BanStat
Logo Compta Online

La RSE rend les entreprises plus vulnérables aux fonds spéculatifs

637 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
Entreprises RSE et fonds spéculatifs

Une entreprise qui affiche des objectifs RSE court-elle davantage le risque d'être attaquée par un fonds spéculatif ?

C'est ce que semble montrer une étude publiée par le prestigieux Academy of Management Journal [1]. Les auteurs démontrent qu'une politique RSE peut être un signal pour des fonds spéculatifs, qui y voient un gaspillage de ressources, et donc une opportunité de maximiser la valeur pour les actionnaires à court terme.

Pour arriver à cette conclusion, les auteurs ont étudié plus de 500 opérations intervenues aux Etats-Unis sur une période de 16 ans. Le résultat est clair : la probabilité qu'une entreprise soit ciblée par des hedge funds augmente avec son niveau de communication RSE. Les auteurs mentionnent deux facteurs qui augmentent ce risque :

  • l'écart d'engagement RSE entre l'entreprise et le secteur auquel elle appartient : plus l'entreprise se détache du « niveau de RSE moyen » de son secteur, plus elle court de risque ;
  • la clarté des informations financières communiquées : plus la communication financière d'une entreprise est floue, plus le discours RSE attirera l'attention du fonds. 

Cette étude met aussi en évidence, si c'était encore nécessaire, la divergence d'intérêt entre fonds spéculatifs et entreprises menant une politique RSE. Selon l'étude, les fonds spéculatifs considèrent comme « inutiles », voire comme un « gaspillage » les actions et intentions qui empêchent les entreprises de maximiser la valeur à court terme pour l'actionnaire. 

Un écart illustré par un membre du conseil d'administration d'une entreprise ciblée par un hedge fund : « Je pense qu'il est assez difficile d'expliquer à un hedge fund que vous créerez de la valeur sur 7 ans ».

 

Dans 47% des cas, les fonds spéculatifs revendent en moins de 6 mois

Pour les fonds spéculatifs, une communication autour d'une politique RSE peut être le signe d'une opportunité de profits considérables, en réorientant la stratégie de ces entreprises vers la maximisation de la valeur à court terme. Selon l'étude, les fonds spéculatifs étudiés revendent leurs actions dans les 6 mois dans 47% des cas, et dans les deux ans dans 84% des cas. Un horizon forcément beaucoup plus court que celui d'une entreprise qui cherche à mener une politique sociétale et environnementale de long terme.

Les fonds spéculatifs ne font pas que cibler les entreprises qui mènent une politique RSE. Ils réduisent ensuite spécifiquement ces activités, en général de l'ordre de 25% :

« Il devient clair que les fonds spéculatifs activistes compromettent les activités liées à la RSE, d'abord en ciblant davantage les entreprises socialement responsables, puis en supprimant leurs activités RSE pour maximiser la rentabilité financière à court terme » (Mark R. DesJardine, Emilio Marti, Rodolphe Durand).

 

Les entreprises engagées dans une politique RSE doivent-elle être davantage protégées ?

L'étude formule plusieurs recommandations pratiques pour les parties prenantes :

  • aux décideurs politiques, elle suggère d'accroître la protection des entreprises ciblées par les fonds spéculatifs activistes pour atténuer les pressions qui finissent par saper leurs activités de RSE ;
  • aux entreprises socialement responsables, elle recommande d'attirer des actionnaires qui partagent leurs valeurs et s'engagent sur le long terme, pour limiter l'action éventuelle d'un hedge fund.

Enfin, les auteurs encouragent les investisseurs qui se soucient de la façon dont sont utilisés leurs fonds à vérifier que les fonds spéculatifs dans lesquels ils sont engagés directement ou indirectement effectuent des opérations conformes à leurs valeurs.

[1] Why Activist Hedge Funds Target Socially Responsible Firms, Mark DesJardine, Rodolphe Durand, and Emilio Marti

Julien Catanese Aubier

Julien Catanese Aubier
Directeur éditorial de Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Diplômé d'expertise comptable, après 7 ans en tant que rédacteur en chef puis directeur de la rédaction Fiscalistes et experts-comptables chez LexisNexis, je rejoins l'équipe Compta Online en juin 2020.
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


La RSE rend les entreprises plus vulnérables aux fonds spéculatifs


© 2022 Compta Online
Retour en haut