BanStat
Logo Compta Online

Tribune : quand Balzac décrit l'économie du XXIe siècle

959 lectures
0 commentaire
Catégorie : Actualité des métiers du chiffre
959
0
Article écrit par (21 articles)
Modifié le
Les entrepreneurs vus par Honoré de Balzac : tribune de Serge Heripel

Une fois n'est pas coutume, dans cette tribune, Serge Heripel partage une recommandation littéraire pour experts-comptables : la description de notre société et de ses entreprises par Honoré de Balzac.

Et si, pour une fois, sur Compta Online, on parlait littérature ?

Loin de moi l'idée de faire étalage de ma culture (!!!),  ou de devenir critique littéraire, mes piètres résultats dans mes études secondaires ne m'y autorisant certainement pas.... C'est d'ailleurs peut-être ce « manque » (j'ai peu ouvert les « Lagarde et Michard »), qui m'a encouragé à lire le livre dont j'ai envie de vous parler. Qui n'a pas lu au moins un roman de Balzac, qui n'a pas pris plaisir à regarder leur adaptation télévisée ?

Je me suis donc plongé avec délice dans l'ouvrage d'Alexis Karklins-Marchay, « Notre monde selon Balzac - Relire la comédie humaine au XXIe siècle ». Quel rapport avec les experts-comptables et les étudiants « en comptabilité » me direz-vous ? Plus de 200 pages sont consacrées à notre environnement professionnel !

 

L'économie selon Balzac

Ainsi le deuxième chapitre « l'économie selon Balzac » aborde sur 120 pages :

  • les considérations économiques de Balzac ;
  • Balzac et les entrepreneurs ;
  • la vie des affaires vue par Balzac ;
  • Balzac et la finance.

Quant au troisième chapitre, il aborde les questions de société sous le titre « La société selon Balzac ».

J'ai toujours eu l'impression que notre métier d'expert-comptable était un excellent poste d'observation de notre société (nous connaissons encore plus de secrets que les notaires !). J'ai toujours eu ce sentiment d'être spectateur de notre vie, tout en étant conscient que comme les autres je faisais partie de « la Comédie Humaine ».... avec un regret : être homme de chiffres et incapable de décrire (d'écrire) ce que je voyais.

J'ai donc été immédiatement séduit par ce livre « comme une partition pour piano à quatre mains », Honoré de Balzac et Alexis Karklins-Marchay, un travail impressionnant d'analyse de 90 livres qui avec près de 1 000 citations installe les personnages de Balzac dans notre XXIème siècle. L'auteur nous montre combien Balzac est de « notre temps ». Il décrivait avec justesse et anticipait même tous les sujets de notre environnement « expert-comptable, l'accompagnateur de nos clients ».

Tous ces sujets sont ainsi abordés : les relations avec l'administration, avec les banquiers, la fiscalité. Il a inventé le marketing des produits, la marque, les campagnes publicitaires. Bien que peu heureux en affaires (nombreuses faillites) il propose des règles de bonne gestion d'entreprise (un coach avant l'heure ?), etc.

 

Quand Balzac décrit le quotidien des experts-comptables

Pour nous, experts-comptables, tous ces personnages nous les avons rencontrés. Partageant avec vous cet attachement viscéral à nos clients entrepreneurs, j'ai choisi de retenir ce passage dans lequel on entend les deux voix, celle de l'auteur de ce livre et celle de ce formidable romancier :

« Le vigneron est la définition même de l'entrepreneur, en tout cas celle que l'économiste franco-irlandais Richard Cantillon (1680-1734) est le premier à avoir posée au XVIIIème siècle : des dépenses certaines, des revenus incertains » et de citer Balzac : « Un vigneron n'est jamais sûr que de sa dépense : les façons, les impôts, les tonneaux ; tandis que la recette dépend d'un coup de soleil ou d'une gelée » (paroles d'un agriculteur de Sancerre dans La muse du département)

Derrière ces personnages vous retrouverez peut-être certains de vos clients entrepreneurs avec leurs qualités et leurs défauts :

  • les Séchards père et fils et les frères Cointet, imprimeurs (Illusions perdues) ;
  • Jean-Joachim Goriot, commerce de grains (Le père Goriot) ;
  • Anselme Popinot, innovateur sur le marché des cosmétiques (César Birotteau) ;
  • Claude Joseph Pillerault, quincailler (César Birotteau) ;
  • Philéas Beauvisage, commerce du textile (Le député d'Arçis) ;
  • Charles Grandet, négoce international (Eugénie Grandet).

Un très beau personnage également, le docteur Benassis dans « Le médecin de campagne ». Et aussi, nos autres interlocuteurs tels le notaire Solonet et le banquier Claperon.

 

Le difficile choix de la marque, par César Birotteau

J'ai gardé pour la fin de cette très courte liste, César Birotteau parfumeur pour lequel j'ai une tendresse particulière. En effet, chef comptable dans un cabinet de conseil en brevets et marques, j'avais choisi comme sujet de mon mémoire d'EC.... les marques ! Aussi je ne résiste pas à reprendre ce passage de l'ouvrage d'Alexis Karklins-Marchay :

« [César Birotteau] entame une réflexion sur le nom de ce nouveau produit. Il a au départ une hésitation. Faut-il l'appeler « Huile Césarienne » c'est à dire l'huile des Césars, ou « l'Huile Céphalique » ? Le choix d'une marque requiert toujours une grande attention pour anticiper les interprétations possibles du nom par le consommateur », et sous la plume de Balzac :

« L'impatient Gaudissart prit le manuscrit et lut à haute voix et avec emphase : Huile Céphalique !

- J'aimerai mieux Huile Césarienne dit Popinot.

- Mon ami, dit Gaudissart, tu ne connais pas les gens de province : il y a une opération chirurgicale qui porte ce nom-là, et ils sont si bêtes qu'ils croiraient ton huile propre à faciliter les accouchements ; et de là pour les ramener aux cheveux, il y aurait trop de tirage ». Quel expert-comptable n'a jamais été consulté par un créateur sur le nom de son entreprise ou de son produit ?

Bien sûr, experts-comptables, collaborateurs, étudiants en comptabilité me direz que vous avez autre chose à faire que relire Balzac, néanmoins je vous recommande ce livre que vous pourrez lire par petites touches... comme on déguste de-ci de-là un gâteau ou une friandise dans une boîte ouverte devant vous !

Serge Heripel
Serge Heripel sur Twitter Serge Heripel sur LinkedIn

Serge Heripel est expert-comptable retraité et vice-président de l'organisme mixte de gestion agréé France Gestion.


Tribune : quand Balzac décrit l'économie du XXIe siècle


© 2021 Compta Online
Retour en haut