BanStat
Logo Compta Online

Témoignage : s'expatrier en Irlande avec le DSCG ou le DEC

17 169 lectures
6 commentaires
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
17 169
6
Article écrit par (1311 articles)
Publié le
Modifié le 24/03/2018

Après le DEC, pourquoi pas l'Irlande ?

L'Irlande ou l'Île d'Émeraude présente de réelles opportunités pour les comptables et experts-comptables qui seraient tentés par une expérience à l'international, à condition d'être titulaire de l'ACCA.

« Le DSCG donne l'équivalence des 9 unités fondamentales, mais oblige à présenter les 5 unités professionnelles. »

« Le DEC quant à lui permet d'obtenir l'ACCA par équivalence. »

« Je conseille de réaliser les formalités pour obtenir les équivalences avant l'expatriation. »

Introduction

L'Irlande constitue un acteur important au sein de l'Union européenne, affichant un taux de croissance supérieur à 5% en 2016.

L'implantation de nombreuses multinationales américaines crée un réel dynamisme dans les métiers de la comptabilité et de la finance et génère un attrait pour des profils internationaux polyglottes.

L'Irlande offre également des perspectives en termes d'emploi dans le cadre des potentielles relocalisations d'entreprises londoniennes en raison du Brexit.

 

Présentation

Jean Philippe STENGEL

Jean Philippe STENGEL est diplômé d'expertise comptable en 2006 et Chartered Accountant en Irlande depuis 2014. Compta Online lui a posé quelques questions sur son parcours.

 

Bonjour Jean-Philippe, vous êtes membre de Compta Online et vous êtes titulaire du DEC avec une particularité : vous travaillez à Dublin en tant que diplômé d'expertise-comptable.
Pouvez-vous retracer votre parcours d'études jusqu'au DEC et professionnel (cabinet / entreprise) ?

Bonjour.

Tout d'abord, je vous remercie pour votre intérêt. J'espère que ce partage d'expérience sera utile aux lecteurs du forum Compta Online, dont je suis membre et que je considère comme un lieu d'échange privilégié, permettant de trouver des solutions à des problèmes techniques grâce à la mutualisation d'expériences et de compétences.

Mon parcours académique est assez traditionnel. Après des études universitaires menant à une MSTCF, j'ai obtenu le DESCF (DSCG aujourd'hui) en 2002.

J'ai alors eu la chance de rejoindre la société SECAL, basée à Strasbourg, pour y réaliser le stage d'expertise comptable. Cela a été une expérience professionnelle très enrichissante, tant du point de vue technique, que sur le plan humain. La variété des missions qui m'ont été confiées a facilité le choix du sujet de mémoire (Le commissariat aux comptes dans les EHPAD : proposition d'une démarche d'audit adaptée aux structures gérées par des associations).

Après avoir obtenu le DEC, j'ai accepté de rejoindre le groupe FIDUCIAL, en qualité de Directeur d'agence. Cela m'a permis de découvrir d'autres facettes du métier, que sont l'encadrement et la supervision de collaborateurs, ainsi que les problématiques liées au développement commercial.

Attiré par l'international, j'ai décidé de quitter la France en 2014, pour m'expatrier en Irlande. J'ai travaillé pour deux centres de services partagés de multinationales américaines (Hertz et Maxim Integrated), assumant des fonctions techniques – principalement reporting et conversion de compte des US-GAAP aux locales GAAP.

J'ai obtenu le diplôme ACCA en faisant jouer les équivalences avec le DEC en avril 2016, au terme d'un processus qui a duré environ un an.

Courant 2017, j'ai intégré le cabinet Grant Thornton basé à Dublin pour participer à la création d'un Centre d'excellence dont l'objectif est de rassembler, sur un même site, un panel de professionnels comptables disposant de compétences et de spécialisations locales.

 

Etant titulaire du DEC, pour travailler en Irlande, vous avez dû passer l'ACCA ?
Quelles ont été les étapes pour obtenir la reconnaissance de votre DEC afin d'obtenir des équivalences de l'ACCA ?
Où avez-vous trouvé des ressources pour réussir l'ACCA ?

L'acronyme ACCA - Association of Chartered Certified Accountants – désigne à la fois l'organisme (équivalent à l'Ordre des experts-comptables en France) et le diplôme.

L'ACCA (ou diplômes équivalents tels que CIMA ou ACA) est un prérequis pour accéder à des postes à responsabilités en Irlande, que ce soit en entreprise ou en cabinet.

Le diplôme est globalement plus accessible, en termes de difficultés, que le DEC. Il n'y a ni épreuve de synthèse ni mémoire. Il se décompose en 9 épreuves fondamentales et 5 épreuves professionnelles.

Le DSCG donne l'équivalence des 9 unités fondamentales, mais oblige à présenter les 5 unités professionnelles. Pour pouvoir utiliser le titre ACCA, il faut également justifier d'une expérience professionnelle d'au moins à 3 ans.

Les unités professionnelles comprennent 3 épreuves obligatoires (P1 - Governance, Risk and Ethics, P2 - Corporate Reporting, P3 – Business Analysis) et 2 épreuves à sélectionner parmi 4 options (P4 - Advanced Financial Management, P5 - Advanced Performance Management P6 - Advanced Taxation, P7 - Advanced Audit and Assurance).

Le DEC quant à lui permet d'obtenir l'ACCA par équivalence. Le processus se déroule en deux étapes :

  • validation des épreuves écrites F4 - Corporate and Business Law et F6 - Taxation ;
  • entretien oral avec un jury composé de membres de l'ACCA et durant lequel les connaissances des candidats sur les règles déontologiques et les IFRS sont évaluées.

D'un point de vue pratique, il convient de remplir le formulaire MRD Admission to ACCA membership under the European Communities (Recognition of Professional Qualifications) Regulations (Directive 2013/55/EU). Le dossier est à transmettre à l'ACCA, accompagné de la traduction des diplômes ainsi que du détail des différentes thématiques enseignées.

Concernant la préparation des examens, de nombreuses écoles proposent des formations spécifiques. Les retours d'expérience sont néanmoins mitigés quant à la qualité des enseignements. Il existe également des ressources en ligne (comme par exemple OpenTuition et aCOWtancy) et des ouvrages spécialisés (BPP et Kaplan).

Personnellement, je pense que la lecture des manuels et la pratique des annales des années précédentes est amplement suffisante pour la réussite des épreuves écrites.

Pour ce qui est de la phase orale, le jury fournit aux candidats, quelques semaines avant l'entretien, une liste de sites internet à consulter pour l'acquisition ou la mise à jour des connaissances qui seront évaluées.

 

Cela vous oblige-t-il à mettre à jour vos connaissances techniques sur la comptabilité hors de France. Comment vous organisez-vous ?

Le règlement de l'ACCA prévoit effectivement une obligation annuelle de formation d'une durée de 40 heures. Celle-ci donne lieu à une déclaration périodique à produire à l'organisme. Il existe différentes modalités pour satisfaire à cette obligation, telles que articles et publications techniques, Webinars, formations,...

L'ACCA propose un certain nombre de formations qui peuvent être suivies en e-learning ou en présentiel. A titre d'exemple, l'ACCA, en partenariat avec l'Ordre des Expert-comptable, a mis en place une formation sur l'évaluation d'entreprise, qui peut être suivie en anglais ou en français.

Le fait d'appartenir à un réseau international comme Grant Thornton permet également d'accéder à de nombreuses ressources de très bonne qualité, éligibles au titre du CPD.

 

Pouvez-vous donner des conseils aux jeunes experts-comptables qui souhaitent s'expatrier tout en restant dans les métiers du Chiffre ?
Le DSCG est-il suffisant pour devenir expert-comptable dans un pays anglophone ou bien est-il préférable d'être titulaire du DEC ?

D'un point de vue terminologique, il faut distinguer les personnes Part qualifified, c'est à dire ayant validé les épreuves fondamentales uniquement, des personnes Fully qualified c'est à dire titulaires de l'ACCA.

Certains postes de type opérationnel sont ouverts aux Part qualified. En revanche, les fonctions managériales ou de direction sont généralement réservées aux personnes Fully Qualified.

Je conseille de réaliser les formalités pour obtenir les équivalences avant l'expatriation.

Pour les titulaires du DSCG, cela permettra de faciliter l'accès à certains postes techniques, où le niveau Part Qualified est suffisant. Il est à noter que les entreprises financent généralement les formations pour l'obtention de l'ACCA (frais de scolarité, manuels et droits d'inscription) et accordent, pour certaines, un congé « révisions ». Quant aux titulaires du DEC, ils auront ainsi accès à des emplois qui correspondent réellement à leurs compétences et au niveau de technicité.

Si l'Irlande présente un certain nombre d'avantages en terme d'attractivité de profils comptables français, cela reste un pays fragile, où les effets de la crise sont encore visibles au quotidien. Les performances économiques de l'Irlande sont étroitement liées à la présence des sociétés américaines en raison des incitations fiscales dont elles bénéficient. Cette situation risque de changer compte tenu du contexte international tendant à dénoncer la concurrence fiscale entre les Etats (BEPS, CCTB, Country-by-country reporting, réforme fiscale de Trump).

L'ACCA reste malgré tout un diplôme de qualité, largement répandu de par le monde (188 000 membres et 480 000 étudiants dans 178 pays), et offre ainsi de réelles opportunités d'expatriation, bien plus vastes que l'Angleterre ou l'Irlande.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.


Le 06/09/2017 13:04, Nebtrax a écrit :
  

Très intéressant, merci!


Le 06/09/2017 13:18, Frédéric Rocci a écrit :
  

Un immense MERCI à Jean-Philippe, pour sa participation à notre interview et ses réponses de qualité. Un expert-comptable au top !

Frédéric
Administrateur Compta Online


Le 27/04/2018 15:53, Pierro1234 a écrit :
  

Bonjour et merci à Jean-philippe.

je souhaite avoir quelques éclaircissements sur le ACCA s'il vous plait:

  • Le diplome ACCA est il équivalent au DEC français?
  • Quelle est la différence entre un diplomé ACCA et un diplomé CIMA (Chartered Institute of Management Accountants)

(http://www.hays.fr/votre-carriere/Offres-demploi-comptabilite/HAYS_168513)

Merci bien


Le 27/04/2018 17:26, Frédéric Rocci a écrit :
  

Bonjour Pierro1234 !

Pour l'ACCA, lire : Devenir CPA aux USA : les 10 clés

Belle journée,

Frédéric


Le 28/04/2018 09:11, Pierro1234 a écrit :
  

Merci Frédéric,

Merci bien


Le 20/09/2018 11:26, Gioconsultant a écrit :
  

Un grand merci pour ces renseignements.



Témoignage : s'expatrier en Irlande avec le DSCG ou le DEC

Retour en haut