BanStat
Logo Compta Online
DEXT

Sous traitance preneur non identifié à la TVA en france

5
2 634
0
5 réponses
2 634 lectures
0 vote
Elsabou
ProfilElsabou
Cadre du secteur privé
  • 06 - Alpes-Maritimes
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Cadre du secteur privé


Ecrit le: 13/06/2016 15:53
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Bonjour

Dans le cadre d'un contrat de sous-traitance, pour des travaux réalisés en France, passé avec une société non établie et non identifiée à la tva en France, le preneur étranger est-il tenu de s'identifier à la tva en France pour y auto-liquider la taxe ou bien le sous-traitant facture t-il tva française ?

Shéma de l'opération :

Contrat de sous-traitance entre une société FR et une société IT.

La société FR facture la société IT

La société IT facture le client final identifié à la tva en France

Avec mes remerciements

Cordialement

Thierrymolle
ProfilThierrymolle
Expert-comptable mémorialiste 
  • 69 - Rhône
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 470 votes
popupBulle tail
Profil

Expert-comptable mémorialiste 



Re: Sous traitance preneur non identifié à la TVA en france
Ecrit le: 15/06/2016 18:29
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Madame,

Dans le cadre d'un contrat de sous-traitance entre une entreprise française et un donneur d'ordre italien portant sur des travaux rattachables à un immeuble situé en France, vous vous demandez sur quelles opérations la TVA portera (sous-traitance, facturation du prestataire), qui en sera le redevable (le sous-traitant, le donneur d'ordre ou le client) et comment la personne assujettie à la TVA devra s'acquitter de ses obligations ?

A. Les relations entre le sous-traitant et son donneur d'ordre.

Le régime spécifique d'auto-liquidation de la TVA relatif aux travaux immobiliers effectués par une entreprise sous-traitante ne s'applique pas lorsque le prestataire est établi à l'étranger.

Si ces opérations ne peuvent être annexées à un régime spécifique, elles relèvent du régime général de l'auto-liquidation.

Ainsi le sous-traitant français considère qu'il rend une prestation de service à un assujetti établi à l'étranger ayant pour conséquences l'envoi à ce dernier d'une facture sans TVA. Le prestataire transalpin procède à l'auto-liquidation e la taxe sur sa déclaration de chiffre d'affaires.

Qu'en conclusion, vous émettez à destination de votre donneur d'ordre transalpin une facture sans TVA.

B. L'exécution d'opérations imposables effectuées en France par une société qui n'y est pas établie.

Les fournitures de travaux immobiliers par un prestataire étranger ne sont imposables à la TVA en France que si elles se rattachent à un immeuble situé en France (Article 259-A-2 du Code Général des Impôts).

L'immeuble se situant en France, le prestataire italien émet à destination de son client français une facture avec une TVA française.

L'exécution d'opérations imposables en France oblige la société transalpine à s'identifier à la TVA en France. Cette obligation de se faire connaître auprès du fisc français implique pour la société italienne à déclarer ses opérations assujetties à la TVA française, à déclarer la taxe correspondante attachée aux transactions et à acquitter directement la taxe due auprès de l'administration.

Elle a la possibilité de confier ses obligations administratives et déclaratives à un mandataire qui les exécutera à sa place (expert-comptable ou avocat).

Qu'en conclusion, votre prestataire italien exécute des opérations imposables en France sans y être établi. Il a donc l'obligation de s'identifier à la TVA en France et de remplir des obligations identiques à celles qui sont accomplis par les entreprises françaises.

C. Conclusion.

Le régime de l'auto-liquidation des travaux immobiliers exécutés par une entreprise sous-traitante ne peut être appliqué si le donneur d'ordre est étranger.

Vous émettez alors une facture à destination de votre donneur d'ordre transalpin sans mentionner la TVA (cette opération est assimilée à une prestation intracommunautaire de services).

D abord, votre prestataire auto-liquide la TVA sur la facture que vous avez émise. Ensuite, puisque l'immeuble est situé en France, votre prestataire transalpin émet une facture à destination de son client français en y mentionnant une TVA à un taux français.

Exécutant des opérations imposables en France, la société italienne a l'obligation de s'identifier à la taxe et de remplir les obligations administratives, déclaratives et de règlement conséquences de son assujettissement. Un mandataire qui peut par exemple être un expert-comptable ou un avocat peut être nommé par votre prestataire afin de prendre en charges les obligations incombant aux personnes exécutant des opérations en France sans y être établies.

En espérant avoir répondu à vos attentes.



--------------------
Elsabou
ProfilElsabou
Cadre du secteur privé
  • 06 - Alpes-Maritimes
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 0 vote
popupBulle tail
Profil
Cadre du secteur privé


Re: Sous traitance preneur non identifié à la TVA en france
Ecrit le: 16/06/2016 10:41
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Cher Monsieur

je vous remercie pour toutes ces explications.

Je n'ai peut-être pas été assez précise dans ma demande : la société italienne facture un client identifié à la tva, (client final) - sauf erreur en vertu de l'article 283-1 du CGI cela implique qu'il ne doit pas s'identifier à la tva en France pour facturer son client puisque c'est le preneur qui y auto-liquide la tva, d'où ma problématique : puisqu'il ne doit pas s'identifier pour sa propre facturation, doit-il s'identifier pour auto-liquider la tva en France sur les achats effectués auprès de son fournisseur (sous-traitant) FR ?

En d'autres termes, l'autoliquidation est-elle obligatoire en cas de sous-traitance ou bien si le preneur n'est pas identifié à la tva en France, le prestataire (sous-traitant) facture t-il avec tva française son donneur d'ordre qui récupèrera la tva sur le portail italien ?

Merci encore pour votre aide

Cordialement

Thierrymolle
ProfilThierrymolle
Expert-comptable mémorialiste 
  • 69 - Rhône
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 470 votes
popupBulle tail
Profil

Expert-comptable mémorialiste 



Re: Sous traitance preneur non identifié à la TVA en france
Ecrit le: 16/06/2016 20:41
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Madame,

Je ne suis pas compétent pour répondre à votre question.

Cordialement.



--------------------
Thierrymolle
ProfilThierrymolle
Expert-comptable mémorialiste 
  • 69 - Rhône
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 470 votes
popupBulle tail
Profil

Expert-comptable mémorialiste 



Re: Sous traitance preneur non identifié à la TVA en france
Ecrit le: 08/07/2016 18:43
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Madame,

Dans le cadre d'un contrat de sous-traitance entre une entreprise française , un maître d'ouvrage italien et un donneur d'ordre français portant sur des travaux rattachables à un immeuble situé en France, vous vous demandez sur quelles opérations la TVA portera (sous-traitance, facturation du maître d'ouvrage ), qui en sera le redevable (le sous-traitant, le donneur d'ordre ou le client) et comment la personne assujettie à la TVA devront s'acquitter de leurs obligations , si obligations il y a ?

Pour répondre à vos multiples questionnements, il est nécessaire de décomposer la transaction globale en plusieurs étapes et d'analyser quelles sont les incidences au regard de la TVA des conventions passées entre le sous-traitant, le maître d'ouvrage et le donneur d'ordre

A ce titre, nous analyserons si les différentes opérations sont assujetties ou non à la taxe et si l'entreprise transalpine a l'obligation de procéder à son immatriculation auprès du fisc français.

A. Le régime de l'auto-liquation implique que le preneur s'il est établi en France soit le redevable de la TVA..

Le régime spécifique d'auto-liquidation de la TVA relatif aux travaux immobiliers effectués par une entreprise sous-traitante s'applique lorsque le preneur est établi en France et peu importe que le maître d'ouvrage soit établi hors de France (article 283-2 nonies du Code Général des impôts).

Qu'en conclusion, vous émettez à destination de votre maître d'ouvrage italien une facture sans TVA, la taxe devrait être à la charge du preneur assujetti à la TVA en France.

B. Les prestations relatives à un immeuble situé en France sont assujetties à la TVA française mais qui en est le redevable ?

Les fournitures de travaux immobiliers par un prestataire étranger ne sont imposables à la TVA en France que si elles se rattachent à un immeuble situé en France (Article 259-A-2 du Code Général des Impôts).

L'immeuble étant situé en France, il est opportun maintenant de connaître qui est le redevable de la TVA : le prestataire italien ou le preneur français.

Lorsque les prestations immobilières sont réalisées par une société établie hors de France, c'est le preneur s'il est assujetti qui est le redevable de la TVA.

Qu'en conclusion, le maître d'ouvrage italien établit une facture sans TVA à destination du preneur assujetti à la TVA ayant ordonné les travaux sur un immeuble situé en France (article 283 1 alinéa 2 du Code Général des Impôts).

C. L'exécution d'opérations imposables effectuées en France par une société qui n'y est pas établie et l'obligation de s'immatriculer à la TVA française.

Doivent s'immatriculer à la TVA en France les entreprises résidentes d'un autre Etat membre de l'Union qui réalisent des opérations en France pour lesquelles elles sont les redevables de la taxe.

Qu'en conclusion, votre société italienne non établie en France exécute des opérations soumises à la TVA française pour lesquelles le redevable de la taxe est le preneur de la prestation. Si la société transalpine réalise exclusivement des transactions pour lesquelles elle n'est pas redevable de la TVA, elle n'a pas d'obligation de s'immatriculer à la TVA en France (article 286-ter du Code général des Impôts).

D. Conclusion.

Votre sous-traitant émet une facture à destination du maître d'ouvrage italien sans mentionner la TVA. La société transalpine adresse également au preneur une facture sans TVA au preneur. Le preneur des travaux immobiliers redevable de la TVA a l'obligation d'auto-liquider la taxe.

Si la société italienne réalise exclusivement des transactions entrant dans cette catégorie, elle n'a pas l'obligation de s'immatriculer à la taxe en France.

En espérant bien tardivement vous avoir confrontée dans les solutions que vous avez retenues.



--------------------
Thierrymolle
ProfilThierrymolle
Expert-comptable mémorialiste 
  • 69 - Rhône
Envoyer un message privé   Ajouter à mes contacts
  • 470 votes
popupBulle tail
Profil

Expert-comptable mémorialiste 



Re: Sous traitance preneur non identifié à la TVA en france
Ecrit le: 11/07/2016 09:35
0
VOTER
Votez MoinsVotez Plus

Madame,

Vous vous demandez dans quels cas une entreprise non établie en France livrant des travaux immobiliers sur un immeuble situé en France doit-elle se faire connaître du fisc français.

A. Si le preneur de la prestation n'est pas redevable de la TVA.

Si le preneur de la prestation n'est pas le redevable de la TVA, l'opérateur transalpin a l'obligation de s'immatriculer à la TVA française (article 283 ter-1 du Code général des impôts)

B. Si une entreprise non établie et non redevable de la TVA en France exécute directement ou indirectement certaines opérations.

Si une entreprise étrangère non établie et non redevable de la TVA en France réalise directement ou indirectement des acquisitions intracommunautaires, cette entité a l'obligation de se faire connaître du fisc français (article 283 ter-2 et 3 du Code Général des Impôts)

C. Conclusions.

Au vu des informations que vous nous avez fournies, les travaux que vous avez exécutés constituent des prestations immobilières et n'ont par conséquence pas la qualité de livraisons de biens meubles corporels.

Le régime des acquisitions intracommunautaires s'applique exclusivement aux livraisons de biens meubles corporels et à certaines opérations assimilées.

Si une entreprise non établie en France livre des travaux ayant la qualité de prestations sur un immeuble situé en France, elle s'"immatricule en France si le preneur n'est pas le redevable de la TVA comme vous l'avez très justement souligné. Votre entreprise transalpine non établie en France exécute en France des opérations pour lesquelles elle n'est pas la redevable de la TVA et pour des prestations qui n'ont pas la qualité de livraisons de biens meubles corporels.

En conclusion, elle n'a pas l'obligation de s'immatriculer au regard des prestations qu'elle a rendues à son client assujetti, ni à l'égard du contrat de sous-traitance qu'elle a conclu avec votre entreprise.

Par contre si a côté de ce contrat, elle réalise des acquisitions intra-communautaires auprès de fournisseurs " français ", elle est tenue de se faire connaître auprès de l'Administration.

En espérant après quelques hésitations et bien tardivement, vous avoir fournie une réponse complète à votre demande.



--------------------
Retour en haut









connectés
Publicité
DEXT
Retour en haut
fermer
Connexion membre
Nom d'utilisateur ou email
Mot de passe
  
Avertissement : Ce site permet aux internautes de dialoguer librement sur le thème de la comptabilité.
Les réponses des Internautes et des membres du forum n'engagent en aucun cas la responsabilité de Compta Online.
Tout élément se trouvant sur ce site est la propriété exclusive de Compta Online, sous réserve de droits appartenant à des tiers.
Toute copie, toute reprise ou tout usage des photographies, illustrations et graphismes, ainsi que toute reprise de la mise en page figurant sur ce site, ainsi que toute copie ou reprise en tout ou partie des textes cités sur ce site sont strictement interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

Toute reprise ou tout usage, à quelque titre que ce soit, des marques textuelles, graphiques ou combinées (comme notamment les logos) sont également interdits, sous réserve de l'autorisation express écrite de l'ayant droit.

© 2003-2021 Compta Online
S'informer, partager, évoluer