BanStat
Logo Compta Online

Recrutement dans les cabinets d'expert comptable

207
137 647
13
207 réponses
137 647 lectures
13 votes
LJ4
ProfilLJ4
- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)
  • 92 - Hauts-de-Seine
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 181 votes
popupBulle tail
Profil

- Expert-comptable en entreprise
- Examinateur au DEC (mémoire)



Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 09/12/2004 12:44
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour Guest,

Quand je dis que le salarié doit d'abord donner avant de recevoir, je veux simplement dire qu'il doit montrer à son supérieur de quoi il est capable avant de prétendre progresser, sinon ce salarié va vite connaitre le principe de Peter (toute personne progresse jusqu'à atteindre son niveau d'incompétence).
Le but de la relation salarié / employeur est que le salarié ait un job intéressant et un salaire attractif et le parton un salarié motivé et faisant correctement son travail.

De plus quand la carrotte est inatteignable, on se lasse et on arrete (ce qui m'est arrivé en cabinet!!).
Comparer les salariat au servage et les patrons aux seigneurs dénote d'une certaine caricature de la société. On n'en est plus là, heureusement !

Quant à l'ambiance, moi qui ai fait 12 ans en cabinet et jusqu'à présent 6 ans en entreprise, je peux vous dire que je m'amuse autant en entrepruise qu'en cabinet.

A bientôt

Laurent
Patrick
ProfilPatrick
Expert-Comptable libéral en cabinet
  • 74 - Haute-Savoie
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 30 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable libéral en cabinet


Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 09/12/2004 14:40
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Merci Laurent pour la qualité de vos interventions.

Je suis tout à fait d'accord avec vous et j'ajouterai deux petits éléments qui vont d'ailleurs dans le sens de vos propos.

En travaillant à la fois dans le milieu de l'expertise comptable et de l'enseignement universitaire, il me semble constater une double évolution ( la seconde étant peut être la conséquence de la première:

- On constate chez les jeunes ( étudiants ou jeunes collaborateurs) une radicalisation du propos et de l'approche comportementale vis à vis de travail: refus général de d' investissement personnel conséquent ( on ne leur à généralement rien demander depuis la maternelle alors pourquoi commencer...), attitude inadaptée vis à vis du marché du travail ( tout leur est du et bien sûr ils n'ont aucun devoir..).

De tout temps il a été nécessaire de commencer bas et de se demander: que sais-je faire, que puis-je apporter?

Aujourd' hui, on ne réfléchie pas, on exige.

D' aucuns demandent 2000 euros net mensuel ( une intervention à 2300 euros net sur le site) en ayant jamais travaillé et en ne sachant pas faire le moindre rapprochement bancaire correctement.

C'est une évolution de la société: incapacité des parents de "tenir" leurs enfants, refus de l'effort, débilisation rampante et organisée de la société de l'information par les médias, disparition du service national, cocooning chez les parents jusqu' à 30 ans...

Il faut faire du "soft" , du " light".

- d' un autre côté, on constate une lègère évolution de la mentalité des associés en cabinet: élaboration de plans de carrières ( surtout suite à la fuite des jeunes diplômés des cabinets comptables...), amélioration des salaires, travail aménagé.

Même si certains vont crier au scandale et s'il existe des cas extrêmes : oui , la condition du collaborarteur s' est globalement amélioré depuis 20 ans.
( car le niveau de formation initial a aussi monté ex: on ne recrute quasiment plus à un niveau inférieur au BTS et le DECF devient la norme).

La question que nous sommes un certain nombre à nous poser est la suivante: Comment la profession va-t-elle gérer la pénurie considérable de jeunes arrivant dans les années 2010-2015?

Savez-vous que nous remplissons les amphis avec des étudiants Chinois, que l'on ferme année après année des formations comptables faute de candidats?
Que l' on va arriver très bientôt à une situation ou on ne saura même pas comment occuper les enseignants en comptabilité?

Personnellement, si les mentalités n' évoluent pas radicalement d'un côté comme de l'autre, je vois mal une évolution positive de la profession comptable.

Sachant que les EC sont tenus à la gorge par le coût du rachat de la clientèle et sa volatilité actuelle, c'est peut être le travail lui même qui va évoluer.

Télétravail, délocalisation de la saisie, cabinet virtuel, évolution du contrat de travail , autant d'évolution à suivre pour que la profession puisse survivre aux changement structurels de la société.

Cordialement,

Patrick

-


--------------------
BOSS
ProfilBOSS
  • 84 - Vaucluse
 
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil


Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 09/12/2004 18:37
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,
je ne puis laisser passer ce genre de discours...
Tout d'abord, il faut retenir une chose : le marché de l'emploi est, comme tous les marchés, régi par la loi de l'offre et de la demande... Si les EC ne recrutent plus, c'est qu'ils ne proposent pas aux "jeunes" des conditions de travail en rapport avec le marché (une rémunération plus élevée), c'est du bon sens...
Et c'est parfaitement normal sur le marché de la comptabilité, marché où la demande se réduit et où l'offre d'emplois reste stable, qu'un "jeune" comme vous les appelez choisisse son job en privilégiant l'employeur le plus offrant.
Pourquoi être sous-payé en cabinet comptable alors qu'on peut trouver un job plus intéressant et mieux payé ailleurs ? Sinon cela frôle le masochisme. Les "jeunes" ne doivent rien du tout aux cabinets comptables, ils n'ont aucune dette vis à vis de personne et n'ont pas à faire "don" de plusieurs années de leur vie aux cabinets comptables !

La vrai question est de savoir POURQUOI la demande d'emplois se réduit ! Pourquoi les "jeunes" n'intègrent plus la profession ? Et ce n'est certainement pas parce qu'ils sont des faignants ! C'est une vision des choses totalement rétrograde et même réactionnaire... (la disparition du service national !!! Je rêve !! qu'est-ce que cela vient faire là-dedans !).
Si les jeunes n'intègrent pas la profession, c'est qu'ils vont vers d'autres métiers ! Des métiers logiquement plus rémunérateurs et/ou plus intéressants. Eh oui.
Figurez-vous qu'ils n'ont peut-être pas envie d'être sous-payés pendant plusieurs années en cabinet comptable...
Vous croyez pouvoir justifier cela par le fait qu'ils ne sauraient "rien faire" après leurs études...
Une question, croyez-vous qu'un jeune bac+5/6 ait envie d'entrer en cabinet pour gagner à peine 1200 euros nets (et je suis gentil, là), à faire comme vous dites des rapprochements de banque ? Non bien sur, et c'est tout à fait normal.

En réalité, le marché de l'expertise-comptable est un marché qui décline doucement mais surement. Vous serez d'accord avec moi pour admettre que les résultats des cabinets se sont dégradés ces 20 dernières années (je parle de l'expertise-comptable, et non de l'audit).
Les cabinets n'étant plus aussi rentables que par le passé, ils sous-payent les jeunes (encore + que ce qu'ils faisaient avant)... C'est d'une part la raison pour laquelle ils ne trouvent plus de jeunes à embaucher, mais c'est également la raison pour laquelle les cédants de cabinets, qui partent en retraite, cèdent sur la base de coefficients totalement disproportionnés, car ils se fondent sur le passé (l'âge d'or) et non pas sur l'avenir qui me paraît bien sombre...

Alors de grâce, ne tombez pas dans la carricature de l'enseignant "réac" qui se plaint à longueur de temps de la qualité de ses étudiants "Ah, de mon temps c'était mieux...".
Comme vous ditées, les choses évoluent, c'est certain. Et ce n'est que le début.
Soit on s'y adapte, soit on disparaît, c'est tout.
midore
Profilmidore
Cadre du secteur privé
  • 75 - Paris
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Cadre du secteur privé


Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 09/12/2004 19:01
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Vous avez tout à fait raison, ça fait quinze ans que je travaille en cabinet :

Lorsque j'ai commencé on nous disait "ha vous les jeunes vous bien de la chance il y a quelques années les ec stagiaires étaient payés au smic".

Cette profession à un lourd passé "esclavagiste" qui lui colle à la peau :

- combien de cabinet avec des contrats d'interessement,
- combien de filiales bidons créées pour échapper à la participation,
- combien font de la vraie formation et pas les formations bidon pour absorber l'obligation légale...
- combien respectent la legislation du travail !

il faut être sérieux le comportement des professionnels est à la source de l'image qu'ont les jeunes de la profession !

L'an dernier j'ai rencontré un confrère salarié en cabinet d'audit en province et c'était la période des inventaires. Cette personne avait la même expérience que moi et il était obligé de jongler avec son emploi du temps pour arriver à assister a cinq inventaires physiques car les jeunes du cabinet refusaient d'y aller !
Cet exemple montre bien que les jeunes viennent en cabinet pour acquérir des connaissance mais pas pour faire carrière.

Dans mon cabinet, 50% des jeunes diplômés ne savent pas réellement ce qu'il feront après le diplôme...et même s'il contuneront dans la profession pour certains !

Les marges des cabinets sont très confortables et la clientèle est là, il ne faut pas écouter les discours misérabilistes des associés qui ont toujours tendance à faire croire que les choses sont dures.
Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 09/12/2004 21:19
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour

Je ne suis pas d'accord avec l'universitaire.

Citation : "patrick"

On constate chez les jeunes ( étudiants ou jeunes collaborateurs) une radicalisation du propos et de l'approche comportementale vis à vis de travail: refus général de d' investissement personnel conséquent ( on ne leur à généralement rien demander depuis la maternelle alors pourquoi commencer...), attitude inadaptée vis à vis du marché du travail ( tout leur est du et bien sûr ils n'ont aucun devoir..).


Vous ne pouvez pas dire cela.

Je constate qu'en entreprise (et essentiellement dans les cabinets ou les syndicats ne sont pas présents), les salariés connaissent leurs devoirs (l'expert est là pour faire quelques rappels, si nécessaire), mais malheureusement les salariés ne sont pas suffisement informés sur leurs droits. c'est une réalité...Je ne suis pas le seul à le dire, vous pouvez même trouver des unversitaire en droit, qui vous diront la même chose...

Citation : "patrick"

De tout temps il a été nécessaire de commencer bas et de se demander: que sais-je faire, que puis-je apporter?


cette fois, je suis d'accord...
il est desfois nécessaire de passer par tous les échelons, prenons mon cas bac + 2, quelques mois d'expériences, il ne va pas me venir à l'idée de demander un poste de cadre, avec 2000 euros brut par mois.

Simplement, il faut voir qu'en cabinet, je travaillais plus de 35 heures par semaines, mes heures sup n'etaient pas payées, ni récupérées, ni mentionnées sur aucuns documents, j'etais <<exploité>>, à la fin du mois, j'avais seulement 1180 euros bruts par mois. c'est peu...

evidement un jour, j'ai pris mon courage, les autres collaborateurs n'osaient pas parler ils avaient des credits surle dos, et un licenciement n'aurait pas été le bienvenue, alors je pense qu'ils vont subir le temps de rembouser le prêt pour l'appartement. Ensuite ils iront en entreprise....

je lui ai donc parlé des heures sup, je lui ai signalé qu'il n'etait pas en accord parfait avec le droit du travail, il ne m'a pas contredit, je pense qu'il s'en fichait , j'avais l'impressionde parler dans le vide...

résultat, mon contrat n'a pas été renouvelé, une infime partie de mes heures sup a été payés, mais j'aurais prefere qu'il puisse me comprendre, plustôt que d'avoirde l'argent....

Je n'acceptais plus cette forme d'exploitation.

Niveau apprentissage, j'avais pas reellement appris grand chose, je pense qu'on ne m'appréciait pas dans ce cabinet, on ne m'a jamais d'ailleur passer les clefs du cabinet, et j'etait tout le temps surveillé....

Aujourd'hui je suis en entreprise, j'ai des contacts humains, mon salaire est convenable, je gagne environ 1400 euros brut par mois, et je désire m'investir, j'ai aussi appris des choses interessantes...

Patrick, j'ai jamais exigé, je demandais simplement le respect de la loi...

Je pense sincerement que ce cabinet m'a pris pour un "bouche trou".

Si je n'ai pas porté plainte, si je n'ai pas ete voir l'inspection, comme me l'avait conseillé mon medecin famille, c'est uniquement parce que je veux continuer à évoluer dans cette profession. j'avais peur des reprssailles

Si j'ai osé lui parler, d'ailleur il a été etonné par ma démarche, j'etais le seul à pouvoir le faire, les autres salariés avaient un emprunt sur le dos, il etait alors difficile de parler, mais par derriere ils etaient en parfait accord avec moi. Moi j'ai osé, cela m'a coûté un non renouvellement de mon CDD, et le paiement de quelques heures sup, il a pris peur, aujourd'hui, je suis peut être "grillé" pour ma carrière, parce que j'ai parlé.

le declic m'a été donné par un ancine collegue de classe, j'ai appris qu'il avait porté plainte conte son cabinet, dans lequel il faisait son stage et il a gagné, alors plustot que de faire un proes ou de prevenir l'inspectin , pourquoi ne pas en parler avec lui, on ne regle pas tous les conflits dans un tribunal

si j'ai pas ester en justice, ou prevenu l'inspection :

-> j'avais tout de même de l'estime pour le personnage, il est parti de rien
-> j'ai pas envie d'être "griller" dans la profession, pourtant je suis sûr que je le suis...

ce qu'il faut bien comprendre, lorsque vous quittez un emploi, et que vous recherchez un autre emploi, votre nouvel employeur vous demande toujours les references de l'ex-employeur. vous êtes libre de lui donner, mais si vous refusez, cela veut dire qu'il y a "anguille sous roche", vous n'avez guère le choix...

j'ai pu savoir ce qu'il disait sur moi, d'ailleur cela m'avait coûté un refus...je postulais pour un poste de collaborateur, et il a dit à l'autre confrère, que "j'etais timide", je l'ai su par l'agence d'interim...Aujourd'hui, j'ai vaincu cette timidité, et je désire parler des conditions en cabinet dans un soucil d'amélioration et non pour nuire à l'image du cabinet.

mais bon, il a tout de même licencier un collaborateur parce qu'il ne voulait pas travailler le samedi, d'ailleur il y avait bien eu cet engagement oral, il savait que cette personne ne devait pas trvailler le samedi, le pire, c'est qu'il m'a dit de ne plus lui adresser la parole, il voulait l'isoler, il etait toujours sur lui, les autres il bougeaient pas, ils laissaient faire, moi cela me déprimait...un jour, j'ai consulté son listing, j'ai vu toutes les personnes qui etaient passés par ce cabinet, y avait une liste de nom...oui, cela fait mal à la professionce genre de management...

je pense même qu'une personne a prononce une fois le mot "harcelement", mais comment le prouver ? - le mieux c'etait de partir

le pire, c'est lorsqu'il a refuse au stagaire de s'associer - j'avais de la peine pour lui, il etait sympa, en plus ije trouvais qu'il assurait pasmal niveau boulot, aujourd'hui, il est expert comptable.

Cher Patrick

Non seulement , il y avait ce management à la C**.
mais aussi ces heures sup non payées, non déclarées, qui me posent un reel problème, pour moi cela correspond à :

- du travail dissimulé
- de la concurrence deloyale vis à vis des concurrents
- et un emploi en moins qu'aurait pu occuper une autrre personne

Citation : "patrick"

Aujourd' hui, on ne réfléchie pas, on exige.


je ne suis pas d'accord , je n'exige pas la lune, mais seulement l'application du droit du travail.

patrick, vous conviendrez avec moi, qu'un cabinet ne peut demander à ses clients d'appliquer la loi avec ses salariés, si lui même n'en fait pas autant.

Citation : "patrick"

C'est une évolution de la société: incapacité des parents de "tenir" leurs enfants


lorsque dans une famille, la père et la mère travaille durement pour subvenir aux besoins primaires de la famille, il devient difficile de s'occuper des enfants, certains foyers n'ont pas les moyens d'un expert comptable et ne peuvent pas forcement payer une garderie ou des cours particuliers après l'ecole, c'est une réalité qu'il faut prendre en considération.

Citation : "patrick"

refus de l'effort, débilisation rampante et organisée de la société de l'information par les médias


je suis pas d'accord, certains jeunes font des efforts, mais malheureusement cet effort n'est pas ou très peu récompensé

Citation : "Patrick"

cocooning chez les parents jusqu' à 30 ans...


nous vivons dans un monde de précarité, CDD...on a cherché à multiplier les contrats precaires, pour rendre plus flexible le travail, les salaires sont précaires, avec un CDD, il devient difficile de trouver un logement...vous pensez qu'avec 1180 euros, je pouvais me loger.

lors de l'entretien, l'expert m'a dit : " vous vivez chez vos parents, vous allez débuté à 1180 euros, mais ensuite cela va evoluer"

remarque : les salaires dans ce cabinet n'avaient pas bougés depuis trois - quatre ans.

Citation : "patrick"

La question que nous sommes un certain nombre à nous poser est la suivante: Comment la profession va-t-elle gérer la pénurie considérable de jeunes arrivant dans les années 2010-2015?


patrick

Comme les call-centers, la comptabilité va être délocalisée en Afrique, pour la partie saisie...

il faut surveiller ce changement de norme comptable, on va passer à un model anglosaxon, les cabinets comme les étudiants n'y sont pas préparés (mise à part certains cabinet et etudiants)

il est aussi possible que l'expert comptable perd son monopole, les banques vont alors pouvoir proposer les même services à des tarifs plus compétitifs....

vous savez au fond pourquoiles cabinets ont du mal à recruter, parce que les salaires sont faibles ( je rejoins Boss la dessus), parce que l'ambiance n'est pas "TOP TOP", on ne pet pas dire que cela soit très riche sur le plan humain...(il faut pour tenir avoir une vie après le travail)..même si un jour , je deviens expert comptale, c'est pour travailler en entreprise, même si je suis moins payé...

enfin, je tenais à vous remercier, car j'apprecie ce genre de discussion...
tous les cabinets ne sont pas ainsi, j'espère que ce n'est pas une généralité...
Patrick
ProfilPatrick
Expert-Comptable libéral en cabinet
  • 74 - Haute-Savoie
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 30 votes
popupBulle tail
Profil
Expert-Comptable libéral en cabinet


Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 09/12/2004 22:54
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Je ne conteste pas que certains cabinets aient des pratiques scandaleuses, si vous avez eu la curiosité de lire mes messages depuis 1 an, vous constaterez que je suis loin de défendre les partiques du management actuel des cabinets comptables.

J'en ai souffert en mon temps, d'autres EC sur le site aussi, la réalité est incontestable.

Que cela soit difficile de payer un loyer, de vivre avec un salaire de débutant c'est évident aussi.

Seulement, il ne faut pas oublier que cela a toujours été ainsi et que la différence avec aujourd'hui c'est que chacun le savait, s'investissait pour progresser et surtout se plaingnait moins: c'était la norme.

Bien sûr, il y a beaucoup d'étudiants sur le forum qui travaillent énormément ( mais les EC d'aujourd'hui aussi ont beaucoup travaillé).

Et, je m'excuse de revenir sur la question, mais quand une convention collective prévoit qu' un jeune EC diplômé ( autour de 28-30 ans) ne peut pas être embauché à moins de 3000 euros par mois ( et tous ceux qui vont en entreprise gagnent généralement plus), je trouve qu' il est INDECENT de se plaindre continuellement de sa situation de stagiaire qui rappelons le ne dure que trois ou quatre ans.

Certes il y a des métiers où l'on gagne plus, mais nous n'avons fait ni Polytechnique, n'avons pas le talent pour taper dans un ballon, ou les relations pour devenir présentateur de télévision...

Alors, avant de regarder la poignée d'individus qui sont devant, regardons l'immense majorité de la population française ( et que dire de nos amis africains très présents sur le site) qui serait bien dubitative de voir des gens se plaindre d'un investissement de trois ans pour gagner 3000 euros ( je ne parle pas de l'Audit parisien où l'on rigole d'un salaire de 3000 euros...).

Quant au reste de mes propos plus haut , quoi de critiquable?

- Vous n'êtes peut être pas d'accord avec l'idée ,que d'une façon générale ( j'exclue évidemment les étudiants sur le Forum qui préparent avec énergie leurs examens, et je les salue au passage), l'attitude de " l'étudiant moyen" est d'en faire le moins possible en exigeant le maximum de son environnement: c'est normal, vous n'êtes pas dans le milieu de la formation, mais vous verriez que tous les enseignants se plaingnent et pas spécialement en gestion.

Le problème est que pour des raisons politiques on accueillle n'importe qui en Université, que bien entendu on leur donne leur parchemin ( le mot sélection est désormais un tabou) et que ces gens se retrouvent sur le marché du travail, pour certains totalement incapables de seulement venir régulièrement sur leur lieu de travail...

- Pour le niveau de l'information télévisuelle, j'ose espérer ( quoique...) des experts-comptables stagiaires sont conscient de la médiocrité actuelle du propos ambiant?

- Enfin, pour la réflexion " avant d'exiger, il faut se demander ce que l'on peut proposer ": c'est tout simplement le modèle de développement normal d'une carrière: il faut savoir ce que l' on est capable de faire et de penser qu'une entreprise ou un cabinet n'est pas une entreprise philantropique.

Enfin pour Titin: vous avez eu une expérience négative en cabinet et vous en êtes parti: bravo, vous nous rappelez ainsi que nous sommes ( encore) en démocratie.

Voici la solution à retenir...

In ne s'agit pas d' être rétrograde, mais d' être conscient de notre environnement.

Enfin, je signale à BOSS qui avait été EXCLU du Forum il y a quelques semaines pour des propos scandaleux, et que j'ai le déplaisir de voir revenir sur notre site que je n' hésiterai pas à supprimer purement et simplement toute intervention déplacée.

Le Forum est un lieu d'échanges constructifs, la polémique y a sa place à la condition qu'elle reste courtoise et qu'elle n'agresse pas un membre en particulier.

Cordialement à tous, et particulièrement à ceux qui souffrent dans leur situation familiale et professionnelle.

Patrick

Citation

Bonjour à tous,

Je rejoins Patrick sur ces propos concernant l'utilisation de notre Forum.
Le Forum a été créé pour vous permettre de vous exprimer librement et de réagir aux sujets proposés.

Du fait de notre indépendance vis à vis des institutions comptables françaises, nous observons une grande liberté d'expression et nous ne désirons pas censurer les interventions de nos membres et visiteurs.

Néanmoins, il convient de lire et de respecter les règles et la charte du forum.
Le respect des membres et des individus est TRES important.
Je serais personnellement vigilant sur les propos diffusés sur notre forum prochainement et je n'hésiterais pas à intervenir si nécessaire.


Cordialement,

Frédéric
Administrateur du Compta Online



--------------------
titin-
Profiltitin-
 
  • 13 votes
popupBulle tail
Profil


Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 09/12/2004 23:33
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour

Citation : "Patrick"

Certes il y a des métiers où l'on gagne plus, mais nous n'avons fait ni Polytechnique, n'avons pas le talent pour taper dans un ballon, ou les relations pour devenir présentateur de télévision...


Certains artistes sont d'anciens comptables

- Louis de funès ( souvenez vous des gendarmes à saint tropez)
- Jose Garcia ( on le retrouve dans la vérité si je mens....)
- Cyril anouna ( Après des études de comptabilité, il a présente le morning live )
....

vous pouvez continuer la liste...
titin-
Profiltitin-
 
  • 13 votes
popupBulle tail
Profil


Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 10/12/2004 07:22
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour,

Je voudrais revenir sur certains points.

Il y a 10 ou 15 ans, les salaires étaient plus faibles par rapport à aujourd'hui.
Mais le coût de la vie etait aussi plus faible qu'aujourd'hui, au fond, ce qui est important, ce n'est pas le salaire, mais le pouvoir d'achat.

Si je résume, pour commencer à gagner sa vie dans la comptabilité, il faut avoir le DEC en poche, cad 4-5 ans d'etudes, plus trois ans de stages, un total de 8 anées minimum. C'est beaucoup par rapport à nos voisins européens.

la pluspart des jeunes de la filière comptable n'atteignent pas ce niveau. Seule une minorité arrive à ce stade d'expert comptable

Le bon plan, c'est donc de faire du commerce, de passer ses UVs à côté, une fois le DESCF en poche, faire trois ans de stages en acceptant d'être sous payé, puis de passer son DEC, pour enfin commencer à gagner sa vie.

Qu'est ce que vous en pensez ?
titin-
Profiltitin-
 
  • 13 votes
popupBulle tail
Profil


Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 10/12/2004 08:37
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Bonjour

Je compte rediger un courrier adressé au ministre du travail, pour lui faire état d'une situation, à savoir que certains cabinets ne respectent pas le droit en matière d'heures supplémentaires, je ne vais citer aucun nom commercial de cabinet, je ne vais pas tomber dans la généralité, mais tout de même dire qu'il y en a pasmal. Si vous voulez joindre à moi vous pouvez.

Je ne fais pas cela pour nuire à l'image de la profession, mais pour essayer d'améliorer les choses.

Est ce que vous me donnez l'autorisation de faire cette lettre, j'ai besoin de votre accord, je n' ai pas envie de causer un préjudice, j'ai besoin de votre autorisation.

Est ce que je peux rédiger cette lettre ?

Signé Titin
midore
Profilmidore
Cadre du secteur privé
  • 75 - Paris
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Cadre du secteur privé


Re: Recrutement dans les cabinets d'expert comptable
Ecrit le: 10/12/2004 10:30
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus
Patrick,

J'ai un peu l'impression que vous en êtes toujours à "travail, famille, patrie" ...il faut être moderne les jeunes d'aujourd'hui sont les vieux de demain et lorsque j'étais jeune les vieux professionnel de mon age qui faisait les cours nous traitaient de nuls...

Je pense qu'il faut chercher à comprendre les jeunes pour pouvoir en faire un atout plutôt que de continuer à marteler "ça va être dur et en plus vous ne serez pas gratifié à la fin".

A mon sens le vrai risque pour la profession est la fin du monopole. Car il arrivera un moment où le legislateur constatant que les ec sont incapables de remplir les missions qui sont les leurs, ouvrira à d'autres profession, les missions qui sont les notres.

Il faut changer le business modèle c'est tout, on ne reviendra pas sur les évolutions des dernières années, même avec la supprEssion du 35 heures.

Midore
Retour en haut









connectés
Publicité
Retour en haut
fermer
Connexion membre
Nom d'utilisateur ou email
Mot de passe
  
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2020 Compta Online
S'informer, partager, évoluer