BanStat
Logo Compta Online

Transformation numérique des cabinets : défis et signes d'encouragement

3 750 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
3 750
0
Article écrit par (3 articles)
Publié le

#TransfoNumérique : avis d'éclaircies sur la profession comptable

En prenant la plume ce matin, j'avais l'intention d'écrire au sujet de la norme NF203, la loi anti-fraude à la TVA pour les logiciels de gestion. Mon plan était bien ficelé : 1/ Choisir un outil certifié ou un outil simplement conforme ? 2/Quels changements pour les clients ? 3/ Quels bénéfices pour les cabinets ?

Je suis certain que cela aurait plu à beaucoup d'entre vous, car les comptables adorent les sujets techniques, tout ce qui permet de répondre à des questions comme « si mon client est en B2B, est-ce qu'il est concerné par la norme NF203 ? Si la solution n'est pas certifiée, qui porte le risque ? Moi, lui, ou l'éditeur ? »

Alors même si c'est intéressant, je préfère apporter ma contribution à des questions plus essentielles : comment allez-vous enfin parvenir à inverser la proportion entre le conseil et la tenue comptable dans la répartition de votre chiffre d'affaires, comment pouvez-vous bénéficier des technologies comme l'automatisation, l'intelligence artificielle, ou la blockchain, au lieu de les craindre et d'en pâtir ?

 

Des signes internes qui ne trompent pas

A cet égard, la multiplication des initiatives au sein de la profession est le signe que l'étape de la prise de conscience est dépassée et que le changement est déjà en marche. En voici quelques exemples.

Jarvis Conseil. Autant je n'apprécie pas le marketing de réseau C2C, car je trouve que cela travestit les relations interpersonnelles, autant dans le B2B cela peut donner des concepts intéressants. Et je vois là une ambition et une créativité qui font du bien à la profession. A mon avis, il ne leur manque plus qu'une plateforme collaborative robuste et intuitive sur laquelle s'appuyer pour dépasser leurs objectifs ;)

La plateforme d'apprentissage Didask propose en collaboration avec le CROEC Ile de France de former plus efficacement les collaborateurs à de nouvelles missions.

La Plateforme des outils numériques (PON) aide les professionnels du chiffre à s'y retrouver parmi la jungle des logiciels existants.

Une Formation HEC de Daf externalisée, pour passer du v½u pieux à l'exécution.

Des Barcamps, lieux de réflexion et de sensibilisation aux enjeux du numériques, auxquels j'ai participé pendant plus d'un an.

Le Lab50 donne comme mission d'explorer le futur des métiers du chiffre.

La journée du numérique, en décembre, qui rassemble de nombreux confrères et donne lieu à des débats de qualité.

Enfin, les articles de B-ready sont toujours une source d'inspiration et de remise en question salutaire pour qui veut préparer l'avenir.

Nombre de ces initiatives font émerger les visages de jeunes expert-comptables qui deviennent les nouveaux ambassadeurs de l'avenir des professions du chiffre : Hervé Gbego, Sanaa Moussaid, Cyril Degrilart, Jonathan Cohen, sont quelques uns des noms qui vous sont déjà familiers, ou vont le devenir.

 

Défis et éclaircies

Ces éléments me rendent confiant pour l'avenir de la profession comptable, même si d'un point de vue personnel, j'ai autant d'exemples qui me permettent de me réjouir que de raisons de m'inquiéter.

 

Du côté des axes d'amélioration

Lorsque je vois des cabinets confesser publiquement leur foi dans le client et le conseil et se (ré)engager avec des solutions de production comptable qui depuis des années – voire des décennies - cherchent à les enfermer dans un écosystème centré avant tout sur les besoins du cabinet... comment dire, j'ai quelques doutes sur la profondeur de leurs convictions, et quelques inquiétudes quant à leur avenir.

Lorsque je vois des associés qui ne jurent que par les gains de productivité sans vouloir s'intéresser en premier lieu à la satisfaction des attentes de leur clientèle de TPE, je me dis qu'ils ont plusieurs trains de retard.

Lorsque je rencontre des expert-comptables qui renoncent à l'implémentation de solutions collaboratives parce que c'est trop compliqué avec les collaborateurs, je me dis qu'ils manquent de perspicacité et aussi de générosité : dans 5 ans ces mêmes collaborateurs n'auront plus de travail, alors que vous auriez pu garantir leur employabilité avec un peu plus de courage et de persévérance.

Lorsqu'au restaurant je m'assieds à côté de la table d'un expert-comptable qui ne se rend pas compte qu'il fait la conversation depuis 15 minutes à un inconnu en pensant que c'est son client, parce qu'il s'est trompé de table, et ne reconnaît pas le bon client lorsque celui-ci arrive un peu furax parce que lui a bien saisi la situation, je me dis qu'il y a de la place pour de nouveaux entrants sur votre marché – et au passage je me paie une bonne tranche de rire, donc merci 😀

 

Du côté des raisons de se réjouir

L'Engagement

Le choix d'une plateforme collaborative n'est que la 1ère étape vers la transformation digitale du cabinet. Une fois passée cette étape importante, il s'agit de propager la bonne parole et les bonnes pratiques avec les clients internes comme externes, et cela ne se fait pas sans effort, méthodologie, ni persévérance. Alors, lorsque je vois des cabinets relever des défis, accepter d'amener une partie de l'équipe d'Evoliz dans un restaurant gastronomique en cas de non atteinte d'objectifs ambitieux qu'ils se sont fixés eux-mêmes, je me réjouis. En même temps, si l'objectif est atteint, c'est moi qui invite.

L'écoute

Qualité indispensable sur le chemin de la résilience, la remise en question est difficile, surtout lorsqu'on est un sachant. Nous ne sommes pas toujours tendres avec les cabinets. Avec un désir de bienveillance, il nous arrive de vous bousculer. François AUPETIT, fondateur d'Evoliz, a pour habitude de dire aux cabinets que son ambition initiale était de faire en sorte de pouvoir se passer des expert-comptables, car il ne voyait pas leur utilité. Ce n'est qu'à votre contact qu'il a changé sa vision et compris que les cabinets d'expertise comptable sont une opportunité pour tous, éditeurs comme TPE.

L'accompagnement

Corollaire à la capacité d'écoute et de remise en question, je constate que lorsque le cabinet accepte de se faire accompagner dans sa transformation numérique, nous obtenons de beaux résultats qui bénéficient à tous : expert-comptables, collaborateurs, clients, éditeurs. Illustration avec un témoignage d'expert-comptable, et celui d'un collaborateur.

Le dynamisme de la nouvelle génération d'experts-comptables, clairement orientée client

Il conditionne la mission à l'utilisation d'une plateforme collaborative qui simplifie la vie de chacun. Facile quand on débute me direz-vous ? Ce n'est pas faux, en même temps, qu'est ce qui vous empêche d'aller dans cette direction et de proposer aux clients peu enthousiastes une nouvelle mission de secrétariat administratif et comptable ? Et s'ils refusent, ou si vos collaborateurs refusent d'évoluer vers de nouvelles missions ? C'est vous le chef d'entreprise, c'est vous qui donnez la direction, non ? Dont acte.

Enfin, vos clients, les TPE, sont une source d'inspiration et de joie quotidienne pour nos équipes.

Tous les jours, nous les avons au téléphone sur le tchat, pour les accompagner dans l'usage de la plateforme collaborative. Et je peux vous dire qu'ils kiffent la gestion, qu'ils kiffent d'avoir une visibilité sur leur trésorerie, d'avoir des indicateurs de performance mis à jour en temps réel, etc...Merci à eux, merci à ces millions de chefs d'entreprises de TPE qui créent de l'emploi, et font vivre nos territoires.


Vous aussi, laissez-vous inspirer par vos clients, laissez-vous encourager par les exemples de vos confrères qui ont su prendre le virage de la transformation numérique, et profitez des nombreuses initiatives et ressources que les éditeurs et la profession du chiffre mettent à votre disposition.

Transformation numérique des cabinets : défis et signes d'encouragement

Retour en haut