Logo Compta Online
Avant d'imprimer ce document, pensez à l'environnement.
Conseils :

Incompatibilités commissaire aux apports et CAC



2 réponses
8672 lectures
Posté dans le forum Forum Discussion générale
Message écrit le: 16/11/2015 18:14

Expert-comptable mémorialiste
Messages: 1067
Inscrit le: 26/03/2012
Région: 69 - rhône


Message édité par Thierrymolle le 16/11/2015 18:16

Madame,

Aucune disposition législative et réglementaire n'interdit à un commissaire aux comptes d'accepter un mandat dans une entité pour laquelle il a effectué antérieurement une intervention revêtant la casquette de commissaire aux apports.

Avant d'accepter la mission l'auditeur externe a l'obligation de vérifier l'impact de ses missions antérieures sur la mission légale de certification pour laquelle il est pressenti. Si le commissaire aux comptes se trouve à se prononcer sur des prestations antérieures fournies par lui-même (auto-révision[1]) lors de sa mission légale de certification, le commissaire aux comptes prend les mesures de sauvegarde appropriées afin que son indépendance ne puisse être touchée par cette situation.

Par exception, si précédemment à l'acceptation de sa mission légale de certification,  le contrôleur externe a exécuté exclusivement des prestations directement liées à sa mission de commissaire aux comptes et d'autres interventions prévues par les textes légaux et réglementaires (commissariats aux apports ou à la fusion), ces interventions ne rentrent pas, en principe,  dans le champ d'application des prestations antérieures à analyser dans le cadre des situations d'auto-révision (Bonnes pratiques professionnelles-H3C).

Par conséquent, si les missions antérieures ont été  réalisées ès qualités de commissaire aux comptes par le professionnel pressenti elles ne peuvent être à l'origine de situations d'auto-révision.

Qu'en conclusion, la mission de commissariat aux apports suivie d'une intervention légale  de certification par un même professionnel et pour une même entité ne constitue pas une situation interdite par les textes. Par ailleurs, lorsqu'un auditeur externe a vérifié au cours des deux années précédentes une opération de fusion ou d'apport concernant la société dans laquelle il est pressenti pour occuper les fonctions de commissaire aux comptes, le projet de résolution présenté à l'assemblée devant ratifier sa désignation doit le mentionner (article L823-1 du Code de Commerce)

En espérant vous avoir éclairé

[1] (article 20 du Code déontologie).



Sujet à lire sur Compta Online : https://www.compta-online.com/incompatibilites-commissaire-aux-apports-et-cac-t54952
Liste des forums sur Compta Online : https://www.compta-online.com/listeForums
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2023 Compta Online
S'informer, partager, évoluer