BanStat

Un nouveau métier du digital : le Chief Data Officer

1 139 lectures
0 commentaire
Catégorie : Communication et stratégie digitale
1 139
0
Article écrit par (193 articles)
Modifié le
Chief Data Officer

C'est un nouveau métier dont l'acronyme est CDO qui est en plein essor. Son origine est la même que celle du premier CDO que nous avons étudié : le digital et la transformation de l'entreprise qui l'accompagne. Focus sur ce nouveau métier du digial : après le Chief Digital Officer, voici le Chief Data Officer !

Avec le digital, ce sont des milliards de données qu'il faut récolter, analyser, traiter, prendre en compte, intégrer à la stratégie et au comportement de l'entreprise, et nous en oublions sûrement. Etant donné l'importance toujours plus grandissante que prend le digital en entreprise, il était logique que cette dernière consacre au « data » la place qui lui revient de droit. C'est ainsi que le Chief Data Officer fait son apparition en entreprise, à une place créée pour durer !

 

Chief Data Officer : qui est-il ?

En français, on peut aussi l'appeler Directeur des données, ou encore Responsable Connaissance Client, pour ceux qui préfèrent les euphémismes.

Le Chief Data Officer possède également quelques surnoms : évangéliste (puisqu'il doit « convertir » l'entreprise au data) ou encore « data gourou » (même idée que pour le surnom précédent).

En effet, il est responsable de tout ce qui concerne de près ou de loin les données pour l'ensemble de l'entreprise (en interne et en externe, avec les données client, par exemple). Plus précisément, il les relève et les analyse, afin de déterminer celles qui seront pertinentes et cohérentes avec la stratégie de l'entreprise.

Cet autre CDO ne peut donc pas se permettre d'avoir un profil de débutant, compte tenu de toutes les responsabilités qui l'attendent. Il est donc plutôt cadre dirigeant.

Rigueur, pragmatisme, cohérence, réactivité, ouverture d'esprit, assurance, passion pour les chiffres et les statistiques, ainsi que, bien-sûr, des connaissances pointues en tout ce qui concerne les technologies du digital et de l'informatique en général, telles sont les qualités dont le Chief Data Officer doit faire preuve et qu'il doit transmettre à ses équipes (il doit donc aussi être pédagogue et diplomate).

Un Chief Data Officer gagne entre 42 000 et 59 000¤ annuels, en fonction de l'entreprise, de son expérience, et des moyens qui sont mis à sa disposition.

 

Chief Data Officer : comment travaille-t-il ?

Il travaille à la tête et en collaboration étroite avec toute une équipe, parfois même plusieurs. Il est régulièrement amené à prendre des décisions qui ont un impact immédiat sur la stratégie digitale de l'entreprise.

Ses actions concernent les données, de leur collecte à leur transformation stratégique. Ces données sont aussi bien internes qu'externes, publiques que privées, dans le respect de la loi bien-sûr, cela fait d'ailleurs partie de l'expertise du CDO.

Le tri, la compilation, puis l'analyse de l'ensemble des données récoltées lui permettront ensuite de faire les propositions les plus adaptées pour le développement de l'entreprise. Il intervient directement auprès de la Direction et travaille d'ailleurs en étroite collaboration avec elle. Les experts suggèrent même de l'intégrer au Comex.

Par ailleurs, il collabore aussi avec tous les services de l'entreprise, du marketing aux ressources humaines, en passant par le service comptabilité : chacun de ces services bénéficie des statistiques que leur donne le Chief Data Officer afin qu'ils travaillent toujours mieux, avec des repères fiables.

Pour effectuer tout cela, il dispose de toutes les technologies possibles, en fonction aussi, bien-sûr, des moyens de l'entreprise à laquelle il appartient.

Le principal est que le CDO puisse peaufiner au mieux la stratégie digitale de l'entreprise, appuyée par des données fiables et précises.

 

Chief Data Officer et Chief Digital Officer

Il n'y a pas que dans l'acronyme que ces deux métiers sont liés. En effet, ces deux experts du digital travaillent main dans la main en entreprise, et se complètent l'un l'autre.

Tous deux ont pour objectif sous-jacent de mesurer l'impact de la transformation digitale dans leur entreprise en particulier, mais aussi dans l'entreprise en général, grâce à leurs analyses et leurs observations qui leur permettent de se positionner au mieux dans la transition digitale qui concerne le monde professionnel en entier.

Nous avions vu que la fonction de Chief Digital Officer était amenée à disparaître (ce qui est bon signe si l'entreprise n'a plus besoin de ce métier en particulier !) pour évoluer autrement. Il n'en est pas de même pour le Chief Data Officer, compte tenu de la croissance du digital, et pas seulement en entreprise.

Sa fonction, loin de disparaître, va au contraire devoir intégrer d'autres critères de recherche et d'analyse, ainsi que d'autres technologies pour mener ses investigations.

Pour information, 45% des grandes entreprises ont d'ores et déjà recruté un Chief Data Officer. Nul doute que ce chiffre grandira encore, au même titre que celui qui concerne le Chief Digital Officer d'ailleurs, puisque toutes les entreprises (petites et grandes) n'ont pas encore opéré leur transition digitale.

 

Le métier de Chief Data Officer est, avec celui de Chief Digital Officer, un enjeu majeur dans la réussite de la transformation digitale des entreprises. Bien-sûr, ce n'est pas le tout d'en recruter un, encore faut-il le faire parce que l'on a bien compris pourquoi.

L'équipe de la rédaction

L'équipe de la rédaction sur Compta Online


Un nouveau métier du digital : le Chief Data Officer


© 2020 Compta Online
Retour en haut