BanStat
Logo Compta Online
MASTER FEC

Quel avenir pour le comptable ?

134
53 466
8
134 réponses
53 466 lectures
8 votes
LJ4
ProfilLJ4
- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
  • 92 - Hauts-de-Seine
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 181 votes
popupBulle tail
Profil

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)



Re: Quel avenir pour le comptable ?
Ecrit le: 15/09/2006 01:40
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Citation
Quand j'ai décidé de quitter mon cabinet, c'était, je crois, en grande partie dû à la frustration de ne pas « rentrer » assez dans les dossiers de mes clients. Effectivement, nous restions à un niveau de production comptable.



Tour comme vous Caribou, c'e'st une des raisons qui m'ont amené à quitter le cabinet et à choisir l'entreprise.
J'y ai touvé un réel épanouissement que, après réflexions, je n'avais pas (ou plus ?) en cabinet.

Je ne fais quasiment plus de comptabilité, mais beaucoup de management.
Cet aspect de mon poste est nettement plus intéressant que de passer des écritures !!

Mais je m'égare, ce n'est pas le sujet !!

Laurent
Mr8m
ProfilMr8m
 
  • 3 votes
popupBulle tail
Profil


Re: Quel avenir pour le comptable ?
Ecrit le: 16/09/2006 02:26
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour

Citation : "caribou"
Je vais prendre l'exemple d'un contrôleur de gestion qui travaillait dans mon équipe à la SNCF. Il aurait été incapable de calculer un seuil de rentabilité. Mais ayant commencé à 15 ans comme apprenti et ayant évolué à tous les postes d'un centre de maintenance en allant de simple soudeur à magasinier et en passant par la qualité, il avait une expertise exceptionnelle et je ne l'aurais remplacé pour rien au monde par un jeune « HEC - MBA - double master ... »


Petite précision :

la SNCF a modifié son mode de recrutement.
Ainsi avec un BAC +2 en comptabilité, vous ne pouvez postuler uniquement
- au poste de guichetier (autrefois occuper par des CAP /BEP / BEPC)
- au poste d'acceuil des voyageurs (autrefois occuper par des CAP/BEPC/BEP)
- ou encore devenir commercial dans une agence. (autrefois attirbué à des titulaires du CAP/BEP/BEPC)

les seuls postes de comptables disponibles ne sont ouverts qu'aux bac +4/5 ( c'est beaucoup demandé pour passer des écritures !)

Pour vérifier mes propos, vous pouvez vous rendre sur le site de recrutement de la SNCF, selon votre niveau d'étude, le site vous oriente vers les postes disponibles.

je m'égare également du sujet
LJ4
ProfilLJ4
- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
  • 92 - Hauts-de-Seine
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 181 votes
popupBulle tail
Profil

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)



Re: Quel avenir pour le comptable ?
Ecrit le: 16/09/2006 02:45
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Citation

la SNCF a modifié son mode de recrutement.
Ainsi avec un BAC +2 en comptabilité, vous ne pouvez postuler uniquement
- au poste de guichetier (autrefois occuper par des CAP /BEP / BEPC)
- au poste d'acceuil des voyageurs (autrefois occuper par des CAP/BEPC/BEP)
- ou encore devenir commercial dans une agence. (autrefois attirbué à des titulaires du CAP/BEP/BEPC)

les seuls postes de comptables disponibles ne sont ouverts qu'aux bac +4/5 ( c'est beaucoup demandé pour passer des écritures !)


Ne soyez pas étonné, Mr8m.
L'exemple de la SNCF est symptomatique de l'évolution antérieure et que connaissons encore.
Je l'ai dit dans un précédent message. Je suis convaincu qu'il faudrait supprimer toutes les formations comptables, et donc les diplômes afférents, "inférieures" au bac.
Même le bac, professionnel ou pas, est juste pour exercer la comptabilité.

On peut s'étonner qu'il faille autant d'études pour passer des écritures !

C'est là où ceux qui pensent cela se trompent. Le but de la comptabilité n'est pas de passer des écritures, mais de retranscrire financièrement la vie de l'entreprise et de la comprendre.
Les ERP, les interfaces entre logiciels permettent de passer des écritures sans personnel et presque sans beaucoup de compétences, sauf celles de comprendre le "chemin de révision".

Laurent
Mr8m
ProfilMr8m
 
  • 3 votes
popupBulle tail
Profil


Re: Quel avenir pour le comptable ?
Ecrit le: 16/09/2006 14:55
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour Laurent

Que conseillez vous aux jeunes BAC +2 en comptabilité, avec quelques années d'expériences derrière eux ? faut il reprendre ses études, et tenter d'obtenir un DECF, puis un DESCF, tout en travaillant - ou faut il s'expatrier à londres ? Car je me pose des questions sur mon avenir en France...
LJ4
ProfilLJ4
- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
  • 92 - Hauts-de-Seine
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 181 votes
popupBulle tail
Profil

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)



Re: Quel avenir pour le comptable ?
Ecrit le: 17/09/2006 01:45
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Citation
Que conseillez vous aux jeunes BAC +2 en comptabilité, avec quelques années d'expériences derrière eux ? faut il reprendre ses études, et tenter d'obtenir un DECF, puis un DESCF, tout en travaillant - ou faut il s'expatrier à londres ? Car je me pose des questions sur mon avenir en France...


Vous avez raison de vous poser des questions, Mr8m.

Lisez bien mes messages. Je ne dis pas qu'il n'y aura plus de comptables en France !
Je dis qu'il y en aura de moins en moins avec un niveau d'études et de compétences bas.

Par contre, on aura de plus en plus besoin de comptables avec des niveaux d'études et de compétences élevés.
Cela rejoint d'ailleurs la tendance générale pour tous les métiers depuis quelques décennies.

Si vous avez un bac+2, vous avez encore de belles possibilités devant vous, avec de la volonté et beaucoup d'expériences, et ce, parce que les études ne sont pas une fin en soi, mais le début.
On a tant de choses à apprendre après qu'il serait illusoire qu'on a fini d'apprendre une fois les études terminées.

Laurent
Jack06
ProfilJack06
Expert-Comptable associé en cabinet
  • 06 - Alpes-Maritimes
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 47 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable associé en cabinet


Re: Quel avenir pour le comptable ?
Ecrit le: 17/09/2006 11:28
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour

Juste une remarque: la tendance qui prédomine depuis une quinzaine d'années de "pousser" les élèves à faire beaucoup d'études est à mes yeux perverse à tous les niveaux:
- coût plus élevé pour les parents et la société,
- le jeune salarié titulaire d'un bac + 2 (ou plus) ne comprend pas pourquoi il n' pas un niveau de salaire "en rapport" avec ses études: phénomène rapide de lassitude,
- je ne suis pas certain que le bac + 2 actuel soit plus compétent que le bac pro d'il y a 15 ans (dans le sens où ses compétences sont différentes mais qu'au final sa valeur ajoutée à l'entreprise au vu des évolutions technologiques est à mon sens la même); et évidemment cela s'applique aux EC (je suis d'ailleurs effaré de voir que l'on pouvait devenir EC en 6 ans alors qu'il en faut 9 actuellement...).

Je suis complètement d'accord avec Laurent sur le fait que les études ne sont qu'une clé pour ouvrir des portes professionnelles mais à condition de le vouloir et de s'en donner les moyens (choix d'entreprise...).
Enfin je n'aime pas trop ce discours pesssimiste sur le travail des comptables en France: on peut évoluer tant intellectuellement que financièrement; il suffit simplement de travailler dur, d'avoir un peu de chance et de ne pas hésiter à prendre ses responsabilités (rester pour avoir mieux ou quitter une entreprise ou une région, passer des diplômes tout en travaillant chose très faisable dans la comptabilité...).

Cordialement
Affacturage
ProfilAffacturage
  • 75 - Paris
 
  • 17 votes
popupBulle tail
Profil


Re: Quel avenir pour le comptable ?
Ecrit le: 18/09/2006 00:14
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Je ne suis pas d'accord avec vous.
Que je sache le BTS est tout aussi compétent en social que les bac + 5 RH.
En fiscalité il connaît le minimum et en qualité de RAF pour une entreprise, il est plus compétent qu'un bac pro .
Si le processus de BOLOGNE a été mis en place, il est clair que les recruteurs veulent rabaisser les licences au niveau du bac +2 mais les programmes sont clairs. On peut souligner la facilité pour un BTS de passer facilement le DECF ce que ne permet pas aisément un DEPCF .
Il faudra toujours un comptable pour une raison évidente qui est que l'informaticien a très peu fait de droit et qu'il n'a pas forcément le sens de la communication. Quant au commercial, il n'est pas habitué à manier le droit fiscal et méconnaît souvent la doctrine fiscale pour en faire fi .
Pour tous les postes techniques, il vaut mieux un bts et un decf qu'un master pour ne rien faire.
Quant à l'ouverture d'esprit un bts vaut largement mieux qu'une école de commerce trop généraliste genre HEC .
et en industrie faut pas sortir de st cyr pour comprendre les coût d'un process et ses répercutions.
Faudrait arrêter car un bon comptable fait économiser des honoraires d'expertise comptable en étant carré ....


--------------------
Caribou
ProfilCaribou
Directeur Administratif et financier en entreprise
  • 88 - Vosges
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 7 votes
popupBulle tail
Profil
Directeur Administratif et financier en entreprise


Re: Quel avenir pour le comptable ?
Ecrit le: 18/09/2006 00:36
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonsoir Affacturage,

Citation
Que je sache le BTS est tout aussi compétent en social que les bac + 5 RH.


Citation
Quant à l'ouverture d'esprit un bts vaut largement mieux qu'une école de commerce


Je suis moi-même issu d'un BTS CGmais je ne peux pas vous laisser dire ce genre de chose.
Etant examinateur en jury de BTS laisser moi vous dire que la plus part des techniciens supérieurs ne connaissent absolument rien en social et sont largement moins ouverts d'esprits que des ESC ou universitaires.

Cordialement


--------------------
Pierregrillet
ProfilPierregrillet
  • 92 - Hauts-de-Seine
 
  • 1 vote
popupBulle tail
Profil


Re: Quel avenir pour le comptable ?
Ecrit le: 18/09/2006 11:20
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour à Tous,

Comme je l'ai déjà dit dans d'autres messages, pour moi le comptable et l'expert comptable sont deux fonctions complètement différentes, même si l'intitulé laisse présager qu'on parle de fonctions similaires.

En effet le comptable est mort (pardon d'être si brutal) mais avec l'externalisation à l'étranger des tâches sans grande valeur ajouté et le développement des logiciels intégrés où les écritures sont automatiquement générées, l'entreprise de nos jours a davantage besoin d'une personne fiable et rigoureuse pour suivre ces opérations que d'un comptable maitrisant les écritures de fusion ou de consolidation...

Quant à l'expert comptable c'est le phénomène inverse qui se produit on attend de lui davantage de compétences qu'on en a jamais exigé:

Ainsi il est désormais inconcevable qu'un expert comptable ne maitrise pas parfaitement l'anglais, sinon comment ferait il pour comprendre l'évolution des textes des normes IAS/IFRS qui déterminent à présent la tendance des normes françaises. Si tel n'était pas le cas il devrait attendre tranquillement qu'une traduction soit faite dans un univers où l'on exige de lui réactivité et rapidité?

De la même façon les frontières de plus en plus minces entre les domaine du Droit, de la Fiscalité et de la comptabilité font qu'il devient essentiel pour un Expert comptable d'avoir le niveau d'un bon avocat d'un bon fiscaliste et d'un excellent comptable car sinon où est la plus value qu'il peut vendre à son client? En effet ce dernier attend autre chose qu'une simple maitrise de concepts généraux dont il peut avoir une connaissance en surfant sur quelques sites internet. L'expert comptable doit apporter la justesse du raisonnement juridique, fiscal ou comptable qui sont des raisonnements qui n'ont pas obligatoirement beaucoup de similitudes entre eux sinon un long apprentissage.

On pourrait ainsi multiplier les exemples du niveau d'exigence qui est attendu de l'expert comptable.

C'est pourquoi le seul DECF / DESCF qui est un diplôme très scolaire va être (ou est déjà?) insuffisant pour assurer un bon niveau pour un expert comptable.

C'est la raison pour laquelle les big Fat n'embauche jamais (ou rarement) les seul titulaire d'un DESCF. Seul une formation généraliste de haut niveau (type grandes écoles d'ingénieurs ou de commerce) permet de garantir une grande capacité de travail et d'adaptation pour ne pas dire une multidisciplinarité désormais nécessaires aux Expert Comptable qui sont dans le fond des "consultants généralistes" de haut niveau pour les décideurs.

Le modèle de l'Expert Comptable à la papa, bon Golfeur avec un bon relationnel a malheureusement vécu...

Peut-être devrait on changer ce nom d'Expert Comptable...qui laisse penser que la comptabilité est très importante. Expert: oui de plus en plus et sur beaucoup de domaines, Comptable: bof bof de moins en moins...

La mondialisation et l'internationalisation tirent ainsi certaines fonctions vers le haut c'est le cas de l'Expert C...
Mr8m
ProfilMr8m
 
  • 3 votes
popupBulle tail
Profil


Re: Quel avenir pour le comptable ?
Ecrit le: 19/09/2006 00:38
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Message édité par Mr8m le 19/09/2006 02:49
Bonjour

Quelqu'un a-t-il une phrase positive concernant le DECF -DESCF.
Retour en haut









connectés
Publicité
CEGID
Retour en haut
fermer
Connexion membre
Nom d'utilisateur ou email
Mot de passe
  
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2020 Compta Online
S'informer, partager, évoluer