BanStat
Logo Compta Online

Comment réviser l'épreuve de Comptabilité et audit du DSCG

1 600 lectures
0 commentaire
Catégorie : Méthodologie
1 600
0
Article écrit par (746 articles)
Modifié le
Dossier lu 8 022 fois
Révision DSCG UE4

Il faudra commencer au moins 2 mois avant le début des épreuves compte-tenu de la difficulté technique de l'épreuve et du programme très riche de l'UE.

Que faut-il réviser ?

La particularité de l'épreuve consiste à évaluer les quatre parties du programme :

  • opérations de restructurations : fusion, TUP, scission, APA ;
  • comptes de groupe : consolidation ;
  • normes IFRS ;
  • audit.

Il faut donc réviser l'ensemble du programme et ne pas faire d'impasse (voir l'article « Sujets DSCG UE4 Comptabilité et audit : analyse des parties du programme »).

Il faut identifier les parties du programme dans lesquelles vous êtes à l'aise pour concentrer vos révisions sur des parties où vous ne l'êtes pas.

Fichier à télécharger

 

Réviser ses cours

Il faut absolument réviser les supports de cours que vous maitrisez préalablement. Cela implique de faire des fiches personnelles sur les différentes parties du programme et les réviser régulièrement.

Pour des révisions efficaces, identifiez des exercices types pour les refaire en boucle et acquérir des automatismes dans les parties techniques de l'épreuve.

Exemple : identifier un exercice sur une fusion-renonciation, un exercice sur une scission...

 

Réviser les compétences

L'acquisition des compétences de l'UE4 permet de traiter avec aisance les questions de l'épreuve.

Pour chaque partie du programme les compétences à maîtriser sont les suivantes.

Opérations de restructuration

Maitriser le cadre juridique, économique et comptable des opérations de restructuration.

Déterminer l'impact d'une opération de restructuration sur les documents de synthèse.

Comptabiliser les opérations de restructuration.

Établir les documents de synthèse.

Normes IFRS

Déterminer l'impact des normes sur les documents de synthèse.

Comptabiliser les opérations en IFRS.

Comptes de groupe

Maîtriser le cadre réglementaire de la consolidation en ANC et en IFRS.

Définir le périmètre de consolidation.

Maîtriser le processus d'élaboration d'une consolidation.

Comptabiliser les opérations de consolidation.

Audit

Apprécier les principes déontologiques essentiels et les responsabilités du professionnel (CAC et EC).

Identifier les situations d'incompatibilités.

Mettre en œuvre la démarche d'audit.

 

Vous entraîner

Pour chaque partie du programme vous trouverez ci-dessous les conseils d'entraînement.

Opérations de restructuration

Réalisez des cas portant sur la fusion simple, la fusion renonciation (sans participations réciproques et avec), la scission et l'apport partiel d'actifs.

Entraînez-vous à bien calculer la parité d'échange, le nombre d'actions à émettre lors de l'augmentation de capital, la valorisation des apports (en valeur comptable ou en valeur réelle), la prime de fusion, le mali ou le boni de fusion, l'affectation du mali technique.

Ces éléments sont systématiquement présents dans un sujet d'UE4.

Normes IFRS

Entraînez-vous à exposer clairement chaque norme IFRS au programme :

  • IAS 16 : immobilisations corporelles ;
  • IAS 38 : immobilisations incorporelles ;
  • IFRS 9 : instruments financiers ;
  • IFRS 15 : reconnaissance du revenu ;
  • IFRS 3 : regroupement d'entreprises ;
  • IAS 37 : provisions ;
  • IAS 19 : avantages du personnel ;
  • IAS 40 : immeuble de placement ;
  • IFRS 16 : contrats de location.

Entraînez-vous à comptabiliser chaque opération décrite dans les normes au moment de la comptabilisation initiale (entrée dans le patrimoine), à l'inventaire (modèle du coût ou modèle de la réévaluation) et de la décomptabilisation (sortie du patrimoine). Il faut enfin être capable de comparer la normes IFRS avec la norme du PCG.

Comptes de groupe

Entraînez-vous à bien appliquer les règles concernant le contrôle et le pourcentage d'intérêt pour réaliser le périmètre de consolidation dans les deux référentiels : IFRS et ANC. Réalisez des cas complexes avec des participations directes et indirectes, des particularités dans le contrôle des sociétés (certificats de droits de vote, d'investissement, ORA, OCA, entité Ad hoc, joint-venture ou joint-operation...).

Entraînez-vous à réaliser des opérations de retraitements de pré-consolidation ou de consolidation. C'est une partie classique de l'épreuve qui peut consommer du temps si vous n'êtes pas bien préparé. Pour être très efficace vous devez réviser les traitements comptables en PCG, ANC et IFRS des opérations comptables qui peuvent nécessiter des retraitements.

Exemple : retraitement d'un contrat à long terme comptabilisé à l'avancement alors que l'entité consolidante applique la méthode à l'avancement. Vous devez connaitre parfaitement les deux méthodes comptables pour évaluer l'incidence dans les comptes individuels et consolidés.

Entraînez-vous à calculer et à comptabiliser les écarts d'évaluation et les écarts d'acquisition. Pour ces derniers, envisagez toutes les situations possibles : écart positif, écart négatif, goodwill partiel, goodwill complet.

Entraînez-vous à réaliser et comptabiliser des tableaux de partage de capitaux propres de filiales détenues directement et de filiales détenues indirectement dans différentes situations de contrôle (intégration globale, intégration proportionnelle et mise en équivalence des titres de participation). Pour cette partie, seule la méthode de la consolidation directe est autorisée le jour de l'examen.

Entraînez-vous à évaluer et à enregistrer les variations du périmètre de consolidation dans les trois cas suivants : acquisition complémentaire en intégration globale, acquisition complémentaire modifiant le contrôle (influence notable vers intégration globale, déconsolidation).

Audit

Entraînez-vous à exposer des règles sur le code de déontologie et la démarche d'audit.

Dans cette partie de l'épreuve, la connaissance préalable des règles et leur présentation est indispensable pour traiter les situations pratiques.

Entraînez-vous sur des situations pratiques : confirmation des tiers, audit des stocks, identification des risques...

Calculatrice

La calculatrice est autorisée le jour de l'épreuve. Il est conseillé d'avoir une calculatrice graphique (en mode examen uniquement) pour des calculs complexes notamment les calculs de taux d'intérêt effectif. Comme n'importe quel instrument, vous devez l'utiliser régulièrement pour ne pas perdre de temps le jour de l'épreuve en cherchant une fonction.

 

Supports de révision

Refaites les sujets déjà tombés les sessions précédentes de manière exhaustive. Cependant faîtes attention à ne pas faire les sujets trop datés. Les 5 dernières années constituent une base solide de révision.


Comment réviser l'épreuve de Comptabilité et audit du DSCG


© 2022 Compta Online
Retour en haut