BanStat
Logo Compta Online
Cegid

Reconversion d'ingénieur à comptable vers 40 ans. Possible ou pas ?

13
7 211
1
13 réponses
7 211 lectures
1 vote
  • Pages : 1 [2]
Norion78
ProfilNorion78
En recherche d'emploi
  • 78 - Yvelines
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 8 votes
popupBulle tail
Profil
En recherche d'emploi


Re: Reconversion d'ingénieur à comptable vers 40 ans. Possible ou pas ?
Ecrit le: 08/07/2020 22:25
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonjour,

Je vais essayer de vous apporter quelques réponses étant à la fin de ma recherche d'emploi.

Actuellement,le marché de l'emploi des comptables est très moyen.L'intérim est à l'arrêt depuis le confinement du fait des protocoles sanitaires très strictes dans les entreprises et les comptables travaillent beaucoup en télétravail.Pour avoir discuté avec des recruteurs et des consultants en recrutement ,les entreprises vous forment deux à trois jours voire maximum une semaine et vous êtes en télétravail .Je pense particulièrement au secteur du logement social.C'est un peu la même chose pour les CDD.

Le marché de l'emploi des comptables est actuellement constitué de CDD et de CDI sur des postes clés.
Les entreprises n'ont plus les mêmes budgets qu'autrefois pour recourir à l'intérim.
De plus ,le temps partiel a tendance à se développer vis à vis pour les postes en entreprise ce que je ne voyais pas auparavant .
En tant normal ,le marché de l'emploi des comptables fait partie des emplois en pénurie de main d'oeuvre.

Quant aux cabinets d'expertise-comptable ,ils fonctionnent en télétravail et s'occupent d'assurer la survie des entreprises via les prêts garantis par l'état (futur trésorerie pour les entreprises) et le chômage partiel.

Les postes les plus rémunérateurs sont les postes de comptables généraux qui sont aux alentours de 35 K€ à 40k€ par an.Les postes de comptable clients et de comptable fournisseurs sont moins rémunérateurs que les postes de comptable clients et de comptable fournisseurs car ils sont plus basiques et nécessitent moins de compétences et sont accessibles pour les bac pros comptabilité.

Pour faire un DSCG, il y a deux voies possibles :le master contrôle comptabilité et audit (2 UE sur 7 à effectuer pour valider le DSCG ) et le DCG (13UE).La finance d'entreprise est de loin l'UE la plus dure.

En sortant du BTS comptabilité , il faut passer 7 UE pour avoir le DCG en entier.

Le DCG est en principe très côté sur le marché de l'emploi en tout plus que la licence contrôle comptabilité et de gestion).Le contrôle de gestion est la matière la plus dure.Si vous avez fait une formation scientifique ,vous nagerez comme un poisson dans l'eau.

Après si vous souhaitez vous former ,vous pouvez vous inscrire à l'ENOES,l'Ines et l'ENGDE .

Vous allez la possibilité de faire de passer aussi par l'Intec .Vous devrez obligatoirement passer par l'état pour certaines UE pour le DSCG.

Pour parler un peu de ma situation personnelle,j'ai envoyé deux cents CV sur un département réputé très dynamique pour des cabinets d'expertise-comptable .Je n'ai aucun appel alors que d'habitude je serai convoqué en entretien .

Je devais aller sur Paris pour avoir un entretien mais je n'ai pas pu y aller à cause des attestions de circulation employeur.

J'ai juste eu un appel pendant le confinement d'un cabinet d'expertise-comptable

Pour des raisons personnelles que je ne vais pas évoquer , j'ai recherché ailleurs un emploi et j'ai eu deux propositions en CDD.et je suis en train de réfléchir ce qui me convient le mieux.

C'est la preuve que même en période de déconfinement ,il est possible de trouver un emploi.

Je vous conseille d'attendre trois ans pour vouloir mettre en pratique votre projet car il y a une meilleure visibilité sur le marché de l'emploi.Actuellement, les employeurs naviguent à vue.

Bon courage dans votre projet

Reconversion11
ProfilReconversion11
Service informatique en cabinet
  • 69 - Rhône
 
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Service informatique en cabinet


Re: Reconversion d'ingénieur à comptable vers 40 ans. Possible ou pas ?
Ecrit le: 15/05/2021 09:45
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,
Je suis dans la même situation que reconversion10 à savoir je suis ingénieur je vais avoir 40 ans et j'envisage de me reconvertir vers la comptabilité
@Rexonversion10 as-tu sauter le pas et commencer ta formation
Si oui serait-il possible de te contacter pour discuter ton feed-back serait ne serait très utile
Sabica
ProfilSabica
Juriste en entreprise
  • 93 - Seine-Saint-Denis
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Juriste en entreprise


Re: Reconversion d'ingénieur à comptable vers 40 ans. Possible ou pas ?
Ecrit le: 16/05/2021 07:21
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Message édité par Sabica le 16/05/2021 07:31
Bonjour,
Je me permets de répondre à ce message étant moi-même en reconversion pro après des études de Droit et 8 ans d'expérience.
A ce niveau de formation et d'expérience, je crains qu'il ne soit pas optimal pour un CV de commencer en 1ère année de bts.
Un nombre très important de comptables (en cabinet surtout)vous diront de commencer là, sûrement parce qu'is ont fait cela, mais malheureusement n'ont pas idée de la capacité élevée de compréhension des notions d'un profil experimenté ainsi que l'impact de sa maturité sur un cursus de formation; toutes choses que le bachelier qu'ils étaient à leurs debuts n'avait pas.

Si effectivement c'est à ce niveau d'études (bac+2) qu'on apprend les bases du métier, comme tout métier aujourd'hui c'est quand même beaucoup d'apprentissage pratique.

Pour info, les débuts professionnels seront probablement de l'assistanat, et à titre perso j'en crains l'ennui déjà sans y être.

Visant le DEC, le passage est obligatoire par le DSCG (bac+5) pour moi, examen auquel on peut directement s'inscrire avec n'importe quel Master ! Il y a sur le forum des témoignages de "reconvertis" qui n'ont repris qu'au niveau Dscg qu'ils ont préparé et validé en 1 an, ce que des comptables purs n'ont pas forcément pu faire! Or il est possible d'étaler les épreuves sur plusieurs années. Même l'ordre des EC vous dira de vous inscrire en master.

Le reste s'apprend dans la pratique comme partout. Pensez-vous vraiment vouloir saisir des informations dans un logiciel penant 2/3 ans avec peu d'analyses sans compter la rémunération qui va avec'

Un Master CCA (un MBA ou un executive master peut-être? ) peut aussi convenir. L'intec et autres universités préparent à ce diplôme même si la formation est très sélective à l'entrée. Un master/mba en finance ouvre également les portes des responsabilités financières ou du conseil financier (dont une partie du fiscal) en entreprise. La différence colossale est qu'elle reste cohérente avec le niveau d'études antérieur et qu'il est possible de l'envisager en alternance ( contrat pro uniquement).

Car au final, pour être comptable pur la case de l'assistanat (saisie) est un passage quasi obligé ou sera très probablement une partie au moins des missions en tout cas au début.

Si vous souhaitez quand même faire ce bts, regardez le programme des matières autres que la compta pour avoir une idée de ce qui y enseigné avant. Loin de moi l'idée de dénigrer cette formation, j'essaie juste de confronter nos attentes à 35 ans et plus aux réalités des formations initiales souvent très théoriques.
Il y a aussi la possibilité de le préparer en 1 an ou les titres professionnels equivalents y compris en alternance (titre comptable ou gestionnaire comptable et fiscal).
La filière comptable pure est réputée frileuse avec les profils atypiques, donc le bts en 2 ans...

Enfin derrière possibilité à laquelle je pense, les formations de type Audit, contrôle de gestion sont aussi des opportunités pour être auditeur; branche peut être plus ouverte aux profils venant d'autres métiers compte tenu des connaissances techniques parfois nécessaires à l'audit.
Le graal est le commissaire aux comptes dit auditeur légal. Idem le certificat préparatoire avant stage de 3ans, est plus ou moins un examen niveau bac+3, avec finalement plus de maths. C'est une ouverture pour rejoindre la filière comptable.

A titre personnel j'ai opté pour un titre professionnel en moins d'un an pour apprendre le métier(puis ensuite directement préparer le dscg). Mais d'autres problématiques entraient aussi en ligne de compte.

Par pitié, dites-vous que votre parcours vous apportera un certain nombre de connaissances théoriques (au moins les maths pour le finance, voire l'anglais, aisance avec excel et les outils informatiques) et beaucoup d'esprit pratique (analyse, synthèse, mémoire, savoir-être, voire management) et qu'il n'est ABSOLUMENT pas nécessaire de reprendre à 0 avec les bacheliers. Je pense savoir de quoi je parle.

Sur la question du financement, pensez à la rupture conventionnelle. Comme demandeur d'emploi indemnisé, toute formation financée en tout ou partie avec votre cpf vous donnera droit à une indemnisation AREF sans avoir à demander l'avis de votre conseiller au préalable sur la formation ou son financement.

Soyez ambitieux, un diplôme supérieur vous donnera une meilleure côte sur le marché et surtout croyez en vous ! Bon courage.
Charles222
ProfilCharles222
Directeur Administratif et financier en entreprise
  • 31 - Haute-Garonne
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 22 votes
popupBulle tail
Profil
Directeur Administratif et financier en entreprise


Re: Reconversion d'ingénieur à comptable vers 40 ans. Possible ou pas ?
Ecrit le: 17/05/2021 17:09
+1
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonjour à tous,

En première lecture, je ne pensais pas devoir répondre, mais finalement je reste un peu perplexe suite au dernier post.

Peut-être n'ai-je pas à le prendre personnellement mais en tout cas : non, je n'ai pas proposé l'une ou l'autre des solutions parce que j'ai fait comme ça personnellement, que c'est ce que je connais, ou que je ne prend pas en compte la situation de la personne qui a créé le topic. Il se trouve que mon cas personnel permet d'illustrer ou d'appuyer sur l'une des solutions, simplement. En relisant le topic en entier, j'ai d'ailleurs omis d'indiquer que j'étais moi même issu des classes préparatoires aux grandes écoles, certes, je n'avais pas 10 ans d'expérience dans le secteur de l'ingénierie, mais nous partons d'une base scientifique commune.

Je nuancerai également vos propos suivant de là où on vient et du background. Effectivement, juriste, le saut à faire n'est pas aussi vertigineux que pour un ingénieur. On parle quand même en DSCG d'une partie quasiment prépondérante de droit, avec l'UE 1 plutôt connue pour sa difficulté (et 4 UE sur 13 en DCG également) ! A titre personnel, c'était d'ailleurs ce qui me freinait le plus à choisir cette filière après ma cure de maths.

Ce que je ne comprend pas, c'est qu'effectivement, il me paraît impossible d'arriver à une expertise dans une métier, sans en connaître à minima, quelques rouages élémentaires et de s'y être frotter. Bien que la tendance nous y pousse de plus en plus : des contrôleurs de gestion qui n'y comprennent rien à la compta, des RH qui n'ont pas de base en paye, etc. Pour la partie académique, la base théorique d'un BTS compta est primordiale (à mon sens), la discussion véritable c'est le temps à consacrer pour acquérir cette base. Je pense également qu'il est intellectuellement possible de réussir un DSCG sans toutes ces bases comptables. Si cela est souhaitable, j'en suis moins convaincu. Pour la partie professionnelle, il ne faut jamais dire jamais et ne pas généraliser. Cela dépend de l'employeur, de la capacité du candidat à se vendre, sa motivation... c'est de la tarte à la fraise j'en convient mais, pour ne pas citer ma situation, il est possible même en passant un diplôme de niveau bac+2 de réaliser des tâches qui vont au delà de ce niveau affiché, suivant justement le niveau du candidat. Après il faut choisir le poste, le patron, l'entreprise/le cabinet !

Bref, pour moi, la vraie question était de bien cerner l'objectif final de la personne qui a créée le topic. Je trouve votre remarque pertinente pour votre objectif personnel d'atteinte du DEC. D'autant plus que votre parcours académique va faciliter l'obtention du diplôme.

Tout ça me fait également penser, que si l'objectif est d'exercer en entreprise, rejoindre une école de commerce, sur des parcours un peu hybrides, peu être une bonne solution (et absolument une mauvaise si l'objectif est de viser l'expertise comptable ou l'exercice en cabinet). Ca a le bon côté de ne pas "dévaloriser" votre niveau d'étude actuel. Même si personnellement, je ne comprend pas cet aspect de "dévalorisation".

Je rebondis également : la partie assistanat est quasi obligatoire : alors oui. Que vous ayez un BTS ou un DSCG. Vous ne signerez pas les bilans à la fin. Donc jouer sur le curseur de l'assistanat c'est clairement un objectif à se fixer en reconversion, mais il ne faut pas perdre d'esprit que vous serez l'assistant de quelqu'un, à un moment ou à un autre, et c'est une bonne chose. Enfin je le vois comme du positif, c'est du savoir-faire, y'a plein de chose qui ne s'apprennent pas à l'école mais je ne vous apprend rien ! Surtout si vous n'avez pas d'expérience dans le secteur, que vous ayez du recul ou non sur la vie, le monde du travail, l'entreprise, etc. La question reste toujours : combien de temps je suis assistant ? et où on met le curseur.

Je complète à nouveau ma réponse d'avant : quand je propose un BTS, j'illustre aussi du fait qu'à tout moment, on peut accélérer sa formation. Cela laisse le temps de savoir si on veut réaliser cet investissement personnel, suivant le goût des cours et (si alternance) du métier et des tâches réalisées: je fais 3 mois en BTS, je carbure. Je décide d'avancer la suite du cursus en candidat libre : et bien c'est possible et rien ne l'empêche. Bref, pour moi ça ne ferme aucune porte en fait. Ca laisse la possibilité de se dire aussi, que je prend le temps de le faire en 2 ans et éviter un échec par manque de motivation/temps/autre qui ne laisse rien (c'est caricatural, tout échec fait avancer !!).
Enfin, la formation en BTS est pour le coup, beaucoup moins théorique que celle en DSCG. C'était vrai quand j'étais étudiant et il me semble que ça doit être encore le cas.

Je vous félicite également pour votre choix et cette reconversion courageuse. J'espère que vous trouverez chaussure à votre pied professionnellement mais également dans la formation. Je serai intéressé de votre retour d'expérience, ainsi que celui de la personne à l'origine du post.

Pour la partie Audit, je vous rejoins tout à fait, et j'ai justement demandé quel était l'objectif professionnel en premier lieu. A mon sens, c'est même d'ailleurs un avantage d'avoir un parcours atypique. Donc au delà d'être plus "ouvert" c'est carrément valorisé (voir les embauches des Big 4, c'est des jeunes diplômés certes, mais tout azimut question formation). Maintenant, ce n'est pas le même métier (enfin pas tout à fait) et nous ne sommes pas tous fait pour tous les métiers de la comptabilité ! Pour ça aussi qu'il faut essayer, à mon sens, ne serait-ce qu'en semaine d'observation ! Et je rebondis à nouveau sur l'assistanat qui encore plus vrai : en commissariat aux comptes, nous sommes nécessairement assistant à un moment et c'est tout à fait nécessaire. Après, c'est clairement un meilleur affichage sur le CV d'avoir "auditeur junior" que "aide-comptable", même si, et c'est un point de vue, ça ne veut rien dire dans le faits et c'est idiot de s'arrêter à ça. Encore une fois, c'est un point de vue : un auditeur junior qui aura audité 200 fois le même sous-cycle ou le même compte pendant une période fiscale n'aura pas grand chose à comparer avec un aide-comptable autonome sur des petits dossiers qui aura présenté ses projets de bilan à son chef de mission (carricature volontaire je répète à nouveau :p ).
Bref, même en rentrant en audit, avec un niveau master il y a forcément une phase d'apprentissage du métier. Alors après, la faire avant, pendant ou après la formation c'est une convenance personnelle. Mais on ne peut pas s'y soustraire.

Enfin, je suis tout à fait d'accord avec vous et convaincu que tout parcours antérieur va apporter des choses à une formation lors d'une reconversion. C'est une certitude. Ce serait effectivement une bêtise de le dénigrer et ce serait dommage de ne pas tenter de le valoriser. Donc non, ce n'est pas nécessaire de "reprendre à zéro" mais pour autant, certaines personnes pour profil peuvent le souhaiter et n'y verrons pas là un sacrifice ou autre.

Au plaisir de lire vos retours d'expérience !

Belle soirée



--------------------
Retour en haut


  • Pages : 1 [2]







connectés
Publicité
WELYB
Retour en haut
fermer
Connexion membre
Nom d'utilisateur ou email
Mot de passe
  
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2021 Compta Online
S'informer, partager, évoluer