie dont l'intérêt n'est pas de défendre nos diplômes car ça les obligerai à nous donner ce qu'on mérite vraiment....Que les experts-comptables ne s'étonnent donc pas de la desaffection des jeunes pour ce métier, les jolies pub et concours du meilleur clip organisés par l'ordre pour redorer le blason n'y changeront, chers confrères arrêtons
l'hypocrisie, vous ne pouvez pas demandé aux jeunes de travailler sans relâche, d'avoir un bac+5 et d'être payé au smic!

Je tiens à préciser qu'il existe des experts-comptables qui rémunèrent de manière juste, n'hésitez donc pas à faire jouer la concurrence, surtoût que les cabinets ont du mal à recruter...tiens donc on se demande pourquoi

Information
Bonjour,

Le forum est gratuit et libre d'accès à tous sous réserve de lire et respecter les règles disponibles ici.

2.4- Vérifiez votre orthographe et soignez votre style, sautez des lignes entre les paragraphes et aérez vos messages,

J'ai pris la liberté de modifier la forme de ton message pour le rendre plus lisible.

Cordialement,

L'équipe de modération
Compta Online


Message écrit le: 05/01/2007 23:13
Icare71

Expert-comptable et commissaire aux comptes


Messages: 2680
Inscrit le: 10/12/2005
Région: Asnieres sur seine


Message édité par Bozomax le 06/01/2007 12:19
Bonsoir,

Je ne suis pas du genre à polémiquer,mais ce sujet est important,je sors un peu de la réserve qui me caractérise.
Parmi mes camarades de classe, il existe deux motivations totalement différentes:
la première (ma classe étant composée de jeunes filles "casés"), est de privilégier leurs vie de couple.
La deuxième est ma motivation un métier intéressant qui me permettra de me valoriser et de valoriser mon cv.

Il est vrai que j'ai un peu mal au coeur quand je vois la rémunération des élèves sortant des écoles de commerce, mais personne ne m'a forcé à faire le cursus DECF/ DESCF.

Nous n'avons pas à rougir face aux diplômés d'école de commerce, notre cursus est plus technique mais cela nous rends il pas opérationnels plus rapidement, je regrette malgré tout cette technicité qui nous caractérise au regard du profil généraliste des école de commerce.

Je ne vous le cache pas, je suis en train de regarder pour tenter une intégration en 4ème ou 5ème année...
Ce qui me motive , c'est continuer dans les études,certains de mes camarades vont commencer à travailler en septembre 2007, je ne m'en sens pas le courage , ni la motivation.
Pour revenir à la rémunération, c'est un facteur important...MAlheureusement pour les futurs experts-comptables, le passage en cabinet est obligatoire (cf stage de 3 ans).

Heureusement, il existe des experts qui rémunérent à leurs justes valeurs leurs collaborateurs.Je m'étonne de la désinvolture de certains experts de ma ville, pourtant ils ont eux même "galéré".
A partir de 2007, la génération des baby boomer va partir à la retraite,cela devrait nous laisser plus sur un marché du travail plus que morose...
Aux dires de certains employeurs, nous cumulons les défauts: inexpérience, incohérences des programmes scolaires avec la réalité,parfois arrogance.
C'est sur nous avons des défauts, mais nous avons aussi des qualités.
En effet la difficulté de nos diplômes sont la preuve de notre motivation.
Pour ma part , je n'ai jamais fais de stage et j'espère trouver un employeur qui me donnera ma chance.

Comme tous mes camarades, je suis prêt à sacrifier une partie de mon salaire si cela permet d'augmenter mon employabilité.
Néanmoins je ne tolérerai pas d'etre sous-payés, il y a des limites à tout...
Mais pour faire echo à un autre post, il n'y a pas de salaires à demander en sortant du DECF,tous les schémas de rémunération sont possibles (je veux dire augmentation rapides,primes).

Information
Bonjour,

Le forum est gratuit et libre d'accès à tous sous réserve de lire et respecter les règles disponibles ici.

2.4- Vérifiez votre orthographe et soignez votre style, sautez des lignes entre les paragraphes et aérez vos messages,

J'ai pris la liberté de modifier la forme de ton message pour le rendre plus lisible.

Cordialement,

L'équipe de modération
Compta Online


--------------------
 
Expert-comptable et commissaire aux comptes


Message écrit le: 06/01/2007 12:23
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
- Modérateur Compta Online


Messages: 1357
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 75 - paris


Bonjour,
Pour répondre à Drixcer,

Citation
Je constate en lisant assez régulièrement les messages postés sur le forum que la rémunération est un sujet souvent abordé. Je trouve cela légitime car je pense qu'il est tout à fait preoccupant de savoir combien on pourrait gagner dans une profession que l'on exercera bien souvent une bonne partie de notre vie, cela permet également de donner une indication sur les conditions de travail en général, aux étudiants qui seraient tenter d'emprunter la voie de l'expertise comptable, un métier fort interessant lorsqu'on a le désir d'apprendre et que l'on aime le travail intellectuel.
Cependant, je tiens à montrer mon indignation lorsque je lis certains propos, qui pour moi s'apparente à de l'auto-sabordage et de la sous évaluation des diplômes d'expertise comptable!
Comment certaines personnes peuvent trouver normal qu'avec un descf et le statut d'expert comptable stagiaire on puisse être payé à un salaire avoisinnant le SMIC!
C'est tout à fait innadmissible et je le dis, je remarque que très peu de personnes se disent choquer par cela. Au contraire Beaucoup de personnes trouvent cela normal. Citer moi un seul secteur on l'où rénumère un bac+5 même débutant au smic.....Cherchez autant que vous voulez, cela n'existe pas. Pourquoi l'expertise comptable devrait faire exception à la règle. Je ne vous apprend rien en remarquant qu'on ne devient pas expert comptable stagiaire en 6 mois mais en 5 ans. 5 ans de sacrifice avec un calendrier pas évident (révisions l'été) et pas de droit à l'erreur ( pas de rattrapage contrairement aux diplômes universitaires) les taux de réussite sont là pour attester s'il en est besoin de la dureté des examens!
De plus lorsque l'on travaille en cabinet on ne compte pas ses heures il est donc tout à fait normal de demander un minimum bien au delà du SMIC même sans expérience sinon autant s'arrêter au bep ou bac pro compta!
De plus je tiens à dire que nos diplômes n'ont rien à envier aux diplômes d'école de commerce, nous sommes avant tout des généralistes de l'entreprise donc compétent dans l'ensemble des domaines touchant celle-ci, la malchance que nous avons c'est de faire partie d'une confrérie dont l'intérêt n'est pas de défendre nos diplômes car ça les obligerai à nous donner ce qu'on mérite vraiment....Que les experts-comptables ne s'étonnent donc pas de la desaffection des jeunes pour ce métier, les jolies pub et concours du meilleur clip organisés par l'ordre pour redorer le blason n'y changeront, chers confrères arrêtons
l'hypocrisie, vous ne pouvez pas demandé aux jeunes de travailler sans relâche, d'avoir un bac+5 et d'être payé au smic!
Je tiens à préciser qu'il existe des experts-comptables qui rémunèrent de manière juste, n'hésitez donc pas à faire jouer la concurrence, surtoût que les cabinets ont du mal à recruter...tiens donc on se demande pourquoi


je ne dirai que peu de choses :

- Un niveau bac +5 ne donnera jamais les compétences nécessaires pour être efficace immédiatement pour un expert comptable.
Je le sais, je suis passé par là comme bon nombre de mes collègues ou confrères.
De plus, il n'y a pas de corrélation directe entre le niveau de formation et le salaire.
Ce qui compte n'est pas le salaire de départ, mais l'évolution de ce salaire et le but à atteindre.

- Si vous estimez qu'un salaire proche du Smic est incompatible avec vos souhaits, faites jouer la concurrence, ou changez de métier ou travaillez en entreprise. Quant aux "sacrifices", personne ne vous oblige.
Vous découvrirez que la vie n'est pas forcément meilleure ailleurs.

- Vous avez raison de dire que le milieu du cabinet a une mauvaise image parmi les étudiants.
Mais, comme je l'ai dit dans certains de mes précédents posts, la profession est organiséee de la sorte à dessein.
Le but est d'avoir des jeunes à former, qui évoluent jusqu'à l'expertise comptable pour certains. Il s'agit d'un échange : formation contre salaire plutôt faible. C'est la règle, il faut la connaître et l'accepter.
La population en cabinet est jeune. On n'y fait pas carrière en restant collaborateur.

- Si vous devenez expert comptable, vous aurez un tout autre avis que le votre actuellement !
Vous estimerez qu'il est normal de réagir comme le font les experts comptables.
Certains de mes amis et moi même sont passés par là !

- Quant à l'opposition avec les ESC, mes expériences démontrent que les ESC ont des capacités d'analyses et d'évolution supérieures à celles des DESCF.
Et je dis cela d'autant plus facilement que j'ai un cursus très classique (BTS, DECF, DESCf et DEC), avec même un Bac G2, c'est vous dire d'où je suis parti !

A bientôt

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 06/01/2007 15:30
Nicor


Messages: 131
Inscrit le: 15/09/2003


Bonjour,

Je suis tout à fait de l'avis de LJ4.
Je suis également issu d'une filière classique et du bac G2 et ce récemment (DESCF 1999).

Le problème est quand on est étudiant, on se dit, et tout nous y pousse, avec tel diplôme je dois avoir au moins tant. On s'aperçoit vite, en pratique, que l'on est moins efficace que des collaborateurs qui ont le bac mais de l'expérience. Bien sûr on peut inverser rapidement la tendance.

Quand on devient soi-même dirigeant d'un cabinet ou d'une équipe, on comprend mieux les problématiques. On peut investir sur une personne qu'en fonction des résultats que l'on peut attendre. Plus ceux-ci augmentent, plus on peut lui en reverser une partie.

C'est cette logique de rentabilité que l'on ne saisit pas quand on est étudiant. Le raisonnement est donc biaisé. Après, on prend plus de recul. C'est ce dont je me suis rendu compte pour mon propre cas.

Cordialement

Message écrit le: 06/01/2007 15:53
Drixcer

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 30
Inscrit le: 16/05/2005
Région: 92 - hauts-de-seine


Message édité par LJ4 le 06/01/2007 17:57
Bonjour à tous,
Je souhaiterai répondre à LJ4,

Citation
Un niveau bac +5 ne donnera jamais les compétences nécessaires pour être efficace immédiatement pour un expert comptable.


Je pense que vous devriez lire mes propos cela vous permettra de ne pas les déformer ou les caricaturer, en effet je ne dis pas qu'avec un bac+5 on a le niveau de l'expert-comptable, en effet si c'était le cas le stage de trois ans n'aurait pas été crée.

Je dis simplement que par rapport à ce qui est demandé au stagiare, c'est à dire la gestion complète de portefeuille clients avec tout ce que cela implique comme somme de travail et eu égard à la valeur ajoutée créee, il est tout à fait logique d'espérer un salaire bien supérieur au SMIC.

Vous avez souvent l'habitude d'utiliser l'excuse de l'inexpérience du stagiaire afin de justifier la faiblesse du revenu attribué, dans ce cas là expliquez moi pourquoi on ne considère pas cette inexpérience lorsqu'il s'agit de confier des tâches au stagiare, qui la plupart du temps gère ses dossiers en total autonomie, ainsi que pour la facturation au client où le stagiaire est facturé de la même manière qu'un collaborateur expérimenté.

L'argument de l'inexpérience pour ne pas rémunérer quelqu'un à sa juste valeur c'est à dire par rapport à ce qu'il rapporte au cabinet n'est donc pas recevable pour moi.

Citation
Si vous estimez qu'un salaire proche du Smic est incompatible avec vos souhaits, faites jouer la concurrence, ou changez de métier ou travaillez en entreprise. Quant aux "sacrifices", personne ne vous oblige.


Ne vous inquiétez pas pour moi même si dans ma présentation je n'ai pas changé le statut je viens de commencer mon stage d'expertise comptable et cela se passe très bien mon salaire est bien au dessus du SMIC et surtoût je fais ce que j'aime!

De plus quand je parle de "sacrifices", je ne dis pas que j'ai été forcé mais
simplement qu'il me parait logique d'être récompensé lorsque l'on fait des sacrifices et cela passe par une rémunération décente.

Citation
Mais, comme je l'ai dit dans certains de mes précédents posts, la profession est organiséee de la sorte à dessein.


Ce n'est pas parce que c'est ainsi que cela ne peut pas changer demain, je suis toujours etonné de voir que beaucoup d'expert-comptables, sous pretexte qu'ils ont été mal rémunéré lors de leur stage, voudraient à leur tour que les jeunes stagiaires connaissent les mêmes difficultés et que les choses ne changent pas!
On ne rémunère pas quelqu'un en retirant de sa paie la formation acquise lors des heures de travail, mais en fonction de ce quu'il rapporte au cabinet!

Citation
- Quant à l'opposition avec les ESC, mes expériences démontrent que les ESC ont des capacités d'analyses et d'évolution supérieures à celles des DESCF.


Je ne suis absolument pas d'accord avec vous c'est un argument souvent ressorti mais nullement prouvé j'ai beaucoup d'amis qui travaillent dans des cabinets d'audit de taille moyenne avec un profil bts-decf-descf, lesquels travaillent avec les fat fours qui comme chacun sait sont friands des profils esc je peux vous dire que sur le plan de l'analyse ils sont au moins aussi compétent que les esc bien souvent lorsqu'ils travaillent en équipe la différence ne se voit pas.

Je dirai à ce propos qu'il ya des bons et des mauvais candidats dans les deux cursus, et la seule chose que je demande aux bigs c'est de faire faire des test avant recrutement en audit et de ne pas refouler dès le cv.

Message écrit le: 06/01/2007 18:44
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
- Modérateur Compta Online


Messages: 1357
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 75 - paris


Bonjour,

Il est toujours plaisant pour un vieux briscard comme moi de voir des jeunes débarquant dans la profession, avec toutes les illusions dues à leur âge et à leur inexpérience !

Le fait de "mal" payer un diplômé sans aucune expérience est la règle et me semble normal.
Je suis passé par là, et je l'ai admis. Seulement, comme je l'ai dit, l'important est la progression de salaire, et non pas le salaire à l'embauche.
Un collaborateur débutant ne fait pas les mêmes tâches qu'un collaborateur expérimenté, ni même avec la même productivité. Le taux de facturation n'est donc pas le même.

Quant aux règles régissant la profession, vous aurez du mal à les changer, même si elles ont très nettement évolué depuis une quinzaine d'années. Ces règles construisent l'équilibre du modèle économique du cabinet.

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 06/01/2007 19:06
Nicor


Messages: 131
Inscrit le: 15/09/2003


Suite aux derniers messages, je pense qu'il faut bien parler de la même chose.

Je suis tout à fait d'accord qu'un collaborateur, stagiaire ou non, d'ailleurs, qui gère un portefeuille complet en pleine autonomie (Conseil compris) mérite bien plus que le SMIC. La valeur d'ajoutée qu'il dégage le permet.

Maintenant, la discussion portait sur le cas d'un diplômé sans aucune expérience qui débute. Dans quelle mesure peut-il gérer ses dossiers de manière autonome ? J'avoue avoir rarement vu le cas.

Donc parle t-on de la même situation ?

Cordialement.


Message écrit le: 06/01/2007 20:10
Erdnaxelagor

Collaborateur sénior en cabinet
Messages: 229
Inscrit le: 24/01/2005
Région: 75 - paris


Beaucoup d'entre vous parlent de l'évolution du salaire qui serait plus importante que le salaire de départ.
Si beaucoup de personnes fraîchement diplômées ont des prétentions salariales trop importantes à vos yeux, ne croyez-vous pas que c'est par anticipation qu'elles savent que leur salaire n'augmentera pas rapidement voire pas du tout ?...

Partons du principe cher à tous les employeurs : si le travail fourni ne change pas, pourquoi augmenter le salarié ? Les nouveaux diplômés le savent et s'ils intègrent un cabinet ou une entreprise de taille modeste, les perspectives de changer de type de travail sont quasi nulles; ils savent qu'ils verront un euro seulement lorsqu'ils changeront de société; voilà pourquoi ils demandent autant dès le départ.

--------------------
Le conseil est universel.


Message écrit le: 06/01/2007 20:38
Drixcer

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 30
Inscrit le: 16/05/2005
Région: 92 - hauts-de-seine


Bonjour,

Citation
Il est toujours plaisant pour un vieux briscard comme moi de voir des jeunes débarquant dans la profession, avec toutes les illusions dues à leur âge et à leur inexpérience !


Vous avez certainement plus d'expérience que moi et je le respecte, neanmmoins je vous rassure je ne vie pas dans un rêve et toutes mes appréciations reposent
sur des faits véridiques et une écoute du marché.

J'ai eu mon DESCF en février 2006 et avant de commencer mon stage d'expertise comptable j'avais un an d'expérience en cabinet il était clair pour moi que je n'accepterai jamais de gagner le SMIC avec un descf en poche je le répète une fois de plus.

Même si je ne demandai pas le salaire d'un chef de mission disons que demander 2000 brut par mois à paris ne me semblait pas exagéré.

J'ai alors reçu plusieurs offres d'emploi et la plupart proposaient un salaire tout à fait comforme à mes exigeances d'autres même supérieurs, d'autre part je ne connais aucun de mes anciens camarades aujourd'hui expert comptable stagiaire ou même collaborateur en cabinet touchant le SMIC. Je parle donc bien de la réalité malgré mon inexpérience c'est pour cette raison qu'il ne faut pas hésiter à faire jouer la concurrence et à refuser d'être payé au SMIC avec un descf sauf si on ne trouve vraiment rien d'autre ce qui serait etonnant dans la région parisienne!

Citation
Le fait de "mal" payer un diplômé sans aucune expérience est la règle et me semble normal.


Citation
Seulement, comme je l'ai dit, l'important est la progression de salaire, et non pas le salaire à l'embauche


bien sûr la progression de salaire est importante mais on a le droit d'espérer débuter à un salaire plancher supérieur au SMIC sachant qu'en étant plus expérimenté on peut espérer beaucoup plus.

Vous dites que l'herbe n'est pas plus verte ailleurs mais j'attends toujours que vous me citiez un secteur d'activité où un bac+5 accepterait d'être au SMIC, même si je ne demande pas le même salaire qu'un expérimenté il ya minimum en deça duquel je refuse de travailler eu égard à mon niveau et ce n'est pas une insulte aux smicards.

Citation
Un collaborateur débutant ne fait pas les mêmes tâches qu'un collaborateur expérimenté, ni même avec la même productivité. Le taux de facturation n'est donc pas le même.


Je parle d'un cas concret d'un ami qui était apprenti au sein d'un cabinet d'audit et qui était facturé comme un comfirmé,il s'agissait d'une facturation à l'heure le temps passé était déterminé à l'avance et accepté par le client, la problématique de la productivité ne se posait donc pas.


Message écrit le: 06/01/2007 22:19
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
- Modérateur Compta Online


Messages: 1357
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 75 - paris


Bonjour,

Citation
Je parle d'un cas concret d'un ami qui était apprenti au sein d'un cabinet d'audit et qui était facturé comme un comfirmé,il s'agissait d'une facturation à l'heure le temps passé était déterminé à l'avance et accepté par le client, la problématique de la productivité ne se posait donc pas.



Méfiez vous du cas que vous érigez en règle.
J'ai travaillé douze ans en cabinet dans quatre cabinet différents et en en ayant connu beaucoup d'autres également. Je n'ai jamais vu un débutant être facturé comme un collaborateur confirmé. De plus, je n'ai vu un débutant être entièrement autonome sur un dossier et aller jusqu'au bilan, avec explications au client, et propositions des options de cloture au client.

Citation
Vous dites que l'herbe n'est pas plus verte ailleurs mais j'attends toujours que vous me citiez un secteur d'activité où un bac+5 accepterait d'être au SMIC, même si je ne demande pas le même salaire qu'un expérimenté il y a minimum en deça duquel je refuse de travailler eu égard à mon niveau et ce n'est pas une insulte aux smicards.


Le cabinet est un milieu particulier où la formation est le pilier de la vie en cabinet, que cette formation soit formalisée ou qu'elle soit informelle à travers les dossiers.
Je ne dis pas qu'un débutant doit être payé au smic, mais 200 euros me semble présompteux. Mais si vous le trouvez, faites attention qu'on ne vous fasse payer ce salaire par une pression et par un travail que vous trouverez excessif.

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 06/01/2007 23:51
Bankai

Cadre du secteur privé
Messages: 58
Inscrit le: 05/11/2006
Région: 75 - paris


Bonjour,

je n'ai pas le temps de lire tous les posts depuis ma dernière participation, mais je souhaite faire réfléchir professionnels et étudiant sur certains points.

Tout le monde s'accorde sur que les cabinets ont une mauvaise image auprès des étudiants. Mais les cabinets souhaites avoir les "meilleurs éléments" qui probablement pourront s'adapter, comprendre, assimiler, ... plus vite. Cependant si elles ne font pas l'effort d'attirer les jeunes, pourquoi choisiront-ils ce métier? (le critère de rémunération et d'évolution étant l'un des premiers critères notamment pour les élèves qui doivent choisir un chemin, car peu d'entre eux peuvent se dire passionnés d'un métier.)
Pour aller plus loin, je dirais même que cette façon de faire (justifié ou non) nuit au diplôme comptable (dont l'expert a souvent obtenu en suivant la voie classique) qui devient de plus en plus un diplôme secondaire qu'un diplôme principal.

Pour en revenir au salaire, on peut dire qu'un diplôme (ici bac+5) ne peut dire que l'on sera immédiatement efficace à la sortie, ce qui n'est pas faux (il ne qu'un bagage technique théoriquement suffisant pour pouvoir s'adapter rapidement sur le marché), mais les tâches comptables sont-t-ils donc si complexes qu'il nécessite des années d'expériences? La réponse est non. J'estime qu'un an d'expérience à temps plein est largement suffisant pour passer le cap du débutant (pour tout expert qui ne souhaite pas former son débutant qu'à la saisie des achats/ventes), en particulier pour un bac+5.

A ce niveau une faible rémunération est forcément frustrante. On peut effectivement dire qu'elle est justifiée mais il ne faudra pas regarder à coté... (pas besoin d'avoir un descf pour être mieux payé... les professionnels qui font un peu de paie devrait le savoir... ). Alors que peut être le cabinet comptable n'a pas les moyens de payer au delà ses salariés (ce qui surement le cas pour certains), on ne peut donc pas leur en vouloir de mal nous rémunérer, mais il ne faudra pas non plus nous en vouloir de se sentir sous payé...

Maintenant comme je l'ai dit si l'expert souhaite avoir des gens aux grands potentiels d'analyse, d'évolution, ... pourquoi ne pas passer par des tests concrets (comme le font les esc par exemple). En effet, je ne vois pas pourquoi les esc seront meilleurs qu'un descf. certes ils ont passé un test de sélection mais ce n'est pas pour autant que ceux qui n'auraient pas fait une esc (tout simplement parce qu'ils n'ont pas passer les tests par exemple) ne sont pas "digne" d'être recruter au même niveau de salaire. Je dirais même qu'au contraire ils ont un bagage technique qui leur permet de mieux appréhender les tâches). Pour exemple, j'ai été moi même admis en première liste à bien des esc et mais aussi en prépa, et je suis certain de ne pas être le seul à pouvoir entrer dans une esc! J'insisterai donc pour dire qu'on ne peut recruter sur un simple jugement du diplôme (j'entends par là qu'un esc ne veut pas plus qu'un descf), seul un test peut permettre dans une courte durée de juger avec une plus grande certitude les candidats.

Message écrit le: 07/01/2007 11:21
Drixcer

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 30
Inscrit le: 16/05/2005
Région: 92 - hauts-de-seine


Message édité par drixcer le 07/01/2007 11:23
Bonjour,

je suis tout à fait d'accord avec bankai avant de décréter que les écoles de commerce sont plus aptes que nous à faire de l'audit, les bigs devraient peut-être le vérifier en nous faisant passer les mêmes tests qu'aux esc et comparer les résultats.

Je tiens à préciser que je n'ai rien contre les esc et qu'en aucun cas j'éprouve de la jalousie à leur égard, mais simplement je trouve dommage de refuser quelqu'un sur son seul diplôme en refusant de le laisser démontrer qu'il peut être compétent pour le poste visé.

De plus pour répondre à LJ4, je ne me suis absolument pas mis la pression en demandant à effectuer mon stage d'expertise comptable à au moins 2000 brut en région parisienne je le précise, en effet j'ai reçu plusieurs offres correspondant à mes attentes voires supérieures, il faut croire que les experts commencent à comprendre que la motivation passe aussi par la rémunération.

Il est vrai que depuis que j'ai commencé je ne compte pas mes heures, mais quoi de plus normal en période de bilan, je ne pense pas travailler plus que dans un autre cabinet où j'aurai eu une rémunération inférieure.

Message écrit le: 07/01/2007 13:50
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
- Modérateur Compta Online


Messages: 1357
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 75 - paris


Bonjour,

Citation
mais les tâches comptables sont-t-ils donc si complexes qu'il nécessite des années d'expériences? La réponse est non. J'estime qu'un an d'expérience à temps plein est largement suffisant pour passer le cap du débutant (pour tout expert qui ne souhaite pas former son débutant qu'à la saisie des achats/ventes), en particulier pour un bac+5.


Je crois que vous allez un peu vite pour décréter une réponse aussi péremptoire.
Un an d'expérience est insuffisant pour faire un bilan seul, en totale autonomie, et d'expliquer les options à son client.
Gagner

Quant à l'éternel débat sur les ESC et les formations comptables, je persiste à dire que les comptables ont une formation très (trop ?) technique et pas assez portée sur l'analyse.
Je vous laisse le soin de relire le sujet que j'ai ouvert fin aout "Quel avenir pour le comptable ?".
Les ESC ont des possibilités que n'ont pas les DESCF. Maintenant, vous avez raison de dire que notre système de recrutement en général, cabinet ou entreprise, met beaucoup trop l'accent sur les ESC, laissant peu de place aux autres.
Serait-ce la rançon de la gloire ?
Est ce justifié ?
Les cabinets d'audit préfèrent embaucher des ESC, parce qu'ils veulent des collaborateurs à fort potentiel, et ... pouvoir dire à leurs clients que leurs collaborateurs ont fait telle ou telle ESC !
Mes auditeurs (PWC pour ne pas les citer) ont fait presque tous une ESC. Bien sur, leurs connaissances comptables et fiscales sont très limitées.
Mais ce n'est pas ce qu'on leur demande. Ils sont par contre formés pour auditer une procédure complexe, analyser un process commercial ou industriel, analyser un niveau de résultat.

Maintenant, je crois que nos derniers posts commencent à être hors sujet (relisez le titre du sujet).

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 07/01/2007 17:38
Bankai

Cadre du secteur privé
Messages: 58
Inscrit le: 05/11/2006
Région: 75 - paris


Bonjour LJ4,

pour répondre, je vais parler un peu de moi.
Je n'ai que 4 mois d'expériences (en alternance) et je n'avais encore jamais touché à la comptabilité avant ces 4 mois (aussi bien au niveau théorique que pratique). Je me considère bien évidemment encore débutant (et à raison). Mais j'ai personnellement tenu 2 dossiers (certes petits) jusqu'à la révision et bientôt jusqu'aux bilans (je précise qu'il ne suivent pas l'année civile pour ceux qui argumenteront que ce n'est pas encore la période). Pour le social, je fais entièrement les déclarations et les bulletins(et ceux depuis plusieurs mois) ainsi que la vérification annuelle des charges sociales (actuellement). Je m'occupe de même de la tva. Pour avoir personnellement fais (et répété) toutes ces tâches, je ne vois pas où est la difficulté ... (le plus dur étant la 1er fois, normal.)
Pour ce qui est de tenir en total autonomie et d'expliquer les options au client, je suis certain de pouvoir tenir un dossier de façon autonome avec probablement encore quelques questions justement techniques ce qui peut arriver aussi (et je le vois) à des chef de missions...
Je ne suis évidemment pas encore capable d'expliquer les options à mes clients (certaines oui et avec leur conséquences, comme par exemple l'option de la tva sur débit...) ainsi que de m'occuper de la partie juridique, mais prenez mon niveau théorique en compte (bts, 3 mois). alors oui je pense qu'au niveau descf je pourrais combler mes lacunes que j'assimile à la manque de théorie (où est le problème d'être trop théorique? empêche-t-elle de réfléchir? sans théorie, on pourra toujours réfléchir et analysé sans pouvoir trouver... j'en ai fais l'expérience moi même.)
L'on pourra toujours me dire que j'exécute sans comprendre, mais ce n'est pas le cas...
Je parle de mon cas, je ne généralise pas, mais je ne suis surement pas non plus une exception!

Vous ne souhaitez peut être pas parler des problèmes esc/descf (et c'est votre choix), mais ce n'est pas pour autant que l'on touche le hors sujet. j'ai bien lu le titre et quelle en serait l'intérêt de la discussion si ce n'était de donner que des chiffres? Et je crois bien que concernant le salaire, le diplôme joue énormément. maintenant justifié certaine différence de salaire ne dépasse pas à mon sens le sujet (que ce soit différence entre cabinet/cabinet, ou cabinet/entreprise car encore une fois le diplôme joue énormément et le sujet ne concerne pas un diplôme unique!)

Maintenant je vais encore parler de moi (vous avez dit n'avoir fait que la filière classique), moi j'ai fais les 2 (bac S, esc 1an, bts).
Pour ceux qui est de l'esc, je commence par dire que je n'ai pas été viré (au contraire j'étais major de promo). je l'ai quitté moi même. Pourquoi? car cette formation "portée sur l'analyse" ne m'apportait rien (sauf surement un job mieux rémunéré à la fin). Pour ceux qui est des esc, je pense que beaucoup d'esc s'accorderont avec moi pour dire qu'il ne faut pas être "super intelligent", ni sortir d'une prépa pour réussir (mais surement pas tous, certains voudront défendre leur diplôme, d'autre ont effectivement eu du mal quel qu'en soit les raisons). On touche à tout sans rien comprendre (je n'avais strictement rien compris à la compta, je ne savais même pas comment passer une écriture, ca ne m'a pas empêcher d'avoir 17).
Et j'avoue qu'après avoir passer une année sans travailler mon cerveau (ce que je n'ai pas supporté), j'étais effectivement motivé pour analyser et réfléchir (peut être est ce la cause de ma réussite à l'uv 7 de decf ?).
Alors serait-ce la rançon de la gloire ? est ce justifié ? Je vous laisse en juger.
Bien sûr le rythme s'accélère au fil des années, mais dans quelle filière n'est ce pas le cas? Une connaissance très théorique de la matière empêche-t-elle de mieux réfléchir ou diminue-t-elle notre potentiel?
On pourra aussi dire que je n'ai pas visité tous les esc, je doute qu'il y ait une grande différence entre eux ! (certains profitent encore de leur ancienne côte auprès des employeurs, mais le niveau institutionnel entre chacun ne diffère plus beaucoup... peut être juste mise à part les 5 plus appréciés...)
Je rappelle également que le choix des études est aussi un choix personnelle (certain préfèreront un dut à un bts, d'autre un dpecf ou encore une esc) mais n'altère pas à ce que je sache notre potentiel à chacun et que l'on retrouve des bon potentiels et des mauvais dans chaque formations et dans chaque classe! (et je sais que de personne à très faible potentiel sont dans des esc même côtés). De plus d'où viennent les élèves des esc ? de bts et de dut aussi (et de prépa, mais comme je l'ai dit, pouvoir réussir en prépa ne veut pas dire avoir choisir la prépa).

Au passage, je rappel que les missions d'expertises ne permettent effectivement qu'une faible marge des prix (mis à part la partie conseil), mais l'audit permet elle une plus grande marge de manœuvres , certains cabinets font donc effectivement payer les assistants au même prix que les chef de missions (ne généralisons ni d'un coté ni de l'autre!)

Message écrit le: 07/01/2007 17:52
Jseb

Employé en comptabilité
Messages: 63
Inscrit le: 19/08/2006


Bankai, je pense que dans 1 ans ou 2 (si tu travaille dans un optique de qualité) tu changeras totalement de discourt sur ton autonomie après 4 mois de travail et 2 petits dossiers.

Tu te rendras compte l'année prochaine du nombres de boulettes que tu as faites sur tes petits dossiers. Et au fils de ton évolution sur des dossiers plus important tu te rendras compte que tu n'est pas encore autonome.

Mais bon cela ne vaux que si ton cabinet fait du bon travaille. Car soyons honnête, il existe des cabinet ou le mot qualité ne semble rien vouloir dire...

Message écrit le: 07/01/2007 22:34
Bankai

Cadre du secteur privé
Messages: 58
Inscrit le: 05/11/2006
Région: 75 - paris


Message édité par Bankai le 07/01/2007 22:36
Bonsoir Jseb,

Ne pas juger trop vite ! (et en plus sans savoir.)

Je n'ai jamais dit que je ne tenais que 2 petits dossiers ! j'ai dit pour répondre à LJ4 que J'ai pris le soin de m'occuper de 2 petis dossiers depuis leur début! (imaginez vous bien que je ne serais pas rentables ! ...)

J'estime que le travail que j'ai fait est de qualité ainsi que celui de mes supérieurs ! (je n'ai constater encore aucune négligence ni de leur par ni de ma part !)

Je fais bien sur des erreurs mais qui ne fait pas d'erreur ? (comme tout apprentie mes tâches sont vérifiés au fur et à mesure.)

Il m'est arriver de ne pas comprendre une écriture, mais je me fais expliquer par mes supérieurs et si le doute de la fiabilité de l'écriture persiste, je n'ai jamais hésité à demandé à mes professeurs.

Mon cabinet travaille fréquemment en collaboration avec d'autres cabinets de grands noms (PWC pour n'en citer qu'un). Si le sérieux et la qualité de mon cabinet n'était effectivement pas présent, il n'aurait rapidement pas bonne réputation (n'oubliez pas qu'un travaille mal fais parcours rapidemment les oreilles. Mais qu'un travaille bien fait paiera toujours tôt ou tard.)

Chacun son avis. Pour moi on ne passe pas de débutant à chef de mission. Il existe un (voir plusieurs) intérmédiaire. Si je devais tenir un dossier jusqu'au bilan, avec en plus tous les apports en conseil, en passant par le juridique, le social, le fiscale, je serais chef de mission (et encore que le social, certain chef de mission ne s'en occupe pas!). Or ce n'ai pas ce que je dis. J'ai dis que j'estime qu'après un an d'expérience on passe la cap de débutant. (encore une fois pour ceux qui ne sont pas cantonnés à la même tâche). J'estime qu'après un an le salaire ras les paquerette n'est plus justifié.

Et encore une fois, il me semble nécessaire de reprécisez que ce qui me manque c'est la théorie, ce qui ne devrait pas être le cas avec un descf. (Prenez donc en compte le niveau d'étude !!).

Message écrit le: 07/01/2007 22:44
Bankai

Cadre du secteur privé
Messages: 58
Inscrit le: 05/11/2006
Région: 75 - paris


J'ajouterais que je suis d'accord sur un point. Le travaille de certain cabinet laisse vraiment à désirer (compte tiers classé dans n'importe quelle sens pour ne citer qu'un exemple que j'ai rencontré. On se demande s'il pratique le lettrage.)

Message écrit le: 07/01/2007 23:40
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
- Modérateur Compta Online


Messages: 1357
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 75 - paris


Bonjour,

Le débat des derniers messages est très intéressant.
mais il ne correspond pas au sujet de départ.

Vous devriez trouver sur le forum des sujets traitant de ce que vous voulez parler.

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 07/01/2007 23:47
Drixcer

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 30
Inscrit le: 16/05/2005
Région: 92 - hauts-de-seine


Bonsoir,

Citation
Les ESC ont des possibilités que n'ont pas les DESCF. Maintenant, vous avez raison de dire que notre système de recrutement en général, cabinet ou entreprise, met beaucoup trop l'accent sur les ESC, laissant peu de place aux autres.


LJ4 sincèrement sur quels fondements vous appuyez vous pour dire que les esc ont plus de possibilités que les descf?, si vous faites un complexe d'infériorité par rapport aux esc libre à vous, porquoi donc être passé par la filière classique?

Je le répète la seule chose qu'on peut leur envier c'est d'avoir un réseau d'anciens très puissant et solidaire qui se bat pour défendre la valeur de leur diplôme , ce qui n'est pas le cas dans notre profession où certaines personnes voient dans le descf un bts amélioré!

Comment voulez vous que les jeunes arrivant sur le marché du travail puissent vendre leur diplôme, avec un tel sabordage de la part de leurs pairs heureusement que beaucoup d'entreprises connaissent la valeur du descf (preuve les offres d'emploi)

ya un tas de cabinets de taille moyenne embauchant des profils classique, qui travaillent avec des bigs en équipe et cela se passent très bien. les descf sont loin d'être largués et arrivent à analyser des missions complexes.

De grâce arrêtons les préjugés, il ya du bon et du mauvais partout!

Citation
Les cabinets d'audit préfèrent embaucher des ESC, parce qu'ils veulent des collaborateurs à fort potentiel


Là on nage en plein manichéïsme, il yaurait d'un côté les super collaborateur ESC prêt à s'adapter à n'importe qu'elle situation (super mouton à 5 pattes) et à résoudre toute sorte de problême et à côté de lui le descf à l'esprit obtu qui en dehors de la compta est totalement perdu......vraiment nimporte quoi le potentiel n'est pas une question de formation monsieur mais de candidat

Cordialements

Message écrit le: 09/01/2007 23:17
Erdnaxelagor

Collaborateur sénior en cabinet
Messages: 229
Inscrit le: 24/01/2005
Région: 75 - paris


Message édité par erdnaxelagor le 09/01/2007 23:18
Citation : Bankai @ 06.01.2007 à 23:51
Alors que peut être le cabinet comptable n'a pas les moyens de payer au delà ses salariés (ce qui surement le cas pour certains), on ne peut donc pas leur en vouloir de mal nous rémunérer, mais il ne faudra pas non plus nous en vouloir de se sentir sous payé...

C'est une blague ? hi hi ! Désolé de rire mais depuis quand les cabinets n'ont pas les moyens de payer des salaires (quand leurs clients paient les honoraires bien sûr)...si l' (les) associé(s) ne prenai(ent)t pas une aussi grosse part du gâteau, ils ne subiraient pas autant la grogne de leurs collaborateurs.

--------------------
Le conseil est universel.


Message écrit le: 10/01/2007 09:58
Philippe74

Cadre du secteur privé
Messages: 102
Inscrit le: 13/11/2006


Bonjour,

J'ai un peu de mal à comprendre la polémique ESC/DECF-DESCF dans la mesure où l'on compare ce qui n'est pas comparable: une formation généraliste et un formation spécialisée. De nombreux cabinets demandent aux collaborateurs diplômés ESC de posséder ou de passer le DECF (ou le DESCF).
D'autre part toutes les ESC n'ont pas le même niveau (voir les classements).

Message écrit le: 10/01/2007 23:23
Erdnaxelagor

Collaborateur sénior en cabinet
Messages: 229
Inscrit le: 24/01/2005
Région: 75 - paris


Du mal à comprendre ? Wow ! Pas mal...

La principale cause de "grogne" est la différence de rémunération entre les précités.
C'est normal, ils ne font pas le même travail. Vérifier a toujours été mieux rémunéré que faire : il en est ainsi.

Mais nous avons tous dévié du sujet principal qui est la différence de salaire entre un cabinet et une entreprise. :)

--------------------
Le conseil est universel.


Message écrit le: 16/01/2007 16:01
Lyonnaise


Messages: 5
Inscrit le: 16/01/2007
Région: 69 - rhône


Citation : Philippe74 @ 10.01.2007 à 09:58
Bonjour,

J'ai un peu de mal à comprendre la polémique ESC/DECF-DESCF dans la mesure où l'on compare ce qui n'est pas comparable: une formation généraliste et un formation spécialisée. De nombreux cabinets demandent aux collaborateurs diplômés ESC de posséder ou de passer le DECF (ou le DESCF).
D'autre part toutes les ESC n'ont pas le même niveau (voir les classements).

Les formations ESC et DECF/DESCF ne sont en effet pas comparables dans leur objectif, même si toutes deux sont des formations de haut niveau et se valent en terme de compétences.
La formation d'ESC est généraliste et forme au "management" en général, nom pompeux qui recouvre en fait diverses fonctions d'entreprise (commerciale, marketing, finance, gestion...). Mais au delà d'une formation "théorique" à ces fonctions, la formation ESC est surtout une formation comportementale : un diplômé d'ESC vend effectivement un "nom d'ESC" , mais avant tout sa personnalité, son parcours (à savoir, de nombreux stages en entreprises, de nombreuses mises en situation au cours de la formation) et justement son adaptabilité. On ne lui demande pas d'être technicien, mais justement d'être "généraliste", tout en s'appuyant sur des équipes plus "expertes".

Les diplômes comptables forment quant à eux à des fonctions bien spécifiques : les métiers de la comptabilité, que ce soit en entreprise ou en libéral, en tant qu'expert comptable ou collaborateur de cabinet. Ils ne sont en rien dénigrés ou dévalorisés (au contraire), et peuvent même venir en complément d'un diplôme d'ESC, comme c'est mon cas.

S'il y a concurrence entre des ESC et des diplômés de la filière comptable, je pense que cela se situe dans les filières d'audit (demandant du recul sur les enjeux globaux d'une entité, en plus des connaissances techniques comptables), mais peu au niveau des filières d'expertise comptable (nécessitant justement cette technicité que n'ont pas les ESC).

Désolée d'avoir dévié du sujet initial sur les rémunérations cabinet/entreprise, mais je pense que tout le monde gagnerait à éviter les raccourcis stéréotypés du type "les ESC sont nuls " ou "les DESCF sont trop théoriques", raccoucis préjudiciables, car je pense que ni l'une ni l'autre des affirmations n'est vraie, mais dépend bien plus de la personnalité et de l'expérience de chacun derrière le diplôme ou la formation... ;). Bonne journée à tous.

Message écrit le: 24/01/2007 18:12
Philippe74

Cadre du secteur privé
Messages: 102
Inscrit le: 13/11/2006


Bonsoir Lyonnaise,

Mon but n'était pas de relancer la polémique, mais de dire que le sujet devenait lassant. Pour moi ESC/DECF/DESCF sont des diplômes de valeur. Les uns attribués après une formation généraliste les autres après une formation spécialisée. Après c'est à chaque individu de les valoriser au mieux.
Sinon, je suis d'accord :
"S'il y a concurrence entre des ESC et des diplômés de la filière comptable, je pense que cela se situe dans les filières d'audit (demandant du recul sur les enjeux globaux d'une entité, en plus des connaissances techniques comptables), mais peu au niveau des filières d'expertise comptable (nécessitant justement cette technicité que n'ont pas les ESC). "
C'est pour cette même raison que les cabinets d'audit se tournent maintenant (de plus en plus) vers les formations d'ingénieur.

Message écrit le: 24/01/2007 18:39
Micka

Expert-Comptable Stagiaire en cabinet
Messages: 694
Inscrit le: 25/11/2006
Région: 33 - gironde


Bonsoir,

Encore une entorse à ce post mais c'est trop fort. Quand Deloitte recrute de manière récurrente pour 50 % en ESC, pour 30 % en Université (MSTCF), je doute que ce soit pour la personnalité des candidats... mais pour leur CV...!!

Car la personnalité ne dépend pas, quoi que j'ai pu en lire, d'où on vient mais de la où on veut aller et des moyens générés pour y arriver.

Il exixte dans ce bas monde encore des standards...

Cordialement,


--------------------
Il faut beaucoup de motivation et de persévérance pour gravir le mont DEC !


Message écrit le: 24/01/2007 19:20
Philippe74

Cadre du secteur privé
Messages: 102
Inscrit le: 13/11/2006


Message édité par Philippe74 le 25/01/2007 07:32
Bonsoir Micka,

Je n'ai pas tout compris, pouvez-vous m'expliquer à qui est dédiée la tirade ?

Message écrit le: 25/01/2007 13:32
Micka

Expert-Comptable Stagiaire en cabinet
Messages: 694
Inscrit le: 25/11/2006
Région: 33 - gironde


Bonjour,

Effectivement, j'aurais dû précisé. Cette 'tirade' était une réponse au message de Lyonnaise.
Mais je tiens à préciser que je ne veux nullement prendre partie au débat ESC/DECF-DESCF.
Mon propos était juste de nuancer et de témoigner que les recruteurs ne se focalisent pas toujours sur la personnalité...

Cordialement,

--------------------
Il faut beaucoup de motivation et de persévérance pour gravir le mont DEC !


Message écrit le: 25/01/2007 18:07
Philippe74

Cadre du secteur privé
Messages: 102
Inscrit le: 13/11/2006


Bonsoir Micka,

Tout à fait d'accord concernant le débat ESC/DECF-DESCF , puisque dans mon message du 24/01, je le trouvais lassant.

Message écrit le: 30/01/2007 23:02
Mr8m


Messages: 185
Inscrit le: 18/08/2006


Citation
cabinet comptable recrute collaborateur confirmé - salaire 1400 euros brut. (donc confirmé veut dire tenir un portefeuille)


Procédons à une simulation :
une personne celibataire, avec un salaire de 1400 euros brut

salaire net mensuel approximatif (1400 * 0.77 = 1078 euros net environ)
avec un loyer mensuel, de 550 euros
diverses charges : l'electricité + charges locatives : environ 100
l'essence + entretien du véhicule environ 96 euros
l'alimentation (le strict minimum) environ 140 euros

A la fin du mois, il vous reste, environ 200 euros.

C'est insuffisant, car il peut subvenir des dépenses exceptionnelles.

qu'en pensez vous ?

Message écrit le: 14/02/2007 11:30
Malou971972

Employé en comptabilité
Messages: 1
Inscrit le: 14/02/2007
Région: 17 - charente-maritime


Lors MR8M, je suis tout à fait d'accord avec toi!!

Là on me propose 1300 euros BRUTS pour être responsable de portefeuille, j'ai un BTS CG ,un niveau DECF et 2ans et demi exprérience entreprise,3ans d'expérience cabinet....

J'ai l'impression d'alluciner....1245 euros bruts c'est pour une personne de niveau 5 avec un CAP ou BEP.....et 4 MOIS d'expérience cabinet selon la convention collective...

Je devrais être au coeff 280 (on va dire que je compte pas mon DECF....) et d'près la grille des salaires trouvée sur ce site ça équivaut à 21000 euros annuels envron soit 1754 euros bruts mensuels!!!

Moi aussi j'ai 520 euros deloyer donc 1300x0,77=1001
1001-520=481-100(charges électricité,tél...)-100 minimum voiture (assurance 48+essence...)=281 sans compter la nourriture au moins 200 euros! donc 81 euros sans profiter de RIEN !!

IMPOSSIBLE,non?

Message écrit le: 14/02/2007 11:38
Nasdack

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 405
Inscrit le: 25/05/2006
Région: 45 - loiret


Je crois qu'il manque encore quelques charges ...
- comme l'impôt = 80/100 euros par mois
- la taxe d'habitation :
- pour l'entretien/assurance et essence du vehicule, j'aurais mis plus
- téléphone, internet, edf, gdf > 100 euros
- mutuelle eventuelle

Bah voilà, il faut etre en couple ...


--------------------
Nasdack


Message écrit le: 14/02/2007 19:11
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
- Modérateur Compta Online


Messages: 1357
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 75 - paris


Bonjour,

Citation
Là on me propose 1300 euros BRUTS pour être responsable de portefeuille, j'ai un BTS CG ,un niveau DECF et 2ans et demi exprérience entreprise,3ans d'expérience cabinet....



Ce n'est parce qu'on vous le propose que vous êtes obligé d'accepter.
Cela s'appelle le marché du travail.

Laurent

--------------------
Modérateur Compta Online


Message écrit le: 20/11/2011 21:17
Gilles4

Collaborateur sénior en cabinet
Messages: 13
Inscrit le: 26/12/2009
Région: 94 - val-de-marne


Message édité par LJ4 le 23/11/2011 17:54
Bonjour,

Ce salaire est un peu faible pour quelqu'un qui a trois années d'exprience; Bon courage dans votre recherche

Bonjour,
J'espère qu'il a trouvé un job depuis presque cinq ans.

Laurent


Sujet à lire sur Compta Online : https://www.compta-online.com/difference-salaire-entre-cabinet-entreprise-t2790
Liste des forums sur Compta Online : https://www.compta-online.com/listeForums
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2019 Compta Online
S'informer, partager, évoluer