BanStat
Logo Compta Online

Comment réviser l'épreuve de Management des systèmes d'information du DSCG

1 670 lectures
0 commentaire
Catégorie : Méthodologie
1 670
0
Article écrit par (747 articles)
Modifié le
Dossier lu 8 022 fois
Révision DSCG UE5

Tous les points du programme peuvent être abordés dans le cadre de l'épreuve. Il faut donc bien les connaître. Une première étape peut consister à identifier ses points forts et ses points faibles. Pour cela, il faut prendre le programme officiel et voir quels sont les points que l'on connaît et ceux que l'on connaît moins... ou pas du tout.

Pour rappel (voir la fiche Méthodologie pour la préparation de l'UE5), on peut citer :

Architecture des systèmes d'information (intégration, urbanisation du SI...)

Management des connaissances

Audit des systèmes d'information

Management stratégique des données (gouvernance des données, Big Data - données massives...)

Contrats de service (infogérance, facturation en interne...)

Schéma Directeur du Système d'Information (SDSI)

Gestion de projet (équipe projet, maîtrise des objectifs en termes de coût, de délai et de qualité, ordonnancement, maintenance...)

Sécurité des systèmes d'information (mise en place d'une architecture de confiance, aspects juridiques...)

Gestion de la performance informationnelle (indicateurs, budgets, maîtrise des coûts, retour sur Investissement...)

Système d'information en tant qu'environnement pour l'auditeur et le conseil

Gestion des risques

Systèmes d'entreprise (progiciels de gestion intégrés, processus, évolutions technologiques, relation clients, relation fournisseurs, chaîne logistique...)

Gestion du changement

Transformation numérique

Gouvernance du système d'information (direction des SI, parties prenantes internes et externes, stratégie SI, alignement stratégique, normes...)

Visualisation et analyse interactive des données

Informatique en nuage (cloud computing)

Avoir une bonne vue d'ensemble du programme et du niveau de connaissances auquel on se situe permet de s'organiser pour consolider les points forts et combler les lacunes. Cela peut se faire à partir de fiches de cours (celles que l'on a établies soi-même et/ou celles proposées par les éditeurs) ainsi que d'un manuel en complément. Il est indispensable de bien couvrir l'ensemble du programme et d'en maîtriser les notions essentielles.

 

Les sujets antérieurs

L'épreuve de l'UE5, d'une durée de 3 heures, coefficient 1, consiste à placer le candidat dans un contexte en cabinet, entreprise ou autre organisation. Dans ce cadre, il doit étudier des problématiques liées au management des systèmes d'information et apporter les éléments nécessaires à la prise de décision.

L'étude des sujets des années précédentes est surtout utile pour se familiariser avec les sujets.

L'épreuve peut prendre la forme d'un ou plusieurs dossiers comportant des questions abordant différents aspects de management des SI et donc du programme. Prendre connaissance des études de cas des années précédentes permet de comprendre la logique de l'épreuve en prenant connaissance des situations et en essayant de répondre aux questions, de préférence avant de regarder le corrigé.

L'analyse des sujets montre qu'il faut être prêt à répondre à des questions qui peuvent recouper n'importe quels aspects du programme. De plus, les parties du programme sont complémentaires car, si le programme est découpé en ensembles de connaissances, les situations réelles sont en général complexes et touchent plusieurs domaines de connaissances. Le sujet 2020 portait essentiellement sur le RGPD. Cependant en y regardant de plus près, certaines questions touchaient à d'autres aspects du programme.

Les sujets passés ne sont pas prédictifs : se méfier des pronostics

Les points revenant le plus souvent dans les sujets d'annales peuvent être une indication. Si certaines notions sont apparues plus ou moins souvent lors des sessions d'examen précédentes, cela ne préjuge de rien. Si un point a été souvent abordé, cela ne signifie pas qu'il le sera à nouveau. Au contraire, cela peut inciter les auteurs de sujets à aller dans une autre direction. Inversement, si un point n'a jamais ou rarement été abordé, c'est peut-être cette fois qu'il va l'être... ou pas.

Cependant il serait logique que soient abordés un jour, peut-être lors de cette session, les aspects les plus novateurs du programme. En effet, le programme a été rénové à partir de la session 2020. Les sujets antérieurs n'en restent pas moins intéressants car l'évolution du programme ne s'est pas traduite par des suppressions mais par une évolution de l'approche de certains aspects s'accompagnant d'ajouts sur certains points. Pour prendre en compte ces évolutions, le sujet pourrait aborder, entre autres, des aspects relatifs aux systèmes d'entreprise, au cloud (informatique en nuage), ou encore aux big data (données massives).

 

Une épreuve qui peut rapporter

Il ne faut pas négliger la préparation de cette épreuve. Il peut être tentant de le faire car les statistiques montrent que c'est en général celle que les candidats réussissent le mieux, comme le montre le graphique comparatif des résultats par UE. Sur 10 ans, c'est en moyenne 60% des candidats qui obtiennent une note = ou > à 10. Une conclusion hâtive serait de se dire que c'est une épreuve que l'on peut réussir sans beaucoup d'effort. Mais il faut aller plus loin. Si on observe la répartition des notes, on voit que c'est aussi l'épreuve pour laquelle 1 candidat sur 10 obtient une note = ou > à 14 alors que dans les autres épreuves c'est 2 à 5%.

Cela signifie qu'en préparant correctement cette épreuve, il est possible d'obtenir des points d'avance qui peuvent être bien utiles pour compenser d'éventuelles notes < à 10. Chaque année des étudiants valident le diplôme, ou échouent, à un ou deux points près sur 170.

Notes DSCG 2021

Répartition des notes par UE, session 2021, d'après rapport du jury


Comment réviser l'épreuve de Management des systèmes d'information du DSCG


© 2022 Compta Online
Retour en haut