BanStat
Logo Compta Online
AMPLI

Réintégration fiscale d'un terrain après levée d'option.

1
340
0
1 réponse
340 lectures
0 vote
Jeanpierrecomptable
ProfilJeanpierrecomptable
  • 27 - Eure
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil


Ecrit le: 11/12/2020 16:18
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonjour,

Soit une société preneuse d'un terrain et d'un bâtiment en crédit bail 2003.

L'ensemble est situé dans une zone à finalité régionale.

Le terrain vaut 100 000 €

Le bâtiment 500 000€.

En 2018, la société lève l'option d'achat du crédit bail pour 1€ , alors que celui-ci n'est pas à son terme.

Le montant des loyers en capital déjà versés, si je comprends bien, affectés en premier lieu au terrain non amortissable dépasse déjà largement le prix du terrain.

L'entreprise acquérante, en zone AFR, doit elle effectuer une réintégration fiscale ?

Il me semble que non, car le bâtiment en AFR en est exclu.

S'agissant du terrain, les loyers versés (non déductibles, si j'ai bien compris) sont déjà équivalents au montant du terrain...

Je suis assez perdu sur ce sujet.

Je vous remercie de toute aide que vous voudrez bien m'apporter.

Bien cordialement,

Beodette
ProfilBeodette
Collaborateur comptable en cabinet
  • 77 - Seine-et-Marne
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 1 vote
popupBulle tail
Profil
Collaborateur comptable en cabinet


Re: Réintégration fiscale d'un terrain après levée d'option.
Ecrit le: 12/12/2020 11:39
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonjour Jeanpierrecomptable,

Sauf erreur de ma part, dans un premier temps la totalité des loyers sont affectés à la construction et ensuite au terrain.


La quote-part des loyers se rapportant au terrain est exclue des charges déductibles, donc aucune réintégration n'est à opérer lorsque le prix de levée d'option est au moins égal au prix d'acquisition.

Dans votre cas, je n'ai pas bien compris : la société preneuse lève l'option pour 1 € alors le crédit n'est pas arrivé à son terme ? J'ai l'impression que ce n'est pas possible. Quoi qu'il en soit, sur l'échéancier vous devriez voir normalement la part des loyers qui sont affectés à la construction et ceux affectés au terrain.

Dans votre cas, si vous avez payé la totalité des échéances, les dernières n'auraient pas été déductible et il faudrait procéder à une réintégration du terrain (100 000 €) car le montant de la levée d'option est inférieur au prix d'acquisition.

Cette réintégration ne concerne que le terrain, ensuite vous devez procéder à une réintégration de sortie. On place le crédit preneur au même niveau que s'il avait acquis le bien (afin de trouver dans la même situation fiscale), car le crédit bail a permis de déduire des loyers sur 15 ans alors que le mode d'amortissement réel est souvent plus long.

Je m'en sortirais peut-être mieux en vous l'expliquant avec un cas pratique.

Cas pratique ?' contrat de crédit bail :

Prix de revient : 1 000 000 € + terrain 200 000 € sur 15 ans avec une levée d'option à 1 €.

Structures : 70% = 700 000 sur 25 ans

Second œuvre : 20% = 200 000 sur 15 ans

Installations techniques : 10% = 100 000 sur 10 ans

Réintégration à l'issue de la levée d'option = Au bout des 15 ans, le second ouvre et les installations techniques sont amorties au moment de la levée d'option, il reste la structure pour 10 ans (25-15). 700000/25*10 =280 000

Ce qui permet de poursuivre l'amortissement comptable sur les 10 ans restant.

Concernant les zones d'aide à finalité régionale, je ne connais pas bien le principe mais il me semble qu'il s'agit de zones qui permettent de déterminer les taux plafonds d'aide à l'investissement. Je ne pense pas que cela est un rapport avec avec les règles fiscales de droit commun de déductibilité des crédit bail immobilier, mais je peux me tromper.

J'espère avoir réussi a être assez explicite.

Bien cordialement

Retour en haut




1
340
0





connectés
Publicité
MyCompanyFiles
Retour en haut
fermer
Connexion membre
Nom d'utilisateur ou email
Mot de passe
  
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2021 Compta Online
S'informer, partager, évoluer