Logo Compta Online
Avant d'imprimer ce document, pensez à l'environnement.
Conseils :

Etat de rapprochement bancaire



23 réponses
20698 lectures
Posté dans le forum Forum Comptabilité générale
Message écrit le: 29/05/2006 14:00
Manllau

Etudiant
Messages: 36
Inscrit le: 08/05/2006


Bonjour,

je vous demande par ce message s'il est obligatoire de faire des états de rapprochement pour tous les types de sociétés et si cela n'est pas le cas pour quelles sociétés est ce obligatoire et pour quelles sociétés ne l'est il pas?

Merci encore pour votre réponse.



Message écrit le: 29/05/2006 14:03
Maxime souligna..

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 1359
Inscrit le: 22/03/2006
Région: 76 - seine-maritime


Je ne crois pas que les états de rapprochement bancaires soient une obligation.
En revanche, ils sont très utiles pour pouvoir suivre l'état de sa trésorerie.
Ils permettent de valider l'absence d'anomalies entre les écritures comptables et les écrritures bancaires, donc sont de ce point de vue, primordiaux.

--------------------


Message écrit le: 29/05/2006 22:02
Manllau

Etudiant
Messages: 36
Inscrit le: 08/05/2006


Si quelqu'un a des certitudes sur ma question je l'en remercie par avance.

Message écrit le: 30/05/2006 15:26
Mace-sopltain

Employé en comptabilité
Messages: 11
Inscrit le: 19/05/2006
Région: 54 - meurthe-et-moselle


Lors de sa prestation, le commissaire aux comptes demandes :
A la banque : la situations des comptes de l'entreprise.
A l'entreprise : la situation de ces comptes de trésorerie.

Généralement il y a toujours un écart (cheque non encaissé par le client ou le salarie, remise de cheques en banque mais non crédité par celle ci, etc).

Le commissaire aux comptes demandera toujours de justifier cet écart. Sans état de rapprochement, fait habituellement tous les mois, je souhaite a ceux qui ne le font pas, bien du plaisir.

Alors obligatoire ou pas mieux vaut le faire.

Message écrit le: 30/05/2006 17:04
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)

Messages: 1352
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 92 - hauts-de-seine


Bonjour,

La seule obligation en la matière est la tenue comptable des comptes de banques.

Le rapprochement de banque est un technique de justification des comptes avec un document émanant d'un tiers, donc externe à l'entreprise.

Certains tiennent la comptabilité de façon simplifiée, mais pas réglementaire, en comptabilisant les mouvements passés sur le relevé bancaire, évitant ainsi le rapprochement bancaire.
Dans une logique comparable, on peut également comptabiliser les mouvements du relevé bancaire, et en fin d'année, si on fait juste un bilan annuel, comptabiliser les opérations en rapprochement (chèques émis, etc). Ainsi, on a simplifié tout au long de l'année la tenue de la comptabilité, et respecter la règle comptable d'enregistrer les opérations dès leur émission.

Laurent

Message écrit le: 30/05/2006 19:47
Manllau

Etudiant
Messages: 36
Inscrit le: 08/05/2006


Merci pour le renseignement mais je croyais que pour les professions libérales il était nécessaire de faire un état de rapprochement ?

Merci pour vos réponse.

Message écrit le: 01/06/2006 11:10
Manllau

Etudiant
Messages: 36
Inscrit le: 08/05/2006


Pour répondre à ma propre question je crois qu'il est obligatoire de faire un état de rapprochement pour les professions libérales puisque leur comptabilité se fait selon le principe des encaissements et décaissements. Corrigez moi si je me trompe mais je pense que c'est donc la seule profession qui nécessite obligatoirement des états de rapprochement.

Merci pour les corrections que vous pourrez apporter à mes incertitudes.

Message écrit le: 01/06/2006 12:06
Lj4

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)

Messages: 1352
Inscrit le: 03/03/2003
Région: 92 - hauts-de-seine


Pour répondre à ma propre question je crois qu'il est obligatoire de faire un état de rapprochement pour les professions libérales puisque leur comptabilité se fait selon le principe des encaissements et décaissements. Corrigez moi si je me trompe mais je pense que c'est donc la seule profession qui nécessite obligatoirement des états de rapprochement.

Merci pour les corrections que vous pourrez apporter à mes incertitudes.

Bonjour,

Je pensais avoir été clair dans mes explications. Relisez mon post précédent.

Laurent

Message écrit le: 24/08/2006 11:56
Manllau

Etudiant
Messages: 36
Inscrit le: 08/05/2006


Message édité par Manllau le 24/08/2006 11:57
D'après ce que tu me dis LJ4,
j'en déduis que les états de rapprochement ne sont obligatoires pour aucune profession que ce soit une profession libérale ou on.
Par contre il est dit que le fait de passer directement des relevés bancaires en comptabilité n'est pas règlementaire. Pourrait on me le confirmer en m'expliquant pourquoi ?
Et pourrait on m'expliquer alors ce qu'a voulu dire LJ4 par la phrase suivante :
"Dans une logique comparable, on peut également comptabiliser les mouvements du relevé bancaire, et en fin d'année, si on fait juste un bilan annuel, comptabiliser les opérations en rapprochement (chèques émis, etc). Ainsi, on a simplifié tout au long de l'année la tenue de la comptabilité, et respecter la règle comptable d'enregistrer les opérations dès leur émission."

Merci à vous pour vos réponses.

Message écrit le: 24/08/2006 12:39
Debitcredit

Responsable comptable en entreprise
Messages: 638
Inscrit le: 25/07/2006
Région: 91 - essonne


Bonjour,

la comptabilité enregistre des flux.
L'émission d'un chèque (flux financier pour règlement d'un tiers ou d'une dépense) doit donc être immédiatement constatée par une écriture comptable.
Il est courant que le chèque tarde à être encaissé et n'apparait donc sur le relevé de banque qu'avec un certain décalage.
Le rapprochement bancaire - réglementairement facultatif mais totalement indispensable - permet donc de lister l'ensemble des opérations enregistrées en comptabilité mais dont la banque n'a pas eu encore connaissance.

Etablir un rapprochement bancaire (et le tenir à la disposition des organes de contrôle) est un travail fondamental qui permet de verrouiller et donc de contrôler l'ensemble des flux financiers de l'entreprise par confrontation avec un tiers extérieur dont la moralité est rarement mise en doute, la banque.

Ne pas le faire ou le faire approximativement génére immédiatement des doutes dans l'esprit de tout organe de contrôle.

Message écrit le: 24/08/2006 12:46
Maxime souligna..

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 1359
Inscrit le: 22/03/2006
Région: 76 - seine-maritime


C'est surtout le fait que la comptabilité française soit une comptabilité d'engagement qui oblige à enregistrer les chèques à leur date d'émission et non à celle de leur encaissement (par exemple)

Comme tout le monde s'accorde à le dire, l'obligation si elle n'est pas formelle, est pourtant inévitable, ne serait ce que d'un point de vue de la gestion financière.
Comment pouvoir suivre l'état de sa trésorerie si l'on attend son relevé de banque, compte tenu des décalages parfois énormes qu'il existe entre date de l'engagement et date de réalisation. Les chèques en sont le meilleur exemple.

--------------------


Message écrit le: 24/08/2006 14:31
Manllau

Etudiant
Messages: 36
Inscrit le: 08/05/2006


Je comprends tout a fait votre soucis de faire un état de rapprochement pour avoir un aspect financier trés juste de l'entreprise.
Seulement, j'aurais voulu savoir s'il est possible (authorisé), pour la comptabilité de PME ne faisant pas appel à des Commissaires aux comptes, de passer directement en comptabilité les relevés bancaires. Certes l'aspect financier s'en trouvera faussé mais es ce que d point de vue légal cela est authorisé?

Merci encore.

Message écrit le: 24/08/2006 16:17
Johndoeww

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 560
Inscrit le: 01/06/2006
Région: 37 - indre-et-loire


Message édité par Johndoeww le 24/08/2006 16:24
Citation
Seulement, j'aurais voulu savoir s'il est possible (authorisé), pour la comptabilité de PME ne faisant pas appel à des Commissaires aux comptes, de passer directement en comptabilité les relevés bancaires. Certes l'aspect financier s'en trouvera faussé mais es ce que d point de vue légal cela est authorisé?


A priori non, comme l'a très justement expliqué Maxime SOULIGNAC, nous sommes en comptabilité d'engagement, nous devons donc comptabiliser les documents que nous émettons.

De plus si vous saisissez exclusivement les documents de la banque, que faites vous si celle-ci fait une erreur significative régularisée l'exercice suivant ?

Précision complémentaire (FL Comptable §2103) :
"Les chèques sont crédités, dès l'émission, au compte de banque par le débit du compte de tiers concerné (PCG art. 444/40)"

Message écrit le: 25/08/2006 15:50
Gilles1

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 43
Inscrit le: 27/04/2005
Région: 59 - nord


Il n'existe aucune bonne raison pour justifier l'absence de rapprochement bancaire afin de contrôler le correct enregistrement des flux financiers d'une entreprise soumise à l'obligation de tenir une comptabilité d'engagement comme l'a dit très justement debitcredit.

Ce rapprochement est la pierre angulaire de toute comptabilité d'engagement et son absence est, à lui seul et à mon sens, un motif d'impossibilité de certifier sans réserves.

Comme l'a rappelé Johndoeww, ceci contrevient aux dispositions du PCG. Comment justifier qu'une comptabilité ne respecte pas ces dispositions réglementaires ?

Par ailleurs, comment pourrait-on se préoccuper d'éléments calculés dans une comptabilité où les flux de base (trésorerie) ne seraient pas exhaustivement enregistrés ?

Je pense que vous ne devriez pas vous aventurer dans cette voie qui me parait excessivement risquée.

Message écrit le: 25/08/2006 16:36
Manllau

Etudiant
Messages: 36
Inscrit le: 08/05/2006


Je comprends tout à fait votre point de vue concernant le respect de l'aspect dinancier.
Cependant, en passant directement des relevés de banque en comptabilité, l'exhaustivité des flux de trésorerie est tout de mêe respectée.

C'est pour cela que pour une PME qui ne tire pas des gains d'un surplus momentané de trésorerie (en ffaisant des placements à CT) et qui ne risque pas d'être en état de cessation des paiements, je ne vois pas quels erreurs ou désavantages serait le fait de passer les relevés bancaires directement en comptabilité au lieu de s'appuyer sur des documents comptables (souches de chèques, etc...) ?!

Merci encore pour votre réponse.

Message écrit le: 25/08/2006 16:54
Johndoeww

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 560
Inscrit le: 01/06/2006
Région: 37 - indre-et-loire


Citation
C'est pour cela que pour une PME qui ne tire pas des gains d'un surplus momentané de trésorerie (en ffaisant des placements à CT) et qui ne risque pas d'être en état de cessation des paiements, je ne vois pas quels erreurs ou désavantages serait le fait de passer les relevés bancaires directement en comptabilité au lieu de s'appuyer sur des documents comptables (souches de chèques, etc...) ?!


J'ai l'impression que notre discussion tourne dans le vide entre ceux (dont je fais partie) qui ne font que rappeler des règles légales et qu'il n'y a aucun moyen de s'y soustraire et certains qui par je ne sais quelle "logique" souhaitent mettre en place leurs propres règles.

Un relevé bancaire n'est qu'un extrait de nos mouvements dans les comptes de la banque et a autant de valeur que si on comptabilisait les comptes des tiers avec lesquels nous avons des relations sans tenir compte de nos propres documents comptables !

Stop au délire !

Message écrit le: 25/08/2006 18:30
Gilles1

Expert-Comptable associé en cabinet
Messages: 43
Inscrit le: 27/04/2005
Région: 59 - nord


Citation : Manllau @ 25.08.2006 à 16:36
Cependant, en passant directement des relevés de banque en comptabilité, l'exhaustivité des flux de trésorerie est tout de mêe respectée.

Justement pas : quid du chèque de 1 M€ émis le 28 décembre et qui passera en banque le 3 janvier ? Ce million d'euros sera présenté en trésorerie au bilan alors que cela viendra en augmentation de l'actif (investissement) en moins du passif (réglement fournisseur etc) et surtout en diminution de la trésorerie. Quid de l'effet sur le Fonds de Roulement et le BFR ?

Comme le dis johndoeww, stop au délire; si vous ne comprenez pas les éléments de base pourtant exposés dans plusieurs posts de bonne qualité dans ce thread, permettez-moi de vous conseiller de retourner vers vos ouvrages de comptabilité.

cordialement

Message écrit le: 25/08/2006 18:41
Maxime souligna..

Expert-Comptable libéral en cabinet
Messages: 1359
Inscrit le: 22/03/2006
Région: 76 - seine-maritime


Je pense qu'il est en effet temps d'arrêter d'essayer de faire entendre raison à Manllau qui a de toutes façons décider qu'il avait raison...

Tous les intervenants de ce topic ont été dans le même sens, on repris les mêmes arguments, mais manifestement Manllau a décidé qu'il pouvait se passer de Rapprochement bancaire.

Devant tant de mauvaise foi et presque même d'ingratitude (j'ai effacé le dernier message qui était un peu déplacé) je pense qu'il est temps de mettre un terme à nos efforts.

Au moins ce topic aura t'il permis de réunir l'ensemble des arguments et sources attestant du caractère obligatoire du rapprochement bancaire...

--------------------


Message écrit le: 27/10/2008 20:11
Fousilla

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 29
Inscrit le: 05/03/2006
Région: 34 - hérault


Je ne sais pas si quelqu'un me répondra étant donné la date de la discussion mais qui ne tente rien n'a rien.

Je suis actuellement en cabinet et je dois procéder à la révision d'un dossier.

Je m'aprêtais donc à demander au client concerné la liste des chèque émis jusqu'à la date de clôture et qui n'ont pas été débités et là l'expert-comptable me dit "nous ne faisons pas de rapprochement bancaire".

Etonnée je lui demande pour quelle raison, il me répond qu'aucun texte ne l'y oblige et comme cela ne représente aucune valeur ajoutée on s'en dispense.

Je pense comme vous que l'état de rapprochement bancaire est essentiel mais je souhaiterais savoir s'il existe un texte où il est écrit noir sur blanc que c'est obligatoire, histoire de convaincre l'expert-comptable de la nécessité de la chose...

En vous remerciant.

--------------------


Message écrit le: 27/10/2008 23:31
Claudusaix

Expert-Comptable Mémorialiste en cabinet
Messages: 4597
Inscrit le: 18/03/2003
Région: 87 - haute-vienne


Bonsoir,

Je ne pense pas que vous trouverez un texte vous obligeant d'établir un état de rapprochement.

En revanche, l'état de rapprochement repose sur un certain nombre de principes non exhaustifs :

  • sincérité et régularité

  • indépendance d'exercice

  • image fidèle

  • éléments significatifs


Tout cela a été développé ci-dessus de manière sous-jacente.

Cordialement,

--------------------


Message écrit le: 25/11/2008 16:52
Darkforce

Etudiant
Messages: 72
Inscrit le: 26/03/2005


Message édité par darkforce le 25/11/2008 16:52
Je me permets de relancer ce post intéressant car dans ma situation j'ai saisi pour une ophtalmologue donc une BNC (donc pas d'engagement) toute sa comptabilité à partir du relevé bancaire( elle effectue des remises de cheque tous les jours, operations par cartes etc...), au total je dois avoir 500 remises de cheques, je me voyais donc mal les saisir une à une, j'ai donc tout fait à partir de son relevé bancaire , j'ai mis en 471 quand j'avais pas la pièce comptable.
Faut-il que je fasse un rapprochement bancaire? Car je me pose la question si en comptabilité de caisse on peut rentrer les flux à leur date où ils sont débités sur le relevé.

Merci d'avance, j'espère avoir une réponse car j'ai peur d'avoir des ennuis.

Message écrit le: 25/11/2008 17:17
Alex1982

Expert-Comptable salarié en cabinet
Messages: 137
Inscrit le: 28/02/2008
Région: 33 - gironde


D'après mon expérience, tout dépend du caractére significatif. Voyez le montant des sommes.

En régle générale, je pense que par prudence il faut passer en rapprochement les chèques émis d'un montant important et ce systématiquement. De fait pour beaucoup de pme, le rapprochement peut se faire en fin d'exercice de manière trés simple. Le bilan n'est pas faussé et c'est toléré par l'administration. Nos experts se passent ainsi de faire du rapprochement pur et dur pour les petits dossiers.

Je ne dis pas que c'est la bonne méthode comptable mais vous n'aurez pas de problème en procédant ainsi et vous gagnerez du temps. Je suis d'accord avec ce qui a été dit précedemment ca me semble clair, inutile d'y revenir.

Pour les remises, si vous n'êtes pas sur évitez de les passer, ca donnerait une image de la trésorerie optimiste.

--------------------


Message écrit le: 25/11/2008 17:19
Maximal

Contrôleur de gestion en entreprise
Messages: 1952
Inscrit le: 02/09/2006
Région: 75 - paris


Bonjour

oui il faut faire un rapprochement bancaire. Mais à partir du moment ou vous avez saisi au journal de banque le reflet du relevé bancaire, cela ne devrait pas être trop dur. Il y a juste à tout pointer, écritures en rapprochement = 0, solde banque = solde compta.

Cdlt

Message écrit le: 25/11/2008 20:36
Darkforce

Etudiant
Messages: 72
Inscrit le: 26/03/2005


Merci beaucoup pour vos réponses

Sujet à lire sur Compta Online : https://www.compta-online.com/etat-rapprochement-bancaire-t6214
Liste des forums sur Compta Online : https://www.compta-online.com/listeForums
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2021 Compta Online
S'informer, partager, évoluer