Logo Compta Online

Que signifie l'expression "contrôler un compte" ?

17 729 lectures
0 commentaire
Catégorie : De la saisie au bilan
17 729
0
Article écrit par Schmidt Sandra sur Twitter Schmidt Sandra sur LinkedIn (1270 articles)
Modifié le

Contrôler un compte : justifier, rapprocher, vérifier

Contrôler un compte, c'est effectuer un certain nombre de vérifications et contrôles sur les comptes. Ce contrôle se fera à l'écran ou à partir d'une balance et d'un grand livre.

A moment de la révision et généralement avant de passer les écritures d'inventaire, on effectue un certain nombre de vérifications et de contrôles sur les comptes. L'étendue de ces contrôles dépend avant tout de la mission et de la politique du cabinet ou de la direction de l'entreprise.

Contrôler un compte s'effectue essentiellement trois manières qui se complètent :

  • justifier les soldes des différents comptes ;
  • rapprocher les soldes avec des pièces justificatives ;
  • vérifier un certain nombre d'assertions.

Les contrôles se feront par cycles ou dans l'ordre de la balance, en utilisant différentes techniques de révision.

Parfois, ces contrôles seront écartés lorsqu'ils sont inférieurs au seuil de signification.

 

Contrôler un compte, c'est d'abord en justifier le solde

On justifie d'abord le solde d'un compte en vérifiant la logique de ce solde. Ainsi les comptes de virements internes devraient être soldés et le solde du compte de caisse (racine 53) devrait toujours être débiteur.

En se référent aux normes professionnelles des experts-comptables (NP 2300), justifier un compte signifie :

  • décomposer le solde en éléments dûment identifiés (par exemple pour un compte client : identifier les trois dernières factures envoyées au client et non réglées donc non lettrées) ;
  • vérifier la totalisation des composantes du solde ;
  • apprécier les composantes du solde (éléments, dates, échéances...) ;
  • analyser l'imputation des origines de ces montants (quel journal) ;
  • rechercher l'exhaustivité lorsque c'est nécessaire (les 12 mois de loyers).

 

Contrôler un compte, c'est ensuite effectuer un certain nombre de rapprochements avec des pièces externes et internes

Ce rapprochement avec des pièces externes ou internes (selon le cas) se fera dans le but de vérifier la concordance.

C'est l'objectif du rapprochement bancaire qui permet de vérifier que les deux comptes, celui de la banque (pièce externe) et celui de l'entreprise correspondent.

Le rapprochement avec des pièces justificatives externes

Le rapprochement avec des pièces externes concerne des éléments comme les immobilisations (factures), les clients et fournisseurs (factures, relevés, extraits de comptes), les emprunts (tableaux d'amortissement), les dettes fiscales et sociales (déclarations).

La force probante de ces éléments est très supérieure à celle des pièces internes.

Le rapprochement avec des pièces justificatives internes

Le rapprochement avec des pièces justificatives internes concerne par exemple les capitaux propres (statuts, assemblées générales), le stock (état détaillé fourni et signé par le client).

 

Contrôler un compte, c'est enfin vérifier un certain nombre d'assertions

Les assertions sont définies en audit comme étant des critères dont la réalisation conditionne la régularité, la sincérité et l'image fidèle des comptes (NEP 500).

Contrôler un compte c'est par exemple vérifier des assertions telles que l'exhaustivité (présence des 12 mois de loyers), la réalité (l'existence des espèces sonnantes et trébuchantes dans la caisse) ou encore la classification (les opérations ont été comptabilisées dans les bons comptes).

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online

Que signifie l'expression "contrôler un compte" ?

Retour en haut