Logo Compta Online

Start-up innovantes : les financements et prêts classiques

3 485 lectures
0 commentaire
Catégorie : Le monde des entrepreneurs
3 485
0
Article écrit par (9 articles)
Modifié le
Dossier lu 11 562 fois

Quelles solutions de financement pour les start-up innovantes ?

Pour renforcer les fonds propres et la trésorerie des entreprises innovantes, des solutions de financement existent pour les entrepreneurs.

Ils aident les start-up innovantes à accéder au capital-innovation, une fois que les études de faisabilité et les premiers prototypes fonctionnels aient été validés. Ces aides interviennent aux niveaux régional, français et européen, à la condition de remplir certains critères.

Voici quelques solutions existantes.

 

Prêt d'amorçage (Bpifrance)

Ce prêt est proposé aux start-up innovantes préparant une levée de fonds, afin de renforcer leur trésorerie. Il ne nécessite aucune garantie sur l'actif de l'entreprise, ni de caution personnelle du dirigeant, mais suppose d'avoir bénéficié au préalable d'une aide à l'innovation de Bpifrance (telles que celles décrites dans l'article « Entrepreneurs de l'innovation : les avances, prêts d'honneur et à taux zéro »).

Ce prêt est accordé par Bpifrance, pour un montant compris entre 50k¤ et 100k¤ ; il peut aller jusqu'à 300k¤ si la Région dans laquelle siège l'entreprise bénéficiaire apporte une garantie.

 

Prêt d'amorçage innovation

Ce prêt intervient après la levée de fonds, contrairement au précédent. Il abonde une partie du montant levé, à condition que les financements trouvés proviennent d'investisseurs capital-risqueur (business angels, fonds d'amorçage, plateforme d'equitycrowdfunding).

In fine, il permet à l'entrepreneur d'obtenir des financements en se dilluant moins. Rendu possible grâce au programme européen InnovFin SME Guanrantee, qui apporte une garantie, le prêt d'amorçage innovation peut s'élever à 300k¤. Il s'adresse à des start-up proposant des innovations à fort potentiel.

 

Prise de participation par les fonds du FNA

Le Fonds National d'Amorçage de Bpifrance est un fonds public doté grâce au Programme d'Investissement d'Avenir (PIA) mis en place par le gouvernement. Ce fonds n'investit pas directement au capital de start-up, mais dans des fonds d'investissement qui eux, s'engage à prendre des participations dans des start-up innovantes, correspondant à la stratégie d'investissement et d'innovation du gouvernement.

Le FNA est aujourd'hui doté de 600M¤ et a permis aux fonds soutenus d'atteindre une taille moyenne de 40M¤. Le bilan de ce programme est très positif, puisque parmi les entreprises financées entre 2011 et 2015, 30% ont dépassé le million d'euros de chiffre d'affaires, avec des tickets moyens de 500k¤ injectés au capital.

 

Les fonds de co-investissement régionaux

Dans une optique de valorisation de l'écosystème entrepreneurial et économique local, les Régions se dotent de plus en plus de fonds de co-investissement. Ces fonds prennent des participations dans des start-up à fort potentiel dont le siège est dans la région, aux côtés d'investisseurs type Business Angels, fonds privés ou plateformes d'investissement participatif.

Quelques exemples de fonds : Aqui Invest en Nouvelle Aquitaine, Dynalim en Limousin, FRCI en Ile de France,...

Sowefund

Sowefund, plateforme d'investissement spécialiste des start-up françaises et permet aux particuliers d'investir aux côtés des experts de l'investissement.

Start-up innovantes : les financements et prêts classiques

Retour en haut