BanStat
Logo Compta Online

Vers la mise en place d'une IA en cabinet ?

2 309 lectures
0 commentaire
Catégorie : Création, gestion d'un cabinet d'expertise comptable
2 309
0
Article écrit par (1311 articles)
Publié le
Modifié le 19/07/2019

Un cabinet peut-il créer et développer une intelligence artificielle ?

Des recommandations intergouvernementales pour l'intelligence artificielle ont été publiées par l'OCDE en mai 2019. L'objectif de ces recommandations est de favoriser, au sein des États signataires, l'émergence d'une intelligence artificielle ou IA digne de confiance.

Loin des impacts négatifs qui ont pu être prévus, ces recommandations prônent la création d'une intelligence artificielle dont les valeurs sont centrées sur l'humain.

Dans le secteur de l'expertise comptable, il s'agira avant tout de fournir un avantage compétitif aux cabinets qui peuvent développer ce type de technologies en leur sein, notamment avec des équipes dédiées. Les plus grands cabinets constituent déjà des équipes dédiées.

Pour les autres, s'appuyer sur les éditeurs de logiciels et les API sera probablement une solution.

 

La création d'une intelligence artificielle ou IA : s'armer de patience

Les signataires de la recommandation de l'OCDE dont fait partie la France, s'engagent à investir dans la recherche et le développement en matière d'intelligence artificielle. L'engagement concerne les différents gouvernements. L'objectif est de créer un écosystème numérique favorable à l'intelligence artificielle pour renforcer les capacités humaines et préparer la transformation du marché du travail.

Cette transformation est un véritable enjeu pour le cabinet d'expertise comptable et leurs collaborateurs qui souhaiteraient rester compétitifs et se tourner vers une analyse des données plus poussée.

Car l'intelligence artificielle est capable de conserver en mémoire et de rendre accessible l'intégralité des échanges avec leurs clients, le détail des comptes sur plusieurs années, l'intégralité de leur historique... Le tout deviendra potentiellement accessible, simplement en posant une question à son téléphone ou tout autre appareil équipé de la bonne intelligence artificielle.

Elle permet aussi aux experts-comptables de créer des modèles en fonction des informations que les réseaux de neurones doivent faire ressortir via le deep learning ou apprentissage profond.

Mais à ce stade, c'est un investissement sur le long terme qui nécessite de la patience et ce, d'autant plus que tous les cabinets n'auront pas les moyens de développer ce type de technologies.

Il faut aussi savoir apprécier les données qui sont automatisables. Beaucoup se focalisent encore sur les données qui ne le sont pas encore alors que la RPA ou Robotic Process Automation arrive dans les grands groupes.

Car si la donnée (big data) peut valoir de l'or, encore faut-il être capable de la retraiter pour permettre à l'expert-comptable d'en faire quelque chose de concret en pratique.

 

Les étapes de la création d'une intelligence artificielle

La création d'une intelligence artificielle chez les experts-comptables et commissaires aux comptes passe par un certain nombre d'étapes. Tous les cabinets ne pourront pas se permettre ce type d'investissements sauf à se regrouper en réseaux. Les plus petits cabinets feront probablement appel aux éditeurs de logiciels.

Car la machine doit apprendre avant d'être opérationnelle et de pouvoir aller jusqu'à l'analyse prédictive. Il s'agit de sortir les experts-comptables de la tenue des comptes pour accélérer leur orientation vers l'accompagnement et le conseil.

Mais pour implémenter une intelligence artificielle au sein d'un cabinet d'expertise comptable, il faut commencer par créer une plateforme ou en louer une à l'un des géants du numérique. Il faut ensuite avoir des équipes familiarisées avec le code, par exemple le langage python ou utiliser un programme d'apprentissage machine disponible en open source sur le web.

L'étape suivante consiste à ajouter de la donnée, celle qui permettra à l'intelligence artificielle d'apprendre. C'est probablement la partie la plus difficile : avoir les bonnes données pour l'objectif à atteindre.

L'ajout et la création d'un algorithme par les équipes techniques autoriseront l'analyse de la donnée et les restitutions en fonction des modèles définis par le cabinet. Car avant de se lancer dans ce type de projet, il faut avoir défini les résultats attendus.

Le déploiement sur les données en temps réel sera la toute dernière étape.

Les experts-comptables peuvent ainsi attendre beaucoup de cette IA. Elle peut être personnalisée par les cabinets volontaires même si elle ne remplacera pas le professionnel pour une raison simple. À ce stade, les récits de science fiction sont encore loin.

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Vers la mise en place d'une IA en cabinet ?

Retour en haut