Logo Compta Online
Avant d'imprimer ce document, pensez à l'environnement.
Conseils :

Marché de l'emploi



157 réponses
56802 lectures
Posté dans le forum Forum stage, recrutement et emploi
Message écrit le: 04/02/2004 12:25
Coc admin

Fondateur de Compta Online


Messages: 7235
Inscrit le: 18/02/2003
Région: 74 - haute-savoie


Bonjour,

A la vue des chiffres affichés sur le site des petites annonces CSOEC, je m'aperçois avec stupeur que les demandes d'emploi en cabinet (637 demandes) ont dépassé de plus du double les offres (285 offres)... Et ceci va de même pour les demandes/offres de stage...
Pour autant que je me souviennes, la balance offres/demandes a toujours été plus ou moins respectée depuis l'ouverture de ce site.

Le marché de l'emploi pour notre profession est-il en pleine récession ?
Observez-vous ce ralentissement dans les cabinets ou en entreprises ?
Qu'en pensez vous ?

Cordialement,

Frédéric



--------------------


Message écrit le: 04/02/2004 20:59
Ktia

Enseignant
Messages: 73
Inscrit le: 02/03/2003
Région: 68 - haut-rhin


Je ne sais pas si c'est lié, mais je trouve qu'en ce moment, beaucoup d'entreprises sont en cessation d'activité.
Et celles qui "survivent" souhaitent faire la compta elles-mêmes... d'où une baisse de l'activité des cabinets ? A suivre...

Message écrit le: 08/02/2004 17:46
Nicor

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 125
Inscrit le: 15/09/2003
Région: 12 - aveyron


Bonjour,

Je ne suis pas entièrement d'accord avec cette analyse.
Effectivement, la période est difficile.

Mais il faut insister sur deux points :
- Le nombre de création d'entreprises est assez important
- En période difficile, les entreprises ont tendance à se concentrer sur la gestion de l'entreprise et notre rôle est, dans ce cas là, très précieux, ce qui fait que l'évolution de notre activité n'est pas entièrement linéaire à la situation économique.

Enfin, en ce qui concerne l'emploi, je suis relativement surpris de ces chiffres.
Je ne sais pas quelle est la situation dans la région Parisienne mais le recrutement est très difficile en province.

Bonne journée


Message écrit le: 26/02/2004 12:11
Somekh


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Quant à moi suite à un démarchage des cabinets comptables de Marseille pour voir s'ils avaient besoin de personnel en période de bilan je constate que les cabinets sont à jour cette année et plus à l'aise que les années précédentes et que guère de bilans ne sortiront pas à temps.

il est vrai que cette année il n'y a pas eu à gérer de passage à l'euro ou autre
et de plus en plus les cabinets ont trouvé des solutions ( aller chez le client avec l'ordinateur portable , importation directe des écritures de banque auprès des banques

Message écrit le: 26/02/2004 13:59
Alex34

Chef de mission en cabinet
Messages: 17
Inscrit le: 29/09/2003
Région: 30 - gard


Citation : Somekh @ 26/02/2004, 12:11)
quant à moi suite à un démarchage des cabinets comptables de Marseille pour voir s'ils avaient besoin de personnel en période de bilan je constate que les cabinets sont à jour cette année et plus à l'aise que les années précédentes et que guère de bilans ne sortiront pas à temps.

il est vrai que cette année il n'y a pas eu à gérer de passage à l'euro ou autre
et de plus en plus les cabinets ont trouvé des solutions ( aller chez le client avec l'ordinateur portable , importation directe des écritures de banque auprès des banques

il y a 15 jours j'ai eu une proposotion en cabinet sur marseille pour gerer un petit portefeuille. Sur Montpellier certains cabinets recherchent toujours des collaborateurs



Message écrit le: 02/03/2004 02:35
J-a.bureau


Messages: 1
Inscrit le: 26/02/2004


Ma question par rapport a la balance offre/demande serait: les diplomes de tous niveaux sont ils toujours attires par des carrieres en cabinet comptable? Combien de membres de cabinets comptables partent en retraite chaque annee? Et si cela se prolonge comment vont reagir les cabinets d'EC?
(Oui je me pose beaucoup de questions...!)
merci!

Message écrit le: 01/07/2004 21:55
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


C'est la crise... (malheureusement, il n'y a pas que le secteur de la comptabilité qui est touchée)

Que cela soit une entreprise, ou un cabinet, l'employeur a toujours le choix.

Exemple :
pour un poste d'assistant comptable, l'employeur va prendre le candidat qui coûte le moins cher, qui a le plus de competences et qui est directement operationnel.

je me souviens d'un entretien pour un cabinet de taille humaine, j'avais demandé 17000 euros brut par an ( c'est pas beaucoup) j'ai pas ete pris, ils ont préféré un DECF (donc plus diplômé que moi) avec un salaire moindre ( < 17 000 euros), ils ont eu le choix, j'ai pu voir la pile de CV (très importante) sur le bureau. Il y avait beaucoup de candidats pour ce poste...

En plus dans notre secteur, de plus en plus on fait souvent appel à l'interim
(synonime de précarités pour nous), avec l'interim on quitte le cadre d'une relation salarié-entreprise, on rentre dans une relation commerciale, l' ETT Entreprise de Travail Temporaire va proposer un service à un client.

Si le coût facial de l'interim est plus cher qu'un CDD.
Ce n'est qu'en réalité une apparence, l'entreprise qui opte pour l'interim, se décharge de toute la gestion administrative du recrutement, elle ne supporte aucuns coûts de recrutement, elle ne fait que recevoir les candidats pre-selectionnés par l'ETT, les petites entreprises ne disposent pas de moyens importants pour se lancer dans le recrutement, l'interim apparait alors comme une solution, elles sont alors certaines de trouver un candidat, mais l'entreprise se décharge aussi de la gestion du salarié (l'interimaire n'etant pas un salarié de l'entreprise, il appartient à l' ETT, l'entreprise qui opte pour l'interim ne va donc pas etablir de bulletins de paies. En plus si le candidat n'est pas concluant, il est alors plus facile de se séparer, ce qui n'est pas aussi evident avec un CDD...

les agences d'interim expliquent qu'elles vont présenter le candidat ideal, la perle rare. Mais quand n'est il vraiement ?

je me suis inscrit dans plusieures agences, la pluspart demandent un casier judiciaire, un CV, les justificatifs des diplômes, des certificats de travail, puis arrivent quelques questions sans intérêts car elle n'ont absolument rien avoir avec la comptabilité comme citer quatre defaults, quatre qualités... ils vous demandent si vous parlez anglais, mais ne verifient pas reellement votre niveau, certaines vous font passer des tests en comptabilité relativement facile, ensuite, vous rentrez chez vous, et vous attendez un coup de fil, certaines ne vous recontactent jamais, il faudra les soliciter, d'autres au contraire cherchent à vous placer immediatement, "il faut satisfaire le client le plus rapidement possible"

je pensais que j'allais rencontrer de reels consultants en ressource humaine comme c'est marqué sur la carte de visite, en realité, il s'agit d'attaché commercial dont l'objectif est de placer un candidat à un poste...donc facturer...

le coefficient de facturation est determinant, c'est le prix de la relation commerciale entre l'ETT et ml'entreprise. Ce coefficient peut se négocier, certaines agences proposent des coefficients intéressants.

ce coefficient de facturation dépend de la remunération versé à l'interimaire, des charges sociales, mais aussi de la marge commerciale de l' ETT. Je le repete ce coefficient peut se négocier, il n'est pas fixe...

si vous êtes interimaires, si vous justifiez d'un cetains nombres d'heures, vous avez le droit à un CIF conge individuel de formation

(je crois mais c'est à vérifier), il faut justifier de 1014 heures de travail temporaire , dont 507 dans l'entreprise de travail temporaire dans laquelle la demande est déposée

ou justifier de 2028 heures de travail temporaire

et je terminerai par cette équation interim = précarité.

Message écrit le: 05/07/2004 12:56
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


Le problème :

les jeunes débutants sont exclus du marché du travail, et se retrouvent à faire des petits boulots, qui ne demandent pas de compétences particulières.
( A l'heure actuelle, sur le marche du travail, combien sont ils avec un BTS, DPECF, DECF, DESCF à faire des petits boulots).. J'en connais plus d'un...lorsqu'un employeur recrute un comptable, il ne veut pas d'un débutant qu'il devra former. d'ailleurs les entreprises ont ces dernières années fait de plus en plus appel à l'intérim.

je conseille à ceux qui suivent des etudes en comptabilité, de choisir l'alternance.

j'ai travaillé au sein d'un cabinet d'expertise comptable, 110 clients environs
au bout du fil, des clients (le telephone n'arretait pas de sonner) ces clients demandaient à notre responsable social. Combien coûte reellement un apprenti ? je vais être exonére de combien ? est ce que j'y gagne financièrement ? leur seul et unique soucil s'etait l'aspect financier....

Il fut un temps ou l'entreprise embauchait un jeune pour le former, pour le fideliser à l'entreprise, en lui proposant tout un système d'evolution sociale ( cet ascenceur social est desormais en panne, il ne monte plus). Aujourd'hui, les temps sont différents, un emploi doit être << rentable >>

qu'en pensez vous ?

Message écrit le: 05/07/2004 13:24
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


Exemple d'annonce :

Cabinet d'expertise comptable implanté sur **** recherche un collaborateur

Au sein du cabinet vous serez en charge de la gestion d'un portefeuille clients PME

toutes activités : Tenue de comptabilité - Etablissement des déclarations fiscales, sociales, bilans et liasses. Maîtrise de l'ensemble des techniques de révision.
Participation à des missions CAC.
Responsable et autonome sur ses dossiers. Assiste le chef de mission
Bon sens relationnel demandé.
Déplacements en clientèle à prévoir.
Titulaire au minium d'un BTS et d'une expérience similaire de 3 ans.

vous voyez il demande trois ans d'expériences, alors comment faire lorsqu'on est tout juste débutant , on sort à peine de l'ecole...

Vous êtes motivé, ambitieux et vous souhaitez progresser : vous pouvez envoyer votre CV + lettre de motivation + photo *****

Rémunération motivante pour candidat désirant s'investir.

Connaissances en informatique demandées minimum : internet et maîtriser excel.
Logiciel comptable : Co***

ce logiciel comptable n'est pas au programme du BTS, ni du DECF, ni du DESCF


Message écrit le: 05/07/2004 14:17
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


Autres annonces

societe recherche un/une comptable fournisseurs ayant 4/5 ans d'experience maximum pour une tres longue mission.
80% de comptabilite fournisseurs et environ 20% de classement et d'archivage.
IMPERATIF : experience en compta fournisseurs et connaissance du logiciel SAP fournisseurs.
Salaire : 1800 euros/mois
Expérience : 3 ans

une fois encore, on exige trois ans d'experiences, et la connaissance d'un logiciel profesionnel. logiciel qu'on ne peut pas étudier sur les bancs d'ecoles

autres annonces :

bts comptabilite ou decf indispensable analyse comptable connaisances en expertises comptables un + si experience en cabinet comptable
Salaire : 1650
Expérience : 2 ans

une fois de plus, on exige un(e) candidat(e) avec deux ans d'experiences

des annonces comme celles-ci, il en existe beaucoup...il demande minimum deux ans d'experiences, et la connaissance d'un logiciel professionnel... A l'ecole, on voit seulement EXCEL WORD et ACCESS, les logiciels professionnels ne sont pas étudiés, faute de moyens et de personnel competent. imaginez la personne qui sort de l'ecole sans experience avec un stage d'un mois, comment fait elle pour s'inserer dans la profession ? c'est pour cela que je recommande à ceux qui désirent faire une carrière dans la comptabilité vivement l'alternance...


Message écrit le: 05/07/2004 17:43
Tony-de-koh-lan..


Messages: 5
Inscrit le: 13/05/2004
Région: 79 - deux-sèvres


D'accord avec toi tintin sur à peu près tout.

Je te comprend d'autant plus que je suis dans cette situation après avoir obtenu le DECF et une partie du DESCF en 2003.
Cela fait 6 mois que je cherche à travailler en cabinet et résultat : rien de concret.

Tu as raison lorsque tu dis que la plupart des offres d'emploi recquièrent au moins 2 voire 3 ans d'expérience.

Cependant, lorsque qu'un cabinet recherche une personne possédant 2 ans d'expérience, il faut postuler et ce, même si la personne est débutante. En effet, ce que les employeurs recherchent est le candidat idéal.
Il s'avère que ce candidat idéal, les employeurs ne le trouvent pas toujours. Ils se rabatteront alors peut-être sur un profil inexpérimenté.

Le fait de postuler ne coute rien, alors il faut foncer.

Cordialement.

Message écrit le: 05/07/2004 20:45
Bibifoc

Collaborateur comptable en cabinet
Messages: 1104
Inscrit le: 08/02/2004
Région: 68 - haut-rhin


C'est consternant quand on lit tout cela !
Dernièrement, une place de comptable pour une société d'assurances (dans le haut rhin) a été proposée.
Ils demandaient BTS + 1 ans d'exp.

J'ai postulé et j'ai été convoqué pour un entretien (à Stasbourg...150 kms de chez moi...)
toute la matinée était consacrée aux tests : puis l'entretien l'après midi. On était 15 personnes sur les 150 (!) candidatures qu'ils ont reçues.

Au cours de l'entretien, ils m'ont dit : profil intéressant, test supérieurs à la moyenne, candidat motivé...mais "trop qualifié" !

Pourtant j'ai 4 ans (c'est pas énorme !) d'exp comme comptable unique dans une association où je fais la compta jusqu'au bilan. Mais la compta est simplifiée (pas de TVA, taxe prof, IS...) ce que je le l'ai fait remarquer...mais trop qualifié quand même selon eux (je prépare le DECF en ce moment mais j'ai que le BTS...)

Bilan j'ai pas été retenu. Peu qualifié pour les uns, trop qualifié pour les autres...

J'ai un contrat jusqu'au 30 avril 2005 et après, il me faut trouver qq chose ! Dur dur...par les temps qui courent...


--------------------


Message écrit le: 06/07/2004 00:04
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


Vous êtes trop qualifié
Vous n'êtes pas assez qualifié
Vous n'avez pas une experience significative
Vous ne connaissez pas tel logiciels
Vous n'avez pas un niveau suffisant en langue etrangère

ils vous trouvent toujours quelques choses....

Message écrit le: 06/07/2004 15:12
Rachid


Messages: 1
Inscrit le: 06/07/2004


Messieurs,

Je suis à la recherche d'un poste en cabinet depuis déjà un long moment mais je ne désespére pas. En effet, comme l'a dit l'un d'entre vous, ceci n'est pas du à notre profil car chacun à sa particularité mais plus à la conjoncture qui fait qu'il y a énormément de personne dans notre situation pour peu de place à pourvoir. Ainsi, je vous conseille car c'est ce que j'ai fait de mettre à profit le temps qui nous est imparti pour suivre des formations. Car en plus de nous apporter une spécifité professionnelle, elles sont aussi le moyen de renforcer notre culture générale chose qui souvent est testé lors d'entretien. C'est aussi l'occasion de faire la rencontre d'autres personnes d'environnement différent et permet d'élargir son réseau. Le réseau est un moyen éfficace permettant le retour à l'emploi.

Bon courage à tous
Rachid

Message écrit le: 07/07/2004 03:15
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


Salut rachide

Pour trouver mon premier cabinet, j'ai du mettre quatre semaines de recherches à plein temps, j'ai du envoyé environ 6 lettres + CV manuscrites par jour. Mon objectif etait d'intégrer un cabinet. Une adresse = une lettre, une adresse = une lettre, peu importe la taille du cabinet ou du salaire proposé...j'ai fait que des candidatures spontannées...j'ai certainement eu un coup de chance..en quatre semaine, j'ai trouvé..

Actuellement j'opère différement ( ANPE, agence d'interim, je lis aussi les petites annonces publiées dans la presse...)

pour l'instant la pêche n'est pas si fructueuse, j'ai pasmal d'entretiens, mais je ne suis pas le seul, il y a toute une pile de CV sur le bureau, et ma candidature est certainement loin d'être la meilleure...

plus il y a d' intermediaires dans la chaîne et plus c'est difficile...

une agence d'interim ou de recrutement doit satisfaire la demande de son client et lui trouver un comptable au plus vite, le profil ideal deux ans d'expériences, anglais operationnel, l'agence va alors consulter toute sa liste de CV, elle va selectionner deux à quatres Cvs qu'elle va proposer au client... mais pour cette offre, dans la base, il y a avait plus de 10 Cvs qui pouvaient correspondre au candidat adequat... l'agence a du faire un tri selon quel critères (?) l'employeur lui devra faire son choix parmi les quatres Cvs

comment faire rencontrer l'offre et la demande

en ce moment, il est fort probable que des cabinets recherchent ton profil, mais tu n'en sais rien, et eux ne savent pas que tu existes. il faut donc multiplier tes chances, en t'inscrivant sur des sites de recherche d'emploi, ne pas hesiter à utiliser l'outil internet, ce que j'essaye de faire...mais aussi les candidatures spontannées, cela peut fonctionner...

il faut garder espoir...


Message écrit le: 12/07/2004 23:54
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


Bonsoir

il est tard et je ne dors pas

J'ai une question, qui me trotte dans la tête. En septembre, nous allons être plus nombreux sur le marché du travail. Encore plus nombreux à chercher un poste de comptable, or la pluspart des offres postées par les cabinets exigent un minimum de deux ans d'expériences. Question, comment va faire le marché pour absorber toute cette masse de jeunes diplômés avec 0 année d'experience ? Qui va accepter de prendre des débutants ? ...

Message écrit le: 14/07/2004 00:14
Gdd


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Moi aussi j'angoisse fort...
MSG avec mention, decf et defc/intec...et rien depuis 8 mois car je suis débutant.
Je découvre avec effroi que le marché des collaborateurs est un marché de confirmés.
Ah si une fois au début de ma recherche on m'a proposé le smic; pour vivre à Paris super...

Message écrit le: 14/07/2004 10:23
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Avez-vous systématiquement contacté les cabinets d' Audit ( surtout sur paris) qui n'embauchent pratiquement QUE des débutants?

La période de recrutement va redémarrer véritablement en septembre.

Cela dit, question salaire, ne vous attendez pas à des merveilles , cela fait 15 ans que l'ebdorado est terminé pour les comptables.

Il faut savoir accepter une place mal payée si le projet de formation est bon: c'est la seule chose qui compte véritablement pour vous.

Et évidemment, éviter Paris si vous n'êtes pas dans l' Audit.

Bon courage, et préparez le DESCF c'est quand même un plus.

Patrick


--------------------


Message écrit le: 14/07/2004 19:19
Marcel


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Bonsoir à tous

Si vous vous êtes orientés dans la comptabilité, juste pour bien gagner votre vie
Vous n'avez peut être pas pris la bonne filière, les comptables ne sont pas les mieux payés en entreprises, un certain nombre d'expert comptable ne roule plus sur l'or, les salaires confortables sont rares. Si votre but dans la vie était de gagner de l'argent, il fallait alors s'orienter vers les metiers du commerce, jusqu'à 8000 euors par mois pour un VRP, ou faire des études de medecine, un medecin généraliste gagne très bien sa vie, il peut esperer 4000 euros net par mois ...

Message écrit le: 14/07/2004 20:04
Gdd


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Il y a quand même un poids moyen entre 1090 euros brut et 4000 ou 8000...
j' ai du mal à accepter le discours suivant : "la compta c'est tellement super en soit...mais pourquoi réclamer un salaire, quelle idée saugrenue???"
en bas de chez moi il y a une personne qui ramasse les crottes de chien avec une moto aspirateur, je suis sûr qu'elle gagne le smic!!!
et moi avec MSG et DECF je vaux...le smic of course.

Message écrit le: 14/07/2004 20:08
Gdd


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Pour toi Titin: te fais pas de bile, avec le nombre de débutants sur le carreau les examens vont réguler ça, je pense que les épreuves seront bien relevées et les diplômes imprenables.
dommage pour ceux qui vont s'y coller.

Message écrit le: 15/07/2004 12:06
Marcel


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Comme il est difficile d'être jeune de nos jours. Nous sommes plongés dans une grande précarité, bienvenue au pays des CDD, de l'interim, de la main d'oeuvre pas cher et bon marché.

(maitrise, DESS, ESC, DECF ) et malgrès touts ces diplômes, nos jeunes cumulent CDD sur CDD ( sans jamais franchir la période de 18 mois), il existe toujours un motif pour le CDD, accroissement d'activité (virtuel ?), congé de maternité...

la consequence pour nos jeunes : un petit salaire à la fin du mois (1200 euros net par mois, desfois beaucoup moins) après deduction de l'eau , de l'electricité, du loyer ( vraiment trop cher), de l'alimentation, le jeune ne dispose que des miettes, sur le long terme, le jeune ne peut faire aucuns projets, pas de perspective d'évolution...

avec cette précarité, certains jeunes ne peuvent pas avoir d'autonomie, ils restent donc chez leurs parents.

si les 68ards avaient connus des conditions identiques, dehors ce serait l'emeute dehors...

je sursaute, lorsque certains chefs d'entreprise 68ards expliquent que les "jeunes sont de plus en plus fainéants", ce n'est pas la vérité, ils demandent juste de meilleurs conditions...alors stoppons le fleau de la précarité et arrêtons d'activer la langue de bois.

la situation tend de plus en plus vers la précarité

- licenciement (pour devenir plus competitif)
- le RMA revenu minimum d'activité
- le CDD de 5 ans
- travailler 36 heures et être payé 35 heures

et bientôt on va travailler gratuitement !!!

Message écrit le: 15/07/2004 12:21
Thomas

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 58
Inscrit le: 14/04/2003


Mon cher Marcel, "tous ensemble, tous ensemble ouais!!!!!!"

Belle petite mentalité de petit syndicaliste qui ne voit pas plus loin que le bout de son petit nez !

Tu as raison, défilons tous sous la bannière rouge pour réclamer le doublement des salaires et une réduction encore plus importante du temps de travail.

35 heures, c'est épuisant, demandons 30 ou même 25 heures pour pouvoir passer encore plus de temps à la pêche ou sur la plage !!

Avec ce genre de mentalité, on fera qu'accroître les délocalisations, et la précarité. Le syndicalisme engendre la précarité ! Arrêtons également de taper sur le patron, une entreprise doit faire du profit pour pouvoir péréniser les emplois, n'est ce pas une bonne gestion que de tenter de faire des économies et de rentabiliser les dépenses.

Alors, cher Marcel, si je peux me permettre un conseil, essaye de te faire licencier et touche les ASSEDIC pour pouvoir ne pas te fatiguer en restant chez toi à regarder la télé avec tes chats sur les genoux !

Inciter les jeunes à fénéantiser et à faire des appels à la révolution, c'est vraiment nul !

Au plaisir de jamais te rencontrer,

t

Citation

Citation : "thomas"
...Belle petite mentalité de petit syndicaliste qui ne voit pas plus loin que le bout de son petit nez !...
...Au plaisir de jamais te rencontrer...


Bonjour Thomas.

Avoir un opinion et l'exprimer est une bonne chose et c'est réellement le but de ce forum.
Mais il y une certaine manière pour formuler ces propres idées et surtout pour répondre à un autre membre du forum qui n'est pas du même avis que soi.

Nous encourageons tous les débats mais nous recommandons la modération quant aux propos tenus sur le forum.

Bien cordialement,

Frédéric
Administrateur - Modérateur du forum Compta Online


Message écrit le: 15/07/2004 12:38
Guest


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Pour information,75 % des français de 15 à 30 ans aimeraient vivement travailler dans la fonction publique. vu la conjoncture actuelle et les conditions de travail propose, cela ne m'etonne pas. Aujourd'hui il est preferable d'être fonctionnaire.

Message écrit le: 15/07/2004 13:06
Invité_arno


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Je pense que tu t'egars un peu marcel, les ESC sont loin d'etre embauchés en CDD pour 1200€/mois.

Etant moi meme en ESC, je peux t'affirmer que la plupart des cabinets d'audit (surtout les bigs) embauchent fortement en CDI les jeunes diplomés pour 28-30 K€ à l'année. Ce que je trouve tres bien!

Le probleme, c'est que les jeunes diplomés DESCF preferent le cabinet d'expertise comptable et là c plus dur de trouver mais sachez que vous pouvez aussi faire vos trois ans de stage DEC en cabinets d'audit, vous trouverez plus vite vous serez bien mieux payés!

Message écrit le: 15/07/2004 13:18
Marcel


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Citation : "thomas"
Inciter les jeunes à fénéantiser et à faire des appels à la révolution, c'est vraiment nul !


je n'ai jamais appelé à la révolution, je ne suis pas syndicaliste, je ne suis pas vétu de rouge. Et je ne pense pas que la jeunesse soit fainéante, simplement elle aspire à de meilleurs conditions de travail, à plus de stabilité, à plus d'autonomie, à plus de responsabilité, à plus de perspectives de carrière, et c'est normal.

je n'ai pas non plus évoquer un abaissement de la durée du travail.
d'accord pour 39 heures, mais payé 39 heures.

Thomas, le grand perdant des 35 heures, ce sont les salariés.
les salariés travaillent 39 heures et sont payés sur 35 heures.
(certaines entreprises ne payent pas, ou ne font pas recupérees les heures sup)

Et même si nos opinions divergent, je souhaite vous rencontrer.


Message écrit le: 15/07/2004 13:43
Marcel


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Citation : "Arno"
Je pense que tu t'egars un peu marcel, les ESC sont loin d'etre embauchés en CDD pour 1200€/mois


je ne fais pas de generalite sur les salaires, aucun exert ne gagne la même chose,
aucun vendeur ne gagne la même chose. Il n'y a que dans la fonction publique, avec les indices ou l'on peut esperer recevoir le même traitement.

tu peux consulter la revue entreprise N°225, en page 11, il y a un lecteur qui réagit et qui a un bac + 5 en marketing ESC, il dit gagner 1200 euros net pour un poste de responsable, avec deux ans d'expériences.

je suis entièrement d'accord avec les remarques de ce lecteur, elles vont dans le bon sens.

je ne suis pas un cas isolé, nous sommes nombreux à penser ainsi, nous n'avons pas de partie politique, nous ne sommes loin d'être des anti-libéraux, nous ne reclamons pas la révolution, ("il est pus facile de détruire que de construire"), nous ne voulons pas la mort des entreprises, loin de là, ce sont les entreprises qui me font vivre. Nous ne voulons pas diminuer le temps de travail, d'accord pour passer à 39 heures ou 40 heures, mais à condition que toutes ces heures soient bien payées, ( tout travail mérite salaire...)

juste un rappel, certaines chefs d'entreprises ( oui cela ) pour eviter des grands licenciements décident de ne pas augmenter les salaires, voir diminuer leur avantage. Ces chefs d'entreprise meritent toute notre attention, n'est ce pas un beau geste.

d'autres au contraire, desque la situtaion se dégrade, pensent en premier lieu à des licenciement, ( licenciements que nous pouvons refuser de faire), mais cette solution me parait desfois facile, il existe d'autres alternatives que de proceder à des licenciements, si tu reprends tes cours, tu verras que le licenciement est toujours l'ultime recours, le dernier recours, la dernière solution...

"l'expert comptable, un medecin de l'entreprise"

autre comparaison : << si tu vas consulter ton medecin, pour une douleur au bras, le medecin ne va pas te proposer l'amputation, non il va d'abord examiner et soigner ce bras malde et l'amputation ne sera envisagée qu'en dernier lieu.

la première ressource de l'entreprise, c'est l'homme...


Message écrit le: 15/07/2004 13:47
Aol

Expert-Comptable Stagiaire en cabinet
Messages: 74
Inscrit le: 30/01/2004
Région: Tg - togo


Salut marcel

Citation
Et même si nos opinions divergent, je souhaite vous rencontrer.


Belle reponse. Belle leçon de tolérance de modération et de savoir vivre
a bientot et au plaisir de rencontrer tout ceux qui ont des opinions divergentes du mien

--------------------


Message écrit le: 15/07/2004 15:16
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Guest : " Aujourd' hui, il Est préférable d'être fonctionnaire".

C'est une grave erreur Guest.

Effectivement de nombreux jeunes ont peur de l'avenir, cette peur est auto-entretenue par une information partielle et non objective ( télévision, forums divers...).

A l'Université de Franche-Comté, nous avons d'après sondage 53% des titulaires d'une maîtrise qui souhaitent rentrer dans l' administration.

Or savez-vous ce qu'est la fonction publique pour quelqu'un qui a fait des études longues et qui peut prétendre à un statut cadre dans le privé ? :

C'est un salaire d'au moins 50 à 75% inférieur à ce qu'un cadre perçoit dans le privé: c'est l'obligation de compter toute sa vie et non pas uniquement les premières années comme dans le privé.

C'est l'obligation de rejoindre un poste dans n'importe quelle région du territoire français, sans pouvoir rejoindre sa région d'origine avant de nombreuses années.

C'est l'impossibilité de discuter avec sa hiérachie et l'obligation d'aller contester au tribunal administratif, où les conflits mettent en moyenne 4 ans avant d'être jugés.

Ce sont des conditions de travail matérielles d'un autre âge: informatique, bureautique d'un autre âge.

C'est aujourd'hui ( depuis la loi du 07/08/2003) l'obligation de prendre sa retraite à 65 ans puisqu' une décote de 5% l'an est appliquée à toute personne âgée de 60 ans qui n'aura pas 40 années de service ( autrement dit tous ceux qui ont fait des études...).

Et enfin, c'est la caractère médiocre et minable de ce milieu: aucune initiative personnelle, des personnels totalement démotivés qui cherchent dans leur vie privée un dérivatif à leur quotidien, et surtout aucun espoir de progression.

Savez-vous qu'une majorité d'anciens élèves de l' ENA démissionnent pour aller dans le privé?

Que cette année nous avons eu plus de 40 jeunes reçus à l' agrégation qui ont REFUSE l'admission au concours, car nommés en Seine-saint-denis dans la banlieue parisienne ils n'avaient d'autre espoir que d'habiter dans une cité ?

Vous pensez généralement que la fonction publique est la solution : c'est parce que votre moral est bas, mais c'est passager.

On n'a jamais vu un DESCF, un ESC, un DESS faire une carrière d'employé.

Les débuts dont difficiles et ils l' ont toujours été ( j'ai commencé mon stage d'expertise en 1988, un peu au dessus du SMIC seulement) mais on évolue.

Alors que la fonction publique est UNE PRISON : on y démarre bas, on y reste bas et en plus ( sauf si on a fait l' ENA ou l' Ecole des Impôts) on est INEMPLOYABLE dans le privé.

La solution n'est acceptable que pour de rares personnes comme moi qui sont au plus haut niveau de l' Education Nationale et qui peuvent exercer parallèlement, en toute légalité ,une profession libérale.

Oubliez la fonction publique si une carrière de cadre vous attend, vous paierez trop cher la soi-disante " tranquilité".

patrick

--------------------


Message écrit le: 15/07/2004 15:55
Guest


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Bonjour,

Patrick, vous avez raison sur touts les points.

Cependant, je peux vous expliquer l'engouement des jeunes diplômés vers la fonction publique.

la stabilité de l'emploi :

<< le statut de fonctionnaire est encore mieux qu'un CDI >>

Il offre plus de sécurité, inconvenient si vous êtes mutés à 200 km de votre domicile, vous devez partir, mais il existe des compensations (aide au logement) et il est très rare d'être délocalisé.

la rémunération :

Si avant on etait mieux payé dans le privé, aujourd'hui les tendances s'inversent
les salaires des fonctionnaires rattrapent largement ceux du privé. Même en période crise, le salaire du fonctionnaire continue sa progression

les avantages sont nombreux :
la retaite, les primes, les congés ( l'education national )

les perspectives de carrières :

Elles ne sont pas absentes, elles existent, certes cette evolution peut ne pas être rapide, vous débutez avec un salaire et avec votre ancienneté, vous changez d'indice et votre salaire augmente (Alors que dans le privé, on peut rester à la même place et au même salaire toute sa vie) dans la fonction publique, on prend en compte les diplômes, mais aussi l'ancienneté.

Message écrit le: 15/07/2004 17:09
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Guest: Je vous répond sur ces quelques points qui montrent que vous n'êtes pas dans le système.

Je vous répondrai en particulier pour l' Education Nationale qui est le " débouché" le plus proche d' un parcours d' étudiant en économie-gestion.

Les éléments d'appréciation sont très différents si un étudiant veut passez un concours n'ayant rien à voir avec nos études ex: Commissaire de police...

1- Stabilité de l' emploi : " on est rarement délocalisé" : totalement faux: vous obtenez un poste selon un barême de points qui dépend de votre ancienneté et de votre situation de famille.

Si vous êtes célibataire ou si vous êtes dans une Université, pendant 10 à 15 ans vous êtes affectés loin de chez vous.

Personnellement, j' ai 42 ans , 17 ans d'expérience professionnelle, marié avec un jeune enfant et j'ai la chance d'avoir un poste...à 275kms de chez moi, sans aucune possibilité de me rapprocher ( et 30.000 F de frais de déplacements par an , non remboursés: merci le statut de fonctionnaire.)

2- " les salaires des fonctionnaires rattrapent et dépassent largement ceux du privé":

C'est vrai pour un facteur ou pour les ouvriers dont les salaires dépassent LEGEREMENT ceux du privé, mais arrêtons de dire des chose totalement fausses:

ex: un professeur Certifié après 35 ans de services termine sa carrière à 16.000F net par mois.

Un professeur agrégé commence à 10.000 F et termine à 19800 F

et les professeurs agrégés ont LE PLUS HAUT GRADE ( sauf énarques) de l' Administration... : indice 820.

Je maintiens qu' un cadre fait sa carrière dans le public avec un salaire inférieur d'au moins 50% si ce n'est plus , à celui qu'il percevrait dans le secteur privé.

3- Avantages : retraite: aucune ( loi d' Août 2003)

Prime: Education Nationale : AUCUNE ( sauf professeur d'université: 1200 euros....par an).

4- Congés: C'est vrai, mais de moins en moins avec les 35h, et uniquement pour les enseignants qui ont plus de vacances, les autres personnels doivent 35 heures.

5- Perspectives de carrière : Ah oui ? lesquelles?

Iln'y a aucune perspective de carrière si on ne réussi pas un concours et tous sont extrêmement sélectifs.

Et quand vous êtes professeur agrégé ( regardez ma grille de carrière plus haut) vous êtes déja tout en haut!!!.

Alors s'il vous plaît ( je ne parle pas spécialement pour vous guest, dont les propos sont par ailleurs très corrects), parlez de choses que vous connaissez et arrêter de former vos opinions d'après la débilité de l' information télévisée actuelle.

Patrick
professeur agrégé d' économie-gestion
Chargé des Etudes Economiques au Syndicat des Agrégés du Supérieur ( SAGES).
Expert-Comptable.


--------------------


Message écrit le: 15/07/2004 20:34
Guest


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Bonjour,

Je ne suis pas contre la fonction publique, mais je ne vois pas pourquoi en france, on cherche systematiquement à diviser les salariés du privé et ceux de la fonction publique. Peut être avez vous une explication ?

Patrick, je vous assure, j'ai rencontré des personnes du secteur privé, la majorité ont une opinion fausse sur les fonctionnaires.

Lorsque j'entends dire que les fonctionnaires sont des faineants.

je dis NON

lorsque j'entends dire que sans la fonction publique, les prix seraient moins cher.

Je dis NON
le but de la fonction publique est justement de rendre un service à moindre coût
(certains ne l'ont toujours pas compris)

Arrêtons de rejetter la faute sur les fonctionnaires...le privé pour vivre a besoin de la fonction publique, il y a une interdependance.

et privatiser n'est pas la solution ideale dans tout les secteurs, il suffit de regarder l'effet de la privatisation des chemins de fer en grande bretagne.

Merci

Message écrit le: 15/07/2004 21:54
Guest


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Pour titin et les autres :

Le DESCF, un diplôme de troisième cycle

si vous obtenez ce fameux diplôme, c'est l'excellence, je sais de quoi je parle.

le DESCF est très recherché, pas uniquement au sein des cabinets, les entreprises même sans expériences acceptent facilement les diplômés d'un DESCF.

ce diplôme est aussi apprécié que le diplôme de sortie d'une grande école de commerce. Des postes de dirigeants après quelques années d'expériences.

et de bon salaire, même en début de carrière.

Cordialement
retraité et ex responsable DRH de la fonction publique

Message écrit le: 15/07/2004 23:50
Gdd


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Merci Guest pour tes propos pondérés et plein de sagesse...

Message écrit le: 19/07/2004 18:34
Da costa


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Citation : thomas @ 15.07.2004 à 12:14
Mon cher Marcel, "tous ensemble, tous ensemble ouais!!!!!!"

Belle petite mentalité de petit syndicaliste qui ne voit pas plus loin que le bout de son petit nez !

Tu as raison, défilons tous sous la bannière rouge pour réclamer le doublement des salaires et une réduction encore plus importante du temps de travail.

35 heures, c'est épuisant, demandons 30 ou même 25 heures pour pouvoir passer encore plus de temps à la pêche ou sur la plage !!

Avec ce genre de mentalité, on fera qu'accroître les délocalisations, et la précarité. Le syndicalisme engendre la précarité ! Arrêtons également de taper sur le patron, une entreprise doit faire du profit pour pouvoir péréniser les emplois, n'est ce pas une bonne gestion que de tenter de faire des économies et de rentabiliser les dépenses.

Alors, cher Marcel, si je peux me permettre un conseil, essaye de te faire licencier et touche les ASSEDIC pour pouvoir ne pas te fatiguer en restant chez toi à regarder la télé avec tes chats sur les genoux !

Inciter les jeunes à fénéantiser et à faire des appels à la révolution, c'est vraiment nul !

Au plaisir de jamais te rencontrer,

t

Citation

Citation : "thomas"
...Belle petite mentalité de petit syndicaliste qui ne voit pas plus loin que le bout de son petit nez !...
...Au plaisir de jamais te rencontrer...


Bonjour Thomas.

Avoir un opinion et l'exprimer est une bonne chose et c'est réellement le but de ce forum.
Mais il y une certaine manière pour formuler ces propres idées et surtout pour répondre à un autre membre du forum qui n'est pas du même avis que soi.

Nous encourageons tous les débats mais nous recommandons la modération quant aux propos tenus sur le forum.

Bien cordialement,

Frédéric
Administrateur - Modérateur du forum Compta Online


Mon cher Thomas,

Tu parle de mentalité "attardé" pour qualifier celle de Marcel; alors que dire de la tienne.
Manifestement tu est sûr de toi, tu ne doute de rien.
Tu devrais tout de même revoir tes classiques et notamment l'histoire du 19 ème et du 20 ème siecle car si pendant ces périodes difficiles des "syndicalistes", que tu méprise et tout simplement des ouvriers, des commerçants, mais aussi des artisans, des professeurs (revoir l'histoire de la commune de Paris et celle de Lyon -1870,71-), aujourd'hui tu n'aurais certainement pas le loisir de t'exprimer comme tu le fait.
Je t'invite à relire ou plutôt à lire le programme du conseil nationale de la résistance élaborer par des hommes qui n'étaient pas de petits fénéants comme tu le pense de ceux qui veulent simplement vivre dans une société plus juste. Il s'agit en effet d'utopistes et sans eux nous serions encore à l'âge de pierre et le travail des enfants serait la régle commune.
Par ailleurs, la collectivisation des risques est sur le plan économique bien supérieure à la privatisation de ces derniers : en France les dépenses de santé représentent +-12% du Pib alors qu'aux états-unis elle dépassent les 15%. En outre les revendications salariales menées par les syndicats en augmentant le pouvoir d'achat des salariés à permis de solvabiliser la demande et donc d'offrir des débouchés au produits manufacturés; Ford l'avait compris en instaurant la journée payée cinq dollars; les congés payés ont permis le développement de l'industrie des loisirs. On le voit il ne sert à rien de caricaturer qui que ce soit.
Pour finir un conseil : tu pourfend les syndicalistes, critique les 35 heures et les régles sociales tu devrais donc aller vivre en Indonésie ou bien en Argentine ou alors en Colombie. Làs-bas pas de rigidités excessives ou de comité d'entreprise pour participer au séjours à Disney-land, voyage que tu as évidemment efféctué.

BYe, BYe A bientôt et sans rancune.

Message écrit le: 20/07/2004 09:16
Thomas

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 58
Inscrit le: 14/04/2003


Da costa,

Je n'ai jamais parlé de mentalité d'attardé, il conviendrait de relire mon message avant de t'exprimer...

Si le syndicalisme a eu des effets bénéfiques au cours du 19e siecle, il n'empêche qu'actuellement le syndicalisme gangraine le développement économique !

Nous ne sommes plus sous ZOLA, les patrons ne s'appellent pas TENARDIER, et les ouvriers ne sont pas des COSETTE. Ce serait bien d'élever un peu le niveau et de faire des comparatifs un peu plus d'actualité : comprer l'age de pierre au 21e siecle, c'est sûr qu'avec des compratifs comme ca, on ne peut qu'applaudire des 2 mains les progès de l'humanité.

Comparons l'économie avant 35 heures et après 35 heures puisque là était le point de discorde.

Quant à mes propos, je ne les trouve pas plus agressifs que l'appel à la révolution du camarade Marcel.

Si toutefois, le fait de ne pas ramer dans le sens du courant pose problème alors, je me retirerai naturellement de ce forum.

Message écrit le: 20/07/2004 18:44
Da costa


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Mon cher Thomas,

Tu caricature, tu caricature!!! Et contrairement à ce que tu dis tu vas dans le sens du courant.
L'idéologie triomphante actuellement ce n'est pas le communisme mais l'ultra- libéralisme qui prone l'assouplissement du code du travail avant sa suppression; quant aux 35 heures qui te gènent tant pourrais tu m'indiquer la durée du travail qui permettrai de limiter les délocalisations sachant qu'un ouvrier chinois gagne en moyenne 50 dollars par mois et un ingénieur beaucoup moins que le SMIC.
Les 35 heures ne sont que l'épouvantail agiter par la partie la plus réactionnaire du patronnat pour exercer un chantage à l'emploi à l'oeuvre aujourd'hui ( cf le cas de bosch en france et de Siemens en allemagne).
POur clore cette polémique ne jamais perdre de vue que l'économie est avant tout politique et cette dernière le fruit d'un rapport de force entre les différents groupes socaiux.
Durant les années soixante dix le pouvoir d'achat progressait et les inégalité diminuaient ainsi que la durée du travail car ne pas oublier que la semaine de 39 heures remonte à 1936 ainsi que les congés payés et déjà certains affirmaient que cela mettrai la france à terre.

Cordialement

Message écrit le: 16/08/2004 11:23
Thomas

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 58
Inscrit le: 14/04/2003


Mon cher Da costa

Les dates et l'histoire socio-politique sont à revoir...

Le passage de 40 à 39 heures date de 1981 ou 1982 et non 1936 comme tu l'indiquais. MAUROY voulait d'ailleurs créer 1 million d'emplois avec cette mesure, il a créé, 1 million de chomeurs de plus...


Message écrit le: 06/09/2004 19:42
Manu

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 2
Inscrit le: 22/03/2003
Région: 75 - paris


Il me suffit de regarder autour de moi, et le constat semble clair. Les comptables, très recherchés il y a quelques temps de cela, sont désormais confrontés à l'atonie du marché de l'emploi.
Les entretiens d'embauche se succèdent, lorsqu'ils sont obtenus, et le nombre de candidats pour un même poste est important. Je parle d'un poste de DAF, responsable comptable, pour un diplômé avec 5 à 8 annnées d'expérience.


Message écrit le: 09/09/2004 22:28
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


Bonjour,

Je recherchais un poste depuis environ 5 mois, je trouvais jamais rien
A chaque fois, la même réponse
- vous n'avez pas d'expériences
- on recherche une personne autonome, avec au moins deux ans ans sur un poste similaire
- vous ne connaissez pas les logiciels comptables
- vous n'êtes pas bilingues
- vous n'avez pas l'image du comptable
- vous habitez trop loin
- vous n'avez pas eu votre DECF, pourquoi ?
- pourquoi votre CDD en cabinet s'est il arrêté, il n'y avait pas une possibilité de le renouveler.
- vous ne maitrisez pas la paie
- vous n'êtes pas allé jusqu'au bilan

On vous rapellera ... désolé, mais nous n'avons pas retenu votre candidature pour le poste, nous esperons que vos recherches aboutissent...

Puis je me suis questionné, pourquoi ne pas faire un travail à côté, qui n'a rien avoir avec la comptablilité et passer les épreuves jusqu'au DESCF. Oui mais après, que vaudra un CV sans expériences dans le milieu.

la surprise est venue en septembre
en septembre, il recrute tous, j'ai eu 4 entretiens, desfois entretien sur entretien.
un le matin un autre l'après midi.
j'ai eu sur six entretiens trois réponses positives (en même temps). Je regrette d'avoir eu ces réponses en même temps, il fallait vite se décider. j'ai du faire un choix, je ne sais pas si c'est le meilleur. je n'ai même âs compter mes lettres de candidature, tellement il y en avait.

il faut pas te décourrager, continues à rechercher, tu peux t'inscrire en interim, te procurer le CD de l'ordre des experts comptables, et envoyer des candidatures spontannées, tu peux fréquenter les sites de l'emploi. il est difficile de trouver un emploi dans la comptabilité surtout lorsqu'on a pas d'experiences ( mais il faut bien débuter un jour), mais faut pas se décourrager, il y a toute de même quelques offres pour les débutants, même si elles sont peu nombreuses.

Par contre si vous êtes etudiants en formation classique, multiplier les stages. si vraiment vous êtes murset armez pouraffornter l'alternance, alors foncez, vous pouvez faire vos etudes en alternance, attention pour le DECF, le taux de reussite en alternance est assez bas 20 % (je crois). Maintenant, il faut aussi sinteresser aux taux de penetration sur le marché des jeunes en alternance.

bref les etudes, c'est bien , mais l'expérience compte aussi, les deux sont indispensables

Qu'en pensez vous ?

j'ai eu le droit au mêmes réponses. J'etais désespéré, on voulait pas

Message écrit le: 09/09/2004 23:05
Aspirine

Etudiant
Messages: 9
Inscrit le: 05/09/2004
Région: 13 - bouches-du-rhône


Salut,

Il n'y a que deux choses qui comptent sur le CV: les diplômes et l'expérience.
Il est de plus en plus rare de voir des offres d'emploi pour débutants, il en faut toujours plus (diplômes, expériences).

Message écrit le: 10/09/2004 00:22
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


Salut

Citation : "aspirine"
l est de plus en plus rare de voir des offres d'emploi pour débutants, il en faut toujours plus (diplômes, expériences).


Tu as parfaitement raison...Mais il faut lever les bras et se dire que la situation va se débloquer.

l'an dernier, un ami avait des difficultés pour pénetrer le marché de la comptabilité. il n'avait aucune expérience.

il a décidé de faire un stage au sein d'un cabinet ( 2 jours à 3 jours par semaines).
il a une apperçu du metier de collaborateur, il semblait assez content de son expérience, il a vu un logiciel comptable, il a passé des écritures ...

le stage est aussi une expérience, j'ai oublié de dire que son expert lui versait une indemnité.

il faut donc multiplier les CDD, multiplier les stages, et pourquoi pas l'intérim.

Certains cabinets proposent des CDI à des débutants. Je t'assure...

Message écrit le: 10/09/2004 09:55
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Bonjour,

Pour répondre à Manu qui constate que les cadres comptables semblent désormais avoir du mal à trouver du travail:

Mais ce n'est pas nouveau!

Je n'ai jamais compris cette sorte de snobisme , entretenu par on ne sait qui, qui consiste à dire que les diplômes comptables constituent une assurance anti-chômage...

Il y a déja 20 ans qu' il est très difficile d'obtenir un poste de Chef Comptable ou pire de Directeur Financier!

Il y a toujours eu 5 ou 10 candidats pour de tels postes en entreprise, personnellement j'ai soutenu mon Mémoire en 1992 et me suis présenté sur le marché du travail en 1993 ( après seulement 5 ans d'expérience professionnelle et le DEC en poche).

Les Cabinets de recrutement ,dont le n° 1 en France pour la profession comptable ( à Neuilly sur Seine, près de Paris pour les connaisseurs), m' ont ri au rez pour un poste de Directeur Financier....

Finalement on m'a proposé ( il n'y avait que 4 candidats) un poste pourri dans la banlieue Nord de Paris, pour un emploi de comptable où on demandait un DECF mais où la direction ne s'opposait pas à ce qu' un diplômé d'expertise comptable soit recruté...

Ce n'est qu' un exemple ( qui explique un peu aussi mon parcourt ci-dessous), mais la plupart de mes camarades de l' époque n'ont trouvé leur emploi que PAR RELATIONS...

Aujourd' hui je conseillerai à un jeune diplômé de regarder TOUTES les possibilités d'emploi et en particulier les collectivités territoriales où l' on propose des postes de DAF ou de Directeur de l' Audit par exemple.

Regardez par exemple les pages du " Monde" du mardi, je pense qu' un jeune EC ou Mémorialiste ne devrait pas cracher sur ce type de poste ( ex: DAF de la ville de Thonon les bains ), même si évidemment le salaire est inférieur à ce que propose une grande entreprise.

Patrick

--------------------


Message écrit le: 17/09/2004 16:14
Halifax

Employé en comptabilité
Messages: 8
Inscrit le: 17/09/2004


Bonjour à tous les membres!

je suis nouveau sur ce site et en apprécie aussi bien la qualité que le style.

ayant jusqu'à maintenant travailler en suisse je souhaite trouver en emploi en france.

j'ai pour cela deux question:
1.
quel est le niveau des salaires pour un responsable comptable (exp. 5ans en PME), mais n'ayant pas encore valider la totaliter de son expérience par les diplomes francais?

2.
j'ai pour l'instant commencer à valider par l'intec. c'est certes plus honéreux, mais les examens en mai-juin me font gagner du temps.
Est-il mieux de poursuivre sur un decf uis descf ou par la mstcf et ensuite le descf?
le mstcf de L#intec est il bien reconnu ou est-ce l'expérience prof. qui prime plus?

vour remerciant d'avance pour vos reponses.

halifax

Message écrit le: 24/09/2004 10:17
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Bonjour,

On ne peut pas répondre à votre première question, car vous verrez de nombreuses situations.

Vous pouvez consulter les enquêtes de salaires sur les sites spécialisés ( presse économique par exemple), mais je pense qu'il faut surtout que vous vous fassiez votre opinion sur le niveau de vie français par rappot à la suisse.

Je suis frontalier et connais bien la suisse : vous allez tomber de haut...

Mais, par chance pour vous, l'écart sur des postes comptables est moins important que pour d'autres professions ( manuelles par exemple).

Si je devais vous donner un chiffre: Compter un salaire de moitié à un poste identique en suisse, pour un niveau de vie seulement inférieur de 25 à 30% ( la france étant moins chère).

Pour le choix MSTCF ou DESCF : DESCF bien sûr.

Patrick


--------------------


Message écrit le: 28/09/2004 14:40
Jérémy


Messages: 2
Inscrit le: 28/09/2004
Région: 57 - moselle


Bonjour à tous,
Je suis nouveau sur ce forum que j'ai découvert par hasard en recherchant les perspectives d'avenir concernant les métiers de la comptabilité.
D'après les informations que j'ai pu trouver, il semble que beaucoup d'emplois seront créés d'ici 2010, en remplacement des départs à la retraite. Le commissariat général au plan classe même ce secteur dans les 30 métiers d'avenir que ce soit les comptables en tant que tel ou les cadres administratifs d'entreprises. Il parle même de pénurie concernant les comptables. Mes sources sont les suivantes :

rtl.fr/rtlinfo/article.asp?dicid=105513#41356
lexpress.fr/reussir/dossier/met....asp?ida=379373

Vu du terrain, ces prévisions sont-elles réalistes ?

Sinon, actuellement salarié dans un domaine tout autre et, je souhaite préparer un diplome supérieur de comptabilité (niveau BAC +4) avec le CNAM, cette formation est-elle reconnue par les employeurs et quel poste puis-je espérer à l'issue ?

Merci d'avance aux personnes qui voudront bien me répondre

Jer



Message écrit le: 29/09/2004 23:45
Halifax

Employé en comptabilité
Messages: 8
Inscrit le: 17/09/2004


Bonjour à tous!

Merci à Patrick pour sa réponse.

Depuis mon posting j'ai eu trois propositions sur le marché, toutes en entreprise et toutes en intérim. (l'intérim est un choix pour moi, étant donné que je ne souhaite pas m'engager en CDI avant le stage de 3 ans).

Vu que je ne connais pas les salaires francais, pourriez vous m'éclairer sur la justesse de deux de ces offres.

1. comptable fournisseur et trésorerie, filiale groupe étranger, sur france entière, CA annuel 50 M€. Situé en Alsace. 35h
Saisie, rapprochement bancaire, bilan et état d'une petite filiale (très petite).
proposition: 20k€ (brut annuel)

2. responsable comptable générale, siège France de groupe étranger, sur france entière,
CA annuel 45 M€. Situé en Alsace. 35h
compta générale, supervise 3 comptable (fournisseur, trésorerie, assistant)
établie bilans et liasses, budgets prév.+suivie pour toutes les filiales (à peu près 90), suivie trésorerie, reportings mensuels maison mère, arrêtés mensuels et trimestriels. dépend du DAF.
langue étrangère niveau bilingue exigée.
proposition: 28k€ (brut annuel)

pour mon profil:
expérience prof. 5ans en Suisse en tant que comptable (2ans) et responsable comptable et administratif (3ans).
formation: validation de l'expérience prof. acquise par le biais de l'INTEC; à ce jour: DPECF et UV206 (compTa) et UV207 (contrôle de gestion)
le reste du DECF devrait passer en 2005, mais pour ce qui est des propositions citées plus haut il (le DECF) n'a pas été pris en compte.

Pensez vous que les offres sont correctes?
Dois-je continuer à chercher ou me dire qu'avec un BAC+2 valider je ne trouverai pour l'instant rien de mieux?
Les deux missions sont par ailleurs pour 12 mois et très proche de mon domicile (avantage pour moi).

Merci d'avance de vos résponse, car je doit me décider le plus tot possible.

Message écrit le: 30/09/2004 09:53
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Bonjour,

Je vous donne mes premières impressions d'après ce que vous nous dites.

1- la première proposition est au tarif mais d'un niveau très faible pour un poste guère passionnant et peu porteur sur un CV.

J'ai l'impression ce cela ne vous conviendra pas.

2- la deuxième est plus Intéressante, mais vous aurez peut être des difficultés car vous ne connaissez pas la règlementation française et c'est un poste à responsabilité. La comptabilité ce n'est pas universel comme la médecine.

Et là vous serez seul, avec du personnel à encadrer.

J'ai un petit doute là aussi pour vous.

Sur ce poste le salaire me semble faible surtout pour l' Alsace.

Au final, je dirai que si vous devez impérativement choisir un de ces deux postes, personnellement je tenterais le coup pour le deuxième, mais comme vous semblez avoir des propositions il faudrait peut être attendre un peu.

Cela dit, ne prennez pas mon argumentation pour argent comptant, ce n'est qu'une impression avec toutes les limites de l' Internet.

Patrick


--------------------


Message écrit le: 30/09/2004 13:10
Halifax

Employé en comptabilité
Messages: 8
Inscrit le: 17/09/2004


Merci beaucoup pour votre réponse et pour sa rapidité.

Vos remarques vis-a-vis de ma connaissance que théorique de la réglementation francaise sont en phases avec mes propres doutes et préoccupation concernant ce poste. Lors de l'entretien j'en ai fais pars au DAF, lui signalant que je n'était pas à l'aise dans ce domaine.
Il m'a expliqué que j'aurais la possibilité de travailler pendant 1 mois avec la personne que je suis sensé remplacé par la suite.
Celà ne m'ayant que peu rassuré il m'a indiqué que je pourrais bien entendu m'adresser à lui aussi.

Je suis dans le doute mais doit encore enchainer 2 rendez-vous concernant ce poste dont un avec le CAC présent la semaine prochaine.

Concernant la rémunération je tombe de haut, mais je me demande si je peu encore rectifier le tire sur ce poste étant donné que la proposition lors de l'entretien m'a légèrement choqué. Je suppose que le fait qu'il n'y ait qu'un BAC+2 de valider y soit pour quelque chose.

J'espère que ces informations sont aussi suceptibles d'intéresser d'autres personnes aussi à la recherche d'un emploi.

Avec mes meilleures salutations

Message écrit le: 02/10/2004 20:14
Juba


Messages: 5
Inscrit le: 02/07/2004


Bonjour Titin,

Cela serait sympathique de me dire, comment tu as fait vraimentpour décrocher ton emploi, car celà fait plus d'un an que je cherche un poste de comptable, en vain.

Je dois dire, mes recherches se font essentiellement sur Internet sur le site de l'ANPE, Monster ou Jobpilot, malheureusement, personne ne joue le jeu, surtout les cabinets d'expertise, ils ne répondent pas à ma candidature, ne serait ce que par la négative ; sur 10 candidatures, seule 1 réponse (généralement négative et elle n'émane pas d'un cabinet) !
Si les recruteurs ne peuvent pas répondre aux candidats en masse, ils n'ont qu'à ne pas publier leurs annonces sur internet.
Et pourtant j'ai le niveau DESCF (DECF obtenu en 1999), 5 années d'expérience d'interim et CDD.

Je ne pense pas être paranoïaque mais sincèrement, je commense à me poser la question suivante : ne serais-je pas entrain de faire l'objet de descrimination, en raison de mon nom arabe (j'ai la double nationalité) ?

Mais je ne perd pas espoir et il est hors de question que j'aille faire autre chose que la comptabilité car je suis prêt à m'investir dans une structure qui voudra m'employer.

A bon entendeur salut.
Cordialement---Juba

Message écrit le: 02/10/2004 20:59
Bibifoc

Collaborateur comptable en cabinet
Messages: 1104
Inscrit le: 08/02/2004
Région: 68 - haut-rhin


Salut Juba,

Pour la petite histoire, un demandeur d'emploi (pas dans la comptabilité) avait le même problème que toi pour décrocher un poste.

Un jour, il a envoyé un CV à une entreprise avec son vrai nom arabe. Pas de réponse. Il a renvoyé le même CV mais avec un nom français. Il a été convoqué pour un entretien !!

S'estimant avoir été victime de discrimination (et c'est bien le cas !) il a saisi le tribunal compétent et celui ci lui a donné raison. L'entreprise a été condamnée à verser des dommages-intérêts et à une forte amende...

Moi, c'est autre chose, je suis atteint de surdité profonde, mais je ne la mentionne JAMAIS, ni sur le CV, ni même sur la lettre de motivation. J'en fais part lors de l'entretien uniquement.

Pour toi, c'est plus difficile, on ne peut pas dissimuler son nom à consonance étrangère...Modifie le dans ton CV, et lors de l'entretien, montre que tu es déterminé et explique pourquoi tu as agi ainsi. Tu ne risques pas grand chose à mon avis...
Certains employeurs aiment le culot...


--------------------


Message écrit le: 02/10/2004 23:39
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


Bonsoir,

j'ai pas la solution miracle, à mon avis, il existe aussi un facteur chance, il faut être présent au bon moment, il est desfois difficile de faire rencontrer l'offre et la demande.

je suis resté sur le carreau durant cinq mois, cinq mois de chômage, cinq mois de depressions.

Durant cette période, je me suis souvent remis en question. J'ai même songé à changer de filière.

Combien de lettres, j'ai pu envoyer ? minimum 10 lettres par jours,
sans compter les offres selectionnées sur certains sites.

J'ai eu quelques entretiens, beaucoup de réponses négatives, certains employeurs n'ont pas pris la peine de m'écrire.

Aujourd'hui, je sais combien il est difficile de trouver un emploi et de le conserver.

j'ai vécu cette période comme une remise en question. Il faut me rendre à l'évidence, mon BAC + 2 est un peu léger, mon expérience insuffisante, mon niveau en langue étrangère est catastrophique, de plus je suis une personne emotive, ce qui ne m'aide pas pour les entretiens.

si à l'heure actuelle, j'occupe un emploi, cela relève de la chance...

Lorsque j'étais étudiant, je ne réalisais pas vraiment combien il était devenu difficile de s'inserer dans le monde du travail, j'etais reellement sur une autre planète.

Maintenant, je dois reprendre mon DECF en candidat libre, c'est devenu une question de necessité, il me faudra certainement améliorer mon niveau en langue étrangère, acquerir de l'expériences, c'est indispensable.

je ne suis pas à l'abri du chomage, à moins de rentrer dans la fonction publique

bref un chantier qui risque de durer longtemps...

Je ne possède pas la solution miracle, il ne faut pas se décourager, continuer à écrire aux cabinets, aux entreprises, aux agences d'interim, ne pas plonger dans la dépression. Il y aussi des périodes creuses comme juin, juillet et aout.

Même chômeur, il faut garder espoir, il faut écrire ... même si ce n'est pas évident. Courage, mais avec ton DECF et ton expériences, en principe, tu vas retrouver facilement.

tu soulèves un problème important, la discrimination à l'embauche,
si tu penses être victime d'une discrimination. Si les présomptions de discrimination sont établies, alors tu peux ester en justice. l'employeur ne peut pas refuser ta candidature, en raison de tes origines, de ta religion, de ta nationalité, de ta couleur de peau, ou de ton handicap, de ton état de santé. sauf si tu as été déclaré inapte par le medecin du travail.

sanction : un employeur encourt une sanction pénale: amende pouvant aller jusqu'à 45 000 EUR et une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à trois ans(peines doublées en cas de récidive).

Si vraiment tu penses être victime d'une discrimination, tu peux contacter le secrétariat permanent de la Commission départementale d'accès à la citoyenneté (CODAC).

j'ai aussi un probleme auditif, qui n'est pas considéré comme un handicap,
mais qui reste gênant, j'ai des acouphènes chroniques suite à l'accumulation de mini traumatisme auditif. J'entend un sifflement chronique, accompagné d'une petite baisse auditive, je sais que cela n'a rien avoir avec le forum, mais je dois vous prevenir, il faut proteger vos oreilles lorsque vous allez en boite de nuit ou dans les soirées étudiantes assez bruyantes, il faut respecter un temps de pause pour vos oreilles, Acheter aussi des boules anti-bruits vendus en pharmacie... Car sinon, ensuite, c'est le deuil du silence et à la place un sifflement aigu, ce qui peut devenir vite génant. Mieux vaut prevenir que guerir, surtout qu'il n'existe à l'heure actuelle aucuns traitements contre les acouphènes... je referme vite cette paranthèse...

Merci


Message écrit le: 03/10/2004 00:21
Bibifoc

Collaborateur comptable en cabinet
Messages: 1104
Inscrit le: 08/02/2004
Région: 68 - haut-rhin


Merci Titin pour cette petite parenthèse, car on ne le répètera jamais assez...
Moi, j'ai une surdité de naissance, sourd de l'oreille gauche et j'entends un peu de l'oreille droite, mais je parle parfaitement, comme une personne "normale".

Il m'est impossible de répondre au téléphone et ce, même avec un amplificateur...

Mais cela ne m'a pas vraiment posé de problème au niveau du travail pour l'instant...j'ai eu quelques entretiens et peu m'ont dit que c'est un problème...

Patrick m'a fait comprendre que ce handicap peut bien se gérer : des collégues peuvent très bien prendre les coups de fil à ma place, et moi je fais autre chose...

Enfin, pour en revenir au sujet principal, je pense qu'il ne faut jamais baisser les bras quant à la recherche d'emploi, au contraire, il faut accepter les missions d'intérim, les CDD même de courte durée, voire même les stages non rémunérés.

Cela peut s'avérer payant par la suite, expérience oblige si petite qu'elle soit.

Se perfectionner en langues (j'ai des progrès à faire là-dessus...) faire une formation sur des logiciels professionnels, poursuivre ses études, bref on n'a jamais fini d'apprendre...

Bon courage à tous, je recherche aussi un poste...

--------------------


Message écrit le: 03/10/2004 00:53
Sebt

Employé en comptabilité
Messages: 9
Inscrit le: 18/09/2004


Quelques astuces pour les débutants DECF qui recherchent un boulot en cabinet sur Paris:

- Passez une annonce sur le site OEC. Pas mal de cabinets qui recherchent des collaborateurs passent sur ce site (expérience personnelle). L'ANPE c'est bien gentil, mais bon....
- Précisez si vous avez une voiture (certains cabinets envoyent leurs collaborateurs en clientèle)
- Ne cherchez pas seulement sur votre département..... essayez les départements limitrophes
- Ne vous attendez pas à un salaire mirobolant, mais bon, accepter un salaire pourri sera le reflet d'un poste pourri.
- Cherchez maintenant, la période des bilans approche, certains cabinets recrutent...

Cela peut parraitre débile, mais en entendant certaines de mes connaissances qui recherchent ce style de poste (22-23 ans), mais qui refusent les déplacements, qui refusent de travailler à plus de 5 km de chez eux, qui veulent être aux 35h, qui n'ont pas de voiture - cela dit c'est normal -, et qui trouvent que 22000k€ pour un débutant/premier emploi c'est pas cher payé.... effectivement, leurs entretiens ne doivent pas être concluants..

Cela dit, j'ai eu le même problème il y a 5 ans lors de mon premier poste, et en connaissance de cause, je vous conseille de laisser tomber l'ANPE, jobpilot et autres monster qui ne m'apportaient rien de concret. Par contre le site OEC-paris.fr , les vrais cabinets de recrutements, et les agences d'interim sont des voies à explorer..

Bonne chance a tous

Message écrit le: 03/10/2004 11:52
Titin


Messages: 139
Inscrit le: 02/05/2004


Bonjour,

je poste ici un lien qui peut vous être utile :
csoec-front1.heb.fr.colt.net/annonces/index.php

Vous pouvez aussi vous rendre à l'ordre des experts comptables de votre région,
vous demandez le CD-ROM des experts comptables, il est gratuit et normalement
ils peuvent vous le donner. Sur ce CD, vous allez trouvé les coordonnées des
cabinets dans toute la France ( numero de telephone, adresse, et même desfois l'adresse e-mail). Cela peut être un outil ideal pour trouver un emploi.



Message écrit le: 03/10/2004 16:57
Bibifoc

Collaborateur comptable en cabinet
Messages: 1104
Inscrit le: 08/02/2004
Région: 68 - haut-rhin


Pour titin :

Je connais ce site, il est très bien mais le problème, c'est que la majorité des offres sont pour la région parisienne.

Or, je vis à l'est de la France (l'Alsace) : il n'y a que peu d'offres pour ma région !
J'ai mis une annonce, on m'a proposé un poste pour la martinique...trop loin et je n'envisage pas de quitter la région pour l'instant.

Je recherche principalement sur Mulhouse-Colmar, belfort, voire même Strasbourg ou Besançon.

Sinon je connais d'autres sites qui sont pas mal :

Keljob.com
est-Job
ouest-Job

à essayer, j'ai mis mon CV sur le site...


--------------------


Message écrit le: 04/10/2004 02:12
Juba


Messages: 5
Inscrit le: 02/07/2004


Bonjour Titin,
Je tiens à te remercier pour tes conseils et ton optimisme, j'en ai vraiment besoin.
J'espère me tromper, que ce n'est par parce que je porte un nom étranger qu'on ne m'embauche pas.
Je garde quand même espoir de travailler avant la fin de mes droits ASSEDIC, car ça devient inquiétant surtout quand on n'a personne sur qui compter pour vivre.
Encore merci pour ta motivante intervention.
Cordialement--Juba

Message écrit le: 04/10/2004 15:18
Jérémy


Messages: 2
Inscrit le: 28/09/2004
Région: 57 - moselle


Je quitte ce forum outré d'être ignoré de la sorte !!

Message écrit le: 04/10/2004 18:23
Thomas

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 58
Inscrit le: 14/04/2003


Jéremy, le principe d'un forum c'est de recevoir, mais aussi de donner.
Qu'as tu donné avant de te fâcher ? Tu as écrit 2 messages (en comptant celui dans lequel tu te faches)

Pour ma part, je fais mon mea culpa car je ne répond pas toujours, mais c'est aussi parsque je n'ai pas toujours d'avis... D'autres fonctionnent surement également ainsi !

T

Message écrit le: 05/10/2004 14:09
Halifax

Employé en comptabilité
Messages: 8
Inscrit le: 17/09/2004


Citation : Jérémy @ 28.09.2004 à 14:33
Bonjour à tous,
Je suis nouveau sur ce forum que j'ai découvert par hasard en recherchant les perspectives d'avenir concernant les métiers de la comptabilité.
D'après les informations que j'ai pu trouver, il semble que beaucoup d'emplois seront créés d'ici 2010, en remplacement des départs à la retraite. Le commissariat général au plan classe même ce secteur dans les 30 métiers d'avenir que ce soit les comptables en tant que tel ou les cadres administratifs d'entreprises. Il parle même de pénurie concernant les comptables. Mes sources sont les suivantes :

rtl.fr/rtlinfo/article.asp?dicid=105513#41356
express.fr/reussir/dossier/met....asp?ida=379373

Vu du terrain, ces prévisions sont-elles réalistes ?

Sinon, actuellement salarié dans un domaine tout autre et, je souhaite préparer un diplome supérieur de comptabilité (niveau BAC +4) avec le CNAM, cette formation est-elle reconnue par les employeurs et quel poste puis-je espérer à l'issue ?

Merci d'avance aux personnes qui voudront bien me répondre

Jer


Bonjour Jérémy,

je suis moi-même nouveau sur ce forum mais je l'apprécie beaucoup surtout pour la qualité des postings.

Concernant l'avenir des emplois comptables je viens de la suisse et me suis installé en France. à la recherche d'un emploi en Alsace je dois dire que le marché est très positif.

Ma maigre expérience sur ce marché ma montrer que des comptables était belle et bien rare surtout avec des connaissances en langues étrangères et particulièrement avec des connaissances en normes internationales.

par ce biais la réponse à votre question sur le CNAM, donc l'INTEC.

je suis moi-même en train de sanctionner mon expérience prof. à l'étranger par le biais du crusus INTEC.
Je trouve la qualité des cours plus que correct et moins indigeste que certains manuels DUNOD (la qualité est bonne, mais celà est très, très détaillé). Par ailleurs l'intec grace aux examens de mai-juin offre la possbilité d'une insertion plus précoce sur le marché de l'emploi. ceci peut être un avantage.
pour ce qui est de la reconnaissance des diplômes je ne peut qu'exprimer mon expérience: les diplômes sont connus, le fait d'un suivi par correspondance est valorisant. C'est surtout l'expérience prof. qui a compté pour moi.

En espérant vous avoir donner certaines réponses je vous souhaite bonne chance.

halifax



Message écrit le: 05/10/2004 14:11
Halifax

Employé en comptabilité
Messages: 8
Inscrit le: 17/09/2004


Prière d'excuser l'ortographe.

Message écrit le: 09/10/2004 23:14
Geniedelalpage

Employé en comptabilité
Messages: 5
Inscrit le: 06/10/2004


Bonjour !

Pour compléter les posts précédent je tiens à dire que la plus parts des Ordres d'EC Régionnaux propose de prendre votre candidature et de l'insérer dans une base de données consultable par les EC. (on ne sait jamais)

Je suis personnelement diplomé du BTS compta gestion et j'ai préparé les UV 1-3-6 et 7 du DECF.
Je travail maintenant depuis 2.5 ans dans un Cabinet d'expertise comptable (mon premier poste). mais, pour trouver ce poste j'ai mis exactement 13 mois de recherche ! ! et presque 550 candidatures sur 3 régions différente.
13 mois, c'est long, j'avais completement perdu espoir et je me demandai si je ne devais pas changer de filière, j'étais prés à accepter n'importe quel poste, jusqu'au jour ou . . . pour dire de ne pas perdre espoir !


Message écrit le: 01/11/2004 12:58
Pyroux

Manager Audit en cabinet
Messages: 1
Inscrit le: 12/09/2003
Région: 31 - haute-garonne


Bonjour à tous,

je viens de lire vos interventions au sujets du marché de l'emploi et je souhaite vous faire partager mon étonnement par rapport à vos remarques sur le marché de l'emploi. C'est sûr nous sommes tous dépendant de la conjoncture économique et le marché du travail n'est pas toujours évident à aborder mais je ne pense pas que notre profession soit des plus mal loutie !

En effet, Parmi mon entourage (anciens collègues de promo) rares sont ceux qui sont encore sur le carreau après 6 mois de recherche, même en province.

En ce qui me concerne j'ai quitté ma province natale en début de cette année pour Paris, où il est vrai le marché du travail est beaucoup plus important et surtout donne la chance aux JEUNES ce qui n'est pas forcément le cas en province.

Je souhaite quand même temporiser les propos tenus dans ce forum. ECS depuis le début de mon expériuence, j'ai quitté mon premier boulot rapidement et j'ai mis exactement quinze jours pour retrouver un taf, de plus mieux payés. Il ne faut donc pas avoir peur de partir, nos profils intéresse les cabinets et les entreprises.

Il est certain que pour les recherches de boulot il faut viser tout azimut pour avoir de bons résultats : ANPE (spécialisés en région parisienne), site d'emploi, ... mais surtout cabinets de recrutement et site de l'OEC ... En quelques semaines j'ai reçu des dizaines de propositions, ce qui m'a permis de faire mon choix et surtout d'être en position de négociation pour le salaire ... Trouver un boulot en moins d'un mois, je ne pense qu'il est bcq de profession dans ce cas.

Alors pour les pessimistes révisés vos points de vues. Le plus important est de rester motiver et surtout très actif dans vos recherches (il existe aussi les forums emploi où l'on peut juger facilement des attentes des cabinets).

C'est vrai que ce que je dit vaut pour Paris, mais en ce qui concerne tout mon entourage c'est la même chose. Et puis ne désespéraient pas, le marché est vraiment reparti. Le cabinet que je viens d'intégrér recrute encore aujourd'hui ...


Message écrit le: 02/11/2004 20:03
Mally

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 57
Inscrit le: 06/09/2004
Région: 13 - bouches-du-rhône


Je profite de cette occasion qui m'est donnée en réponse à toutes les interrogations sur le sujet de l'emploi de comptable en france mais il me semble que je suis donc extremement chanceux cad sortie du service national (il existait encore lors du début de ma carrière (j'ai une trentaine d'année d'existence) en qualité d'expert comptable stagiaire après 3 mois de recherche, un autre poste après 2 mois d'inactivité et un dernier pour lequel je suis resté 4 ans et demi précèdé d'une période de recherche de 5 mois. Au terme de ce délai, j'ai recherché un autre poste et j'ai reçu en tout et pour tous 5 RDV pour des postes de stagiaires experts comptables (avec 2 propositions à conclure). Il est vrai que ma démarche et particulière car je recherche un poste de stagiaire mais surtout j'ai la chance de faire encore quelque peu abstraction du salaire qui m'est proposé pour négocier des avantages divers (tickets restaurant, participation même dans les petits cabinets) et surtout une réévaluation de cette dernière dans les 6 mois de l'embauche pour prouver ce que je sais faire après 5 ans d'expérience professionnelle.
Je souhaite bonne chance à tous ce qui recherche un emploi, qu'il y croit et surtout, je tiens à préciser que ma situation est une situation provinciale (Région marseillaise et non parisienne) mais il faut diversifier ces recherches (anpe, apec, jobpilot, site de l'ordre et envoie de CV par courrier ou par courriel grace à l'annuaire des experts comptables disponible sur le site de l'ordre.

Message écrit le: 08/02/2005 14:10
Walid b


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Salut tout le monde,
Je suis un expert comptable mémorialiste, j'ai dû passer de l'étape zéro expérience à actuellement 5 années d'expérience dans un cabinet d'expertise comptable. Ce que j'ai fais demande beaucoup de sacrifices mais ce n'est pas trop compliqué:
- Quand j'étais étudiant je postulait pour des stages gratuitement même pour faire n'importe quoi et on risque d'avoir des choses intéréssantes à faire si on démontre notre compétence;
- J'ai travaillé en etudiant je ne me suis jamais intéréssé au salaire lors des entretiens choisir un bon cabinet être engagé et démontrer sa compétence au fur et à mesure et cela demandera le temps qu'il faudra et par la suite le salaire ça suivera;
- J'ai commencé par la suite à postuler pour l'animation des séminaires cela demande beaucoup de temps de préparation mais c'est bénéfique pour le CV;
- J'ai postulé pour un poste d'enseignant universitaire vacataire et ça a marché par ce qu'on a besoin de praticiens pour enseigner la comptabilité.
Mon expérience est très modeste mais je ne pense qu'à enrichir mon CV pour être coté sur le marché dans les cinq prochaines années.
Je suis un peu optimiste et je n'ai pas vécu ce que certains parmis vous ont vécu mais le décollage est un peu dûre et on doit passer par.
Bonne chance pout tout le mondes.

Message écrit le: 23/06/2005 11:48
Arnie


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Je ne crois pas, comme certains sur ce forum, que le DESCF ou un diplome ESC, DESS garantisse de trouver plus tard un travail correspondant à son niveau d'instruction ou intellectuel.

Au contraire, dans les administrations comme dans les cabinets, il faut souvent cacher son vrai niveau d'études pour être embauché, et ceci ne concerne pas que les premiers jobs. Ca touche aussi parfois les DEC...

En France, seuls les diplômes de grandes écoles : certaines ESC, et certaines écoles d'ingénieurs permettent d'obtenir dès la sortie un emploi correspondant à son niveau scolaire; pour les autres, vous êtes des individus lambda, inemployables à priori.

Les directeurs de ressources humaines que j'ai rencontrés attachent de l'importance à :

- l'expérience professionnelle, la linéarité du parcours,
- la réputation du dernier employeur,
- l'indice de la convention collective atteint,
- et la précocité du candidat dans son ambition professionnelle.

Apportez-leur vos 3 derniers bulletins de paie, comme à un banquier, tout y est, vous pouvez laisser vos diplomes à la maison !

Pour démarrer en cabinet, si vous avez un DECF, ca suffit, sauf pour les cabinets d'audit qui demandent une ESC reconnue en plus, à condition d'avoir moins de 24ans quand vous postulez.

Voilà le marché du premier emploi tel qu'il est depuis longtemps et le restera à mon avis.
Donc inutile de postuler avec un bac +12.

Si on dénombrait le nombre de titulaires de diplome de 3eme cycle qui sont au chomage, qui font des petits boulots, de l'apprentissage, de l'alternance, gagnent le SMIC, ou font des tâches qui pourraient être accomplies avec un niveau 6ème, on serait, je crois, très surpris.

A ce sujet, d'après mon expérience, il ne faut pas refuser un job dans un cabinet quelque soit la rémunération, lorsqu'on est débutant sans expérience.

Un cabinet ou un recruteur verra votre candidature d'un meilleur oeil si vous êtes en poste, il aura confiance spontanément.

Puis, dès que vous êtes en place, si les conditions de travail sont médiocres, si vous n'apprenez rien, vous devez postuler immédiatement à un autre emploi, voire même changer tous les ans juste avant la periode fiscale (ceci est vrai à Paris en tout cas), jusqu'à trouver un poste qui vous valorise.

Si vous faites parler de vous en bien, (soignez les clients !) après 2-3 ans, vous serez démarchés par des recruteurs (ils vous envoient des cartes pour votre anniversaire !) ou des cabinets concurrents.

Puis, surtout , faites monter les enchères dès que vous avez de l'expérience.

Vos heures de travail sont tout simplement une marchandise, il faut qu'elle trouve preneur sur le marché à sa vraie valeur. Et c'est comme en bourse,
plus votre taux horaire augmente, plus les enchères augmentent aussi.

Votre banquier vous fera les yeux doux.

Après, si par malheur vous vous retrouvez au chômage, votre "cours personnel" dégringole.

Ce n'est qu'en occupant des emplois bien rémunérés au sein de structures de plus en plus importantes, que vous pourrez progresser ( au prix, pour certains, de concessions sur le plan de l'intégrité, de l'humanité, etc...)

Malheureusement le marché de l'emploi dans le privé n'est pas le royaume de la politesse, de la gentillesse, de l'égalité des chances et des valeurs humaines...oubliez votre innocence :

Il faut savoir naviguer entre ses convictions, son réseau relationnel, les coups plus ou moins bas que vous pourrez recevoir, risposter, construire des alliances avec ceux qui décident etc...

J'espère que tout ceci pourra éclairer les jeunes qui démarrent...


Message écrit le: 23/06/2005 14:12
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)

Messages: 1340
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 92 - hauts-de-seine


Bonjour,
Je fais suite au témoignage d'Arnie.

Vous dites :

Citation
Je ne crois pas, comme certains sur ce forum, que le DESCF ou un diplome ESC, DESS garantisse de trouver plus tard un travail correspondant à son niveau d'instruction ou intellectuel.


Citation
Si on dénombrait le nombre de titulaires de diplome de 3eme cycle qui sont au chomage, qui font des petits boulots, de l'apprentissage, de l'alternance, gagnent le SMIC, ou font des tâches qui pourraient être accomplies avec un niveau 6ème, on serait, je crois, très surpris.


Aucun diplôme n'assure de trouver un job sympa, bien payé, évolutif, etc , etc...
Les entreprises et les cabinets recrutent des comptables de tout niveau, mais de niveau de plus en plus élevé depuis quelques années (pardonnez moi, mais les BEP et CAP compta, et même le bac compta, ne servent plus à rien, on demande de moins en moins aux comptables de saisir, mais plutôt de faire des cut-off et des nalyses).
Le "bon" niveau d'études est encore le BTS / DUT et le DECF, et éventuellement le DESCF, qui n'est qu'une simple, (mais difficile) extension du DECF.

Le but n'est pas d'accumuler des diplômes (le titutaire d'un doctorat d'Etat ayant fait une thèse sur la vie sexuelle de la mouche en Afrique centrale par temps de pluie aura du mal à trouver un job, sauf à refaire une thèse sur .... l'Afrique occidentale !!!), mais de trouver sa voie et la formation adéquate.
N'oublions pas, pour les nombreux étudiants qui nous lisent, que les études et le diplôme ne sont pas un but en soit, mais qu'un moyen parmi d'autres pour évoluer et travailler.

Citation
Puis, dès que vous êtes en place, si les conditions de travail sont médiocres, si vous n'apprenez rien, vous devez postuler immédiatement à un autre emploi, voire même changer tous les ans juste avant la periode fiscale (ceci est vrai à Paris en tout cas), jusqu'à trouver un poste qui vous valorise.


Je ne suis pas de votre avis. Changer très souvent ne résout rien. Les sauts de puces ne sont pas appréciés des recruteurs. il est rare qu'il n'y ait rien à retirer d'une expérience, si mauvaise soit elle.

Quant au débat sur le marché du travail, je dirais que la réponse est comprise dans l'énoncé. Il s'agit d'un MARCHE, avec une offre et une demande.
Le marché de l'emploi pour les comptables / financiers est assez cyclique. Il est arrivé plusieurs fois depuis une vingtaine d'années que je travaille de voir des fluctuations de rémunérations de + / - 10 à 20 % pour des postes équivalents sur des périodes différentes.

A bientôt

Laurent


Message écrit le: 23/06/2005 19:51
Titin


Messages: 82
Inscrit le: 07/06/2005


Bonsoir

je voulais reagir sur le sujet.

il existe aussi un facteur "chance"

Message écrit le: 23/06/2005 22:34
Bibifoc

Collaborateur comptable en cabinet
Messages: 1104
Inscrit le: 08/02/2004
Région: 68 - haut-rhin


Citation
Bonsoir

je voulais reagir sur le sujet.

il existe aussi un facteur "chance"


Il y a aussi le piston...

--------------------


Message écrit le: 23/06/2005 22:46
Blog


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Alors on doit aussi parler du facteur "tissage d'un réseau de connaissances" pendant son stage et ses études...

Message écrit le: 24/06/2005 12:01
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Tout à fait, il faut rentrer dans un club, un cercle.

C'est comme cela, par relation, que l'on trouve du travail, puis de la clientèle quand on est à son compte. Répondre à des annonces du genre " pages du Figaro du lundi" est une perte de temps, vous aurez 100 personnes qui vont répondre et on cherche toujours Superman.

La probabilité d'être choisi est infime sauf à être Superman, ce qui n'est pas donné à tout le monde.

Le problème consiste évidemment à entrer dans un premier réseau et là, on retrouve le problème des jeunes diplômés sans expérience.

On ne peut que déplorer que le DESCF ne soit pas un diplôme d'Ecole spécifique car il n'y aucun réseau d'anciens, pas plus pour le DEC d'ailleurs. Et c'est pour cela que des ecoles techniquement très moyennes, mais qui consacrent un certain budget à leur relationnel, placent bien leurs étudiants.

Une faiblesse ( dramatique à mon sens ) de la filière comptable....

Mais que faire?

Patrick


--------------------


Message écrit le: 24/06/2005 12:41
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)

Messages: 1340
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 92 - hauts-de-seine


Bonjour,

Les relations, le piston, etc, etc servent évidemment à trouver un job.
Quant aux écoles spécialisées en comptabilité / finance, elles n'ont pas encore intégrées l'aspect relations avec les anciens, contrairement aux écoles de commerce.
je vous raconte mon expérience : j'ai fait ma préparation au DECS (eh oui c'était le nom à l'époque) en 1984 à Bessières (pour ceux qui ne connaissent pas, c'est l'Ecole Nationale de Commerce à Paris 17e).
En sortant de l'école, nous avons quasiment tous travailler en cabinet. Malgré des emplois du temps chargés, nous avons fondé avec certains l'association des anciens de prépa au DECS, dont le but était notamment de faire connaitre l'école et d'aider les étudiants à trouver un job.
Le but était d'amorcer la pompe et que d'autres prennent la suite.
Quelques années après, certains ont repris le flambeau, mais timidement. Les enseignants ne sont pas impliqués dans le processus.
Il y a quelques années, alors que je recherchais un collaborateur, j'ai contacté l'école pour avoir des CV, des contacts ........ j'attends toujours leur réponse !!

J'ai vécu une expérience quasiment identique dans le lycée où j'ai fait mon BTS. J'avais proposé aux professeurs de venir un samedi ou un soir pour discuter avec les étudiants et répondre leurs questions. Pareil : Sans suite .....

On ne peut que regretter ce manque de dynamisme de la part des écoles et des enseignants. Une association d'anciens est avant tout une osmose école / enseignants / étudiants / anciens.

A bientôt

Laurent

Message écrit le: 24/06/2005 14:29
Invité_midore


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Vous ne faite que confirmer que le monde enseignant méprise et ignore l'entreprise.

C'est un mal très profond.

Message écrit le: 24/06/2005 16:04
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Une précision qui s'impose : Pour quelle raison y-a-t-il des réseaux d'anciens élèves et des services de placement dans les écoles privées et pas dans les établissements publics?

Pour deux raisons: - la première étant que les écoles privées ont un budget communication pour placer leurs étudiants qui sont des CLIENTS et qui doivent placer leurs CLIENTS si elles veulent l'anner suivante retrouver des CLIENTS.

- la deuxième raison vient du fait que les enseignants du public faisant leur carrière à un niveau de rémunération d'environ 50% à celle à laquelle ils auraient pu prétendre dans le privé , et qu' à chaque fois qu'un budget spécifique est demandé au Rectorat, il est systématiquement refuser;la plupart considèrent qu'il y a une limite à ne pas dépasser.

Conclusion: Faites une petition nationale pour que les lycées publics se voient rattacher des crédits et des personnels spécifiques et vous aurez des réseaux, des associations efficaces pour placer les diplômés comptables.

Patrick


--------------------


Message écrit le: 24/06/2005 17:14
Invité_midore


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Patrick,

C'est toujours un peu la même chanson les enseignants du public manquent de moyens ! vu le budget de l'éducation nationale, on comprend mal.

Pour ma part j'ai toujours trouvé tout mes jobs par annonces dans le Figaro ! donc ça marche !

Les candidats des écoles de commerce sont recrutés pour la qualité de l'enseignement et la réputation de l'école par pour la publicité qui en est faite et assez rarement par le répertoire des anciens élèves bien que ça marche parfois (en fais le répertoire des anciens sert surtout pour faire du buisiness).

Par exemple aujourd'hui l'ISG n'est pas aussi bien vue qu'auparavant alors que MSTCF Dauphine est très apprécié. L'ISG communique plus que Dauphine en théorie, suivant votre raisonnement, l'ISG devrait avoir meilleure réputation...

cordialement !

Message écrit le: 24/06/2005 18:47
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


On ne peut pas prendre le cas de Dauphine qui a toujours été une exception comme référence de l'enseignement public.

A la limite, Dauphine n'a même plus besoin de faire de communication, ses étudiants se placent grâce à la réputation d'excellence ( justifiée) acquise depuis des lustres.

Par contre, si vous prennez certaines Ecoles qui recrutent une majorité de nullards et qui diplôme une majorité d'ignorants, il vaut mieux et de loin être diplômé de ce genre d' Ecole qui font parrainer leurs promotions par Mr Giscard d' Estaing ou Mr Chirac entre autres, que d'être diplômé d'une valeureuse MSG de Clermont Ferrand ou de Besançon par exemple.

C'est une question de moyens, et dans notre société de communication ce qui importe c'est le message, et ceux qui ne communiquent pas sont condamnés à végéter.

Pour le coût de l' Education Nationale, il est vrai qu'elle revient extrêmement cher à l' Etat ( 40% du budget) mais c'est parce qu'il y a quelques décennies la France, à tord ou à raison, a décidé d'apporter une couverture éducative complète à l'ensemble des couches sociales sur tout le territoire français.

On peut supprimer les maternelles ( comme en suisse où il n'y en a pas), faire payer l'enseignement supérieur comme aux Etats Unis ( malheur à ceux qui n'ont pas les moyens ou qui ne sont pas des champions de basket), supprimer les bacs techno et les bacs pro pour les orienter illico vers l'apprentissage et on réduira automatiquement la facture.

Quant aux salaires de ces bons à rien d'enseignants, ces imbéciles qui perdent leur temps à passer et à faire passer des diplômes c'est vrai qu'ils sont trop payés, surtout ceux qui enseignent en classe préparatoire.

Un agrégé avec 10 ans de carrière gagne 2400 euros net, avec 20 ans environ 2800 euros et termine sa carrière après 30 ans de maison à 3100 euros net par mois. Sur 12 mois , il va sans dire et sans aucun avantage.

Quand à moi, j'ai honte de coûter si cher à la population française, en particulier à ces pauvres collaborateurs de cabinet, dont certains titulaires d'une prestigieuse maîtrise et qui gagnent 5000 à 6000 euros par mois paient des impôts pour me payer mon prestigieux salaire.

Ah oui, au fait!

J'ai 17 ans d'expérience professionnelle, soit expert comptable dipômé, agrégé d'économie-gestion depuis 7 ans ( par choix) et accessoirement titulaire d'un DEA en sciences de gestion, et mon salaire net du mois de mai 2005 était exactement de 2128, 73 euros.

C'est vrai, j'ai honte....mais pas pour moi.

Patrick

--------------------


Message écrit le: 24/06/2005 18:57
Arnie


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Oui , les annonces du Figaro ca marche : j'ai été embauché deux fois en répondant à une annonce du Figaro, mais à chaque fois il y a eu 500 CANDIDATURES pour le poste, 50 candidats préselectionnés puis les tests techniques et psy...

Je n'ai été pris que parce que le profil du poste était très particulier et que j'avais cette expérience.

Les placards demi-page du Figaro ne sont la que pour des raisons de publicité, incontourable problème des grands cabinets pour asseoir leur réputation.

Message écrit le: 25/06/2005 23:57
Sioux


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


A Patrick

Il existe des écoles maternelles en Suisse; certes privées et chéres mais souvent bilingues, certaines en uniforme dés 3 ans. Il y en a même qui appliquent le cursus français de la maternelle conforme à la France et ce sur la région du Léman.

Salutations

SIOUX

Message écrit le: 26/06/2005 22:56
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Merci pour cette précision SIOUX, je croyais qu'il n'existait que le Jardin d'enfants sorte de garderie pour les petits enfants avant l'école primaire.

Patrick

--------------------


Message écrit le: 27/06/2005 08:47
Jack06

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 504
Inscrit le: 17/12/2007
Région: 06 - alpes-maritimes


Je rejoins complètement le message de Patrick sur le prétendu salaire surévalué des profs et de façon plus général du secteur public.
Le problème vient du fait qu'en privé, on peut licencier sans ménagement les personnes non motivées et donc valoriser les autres or cela est impossible dans le public.
De plus, le public souffre d'une image parfois injustifiée.
Un exemple: on a l'impression que les profs sont souvent en grève or en générale seuls 20% des enseignements sont grèvistes; malheureusement, la télé ne donne la parole qu'à ces fameux 20% d'où un sentiment de ras-le-bol chez l'individu "lambda" pour qui faire grève restera un mythe.

Message écrit le: 27/06/2005 10:58
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Un élément intéressant aussi quant à notre profession et au problème lié aux faibles rémunérations du secteur public et du para-public.

Si vous lisez " Le Monde" du mardi, vous verrez souvent dans les offres d'emplois, de nombreux postes, souvent extrêmement intéressants proposés par les collectivité locales, mais qui reviennnent de semaine en semaine car ils ne trouvent pas prenneurs:

Ex: directeur Financier de la ville de..., contrôleur des services généraux, secrétaire générale de la ville de... etc....

Beaucoup de ces postes s'adressent à des titulaires du DESCF ou DEC avec une connaissance minimale de la comptabilité publique ( mais cela s'apprend vite), offrent souvent des avantages matériels non négligeables, et c'est une superbe carte de visite pour la suite de la carrière ( CV et surtout réseau de relations).

Seulement voilà : les salaires proposés sont ceux d'un cadre A de la fonction publique ( sans possibilité de faire comme moi autre chose à côté...) c'est à dire qu'il ne dépassent guère 3000 euros bruts par mois ( + ou - ).

Alors que le marché est à 5000 ou 10000 pour des postes équivalents dans le privé, et rappelons que les collectivités publiques n'offrent pas ici la sécurité d'emploi..

C' est bien dommage, et je pense que c'est un créneau intéressant pour un jeune diplômé.

Patrick


--------------------


Message écrit le: 27/06/2005 11:41
Jack06

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 504
Inscrit le: 17/12/2007
Région: 06 - alpes-maritimes


Votre remarque me fait sourire car elle entre dans ma réflexion d'évolution à moyen terme (1 à 3 ans) selon les propositions que j'aurais.
Mais il est clair que ce sont des postes très intéressants intellectuellement.
Diverses connaissances dans le secteur public m'ont d'ailleurs souvent dit combien nos profils étaient recherchés (dans l'optique de rendre ce secteur plus rentable).
A suivre donc...

Message écrit le: 27/06/2005 14:34
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Je crois me souvenir avoir vu passer quelque chose de pas mal du tout sur Nice, il y a quelques semaines.

Patrick

--------------------


Message écrit le: 27/06/2005 14:48
Jack06

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 504
Inscrit le: 17/12/2007
Région: 06 - alpes-maritimes


Très clairement, je vais me donner le temps de la réflexion.
Je me sens très bien dans mon cabinet et je me donne 1 an de plus pour consolider mes acquis.
Je ferai le point courant juin 2006 et je prendrai des décisions à ce moment là; je crois qu'il ne faut pas bruler les étapes et n'ayant jamais sauté de marche (au risque de glisser et de retomber plus bas), je ne vais pas commencer maintenant.
Néanmoins, je lis avec attention les diverses possibilités (notamment votre parcours qui est très intéressant et donne à réfléchir) qui s'offrent et après les avoir muri, j'agirai.


Message écrit le: 27/06/2005 18:08
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)

Messages: 1340
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 92 - hauts-de-seine


Citation : Patrick @ 24.06.2005 à 16:04
Une précision qui s'impose : Pour quelle raison y-a-t-il des réseaux d'anciens élèves et des services de placement dans les écoles privées et pas dans les établissements publics?

Pour deux raisons: - la première étant que les écoles privées ont un budget communication pour placer leurs étudiants qui sont des CLIENTS et qui doivent placer leurs CLIENTS si elles veulent l'anner suivante retrouver des CLIENTS.

- la deuxième raison vient du fait que les enseignants du public faisant leur carrière à un niveau de rémunération d'environ 50% à celle à laquelle ils auraient pu prétendre dans le privé , et qu' à chaque fois qu'un budget spécifique est demandé au Rectorat, il est systématiquement refuser;la plupart considèrent qu'il y a une limite à ne pas dépasser.

Conclusion: Faites une petition nationale pour que les lycées publics se voient rattacher des crédits et des personnels spécifiques et vous aurez des réseaux, des associations efficaces pour placer les diplômés comptables.

Patrick

Bonjour,

Je réagis au message de Patrick.
Les écoles publiques n'ont peut être pas les mêmes moyens que les écoles de commerce ... certes.
Mais les étudiants des lycées publiques pourraient aussi se prendre en main, avec l'appui des enseignants (qui soit dit en passant sont quand même fiers que leurs étudiants trouvent des jobs intéressants) et des dirigeants des lycées.
Créer une association d'anciens ne coûte pas cher, et l'efficacité peut prouver aux étudiants l'intérêts d'y participer.
Je reviens sur mon exemple raconté dans mon précédent message où nous avions créé à Bessières l'association des anciens de DECS. La première année, nous avions organisé une soirée de rencontre des etudiants avec les cabinets. Le but était d'une part de faire connaitre Bessières aux professionnels (malgé la trsè bonne réputation du lycée à l'époque) et d'autre part de faciliter les démarches d'embauche.
Malgré le peu de moyens (c'était jus d'orange et cacahuetes et mailing fait à la main !!!), certains cabinets invités étaient même agréablement surpris de notre démarche pour un lycée public. C'était en septembre .... 1986.
A ma connaissance, cela a été la seule fois...

Laurent

Message écrit le: 27/06/2005 20:13
Jack06

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 504
Inscrit le: 17/12/2007
Région: 06 - alpes-maritimes


Je rejoins complètement votre analyse!
Quand j'étais en MSTCF, on avait mis à jour l'annuaire des anciens élèves en insistant bien auprès de l'administration pour que cet annuaire soit mis à jour afin de permettre aux étudiants d'avoir des EC qui avaient fait la même formation qu'eux.
Résultat depuis 2000, 2 appels pour savoir où je réside et le plus drôle c'est que j'ai proposé à un étudiant de me rappeler pour lui donner des rensignements sur d'autres anciens élèves... j'attends toujours...
A l'inverse des écoles de commerce de bas de gamme formant des fils à papa et où le seul critère d'entrée est le carnet de chèque des parents, ont d'excellents réseaux et permettent à leurs "clients " (comme dit Patrick) de trouver sans chercher!

Message écrit le: 28/06/2005 21:07
Titin


Messages: 82
Inscrit le: 07/06/2005


Bonsoir

Je suis collaborateur comptable, je gagne environ 1500 euros brut par mois (prime de précarité incluse), pour environ plus de 35 heures par semaine, cela ne me dérange pas de payer des impôts pour assurer le fonctionnement du service public. Je suis même pour le service public...


Message écrit le: 29/06/2005 09:08
Invité_midore


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Citation : titin @ 28.06.2005 à 21:07
bonsoir

Je suis collaborateur comptable, je gagne environ 1500 euros brut par mois (prime de précarité incluse), pour environ plus de 35 heures par semaine, cela ne me dérange pas de payer des impôts pour assurer le fonctionnement du service public. Je suis même pour le service public...

Là nous ne sommes plus dans le débat du forum :

Concernant votre salaire c'est un scandale ! dans la profession on ne doit pas accépter de rémunération inférieure à 2.000 euros / mois

Concernant les impôts libre à vous d'en payer un max, et la question n'est pas là. Le problème vient de la compétitivité de notre économie. Aujourd'hui c'est la spirale infernale. Tout euros de dépense publique supplémentaire crée du chomage qui entraine une dépense supplémentaire (indémnisation, ...).

Et les besoins sociaux ne font qu'augmenter...

IL faut bien considérer que pour payer des impôts il faut aussi avoir un revenu !


Message écrit le: 29/06/2005 22:12
Titin


Messages: 82
Inscrit le: 07/06/2005


Bonsoir

Concernant mon salaire :

INCROYABLE - l'expert me dit ouvertement qu'il est satisfait de mon travail, je fournis à mon sens un investissement important, le client me l'a dit ouvertement.
pourtant, je contribue à verser au cabinet 15000 euros d'honoraires TTC mensuel
sur les 15000 euros, je ne gagne même pas 10%, vous imaginezla marge, en plus, j'ai l'impression d'être pris pour un imbécile, puisque l'expert reconnait ouvertement me verser un salaire de subsistance, (il faut dire que le logo de mon école était un pigeon). j'habite sur Paris

Alors si vous me poposez 2000 euros brut par mois, je suis prêt à quitter le cabinet
je suis preneur...

j'en ai assez de ce système ou tu t'investis à fond, et tu ne peux jamais goûter au fruit du gâteau, dites moi, est ce le système français qui est fait ainsi, car si c'est le cas, je préfère m'expatrier, même 200 euros brut de plus, ils ne peuvent pas te l'accorder. le pire, c'est que j'ai des amis, diplômés bac +4, qui touchent exactement le même salaire...on se fiche de la jeunesse...

Ou alors la solution, c'est de devenir fonctionnaire, dans ce cas, j'opte pour l'inspection du travail, comme contrôleur, je serais pasmal...


Message écrit le: 30/06/2005 10:09
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)

Messages: 1340
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 92 - hauts-de-seine


Bonjour,

Citation
Concernant votre salaire c'est un scandale ! dans la profession on ne doit pas accépter de rémunération inférieure à 2.000 euros / mois


Pour répondre à midore, je vous trouve présomptueux pour oser dire qu'il ne faut pas accepter de salaire inférieur à 2.000 €uros.
Le salaire dépend de la formation, du travail à effectuer et d'autres paramètres. Il n'existe pas de smic de la comptabilité.

Je ne connais pas votre formation, mais tous les comptables ne peuvent prétendre à un tel niveau de rémunération ; par exemple, dans mes services, seuls les responsables de service ont un salaire supérieur à 2.000 €uros, les autres comptables sont en dessous.

Citation
pourtant, je contribue à verser au cabinet 15000 euros d'honoraires TTC mensuel


Juste quelques remarques :
Le CA annoncé est TTC : je rappelle que le CA HT importe pour l'expert comptable.
De plus, si toutes vos heures travaillées sont facturées, le taux moyen horaire de facturation de 80 €uros, ce qui n'est pas déraisonnable dans la profession. Autre remarque concernant la facturation, il arrive qu'un expert comptable puisse facturer plus cher que les heures réellement effectuées par les collaborateurs (l'inverse est malheureusement plus souvent le cas, vca

Laurent

Message écrit le: 30/06/2005 10:14
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)

Messages: 1340
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 92 - hauts-de-seine


Bonjour,

Citation
Concernant votre salaire c'est un scandale ! dans la profession on ne doit pas accépter de rémunération inférieure à 2.000 euros / mois


Pour répondre à midore, je vous trouve présomptueux pour oser dire qu'il ne faut pas accepter de salaire inférieur à 2.000 €uros.
Le salaire dépend de la formation, du travail à effectuer et d'autres paramètres. Il n'existe pas de smic de la comptabilité.

Je ne connais pas votre formation, mais tous les comptables ne peuvent prétendre à un tel niveau de rémunération ; par exemple, dans mes services, seuls les responsables de service ont un salaire supérieur à 2.000 €uros, les autres comptables sont en dessous.

Citation
pourtant, je contribue à verser au cabinet 15000 euros d'honoraires TTC mensuel


Juste quelques remarques à titin :
Le CA annoncé est TTC : je rappelle que le CA HT importe pour l'expert comptable.
De plus, si toutes vos heures travaillées sont facturées, le taux moyen horaire de facturation de 80 €uros, ce qui n'est pas déraisonnable dans la profession. Autre remarque concernant la facturation, il arrive qu'un expert comptable puisse facturer plus cher que les heures réellement effectuées par les collaborateurs (l'inverse est malheureusement plus souvent le cas, car l'expert comptable subit aussi la pression de son client qui veut payer le moins cher possible), du fait par exemple d'un relationnel particulier avec le client, du bénéfice que peut en retirer le client, etc.
N'oublions pas surtout que les heures ne sont pas de la simple marchandise, l'expert comptable vend avant tout une prestation basée sur du temps passé.

Laurent

Message écrit le: 30/06/2005 14:00
Patrick

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 742
Inscrit le: 12/04/2003
Région: 74 - haute-savoie


Juste une remarque pour Laurent et concernant le taux de facuration moyen dans la profession: Nous avons fait un sondage auprès d'un échantillon de mémorialistes, qui n'est évidemment pas significatif, en leur demandant leur avis sur le taux moyen de facturation d'un collaborateur non cadre et globalement nous arrivons à 45-47 euros HT de l'heure. Le CSOEC à fait réaliser une enquête probablement beaucoup plus sérieuse, et on arrive à un taux horaire de 53 euros HT.

Personnellement, je travaille à 60 euros HT de l'heure pour une clientèle TPE en province.

Tout cela pour dire que 80 euros HT me semble excessif ( hors Paris et encore).

Pour le reste, entièrement d'accord.

Patrick

--------------------


Message écrit le: 30/06/2005 18:42
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)

Messages: 1340
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 92 - hauts-de-seine


Bonjour Patrick,

Je ne dis dis pas que 80 € / heure est normal. Je vouslais simplement dire que cela était possible et pas forcément anormal. Cela dépend de beaucoup de paramètres (Paris / province, type de clientèle, valeur ajoutée et services apportés au client, etc).

Si je prends mon exemple personnel (j'ai quitté le cabinet en 1998, il a donc 7 ans).
J'étais dans un cabinet parisien qui avait une clientèle allant de la TPE à la grosse PME. Le taux de facturation variait selon le type de collaborateurs, le type de missions et le type de clientèle.

Pour ma part, je dirigeais le département d'audit, et j'étais facturé entre 800 et 1000 francs selon les clients en commissariat aux comptes (120 € à 150 €). Compte tenu de mon poste, je devais facturer environ les 2/3 de mes heures (j'avais beaucoup d'heures non affectables comme la gestion de missions, le relationnel avec les clients, la facturation / encaissement, etc).

Les simples collaborateurs en expertise comptable pouvaient être facturés entre 250 et 450 francs (40 € à 65 €). Pour 250 F/H, il s'agissait de collaborateurs faisant de la saisie ou des travaux très basiques.
Ceci dit, nous avions une forte pression de la part des associés du cabinet qui préféraient facturer moins d'heures mais les facturer plus cher. Cela avait pour intérêt notamment d'inciter les collaborateurs à progresser dans le travail et à être plus efficace.
De plus, nous avions remarqué que les clients remettent plus facilement en cause le volume nécessaire pour faire le travail que le taux de facturation (cela aurait eu pour effet de remettre en cause par le client la qualification même des collaborateurs).

A bientôt

Laurent

Message écrit le: 01/07/2005 08:59
Invité_midore


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Citation : LJ4 @ 30.06.2005 à 10:14
Bonjour,

Citation
Concernant votre salaire c'est un scandale ! dans la profession on ne doit pas accépter de rémunération inférieure à 2.000 euros / mois


Pour répondre à midore, je vous trouve présomptueux pour oser dire qu'il ne faut pas accepter de salaire inférieur à 2.000 €uros.
Le salaire dépend de la formation, du travail à effectuer et d'autres paramètres. Il n'existe pas de smic de la comptabilité.

Je ne connais pas votre formation, mais tous les comptables ne peuvent prétendre à un tel niveau de rémunération ; par exemple, dans mes services, seuls les responsables de service ont un salaire supérieur à 2.000 €uros, les autres comptables sont en dessous.

Citation
pourtant, je contribue à verser au cabinet 15000 euros d'honoraires TTC mensuel


Juste quelques remarques à titin :
Le CA annoncé est TTC : je rappelle que le CA HT importe pour l'expert comptable.
De plus, si toutes vos heures travaillées sont facturées, le taux moyen horaire de facturation de 80 €uros, ce qui n'est pas déraisonnable dans la profession. Autre remarque concernant la facturation, il arrive qu'un expert comptable puisse facturer plus cher que les heures réellement effectuées par les collaborateurs (l'inverse est malheureusement plus souvent le cas, car l'expert comptable subit aussi la pression de son client qui veut payer le moins cher possible), du fait par exemple d'un relationnel particulier avec le client, du bénéfice que peut en retirer le client, etc.
N'oublions pas surtout que les heures ne sont pas de la simple marchandise, l'expert comptable vend avant tout une prestation basée sur du temps passé.

Laurent

Je parle de prestations en cabinet :

Le taux de 53€ de l'heure pour une prestation non cadre de cabinet donne à peu près un salaire brut de 2.500 euros ce qui est bien supérieur à 2000 euros. Le travail en entreprise c'est autre chose.

Je rappelle que la règle de calcul du salaire brut en partant du taux horaire de facturation est de 53€ de l'heure facturable / 3,5 (coefficient) * 169 (horaire mensuel avant le 35 heures). Le taux du coefficient varie de 3.5 à 4 en fonction des collaborateurs.

Alors à vos calculettes !!!!


Message écrit le: 02/07/2005 11:50
Titin


Messages: 82
Inscrit le: 07/06/2005


Bonjour

Citation : "LJ4"

mais tous les comptables ne peuvent prétendre à un tel niveau de rémunération ; par exemple, dans mes services, seuls les responsables de service ont un salaire supérieur à 2.000 €uros, les autres comptables sont en dessous.



LJ4, j'espère au moins que dans vos services, un comptable avec 10 ans d'expériences, gagnent au moins 2000 euros brut par mois.


Dansle cas contraire, il vaut mieux devenir fonctionnaire, à titre d'exemple, un fonctionnaire, avec un bac -3 (soit un BEPC), entrée dans la vie active en 1968, travaillant dans un autre secteur que l'enseignement, d'employé il est passé cadre, par l'intermédiaire des concours internes, en fin de carrière, il gagne un traitement, un salaire net de 2600 euros par mois (hors primes incluses).

Je comprend maintenant pourquoi les jeunes à l'université preferent s'orienter dvers une carrière dans la fonction publique, car au moins l'augmentation (même si elle est faible) est progressive, et surtout le salaire augmente avec l'ancienneté, à contrario dans le privé, avant c'était encore possible, d'évoluer avec l'ancienneté, mais aujourd'hui ce n'est plus forcemet le cas, dernièrement, j'ai rencontré sur un autre forum, une collaboratrice comptable, qui n'avait pas vu son salaire augmenté depuis 10 ans.

A mon avis, la différence de salaire entre le privé et le public n'est plus aussi importante. Je pense même que lorsqu'on est une femme, ou très peu diplômé, il est plus intéressant de devenir fonctionnaire.

autour de moi, mes amis diplômés, qui après un concour sont rentré dans la fonction publique,sont les mieux lotis, par rapport à ceux qui ont pris la décision d'integrer le secteur privé.

Qu'en pensez vous ?


Message écrit le: 02/08/2005 23:23
Memene


Messages:
Inscrit le: 01/01/1970


Salut,

Alors moi c memene, je prépare à la rentrée le DECF en alternance je recherche un cabinet d'expertise comptable. Cependant j'ai lu quelques messages de personnes sur ce site concernant le marché de l'emploi et je suis d'accord avec certains. Ca fait un moment que je suis à la recherche et franchement c'est trés difficile de trouver un cabinet d'expertise comptable qui recrute des jeunes débutants. Je ne lâcherai pas l'affaire et je sais que je vais avoir beaucoup de mal a trouver mais c pas grave. Je souhaite un courage à tous ceux qui sont dans le meme cas que moi. Je suis nouvelle sur ce site et c pour cela que je sais pas trop quoi vous dire mais bon chance a tous.

Message écrit le: 03/08/2005 14:38
Leyna

Employé en comptabilité
Messages: 1
Inscrit le: 29/07/2005
Région: 75 - paris


Bonjour memene,
ton message m'a interpellé car moi aussi j'ai préparé mon decf en alternance (bac pro et bts aussi) sur quelle région cherches tu un cabinet ? si c'est en région parisienne surtout ne t'inquiettes pas tu vas trouver. mais pourquoi fait tu le decf en alternance ? si c'est pour un souci d'argent ok mais sinon pour le decf il vaut mieux des cours à plein temps car c'est vraiment dur de concilier le travail en cabinet et les cours du decf
bon je ne sais pas si je t'ai vraiment aidé mes j'espère que tu vas trouver rapidement et que tu réussira ton decf
leyna

Message écrit le: 06/08/2005 12:41
Emila

Etudiant
Messages: 6
Inscrit le: 04/10/2004


Je recherche un poste de collaborateur comptable et/ou EC stagiaire sur la Région Nord Pas de Calais, voir la Belgique et la Normandie.

Quels magazines, revues de presses, quotidiens... sur la région sont susceptibles de diffuser des offres de cabinets comptables ?

Merci d'avance

Message écrit le: 06/08/2005 19:20
59micka

Expert-Comptable salarié en cabinet
Messages: 274
Inscrit le: 07/02/2005
Région: 59 - nord


Bonjour à toi,

Moi, je suis de la région Nord pas de calais et je regarde tous les week end le supplément de la voix du nord, c'est le journal des petites annonces).

Sur cette semaine, il cherche un comptable sur Bergues et Saint Omer.

Si tu veux plus de précisions, tu peux mon contacter par mail. (en cliquant sur mon nom, tu verras mon adresse).
Voilà

Message écrit le: 15/08/2005 19:56
59micka

Expert-Comptable salarié en cabinet
Messages: 274
Inscrit le: 07/02/2005
Région: 59 - nord


Bonjour à tous, demain, je dois donner une réponse concernant un poste de fiscaliste dans une entreprise.
Je m'explique, je travaille dans une entreprise industrielle depuis un an et j'ai demandé à faire en juin dernier, un contrat de professionnalisation en DESCF. Je dois signer très prochainement ce contrat. Problème, la fiscaliste est partie, et on m'a demandé si je souhaitais prendre le poste mais dans ce cas, je dois abandonner l'idée de faire un contrat de professionnalisation.
Donc à moi, le choix !!!
Le problème est que le contrat se termine fin novembre 2006 et pour retrouver un travail en cabinet à cette période, c'est même pas la peine.

Moi je souhaite partir après en cabinet d'expertise pour apprendre plus mais j'hesite car il est vrai que les salaires en entreprise sont plus élevés.
Moi pour l'instant, j'ai dit que je voulais faire ma formation.

Combien puis-je prétendre comme salaire d'embauche en cabinet avec un DESCF en poche après deux ans d'expérience en entreprise réussie ?(en province).
Mais surtout combien gagne les collaborateurs après 5 ans d'expérience ?

Je ne demande pas une réponse exacte mais juste un intervalle de valeur.
Merci

Message écrit le: 15/08/2005 21:24
Scoubi


Messages: 38
Inscrit le: 09/07/2004
Région: 59 - nord


Aux dires des experts stagiaires tu va trouver un salaire entre 2500 et 3000 si tu débrouille bien en negociation mais avec + heures et + de travails
a toi de voir
peut tu esperer encore évoluer dans cette entreprise?

tu va faire ton DESCF a gaston berger ( hihi moi aussi)
apparement tu peux le faire en entreprise alors pkoi ne pas consilier les deux

reflechis y..

Message écrit le: 15/08/2005 22:27
59micka

Expert-Comptable salarié en cabinet
Messages: 274
Inscrit le: 07/02/2005
Région: 59 - nord


Non je ne pourrais pas concilier les deux.
Je le fais à giraux sannier à saint martin les boulogne (62).
Ca me parrait beaucoup 2500 €/ mois après 5 années d'expérience. Je pense plutot à 2 000 €/mois en négociant bien en plus


Message écrit le: 14/11/2009 21:21
Djahim

Etudiant
Messages: 136
Inscrit le: 10/08/2007


Salut, trouvez vous normal que toutes les annonces d'emploi s'annoncent à des gens expérimentés? N'y a t-il donc pas de place pour les jeunes diplomés.

Message écrit le: 27/01/2011 23:33
Lulu34080

Collaborateur comptable en cabinet
Messages: 12
Inscrit le: 05/09/2010
Région: 34 - hérault


Bonjour à tous et toutes,
pour répondre de manière pragmatique et synthétique:
je suis basé à montpellier, cadre comptable avec 10 ans d'expérience en pme dont 2 organisation des systèmes comptables, je maitrise 5 logiciels comptables et parle couramment anglais.
Avec un bts, quelques uv du decf et une licence pro management comptable et financier pme,
je me retrouve à pointer au chomage depuis un an suite à une liquidation , et pourtant : des références j'en ai.

Alors aux petits malins débutants qui se plaignent de rien trouver, moi je leur dis avec 10 ans d'expérience en totale autonomie je ne suis pas mieux loti, les cabinets me refusent car ils préfèrent des ex contrats qualifs qu'ils vont payer 3 francs 6 sous pendant 3 ans,ou des collaborateurs qu'ils vont débaucher, et les entreprises ont le choix avec des bac+ 5 seniors qui ont perdu leur emploi suite à des licenciements en fin de droits et qui acceptent des postes bien inférieurs...

Donc les jeunes ne vous inquietez pas la route est longue et sinueuse.


--------------------


Message écrit le: 28/01/2011 09:24
Venaig

Expert-comptable
Modératrice Compta Online


Messages: 3429
Inscrit le: 15/12/2007
Région: 56 - morbihan


Bonjour Lulu34080,

Malheureusement, je ne vais que confirmer ce que vous dites.

Dans mon cas, je suis toujours en poste en tant que comptable unique, avec 11 ans d'expérience ainsi qu'un BTS et un DCG. Mais je recherche un autre poste depuis septembre dernier. Et là, toutes les portes se ferment. Vous vous trouvez dans une situation dans laquelle vous remettez en question votre cv, votre lettre de motivation. Puis on se rend compte que ce n'est pas le problème, et là c'est vous et vos compétences, que vous remettez en question.

On a l'impression de se retrouver dans la situation des jeunes diplômés tout juste sortis du cursus scolaire. Je conçois tout à fait que cela soit très frustrant mais c'est la réalité du marché.

Je crois qu'au final, il ne faut pas en arriver au stade d'être aigri, même si vous avez toutes les bonnes raisons du monde de l'être. Il faut reprendre le dessus, et se dire que ce n'est qu'une mauvaise passe. Peut-être pourriez-vous voir sur Paris et l'Ile-de-France ? Là, vous avez une quantité impressionnante d'annonces.

Bon courage pour la suite, et tenez nous informé des évolutions.

Cordialement,

Venaig

--------------------


Message écrit le: 28/01/2011 23:14
Claudusaix

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 4554
Inscrit le: 18/03/2003
Région: 87 - haute-vienne


Bonsoir,

Lulu34080, je peux parfaitement comprendre votre déception face à la difficulté d'intégrer un cabinet d'expertise comptable. En effet, j'ai eu cette ambition et l'ai toujours. Je crois qu'il ne faut pas se décourager. Il faut accepter les refus. Il faut en faire une force. Il faut avancer lentement vers cet objectif.

Il faut faire les preuves de votre adaptation à ce milieu. Travailler en entreprise et en cabinet n'est pas tout à fait la même chose. Bien sûr, il y a des bases communes. Bien sûr, il y a des méthodes de travail similaires.

Cela passe par des sacrifices, par des remises en cause personnelles, par une écoute du marché. Il ne faut pas griller toutes ses cartouches d'un seul coup. Si je continue sur le maniement des armes, vous avez le choix :

  • entre laisser le doigt sur la détente et décharger d'un seul coup le chargeur. Le risque étant de voir l'arme se soulever même si l'on a bien en main et de manquer sa cible.


  • et tirer coup par coup, prendre sa respiration, bloquer pour faire mouche à chaque coup.


Entre l'urgence des échanges nourris et la nécessaire vision du champs de tir, il faut faire un mixte des deux. C'est cela le plus compliqué.

Sans pour autant arriver à mon objectif final, j'ai réussi à décrocher deux missions en cabinet après douze ans d'expérience en comptabilité dans un établissement public et en entreprise. C'est donc possible. Mon chemin est encore long. Il me faut encore tirer des cartouches pour atteindre ma cible. Mais, j'ai l'impression que mon objectif est à ma portée même si cela semble encore inaccessible.

Cordialement,

--------------------


Message écrit le: 05/02/2011 15:51
Hyoga

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 279
Inscrit le: 26/11/2005
Région: 44 - loire-atlantique


Message édité par Hyoga le 05/02/2011 15:53
Bonjour,

ayant moins d'expérience que vous, je me permets de répondre à ce post.

Après mes diplomes, j'ai travaillé directement en tant que collaborateur comptable en cabinet d'expertise comptable.

Cela fait 4 ans que je suis collaborateur comptable et donc mainteant EC stagiaire.

Au niveau de l'embauche des cabinets d'expertise comptable, on a l'impression que si on est comptable en entreprise, il sera difficile de trouver un emploi de comptable en cabinet d'expertise comptable.
Peut être 2 raisons :
- travail différent, même si la méthodologie peut parfois être la même
- rémunération.

C'est un peu dommage d'ailleurs, car quand on parle de l'avenir de la profession, on dit toujours qu'il y a un manque de compétence.

Pourtant, il y a beaucoup de demandes (cf site de l'OEC, où les demandes sont nombreuses).

Bien sûr que travailler en cabinet d'expertise comptable est difficile (beaucoup de dossier, rentabilité à avoir sur chaque dossier, aucune défaillance à avoir)
Mais il y a aussi d'autres métiers qui sont difficiles,.......

cordialement,

Message écrit le: 23/07/2011 09:48
Alexei

Contrôleur des Finances Publiques
Messages: 124
Inscrit le: 30/01/2010
Région: 94 - val-de-marne


Bonjour à tous et à toutes.

Je remonte ce message pour confirmer ce qui a été dit durant tout ce sujet.L'intérim ne cherche que des personnes expérimentés avec des connaissances de progiciel particulier.

J'ai envoyer des dizaines de candidatures pour me trouver un contrat de pro en DSCG en fesant jouer ma RQTH.Je n'ai eut que des lettres de refus,idem pour des missions d'intérim pas très compliqués.

Je cherche un poste dans le limousin,mon école est à Limoges.Je suis allé m'inscrire sur l'anpe,la mission locale,cap emploi,les agences d'intérim et le site des offres en alternance.

A présent je continue mes recherches en ne parlant plus de ma RQTH.Ce sont des adultes et des parents qui m'ont dit de pas en parler.

Je viens de postuler à une offre d'une banque pour un poste de gestionnaire.

Les temps sont dures.Je n'exclus pas d'aller travailler à l'étranger en angleterre,allemagne ou suisse.

Bonne journée


--------------------


Message écrit le: 13/09/2012 15:06
Dakima

Comptable en entreprise
Messages: 71
Inscrit le: 08/09/2008
Région: 62 - pas-de-calais


Bonjour

dure réalité !! le 04/09 j'obtiens le DCG en candidat libre et 6 jours plus tard on m' apprend mon licencimente pour cause économique.
12 ans dans la meme boite, 18 ans d 'expérience
je déprime vais je retrouver un emploi ? vu les messages ci-dessus, ça risque d'etre très compliqué

cordialement

Message écrit le: 18/09/2012 14:13
Ronnie921

Comptable unique en entreprise
Messages: 45
Inscrit le: 20/11/2006
Région: 75 - paris


Message édité par Ronnie921 le 18/09/2012 14:14
Bonjour, oui c'est dur de trouver du travail pour les comptables actuellement.

C'est la crise, je ne comprends pas, on m'avait dit il y a pas si longtemps que le métier comptable était très demandé et qu'il y aurait beaucoup d'offres mais là je commence à douter. Limite je me demande si je vais pas changer de filière.

Cordialement

Message écrit le: 19/09/2012 14:20
Flopy


Messages: 393
Inscrit le: 07/09/2008
Région: Lu - luxembourg


Bonjour,

Moi j'ai comme l'impression que l'on fait passer le message comme quoi
il manque beaucoup de main d'oeuvre dans la comptabilité alors que c'est faux,
tout cela dans le but de faire baisser les salaires
(le marché de l'emploi obéit à la loi de l'offre et de la demande),

Merci

Message écrit le: 19/09/2012 20:55
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Bonsoir,

"Il y a beaucoup d'offre d'emploi dans la comptabilité" ça c'est en général, il faut prendre en considération la zone géographique, le profil du candidat et la rémunération demandé.

Je travail depuis deux ans en Ile de France, avant celà je travaillait dans le golf de saint Tropez et il est clair qu'il y a bien plus d'offre à Paris que dans le Var.
J'ai mis un mois à trouver un emploi en cabinet dans les Yvelines il y a deux ans et quand j'ai voulu partir en juin de cette année j'ai mis moins de deux semaines a trouver un poste de responsable comptable dans une société d'un groupe du CAC40. Mais je suis relativement jeune 32 ans, j'ai de l'expérience : 5 ans en cabinet d'expertise et un minimum de diplôme le BTS Compta et le DCG (validé après mon embauche).

Je voie que vous êtes du 92, si vous avez beaucoup de difficulté à trouver peut être ne ciblez vous pas bien les postes en adéquation avec votre profil ou que vos prétentions sont trop élevées?

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 19/09/2012 21:24
Flopy


Messages: 393
Inscrit le: 07/09/2008
Région: Lu - luxembourg


Bonsoir,

Le marché de l'emploi n'était pas aussi dégradé
lorsque vous avez débuté il y a 5 ans que maintenant,

Et je pense que meme à Paris et son pourtour un jeune diplomé aura
du mal à trouver un premier job, toujours cette fameuse excuse du pas assez d'expérience,

Merci

Message écrit le: 19/09/2012 21:44
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Bonsoir,

Donc quand vous parlez de marché de l'emploi vous ne considérez que celui pour les juniors? C'est sur que que ce n'est pas dans ma situation.

Dans le cabinet que je viens quitté il y a encore 3 poste de Junior à pourvoir depuis plusieurs mois. Mais les jeunes diplômés ne veulent pas aller en cabinet on dirait. J'ai encore reçu aujourd'hui 2 offres d'emploi dans le 78 et le 92 pour des juniors.

Maintenant faut aussi savoir ce que l'on veut et pour un premier emploi il faut être prêt à faire des efforts en terme de salaire de distance, d'horaires et surtout être motivé.
Les prestations des jeunes diplômés en entretien sont parfois affligeantes. Quand vous leur dites qu'il faut faire 39h et que les congés sont uniquement en août et qu'ils font un tête de 3 pieds de long vous n'avez pas envie de les embaucher même s'il vous manque du monde. Qu'il ou elle ne pose des question que sur les horaires et les congés sans même en posé sur le poste et le travail qu'il aura à faire! Et ça c'est du vécu.

La recherche d'emploi n'est pas simple même s'il y a des offres.

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 20/09/2012 07:56
Flopy


Messages: 393
Inscrit le: 07/09/2008
Région: Lu - luxembourg


Bonjour,

En même temps qui accepterait d'etre payer le minimum légal,
surtout en région parisienne où le cout du logement n'est pas négligeable,

Est-ce que vous arriveriez à vous en sortir avec si peu?

Car il faut préciser que les aides au logement ne sont pas systématique non plus,
sachant que dans la capitale et ses communes aux alentours vous vous en tirez
pas à moins de 600 euros pour un petit studio, et qu'il y a encore le carburant
à payer pour se déplacer, les repas à midi et bien d'autres frais encore à assumer.

Merci

Message écrit le: 20/09/2012 14:18
Maximal

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 1949
Inscrit le: 02/09/2006
Région: 75 - paris


Bonjour

Citation
Xynezia

Maintenant faut aussi savoir ce que l'on veut et pour un premier emploi il faut être prêt à faire des efforts en terme de salaire de distance, d'horaires et surtout être motivé.


Citation
Flopy
En même temps qui accepterait d'etre payer le minimum légal


Je suis d'accord avec Xynezia. Il faut que les jeunes comprennent qu'à part faire HEC ou quelques autres sections privilégiées, vous ne pouvez pas sortir de l'école et être payé comme un cadre, bac+5 ou pas, diplôme difficile à obtenir ou pas.

Je l'ai déjà dit dans d'autres messages, mais à la sortie de l'école (c'est d'autant plus vrai pour les filières compta/gestion/audit), on ne sait rien faire. L'entreprise qui vous embauche vous forme et met des moyens à votre disposition pour vous faire progresser, les 2 premières années minimum.

J'ai l'impression que les jeunes diplômés s'inspirent un peu trop de ce qu'ils voient à la TV ou lisent dans les journaux sur les entretiens d'embauche, et prennent un peu trop au pied de la lettre le terme de "négociation".
Ces notions sont surtout valables pour les cadres. Un jeune diplômé ne pose pas ses conditions, il choisit éventuellement l'entreprise qui lui à fait la meilleure impression (encore faut-il avoir plusieurs choix), sinon, il prend ce qu'on lui donne et c'est tout.
De toute façon c'est net, le jeune qui arrive en entretien et commence à faire sa loi (je veux tant + ça + ça + ...) se fait recaler direct.

Après vous avez toujours l'exception qui confirme la règle. Il y a des entreprises qui embauchent des jeunes diplômés + 2 ans d'expérience à prix d'or alors qu'ils ne savent rien faire. Tant pis pour elles.
Les jeunes diplômés très bien payés sont des cas exceptionnels (grandes écoles, relations, chance, emploi à caractère commercial dont le salaire est indexé sur les ventes,...) et ne peuvent pas être généralisés.
Ca me semble logique. Il faut faire preuve de patience, apprendre le métier les 1ères années et négociés le salaire lorsque vous apportez un vrai plus à l'entreprise qui vous embauche. La comptabilité est effectivement bien rémunérée à partir du moment où vous comprenez que les 1ères années sont dédiées à l'apprentissage (ou alors faut faire tout de suite une formation en alternance).

Et puis c'est comme partout, le jour où vous aurez 10 comptables pour un poste, les salaires seront tirés vers le bas. Aujourd'hui, pour un comptable expérimenté sur Paris, pas de problème d'embauche.

Citation
surtout en région parisienne où le cout du logement n'est pas négligeable


Votre salaire n'est pas à déterminer en fonction de votre train de vie, c'est votre train de vie qui dépend de votre salaire. L'effet de volume fait que les salaires en région parisienne sont plus elevés qu'ailleurs, mais individuellement, le recruteur se moque bien de savoir à quoi va vous servir votre paie.

Cordialement


Message écrit le: 20/09/2012 15:21
Flopy


Messages: 393
Inscrit le: 07/09/2008
Région: Lu - luxembourg


Bonjour,

Ensuite on tombe sur des articles où des cabinets pleurent misère
sur leurs difficultés à trouver des nouvelles recrues,

Merci

Message écrit le: 20/09/2012 16:17
Silver sword

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 13
Inscrit le: 14/11/2007
Région: 38 - isère


Bonjour,

je souhaitais réagir suite au message de maximal.
Personnellement, je crois que les jeunes diplomés doivent arrêter de se brader car cela tire toute l'échelle des salaires vers le bas. Et en plus cela fait le jeu des patrons qui se lavent les mains.

Ok l'entreprise forme. Encore que dans certains cas(beaucoup ?) cela est très discutable mais nous apportons notre force de travail et notre bagage théorique.
Quand je vois que certains acceptent le smic ou guère plus en sortant d'un master, c'est à vous désespérer de faire des études. A ce compte là, autant être caissier dans un supermarché : 35 heures + CE + mutuelle + peu de responsabilités ...

Cdlt

Message écrit le: 20/09/2012 17:56
Maximal

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 1949
Inscrit le: 02/09/2006
Région: 75 - paris


Bonjour

C'est sûr que le SMIC c'est limite.

Mais pour moi la négociation se fait quand vous pouvez apporter quelque chose à l'entreprise. Sans manquer de respect à personne, au début vous êtes un "ouvrier", Bac+5 ou pas, votre travail se limite pour la plupart du temps à faire de la saisie ou autre tâches à faible valeur ajoutée, et en 5 fois plus de temps que quelqu'un d'expérimenté.

Or vous êtes payé en fonction du travail effectué, pas des diplômes obtenus.
En quoi est-il jusitifié de payer plus cher une personne sous pretexte qu'elle est bac+5, alors qu'un bac pro peut faire le même boulot ? La différence entre les deux se fera dans le temps, le Bac+5 évoluera bien plus vite et son salaire avec.

Pour les cabinets qui n'arrivent pas à recruter :
- pour les jeunes : c'est le manque de motivation des débutants pour les raisons qu'on a évoquées ci-dessus
- pour les collaborateurs expérimentés : je suis d'accord avec vous ils ne sont pas assez valorisés.

Après il faut distinguer l'entreprise et le cabinet.

Cordialement

Message écrit le: 20/09/2012 18:35
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Bonsoir,

Je suis bien d'accord que le smic c'est très limite. j'y ai été aussi pendant en travaillant à Nice comme comptable unique. Maintenant en Ile de France et tout cas pour les cabinet je n'ai pas vue beaucoup (pour ne pas dire aucune) d'offre au smic. Dans le cabinet ou j'était les jeune étaient recruté en 22 et 24 k¤ avec prime ticket resto et mutuelle. Avec normalement une augmentation non négligeable au bout d'un an. Et je parle pour un BTS/DCG sans expérience ou moins d'un an.

Je rejoins Maximal pour dire que les collaborateurs confirmés ne sont pas assez valorisés. Et c'est pour cela que je suis parti en entreprise entre autre.

[arobase] Silver : ok pour ton raisonnement mais si tu commence comme caissier dans 3 ou 5 ans tu en sera où? L'évolution n'est pas comparable et n'est ce pas cela qui compte quand on démarre? Personnellement je voyais les choses comme ça.

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 20/09/2012 19:03
Silver sword

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 13
Inscrit le: 14/11/2007
Région: 38 - isère


Bonsoir,

[arobase] Xynezia :

mon propos parlait de salaire pur à l'embauche. Je ne parlais évidemment pas de l'évolution. Je vous rejoins d'ailleurs à ce sujet. A priori un jeune embauché en cabinet est susceptible de monter par la suite.

Pour ma part, je considère qu'un "tient vaut mieux que deux tu l'auras". Aussi, je me méfie beaucoup des entreprises qui promettent une augmentation sensible dans X mois. Ou alors il faut le mettre par écrit.

Cordialement

Message écrit le: 20/09/2012 19:29
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Bonsoir,

Je suis bien d'accord avec vous qu'il faut se méfier des présentations "enjolivées" et promesses en l'air. Je vous parlais de ce qui était pratiqué.

Après le trun over important voir très important des cabinets favorise également cette évolution.

Nombreux sont ceux qui préfère un poste un peu mieux payé et plus "tranquille" en entreprise par rapport au cabinet mais les perspectives d'évolution ne sont pas du tout les même. Et c'est ceux la même que vous retrouverez quelques années après disant que comptable c'est mal payé et qu'il n'y a pas de travail alors que pendant ces années ils n'auront rien fait d'autre que de saisir des factures d'achat ou de vente.

Dans l'équipe avec qui je travail actuellement il y a des personnes qui ont 10 ans d'expérience en comptabilité fournisseur ou client par exemple mais ne leur demandez pas de faire autre chose, ils ne savent pas et ne veulent pas hélas.

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 20/09/2012 19:52
Fonzy021

Etudiant DCG
Messages: 19
Inscrit le: 04/11/2010
Région: 02 - aisne


Bonjour,

Xynezia je rejoins totalement votre avis.

Je suis actuellement étudiant en alternance et je peux dire qu'il est vrai que le nombre de jeunes (je parle en connaissance de cause, mais je ne tiens pas à stigmatiser les jeunes comptables) voulant travailler uniquement en entreprise pour des raisons de "confort" est assez impressionnant.

Le travail en cabinet n'est pas valorisé auprès des jeunes. Au lieu de mettre en avant l'expérience que cela peut apporter, beaucoup y voient les heures supplémentaires, les salaires peu élevés, etc... Ce qui pour beaucoup les incite à se tourner vers le poste de comptable en entreprise avec tous les avantages que cela apporte, mais le manque de diversité dans leurs expériences les bloquent à un certain niveau dans l'entreprise pour la majeure partie.

Cordialement.

Message écrit le: 21/09/2012 12:12
Flopy


Messages: 393
Inscrit le: 07/09/2008
Région: Lu - luxembourg


Bonjour,

Vous envisagez tous la chose sous l'angle du jeune étudiant fraichement diplomé,
mais avez vous pensé à la personne qui est en phase de reconversion professionnel
et qui a des enfants à la charge par exemple?

Il est vrai que le diplome n'apprend pas le travail de comptable,
cependant pourquoi demander aux postulants d'etre titulaire d'un DCG ou d'un BTS
et leur proposer une si faible rémunération?

Merci

Message écrit le: 21/09/2012 20:13
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Bonsoir,

oui c'est vrai flopy quand on parle de diplômé sans expérience on pense naturellement au jeune étudiants fraîchement diplômé.

Maintenant le cas de la reconversion professionnelle est un peu différent car même si on n'a pas d'expérience en comptabilité on en a une autre. Quand j'ai fais ma reconversion dans la comptabilité j'ai bien sur mis en avant mes diplômes précédent et mon expérience passé. Car même si on n'a pas travaillé en compta on sait ce que signifie travailler, travailler en équipe, manager des personnes, gérer des clients, ou autre. Des atouts qu'un jeune sans expérience n'a pas et cela a également son importance.

Maintenant il est certain que le salaire ne sera pas le même que précédemment et ça on le sait avant de se reconvertir. Une reconversion se prépare et s'étudie et ces paramètres sont à prendre en considération.

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 23/09/2012 11:58
Alexei

Contrôleur des Finances Publiques
Messages: 124
Inscrit le: 30/01/2010
Région: 94 - val-de-marne


Bonjour à tous et à toutes.

Je croit qu'il faut prendre du recul par rapport à ce qu'on dit sur le marché de la comptabilité.Juniors et seniors ne doivent pas se laisser embobiner.

En tout cas,après un an de galère,j'ai finis par trouvé.Et je doit remercier déjà ma motivation et mon irrésistible envie de rebondir après des échecs.

Figurez vous que mon profil a beaucoup intéressé la banque de france,j'ai pu bénéficié d'accords spécifiques pour les travailleurs handicapés et valider ma deuxième année en alternance.Je commence le 1er octobre.Je vais travaillé au service entreprise,je n'en dit pas plus car je suis astreint au secret professionnel.

Et je reste toujours dans ma ville ou j'ai commencé mes études supérieurs.

J'en profite pour faire passer un message aux candidats voulant travailler en comptabilité et étant reconnu travailleur handicapé:soyez exigent envers vous même,ayez toujours de l'amour propre et soyez toujours professionnel.Attention aussi à ne pas tomber vis à vis du recruteur dans une relation de soumission.Oui il faudra discuter des incidences concrètes du handicap et des aménagements mais le faire sans quémander ou implorer le recruteur.

Prenez garde aussi aux situations ou on se moque de vous.

Merci pour votre attention.

--------------------


Message écrit le: 24/10/2012 10:39
Quantz

Employé en comptabilité
Messages: 62
Inscrit le: 06/11/2008


Message édité par Quantz le 24/10/2012 10:41
Bonjour Xynezia,

Que pourriez-vous leur demander comme "autre chose" ?

Cordialement

Message écrit le: 24/10/2012 10:55
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Bonjour,

je n'ai plus toute la conversation en tête mais même en relisant les derniers messages je n'ai pas compris votre question. Pourriez vous préciser?

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 24/10/2012 11:15
Quantz

Employé en comptabilité
Messages: 62
Inscrit le: 06/11/2008


Bonjour,

Je suis d'accord, bien évidemment, avec Maximal et Xynexia. L'idée que tel diplôme=tel salaire au début est un mythe (sauf HEC). Mais l'évolution du salaire est aussi plus rapide que dans d'autres professions. Normalement...

Ce que Flopy essaie de formuler, je crois, c'est que l'âge entre aussi en ligne de compte pour trouver un job. Je ne sais pas, prenez une mère de famille qui élève ses enfants et qui veut retravailler à 40 ans.

Cordialement,

Message écrit le: 24/10/2012 11:22
Quantz

Employé en comptabilité
Messages: 62
Inscrit le: 06/11/2008


Bonjour Xynezia,

Vous disiez que "Dans l'équipe avec qui je travail actuellement il y a des personnes qui ont 10 ans d'expérience en comptabilité fournisseur ou client par exemple mais ne leur demandez pas de faire autre chose, ils ne savent pas et ne veulent pas hélas."

Je demandais juste de préciser à quoi ils pourraient se rendre utiles. Ce qu'ils pourraient demander pour évoluer. Exemple : fiscalité, gestion...

Cordialement

Message écrit le: 24/10/2012 11:54
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Bonjour,

Cela dépends beaucoup de l'organisation interne de chaque société et de chaque personne. Ce qui a tendance personnellement à me choquer c'est quand je parle de la TVA par exemple à un comptable fournisseur et qu'il me réponds "je ne sais pas je ne m'en occupe pas" alors que c'est directement lié à son travail. Les autoliquadions, les différents régimes,.... Ou encore de ne pas assurer le suivi des comptes fournissuers avec d'anciennes factures et d'anciens règlement non lettrer et veillissant dans les comptes depuis plusieurs années. Il faut savoir prendre du recul par rapport a ses taches principales.

Vous pouvez proposer de préparer les états de déclaration de TVA, effectuer un controle sur les anciennes créances et dettes pour nettoyer les comptes auxilliaires, améliorer les processus de traitement des factures et de classement afin de gagner du temps en saisie. Deja en approfondissant les taches effectuées il y a souvent beaucoup de chose à faire, vous pouvez également vous proposer d'assister votre responsable sur d'autre aspects de la comptabilité.

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 24/10/2012 13:31
Quantz

Employé en comptabilité
Messages: 62
Inscrit le: 06/11/2008


Bonjour,

Je suis d'accord avec toi. Mais là, tu parles surtout de travail bien fait. Le comptable fournisseurs reste le comptable fournisseur; et le comptable clients reste le comptable clients.

Sincèrement, ton fils ferait ça dans une boîte, tu lui conseillerais quoi concrètement pour qu'il évolue réellement et augmente son salaire ?

Les PASSERELLES semblent assez réduites dans nos métiers : l'enseignement OU la conso OU la compta/fisca en cabinet OU la gestion en entreprise OU.... On te met une étiquette sur la tête; tu vis avec; et tu meurs avec. Non ?

Cordialement

Message écrit le: 24/10/2012 19:12
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Bonsoir,

Je n'ai pas du tout cette vision des choses bien au contraire mais je viens des cabinets d'expertise comptable je decouvre le monde de l'entreprise depuis quelques mois, je changerait peut etre d'avis avec le temps.

Pour évoluer et avoir de nouvelles taches à complir il y a pour moi deux prérequis :
- faire bien le travail que l'on a déjà à faire.
- pouvoir se dégager du temps pour faire autre chose.

Personnellement, et je ne pense pas être une exception, je suis toujours interressé de délèguer certaine de mes taches à d'autres personnes afin de me dégager du temps pour moi aussi évoluer.

Tu me demandais des conseils, les voilà :
- maitriser ce que l'on fait
- savoir se dégager du temps
- être curieux
- être demandeur de nouvelles tâches.

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 25/10/2012 10:17
Quantz

Employé en comptabilité
Messages: 62
Inscrit le: 06/11/2008


Bonjour Xynezia,

Ton propre parcours : collaborateur comptable en cabinet -> chef comptable en entreprise, montre que ce n'est pas cette entreprise qui t'a fait évoluer. Il ont pris quelqu'un de l'extérieur - toi - qui as déménagé en région parisienne à un jeune âge. Pour toi, ce parcours est évolutif, mais ce n'est en aucun cas une évolution interne. Tu n'étais pas un aide-comptable qui a été promu comptable, puis chef comptable, suite à son engagement dans son entreprise.

Résultat :
Combien de chefs-comptables sont pris en étau entre deux camps : (1) la pression de leur direction et (2) une équipe blasée qui a jeté l'éponge depuis longtemps.

Sincèrement, que peux-tu obtenir de ta Direction pour un membre de ton équipe qui se donnerait à fond ? (nouveau poste, nouveau salaire) Même si tu affirmes ne pas partager ma vision du Système, ton propre parcours montre que la seule façon d'évoluer est de quitter sa boîte pour une autre. L'ascenseur est en panne. Les salariés le savent. Ils ne sont pas dupes. D'où les provocations (un peu injustes) vis-à-vis de leur chef direct : "C'est pas mon problème" ou "Je ne sais pas faire".

Quant au message de Flopy (au sujet des postes non pourvus en cabinet), connais-tu beaucoup d'experts-comptables qui ont embauché : (par exemple) une femme de 45 ans qui veut retravailler après avoir élevé ses enfants ? Une récente étude a montré qu'on est senior, en France, à 37 ans! L'interrogation de Flopy est donc pertinente. On veut reculer l'âge de la retraite parce qu'on vit plus vieux. Mais que font concrètement les patrons, DRH, experts-comptables, dans ce sens ?

Cordialement

Message écrit le: 25/10/2012 11:06
Maximal

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 1949
Inscrit le: 02/09/2006
Région: 75 - paris


Message édité par Maximal le 25/10/2012 11:08

Bonjour

Quantz, pour la 1ère partie de ton message, ne te focalise pas sur l'évolution d'un employé, ce n'est pas le problème abordé.

Xynezia disait simplement qu'un employé, sans vouloir forcement évoluer, pouvait faire l'effort de rechercher l'information lorsqu'on lui demandait.
A priori, demander une information sur un compte fournisseur ou la TVA y afférente à un comptable fournisseurs ne me parait pas aberrant.
Demander quelque chose à un employé ne veut pas forcement dire qu'on lui rajoute une charge de travail, mais qu'on lui demande un travail différent, et malgré tout toujours en rapport avec son poste. A la fin de la journée il aura fait ses 7h, ni plus, ni moins.

De même, je trouve qu'un employé devrait toujours chercher à améliorer son travail. Je ne parle pas de quantité, mais d'efficacité, d'amélioration de processus, dans le but de se faciliter la tâche.
Quel intérêt de passer 2h à faire une tâche qui pourrait prendre 10 minutes ? Ce n'est pas une question d'évolution ou de reconnaissance de la hiérarchie, mais juste une question de bon sens.

Or il y en a certains qui se complaisent dans leur train-train quotidien et qui ne vont même pas se poser la question de savoir s'ils peuvent faire autrement ou mieux, que ce soit pour l'entreprise ou tout simplement pour eux-mêmes. Il y en a même qui s'évertuent à en faire le moins possible.

Pour finir, reconnaissance de la hiérarchie ou pas, vous avez été engagé pour faire un travail et vous êtes payé pour. Vous pouvez en faire plus si vous le souhaitez, mais vous ne pouvez pas en faire moins. Sinon il faut aller voir ailleurs. Si le comptable fournisseurs pense que son job c'est saisir des factures toute la journée, sans s'assurer d'une cohérence de l'ensemble et d'une vérification des comptes fournisseurs, c'est qu'il n'a rien compris ou qu'il est de mauvaise foie.

Le fait que le salarié n'accepte pas de responsabilités supplémentaires sans être mieux payé, ou qu'il est déjà surchargé et qu'il ne peut pas faire plus, c'est un autre problème. Je ne pense pas que c'est ce qu'évoquait Xynezia.

Cordialement



Message écrit le: 25/10/2012 12:22
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Bonjour,

Maximal a parfaitement interprété mes propos. Quand je parle de se dégager du temps je ne parle pas de faire plus d'heures. Mais bien de remettre en cause les process en place afin de les optimiser.

Concernant l'évolution dans l'entreprise je n'ai que peu d'expérience à ce niveau là, par contre pour ce qui est des cabinets d'expertises je suis passé de débutant à collaborateur confirmé avec une une petite équipe à manager dans le même cabinet. Deux de mes anciens chefs de mission ont commencé comme apprenti en BTS.

Pour ce qui est de mon équipe actuelle, il y a en effet des "récompenses" à la clé d'une évolution de leur poste autant pour eux que pour moi car tout est lié. Pour te donner un exemple je m'occupe, en plus de mon travail principal, de la compta toute simple de deux filiales qui m'occupe chacune en moyenne un jour par mois. Il est évident que si l'un d'entre pouvait reprendre cette mission là il y aurait un impacte d'abord sur sa prime de fin d'année et ensuite sur la renégociation de son salaire. ça lui permettrait de se faire les dents sur un dossier en allant jusqu'a la liasse et aux reportings, ce qui à terme lui permettrait de postuler sur un poste de comptable géné au sein du groupe ou ailleurs. Les possibilités existent chez nous, et ce n'est vrai pas partout j'en suis bien conscient.

Tout n'est pas rose et n'est pas facile, il faut se donner les moyens de réussir car tout n'est pas noir non plus.

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 25/10/2012 12:28
Quantz

Employé en comptabilité
Messages: 62
Inscrit le: 06/11/2008


Bonjour Maximal,

Dictionnaire des synonymes :
"Blasé : désabusé, désenchanté, fatigué, indifférent, las, lassé..."

Je me permets de reprendre ton expérience en cabinet : tu as été réglo, mais qu'y avait-il au bout ? Peut-être es-tu parti en entreprise avant d'être blasé. Il y a 20 ou 30 ans, les salariés avaient une mentalité de fort engagement, mais parce qu'ils voyaient quelque chose au bout (un aide-comptable pouvait passer comptable, puis chef-comptable). Quand tu dis : "reconnaissance de la hiérarchie ou pas" - ce que tu décris correspond à des valeurs morales, d'un employé réglo. Ou encore d'un jeune innocent qui n'est pas encore blasé.

Bon là je vais manger...

A bientôt.

Message écrit le: 25/10/2012 13:41
Maximal

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 1949
Inscrit le: 02/09/2006
Région: 75 - paris


Message édité par Maximal le 25/10/2012 14:06

Re Quantz

Dans tes propos on a l'impression que tous les salariés qui trainent des pieds ne sont que des victimes d'une société qui n'a pas voulu les faire évoluer, reconnaitre leur travail, ou augmenter leur salaire.

Mais il y a aussi l'inverse : des salariés qui à la base n'ont pas beaucoup de potentiel (ok, tout le monde ne peut pas être sur-doué), mais qui en plus ne font pas d'effort, n'ont aucune volonté, en font le moins possible et en veulent le plus possible.

J'en ai déjà vu et pas qu'une fois. Je peux un citer exemple parmi d'autres (je ne tomberai pas dans la facilité en parlant des fonctionnaires) :
1 - pendant un job d'été (je venais d'avoir mon BTS CGO), j'ai fait un mois à la compta fournisseur d'une grande entreprise (rien que les notes de frais des salariés nécessitaient un service comptable de 8 personnes). Je n'avais aucune expérience sauf mes stages de BTS. Je traitais donc les notes de frais. C'était assez long à enregistrer car il fallait vérifier les justifs, les ré-aggrapher, et chaque note de frais comportait plusieurs lignes à enregistrer dans différents comptes. Le logiciel ne proposait pas de modèle d'écriture qui aurait pu accélérer la saisie, etc...
Au bout de 3 ou 4 jours, j'arrivais sans forcer à traiter entre 100 et 120 notes de frais par jour. Une des personnes, avec plusieurs années d'ancienneté, n'en traitait que 15...
Je comprends qu'enregistrer des notes de frais toute la journée n'est pas passionnant, mais il faut admettre que cette personne n'est pas payée pour enregister 15 factures par jour.

Tout ça pour dire qu'il y a des personnes qui n'ont aucune ambition. Ce que je conçois très bien. Moi même mon ambition est limitée. Mais il faut au minimum faire ce pour quoi vous êtes payé, et il faut un minimum réfléchir sur ce qui pourrait améliorer votre quotidien, ou avoir un travail plus intéressant. C'est aussi normal d'être blasé si on se contente de faire ce qu'on fait sans chercher plus loin. Ce n'est pas forcement lié à la politique de l'entreprise ou à la hiérarchie.

Après comme tu l'as dit et Xynezia aussi, tout n'est pas tout blanc ou tout noir. On trouve de tout.

Cordialement



Message écrit le: 25/10/2012 16:33
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Rebonjour,

En même temps il y en a qui sont sont "blasé" comme tu dis au bout quelques mois voire moins. Quand un jeune fraichement diplômé commence en cabinet, il commence par..... du classement. On est tous passé par là, je pense que personne ne me contradira. J'en ai moi même manger quelques mois quand j'ai commencé et je n'avait pas 20 ans.
Je t'assure que quand ils sont blasés au bout de 3 jours qu'ils trainent des pieds et font ça à la vas vite avec des erreurs ça donne pas envie.

Justement par rapport à ce qu'on disait tout à l'heure. Sur les fameux petits dossier que je gère une fois par mois. Il y a un qui est gérer par un DAF d'un autre pôle du groupe, je viens d'aller lui remettre les budgets, prévionnels, ... de 2013 que j'avais préparé.
Il en a profité pour me proposer une promotion en rejoingant son équipe.Principalement pour faire du controle de gestion et la consolidation, choses que je ne fait pas actuellement. Il connait très peu mon travail (j'ai 3 mois d'ancienneté) mais il a apprécié mon attitude, ma façon de travaillé. Tu vois finalement mon expérience en entreprise ne fera fera peut être pas changer d'avis.

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 25/10/2012 16:49
Quantz

Employé en comptabilité
Messages: 62
Inscrit le: 06/11/2008


Re Maximal,

Il y a une oeuvre musicale qui s'appelle "Chant de l'innocent" de Ballif; ça commence de façon calme et poétique, puis vient la tempête et l'énervement. Cela montre bien le cheminement de l'innocent, qui s'aperçoit qu'il a été trompé.

Dans le cas d'un tire au flanc, ce sont les autres membres de l'équipe qui font le boulot à sa place. En effet, le boulot de chacun est noyé dans la masse. Dans ton propre exemple des notes de frais, la hiérarchie ne s'est nullement souciée de savoir qui traitait combien de notes de frais. Aucune récompense au "mérite".

Dans un tel système, l'entreprise n'est pas une "méritocratie".

Cordialement

Message écrit le: 25/10/2012 17:10
Maximal

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 1949
Inscrit le: 02/09/2006
Région: 75 - paris


Re !

Comme nous l'avons dit précédemment, on trouve de tout et partout.

Pour la petite histoire des notes de frais, la responsable du service a bien remarqué que je les avais pas mal avancé quand même, donc il y a eu une certaine reconnaissance du travail effectué.

Cdlt.

Message écrit le: 25/10/2012 17:22
Maximal

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 1949
Inscrit le: 02/09/2006
Région: 75 - paris


Re re...

Quantz, j'ai oublié de te demander : as-tu été "traumatisé" par une expérience personnelle ? Car j'ai l'impression que tu penses qu'une évolution interne est impossible et que l'évolution ne se fait qu'en changeant d'entreprise.

J'ai plusieurs cas de figure où le travail d'une personne a été reconnu et ou l'évolution était au bout.

Cdlt

Message écrit le: 26/10/2012 09:50
Quantz

Employé en comptabilité
Messages: 62
Inscrit le: 06/11/2008


Bonjour Xynezia,

Pour commencer, sincères félicitations pour ta promotion ! Etre promu contribue à l'enthousiasme et à la motivation.

Maintenant, tu disais que des BTS étaient devenus chefs de mission dans ton ancien cabinet. S'ils sont rémunérés correctement, avec des horaires corrects, il est clair que leurs efforts ont été récompensés. J'approuve +++. Comment cela s'est-il fait : créations de postes, démissions, départs à la retraite... ?

Cordialement

Message écrit le: 26/10/2012 10:06
Xynezia

Cadre du secteur privé
Messages: 830
Inscrit le: 21/11/2006
Région: 78 - yvelines


Bonjour,

Merci pour les felicitations, mais bon faut que je vois si je vais accepter sa proposition. Enfin bref.

Concernant les postes de chef de mission c'etait des creations, niveau remuneration ils sont moins bien payé que les chefs de mission qui sont expert comptable ce qui est normal. Concernant les heures ils en font comme les autres.

Apres pour ecoluer il faut que le poste existe il est certain que si l organisation est statique il y aura moins possibilités. Probleme des TPE.

Cordialement

--------------------


Message écrit le: 26/10/2012 12:50
Quantz

Employé en comptabilité
Messages: 62
Inscrit le: 06/11/2008


Bonjour Maximal,

Xynezia et toi êtes des bosseurs, mais paradoxalement, c'est bien en changeant de société que votre carrière a pris un tournant.

Certes il y a l'engagement et la motivation. Mais on ne maîtrise pas tout. Pour que les efforts de chacun soient justement récompensées, il faudrait aussi que le système soit parfaitement juste. Or la vie n'est pas toujours "juste" et les entreprises ne sont pas toujours des "méritocraties". Je rappelle qu'il y a des DSCG qui sont au chômage depuis un an.

Idéalement, l'entreprise (cabinet ou entreprise) devrait être une méritocratie dans laquelle les récompenses, symboliques ou financières, seraient réparties en fonction des performances, à l'exclusion de toute autre considération d'ancienneté ou d'affinités personnelles...

Personnellement, j'ai vu de tout : promesses tenues et promesses non-tenues; équité et injustices. Je vois le monde du travail comme une jungle dans laquelle aucune règle logique ne s'applique.

Cordialement.

Message écrit le: 07/01/2013 17:50
Alexei

Contrôleur des Finances Publiques
Messages: 124
Inscrit le: 30/01/2010
Région: 94 - val-de-marne


Message édité par Alexei le 07/01/2013 17:51

Bonjour.

D'autres témoignages pour nous faire part de sa confrontation vis à vis du marché de l'emploi?

Bien cordialement.



--------------------


Message écrit le: 29/01/2013 15:46
Isathe

Chef de mission en cabinet
Messages: 16
Inscrit le: 27/01/2012
Région: 35 - ille-et-vilaine


Message édité par Isathe le 29/01/2013 15:52

Bonjour,

Je souhaite juste partager mon expérience. Je suis dans le même cabinet depuis 10 ans. J'ai été recrutée comme assistante débutante après l'obtention du DESCF (DSCG actuel). J'ai commencé mon stage DEC deux ans après mon embauche et avant la fin de celui-ci, j'ai commencé à m'ennuyer. J'ai donc demandé des missions plus élaborées à l'expert comptable qui m'a répondu que ce n'était pas possible, et que l'organisation du cabinet ne permettait pas d'avoir un niveau hiérarchique intermédiaire. C'est un cabinet qui comptait trois expert comptables et environ une quinzaine de collaborateurs.

J'ai donc été très déçue de cet entretien qui m'a tout de même permis d'avoir une augmentation significative (pourtant non réclamée).

Trois mois plus tard, les experts comptables me convoquaient pour n'annoncer qu'ils reprennaient une AGC avec quatre collaborateurs et qu'ils me proposaient le poste de responsable de bureau, que j'ai bien sûr accepté.

Je suis d'accord avec Xynezia pour les TPE (évolution de carrière plus compliquée) mais de belles opportunités peuvent tout de même se présenter.

Je continue à évoluer en ayant validé la déontologie du DEC en novembre dernier. Je compte bien obtenir le DEC avant 2016. Les experts comptables me soutiennent dans ce parcours du "combattant".

Finalement, le plus important est de trouver sa place. J'ai eu de la chance : le premier cabinet fut le bon.

La plupart des chefs d'entreprise savent reconnaître le travail de leurs salariés et encourager ceux qui ont du potentiel. Parfois, il faut aussi essayer de comprendre le point de vue des employeurs...

Bon couarge à ceux qui cherchent un emploi et à ceux qui n'ont pas encore trouvé leur place.



Message écrit le: 25/02/2013 11:01
Raissaemerite

Cadre du secteur privé
Messages: 1
Inscrit le: 24/02/2013
Région: 92 - hauts-de-seine


Message édité par COC Admin le 25/02/2013 11:32

Bonjour,

Consultante en recrutement, je recherche actuellement deux profils comptables en IDF:

- 1 Collaborateur Comptable & Paie pour un cabinet à Versailles

- 1 Comptable Client pour un équipementier automobile au Plessis-Robinson (permis B obligatoire)

Les deux postes sont en CDI et requiert une expérience similaire significative. Si vous êtes intéressés, merci de me faire parvenir votre candidature à raissa.sidio-tchale@emerite-rh.com.

Cordialement,

Raïssa



Message écrit le: 01/07/2013 22:47
Jayjay92

Responsable comptable en entreprise
Messages: 11
Inscrit le: 19/09/2011
Région: 91 - essonne


Bonjour,


Au vue des derniers posts, je me demande si je réponds au bon thème, enfin bref, c'est pas grave...


ça fait 2 mois que je cherche un job en Région Parisienne et c'est la première fois que j'ai un si faible taux de réponses, le marché de l'emploi comptable en RP est-il aussi déprimé que les autres professions ?

Enfin bref, là ça va finir que je suis en train de négocier une rupture conventionnelle et surement qu'à la rentrée je ferai de l'intérim, mais ça risque de repousser le problème... Un responsable comptable trentenaire avec un BTS a apparemment moins la côte qu'il y a 2-3 ans...

Bref, j'aimerai savoir s'il y en a qui partagent la même expérience que moi en ce moment...

Bonne soirée

Cdlt

Jay



Message écrit le: 06/07/2013 08:52
Alexei

Contrôleur des Finances Publiques
Messages: 124
Inscrit le: 30/01/2010
Région: 94 - val-de-marne


Message édité par Alexei le 06/07/2013 08:53

Bonjour Jayjay92.

Bonjour,

Au vue des derniers posts, je me demande si je réponds au bon thème, enfin bref, c'est pas grave...

ça fait 2 mois que je cherche un job en Région Parisienne et c'est la première fois que j'ai un si faible taux de réponses, le marché de l'emploi comptable en RP est-il aussi déprimé que les autres professions ?

Vous n'êtes pas hors sujet au contraire!

Alors effectivement,beaucoup à l'époque sont partis en région parisienne car il avait beaucoup de postes administratifs donc d'importants besoins à pourvoir dans le secteur.Mais bon ce n'est pas impossible qu'avec les licenciements administratifs en cours et les diverses restructurations,le marché s'en ressente...

Es ce que vous avez essayé de trouver sur jbintree,monster.fr?

Pourriez vous nous en dire plus sur votre profil(diplômes et expériences précédentes)?

Enfin bref, là ça va finir que je suis en train de négocier une rupture conventionnelle et surement qu'à la rentrée je ferai de l'intérim, mais ça risque de repousser le problème... Un responsable comptable trentenaire avec un BTS a apparemment moins la côte qu'il y a 2-3 ans...

Je ne sais pas,je ne cherche pas ce genre de postes.L'intérim peut servir surtout à éviter d'avoir des trous dans votre cv.

Déplacer le problème? Je vais pas vous mentir avec le déclassement des diplômes, un seul BTS va être un peu léger,peut être à voir de tenter de préparer un DCG si possible en alternance..

En tout cas je vous souhaite bon courage et surtout d'être très patient psychologiquement...

Le marché de la compta est très très spéciale...

Cordialement.



--------------------


Message écrit le: 08/07/2013 08:56
Max77700

Collaborateur comptable en cabinet
Messages: 17
Inscrit le: 28/05/2013
Région: 69 - rhône


Message édité par Max77700 le 08/07/2013 08:59

Bonjour,

Je viens porter ma petite pierre à ce débat que je trouve fort intéressant!

Je travaille depuis 2006. J'ai fait 5 ans d'alternance, et je dois reconnaître que changer d'emploi n'a jamais été un problème pour moi. Très motivée et très concienscieuse, j'ai toujours réussi à trouver un cabinet et très rapidement. J'ai signé mon premier CDI en région parisienne en 2011. J'ai trouvé en 2 semaines!!

En région Lyonnaise depuis l'année dernière, j'ai trouvé un CDI en 2 semaines également. Les choses ne se passant absolument pas comme prévu, j'ai décidé de changer d'emploi il y a 2 mois. J'ai eu de grandes difficultés à trouver. Et les salaires proposés étaient très faibles. J'ai une collègue qui recherche, elle, depuis le mois de mai et n'a toujours rien trouvé.

La différence entre nous : il me manque une matière pour valider mon DCG (j'ai un BTS CGO) et elle a un diplôme d'école de commerce non validé. Je pense que même son expérience de 6 ans en cabinet n'est plus suffisante.

Celà m'inquiète beaucoup. Il est déjà très difficile de trouver un bon poste dans un bon cabinet. A la vue du marché de l'emploi, certains n'hésitent pas à en profiter... Je me demande jusqu'où tout cela va aller.

Cordialement



Message écrit le: 08/07/2013 10:21
Yavapai

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 380
Inscrit le: 05/02/2006
Région: 75 - paris


Message édité par Yavapai le 08/07/2013 10:22

Bonjour,

Je suis également à la recherche d'un emploi depuis mai en région parisienne, et je confirme que c'est difficile de trouver un poste intéressant avec un salaire correct.

C'était moins difficile de trouver mon premier poste car je n'avais pas d'idées précises, alors que maintenant je suis beaucoup plus exigeante...

Bon courage dans vos recherches !

Cordialement,



Message écrit le: 09/07/2013 13:56
Josh1903

Etudiant Master CCA
Messages: 51
Inscrit le: 22/05/2011
Région: 75 - paris


Bonjour,

Etant jeune diplômé (licence CCA + master CCA et DSCG en préparation), j'ai eu des difficultés à trouver un premier emploi sur Paris pour un poste d'auditeur junior.

Mais après de multiples candidatures refusées, j'ai postulé au Luxembourg et en Suisse et finalement j'étais embauché au Luxembourg chez KPMG.

A Paris, on m'avait contacté pour deux entretiens et longtemps après que j'avais signé (un en accompagnement financier chez Mazars, et un autre chez E&Y en conseil).

Cordialement,



Message écrit le: 09/07/2013 16:31
Flo42

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 87
Inscrit le: 11/01/2008
Région: 69 - rhône


Bonjour,

Je vais apporter ma modeste contribution. Je suis dans le même cabinet depuis 7 ans (3 ans d'apprentissage, 3 ans de stage d'EC, 1 an en mémorialiste), et j'ai posté sur divers sites mon CV avec la mention "en veille". Je ne cherche pas, mais toute bonne proposition mérite que l'on s'y intéresse.

Mon CV a été posté un dimanche midi, le lundi j'ai eu 5 appels (le premier à 7h30!), 5 RDV avec des cabinets de recrutement et 3 RDV avec des cabinets dans les semaines qui ont suivies. Cela n'a pas été concluant pour diverses raisons (contexte, possibilité d'association, "mentalité"...), mais j'ai trouvé la température du marché plutôt bonne. Après il est sûr que certaines variables sont de plus en plus tendues... notamment le salaire.

Et j'ai été aussi étonnement surpris du nombre de cabinet utilisant les analyses graphologiques! (sur les 3 RDV que j'ai eu avec des EC, les 3 l'ont demandés!).

Bonne recherche et bon courage,

Cordialement,



Message écrit le: 12/07/2013 00:01
Jayjay92

Responsable comptable en entreprise
Messages: 11
Inscrit le: 19/09/2011
Région: 91 - essonne


Bonjour,

Merci pour vos nombreuses réponses bien fournies, qui me conforte dans mon analyse, ça fait 13 ans que je suis dans le métier et j'ai jamais vu un marché si morose, espérons que ce ne soit que temporaire car ce n'est pas non plus rassurant pour l'avenir...

Bon sinon, pour ma part, avec mon BTS ça fait 6 ans que je suis passé responsable comptable avec une petite équipe à manager avec des périmètres fort appréciable dans un contexte international (400M€ de CA). Vous comprendrez donc qu'il est difficile pour moi d'imaginer revenir en arrière. Je cultive mon réseau et j'espère bien qu'un jour ça fonctionnera...

En tout cas, bon courage à vous tous dans vos recherches

Cdlt

Jayjay



Message écrit le: 30/08/2014 10:47
Alexei

Contrôleur des Finances Publiques
Messages: 124
Inscrit le: 30/01/2010
Région: 94 - val-de-marne


Bonjour à vous tous.Alors je ne sais pas comment ca se passe pour vous mai j'ai une conviction que:

-Dans les bassins d'emplois à forte densité de population(région parisienne,rhone âlpes), il y'a possibilité de trouver quelque chose en tant que débutant mais faut se démarquer de la concurence.

Toujours dans la profession,sur 910 propositions déposés, 25% sont des diplomés de 25à 30 ans, 33% de 30 à 35 ans, 30 % de 35 à 40 ans, 12% de 40 ans et plus.Ce qui signifie qu'il y'a un rajeunissement de la profession malgré le turn over.

-Dans les bassins mois peuplés,à moins d'avoir eut un piston par connaissance ou résautage suite à l'alternance ou un stage on va dire que cette fois,l'avantage vient aux profils plus expérimentés donc exit des profils plus jeunes de - de trentes ans.

J'ai eut le cas d'une connaissance ( une vraie pointure il est billingue, il a fait une esc parisienne,un master en finance, un long séjour aux états unis) très très brillante à haut potentiel. Et bien malgré ses atouts,les chargés d'affaire parisiens ne l'ont jamais convoqué à un entretien(big 4),par contre en angleterre et au luxembourg,pas de problème.

Quand on est jeune diplomé on doit non seulement chercher la mobilité en France et en plus arriver à passer outre les rigidités culturelles et les apprioris.

Voir même s'expatrier pour les plus courageux. Et peut être ne plus jamais revenir en France. Plutôt violent comme perspective mais ca peux se faire.

Bonjour,

Je vais apporter ma modeste contribution. Je suis dans le même cabinet depuis 7 ans (3 ans d'apprentissage, 3 ans de stage d'EC, 1 an en mémorialiste), et j'ai posté sur divers sites mon CV avec la mention "en veille". Je ne cherche pas, mais toute bonne proposition mérite que l'on s'y intéresse.

Mon CV a été posté un dimanche midi, le lundi j'ai eu 5 appels (le premier à 7h30!), 5 RDV avec des cabinets de recrutement et 3 RDV avec des cabinets dans les semaines qui ont suivies. Cela n'a pas été concluant pour diverses raisons (contexte, possibilité d'association, "mentalité"...), mais j'ai trouvé la température du marché plutôt bonne. Après il est sûr que certaines variables sont de plus en plus tendues... notamment le salaire.

Et j'ai été aussi étonnement surpris du nombre de cabinet utilisant les analyses graphologiques! (sur les 3 RDV que j'ai eu avec des EC, les 3 l'ont demandés!).

Bonne recherche et bon courage,

Cordialement,

La Graphologie? C'est pas un test très significatif, c'est même une pratique interdite par la jurisprudence,c'est carrement une technique bête et méchante de sélection.

Un cas pratique à résoudre voir une mise en situation concrète avec de la déstabilisation,la d'accord ca serait loyale.

je demenderais à mes cocachs une parade contre ça.



--------------------


Message écrit le: 20/07/2015 12:23
Sky92

Responsable comptable en entreprise
Messages: 49
Inscrit le: 20/08/2014
Région: 92 - hauts-de-seine


Bonjour,


Lors d'un entretien avec un cabinet, on m'a également demandé une analyse graphologique. 

J'ai refusé car je ne trouve pas ça correct. Après c'est une histoire de conviction.

Cordialement,



Message écrit le: 27/03/2016 09:31
Alexei

Contrôleur des Finances Publiques
Messages: 124
Inscrit le: 30/01/2010
Région: 94 - val-de-marne


Message édité par Alexei le 27/03/2016 09:32

Bonjour à tous et à toutes,

Je souhaitais vous annoncer une bonne nouvelle: ma réussite au concours de contrôleur externe des finances publiques 2ème classe(498ème/548).

Donc de fait, on ne peux plus me considérer en recherche active d'emploi.

Vu l'état du marché du travail, il vaut mieux à mon sens être fonctionnaire que de travailler dans le privée.

Ma préparation a commencé en 2012 et s'est terminé fin février 2016, je suis très satisfait de ce résultat. D'autres lauréats à ce concours viennent aussi de la filière d'expert comptable.

Je vais rester néanmoins sur compta online, au cas ou j'aurais l'occasion de travailler en fiscalité professionnelle.

Bon courage à tout ceux et celles en recherche active.

Cordialement.



--------------------


Sujet à lire sur Compta Online : https://www.compta-online.com/marche-emploi-t508
Liste des forums sur Compta Online : https://www.compta-online.com/listeForums
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2020 Compta Online
S'informer, partager, évoluer