Logo Compta Online

Quel avenir pour la reconnaissance automatique après la généralisation de la facture électronique ?

3 717 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
Receipt Bank facturation électronique

La généralisation de la facture électronique, prévue entre 2023 et 2025, devrait être un changement majeur pour les entreprises, les experts-comptables, mais aussi les éditeurs de la profession.

Dans ce contexte, on peut légitimement s'interroger sur la stratégie des solutions de digitalisation de la collecte et d'automatisation de la saisie dont le c½ur de métier repose sur le traitement de documents non structurés.

La trajectoire de cette réforme d'ampleur est désormais connue : la généralisation de la facturation électronique interviendra, de façon progressive, entre 2023 et 2025. C'est un progrès majeur pour les entreprises, qui vont probablement diminuer leurs coûts de gestion, et réduire leurs délais de paiement.

C'est aussi un bouleversement pour les experts-comptables, qui vont devoir réorganiser leurs cabinets, souvent centrés autour de la tenue, et penser différemment leur offre, dans un contexte de perte de valeur de la tenue comptable. C'est enfin une incitation à l'innovation forte pour les éditeurs de la profession, qui vont devoir tenir compte de cette réforme pour accompagner davantage la profession.

DEXT

 

Dext continue à vous accompagner, sans changer son ADN  

Notre force en 2021, c'est de faciliter la dématérialisation des factures grâce à une application mobile intuitive et une expertise en matière d'intelligence artificielle. En 2025, la part de documents papier à traiter devrait être extrêmement réduite. Mais notre expertise restera la même, appliquée cette fois à des flux dématérialisés et structurés.

Concrètement, notre application mobile, appréciée par vos clients pour sa facilité d'utilisation, leur permettra demain de bénéficier de nouveaux services, accessibles à tout moment. De la même manière, nos 150 spécialistes de l'intelligence artificielle, qui concentrent aujourd'hui leurs efforts sur la reconnaissance automatique de documents, travailleront plus largement demain sur l'enrichissement des données et la proposition de nouvelles fonctionnalités.

Il s'agit donc d'une véritable évolution, mais sans remise en cause de nos fondamentaux ou des raisons pour lesquelles vous appréciez nos solutions. Notre mission reste la même : vous accompagner dans votre transformation numérique. 

 

L'automatisation de la collecte aujourd'hui prépare les cabinets à la facturation électronique demain 

Que ce soit en 2025 avec la facturation électronique, ou dès maintenant grâce à l'intelligence artificielle et la reconnaissance automatique (OCR), l'enjeu reste le même : l'adaptation des cabinets à la dématérialisation généralisée des flux.

Mais les enjeux autour du mode de comptabilisation des factures ne doivent pas masquer des questions stratégiques beaucoup plus structurantes : quelle offre de services mettre en place dans un monde où la tenue comptable n'a plus de valeur ? Quel impact sur la gestion des compétences ou la stratégie marketing, le positionnement commercial ?

Ces questions se posent dès aujourd'hui. Les experts-comptables ont donc tout intérêt à dématérialiser les différentes fonctions de leurs cabinets, sans attendre une obligation réglementaire à venir.

De notre côté, nous sommes déjà présents pour vous accompagner et prévoyons de l'être encore plus à l'avenir. C'est précisément pour cela que nous disposons d'effectifs 3 fois plus nombreux pour l'accompagnement des cabinets et des collaborateurs que pour la vente de nos produits.

 

Techniquement, nous sommes déjà prêts 

Le rapport de la DGFiP sur l'avenir de la TVA, publié fin 2020, l'indique clairement :

« L'obligation légale de facturation électronique ne peut s'étendre, au niveau français, au-delà des transactions domestiques. De même, il n'est pas envisagé d'étendre l'obligation de facturation électronique aux transactions vers les particuliers ».

Dans ces deux situations (factures hors France et transactions avec les particuliers) c'est une obligation de e-reporting qui devrait s'appliquer. Concrètement, il s'agirait alors de transmettre des données de facturation, voire de données complémentaires, sans transmission de la facture elle-même. La reconnaissance automatique de documents aura donc toujours du sens en 2025, et nous serons là pour vous accompagner.

Mais nous ne sous-estimons pas les changements à venir, bien au contraire. Nous anticipons les conséquences de la facturation électronique, tant en termes de format que d'écosystème.

Sur le plan du format, tout d'abord, Dext est capable de gérer, dès aujourd'hui, les factures au format Factur-X. Notre solution est donc prête à ce changement technologique.

Concernant l'écosystème de la facture électronique, nous avons été attentifs à la lecture du rapport de la DGFiP, qui prévoit une interconnexion forte des plateformes de factures électroniques privées. Il est clair que Jefacture.com, une de ces plateformes, sera un acteur majeur de la facture électronique. Nous serons un acteur majeur de la comptabilité à l'ère de la facturation électronique. Nous travaillons donc d'ores et déjà sur une intégration de notre solution avec la plateforme Jefacture.com.

DEXT

Dext
www.dext.com/fr

Dext sur Twitter Dext sur LinkedIn Dext sur Youtube


Quel avenir pour la reconnaissance automatique après la généralisation de la facture électronique ?


© 2021 Compta Online
Retour en haut